AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Présentation de l'agent Z.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ryuketsu Kamui
Agent Novice
Agent Novice
avatar
Age : 23
Messages : 726
MessageSujet: Présentation de l'agent Z. Mar 27 Aoû - 10:28



One Piece Héritage
Fiche de présentation



Yushiki Zeto





Nom : Yushiki
Prénom : Zeto
Surnom : L'impassible / L'assassin
Age : 19 ans
Race : Humain
Lieu de Naissance : Ohara
Camp : Gouvernement
Fruit du Démon ou Arme : Un sabre ridicule sans classé et ses poings.
Profession : Archéologue du gouvernement et agent du cp9 (donc assassin du gouvernement).
But : Pour l'instant ... Servir le gouvernement.
Autres :



~ Caractère / Physique




Étant jeune, Zeto jouissait d'une immense popularité, dû à son sang qui coule sans arrêt dans ses veines, ainsi que son physique attrayant qui plait à la gente féminine. Cependant, l'aborder était chose difficile. Hostile, ne montrant aucune émotion de gaîté vis à vis ses camarades, tout en négligeant leur potentiel. Zeto est un être ambitieux, qui vise une puissance aboutie. Il aime se mesurer aux gens qui sont puissants, afin de tester ses capacités, pour qu'il puisse évoluer vers des stades différents. Il est un grand stratège, en effet il réfléchit plusieurs fois avant de prendre une décision qui lui assurera un plan sans failles. Il n'hésitera pas à se mettre de côté des pions, des larbins pour s'assurer que tout se déroulera comme il le souhaite. Il se servira de conditions, de contextes particuliers pour mettre son plan à l'exécution, profitant généralement du chaos général pour agir discrètement sans se faire repérer. Il n'hésiterait pas à se faire passer pour mort pour semer le doute au sein du gouvernement et ainsi agir de manière totalement inaperçue afin de mettre en place son plan et d'assurer une exécution parfaite ou presque. Zeto est également quelqu'un de très introverti, il n'ira jamais vers les autres sauf quand il joue les "doubles facettes" pour se faire passer pour quelqu'un qu'on ne soupçonnerais jamais. Dans ces cas la il est très gentil, très serviable et aimé de tous, il ira tout faire pour réparer les injustices mais continuera à agir dans l'ombre gardant sa vrai nature. Il reste quelqu'un de manipulateur, de fourbe, rusé, vil, cruel et sadique. Il tuerait ses propres "alliés" s'il estimait ne plus en avoir besoin aussi cette personnalité connue par peu de personne est souvent crainte. Il se fait rarement des ennemis car il manipule les gens pour n'avoir que des alliés, ces derniers ne comprenant pas qu'il ne sont en faite que de simples pions qui seront jetés dès le moment venu, éliminés si besoin sacrifié dans tout les cas...

Zeto est donc quelqu'un d'intelligent et d'assez ambitieux, cependant il a une trop grande confiance en lui qui peut parfois jouer en sa défaveur. Il a un QI assez développé qui lui permet d'analyser les situations et d’échafauder les plans d’où son statut de stratège mais vu qu'il à tendance à s’engouffrer dans la solitude il est très difficile de déceler ses intentions. Il est aussi très calme et ne s’énerve que rarement, ce qui lui permet de rester un fin analyste pour assurer la réussite des missions. Il reste cependant quelqu'un d'arrogant qui traite les autres comme du bétail. Il aime les boissons chaudes telles que le thé, cela lui permet de rester calme car les feuilles de thé ont des vertus apaisante, aidant son sens de l'analyse.


Le physique de l'agent Z est assez particulier. Au fur et à mesure des combats, Zeto a développé une certaine musculature qui laisse plutôt entrevoir avec l'ouverture de sa longue veste noire avec des nuages rouges. Il est maigre, comme la plupart des protagonistes du manga. Désormais, passons à la physionomie de ce jeune garçon.

Avant il portait un t.shirt blanc avec un pantalon bleu, les uniformes des matelots de la marine. Depuis qu'il a rejoint le gouvernement, il changea de look.  Il porte désormais une longue veste noire toujours cette fois qui lui arrive jusqu'au genoux, le revers et violet. Ses cheveux sont rabattus vers l'arrière, quelques mèches parcourent le long de son visage. Il mesure 1,83 mètres. Sa carrure est parfaite, ce qui lui donne quelques avantages, que ce soit en puissance que en vitesse. Son visage garde en permanence un air neutre qui peut être pris pour un air agressif. Les yeux de Zeto est l'un des points les plus marquants dans son physique, ses yeux sont d'un Rouge sombre ayant des traits bizarre, d'un simple regard, on se demande encore pourquoi il n'a pas les mêmes yeux que les autres !


~ Histoire de votre personnage



I. Une enfance douloureuse !


L’an 78, alors que la neige tombait comme à son habitude dans le royaume de Yuki, la famille royale fêtait l’anniversaire de la prise du pouvoir du royaume, tandis que de l’autre côté, les pauvres mourraient de faim et cherchaient de quoi se nourrir, de quoi se protéger contre cette température désagréable. Dans les camps des pauvres, une famille a eu la malchance d’avoir un enfant, un petit garçon, c’était moi. Oui, j’ai bien dit malchance ! Quand vous êtes une famille pauvre, vous n’avez pas de quoi manger, de quoi vous protéger contre le froid, que vous voulez faire avec un enfant ? Comme vous pouvez vous en douter, il sera plus un fardeau qu’autre chose ! Le destin c’est le destin, il faut savoir l’accepter et donc vivre avec.

Bref ! Ma mère se prénommait Ayumi et mon père se nommait Yugato, on était une famille très pauvre. Mon père passait toutes ses journées à essayer de nous chercher de quoi manger, tandis que ma mère passait toutes ses journées à s’occuper de moi, à me protéger contre le froid … Pourquoi, pourquoi faisaient-ils cela ? Ça c’était la question qui me rongeait pendant toute mon enfance ! On va sûrement avoir la réponse, mais pour le moment, je vais continuer à vous raconter mes cinq premières années dans ce bas monde. On vivait dans la forêt de cette ville exclu du royaume, de cette ville qu’on surnommait la poubelle du royaume. Le nom de cette ville était Karakushi, oui j’ai bien dit Karakushi. Autrefois la capitale du royaume de Yuki, mais depuis la mort de Monkey D. Luffy et la prise de pouvoir par la force gouvernementale, cette capitale fut exclu du royaume.

Bref ! Cinq ans plus tard, j’avais beaucoup appris, je savais parler et surtout je comprenais tout ce qui se passait, je ne disais rien. J’étais plutôt calme, oui calme et toujours un air impassible.  Je savais également que j’étais un lourd fardeau pour mes parents, ils auraient pu me jeter dans les poubelles comme le faisait d’autres familles, mais ils ne l’avaient pas fait. Pourquoi, pourquoi ? Patience, on va bientôt avoir la réponse. Comme vous pouvez vous en douter, désormais j’avais cinq ans.

Mon père me ramenait toujours au-dessus de la montagne et m’entraînait durement au combat, je n’ai toujours pas compris pourquoi il faisait cela, je me contentais de faire ce qu’il me disait. Tous les jours j’en bavais avec lui, à la fin des entraînements ma tête se trouvait sous la neige ou alors contre un rocher. Mon père avait réussi à trouver un travail dans le royaume, c’est pourquoi il passait désormais plus de temps avec moi qu’avant. Son travail c’était gardien de nuit, d’après les rumeurs, ils avaient exterminé trois familles pauvres pour avoir ce travail, c’est pourquoi ma mère décidait de ne plus lui adresser la parole. Si je n’étais pas là, ma mère serait sûrement partie depuis longtemps, peut-être même qu’elle se serait suicidée ! Plus le temps passait, plus j’apprenais des choses … Mais malheureusement mon père était mourant et nous on ne le savait pas, il décidait de garder ce secret pour lui seulement.

Aujourd’hui, il me demandait de convaincre ma mère de m’accompagner au-dessus de la montagne, ce dont je réussi à faire facilement. Une fois au-dessus de celui-ci, mon père se tenait debout et regardait dans la direction du palais royale. On s’avançait et on se mettait au même niveau que lui. Regardant la vue d’ici, observant le palais royale, ma mère eu des larmes aux yeux, mon père tenait son sabre de garde dans les mains, il plantait celui-ci sur la neige, il levait la main vers le ciel et s’écriait en disant :


    « Pourquoi, pourquoi tu as volé notre bonheur ? Pourquoi tu as mis des ordures telles qu’eux dans ce beau royaume ? Qu’avons-nous fait de mal pour que tu nous punisses ainsi ? »


Il s’adressait au ciel, oui j’ai bien dit au ciel ! Soudain la neige commençait à tomber en grande quantité, comme si le ciel essayait de dire quelque chose à mon père. Ma mère décidait de s’adresser à son tour au ciel, je ne comprenais pas grand-chose, mais j’essayais quand même de comprendre.


    « Oh Seigneur ! J’accepte la punition que tu nous as donnée, j’ignore la raison, mais je l’accepte ! Oh Seigneur, épargne cette vie douloureuse à mon fils, Oh Seigneur, mon fils est innocent et toi tu es le premier à le savoir, donne lui la vie qu’il mérite … ! »


Soudain le ciel changeait de couleur, il était devenu gris et des orages se faisaient entendre. C’était la première fois que je voyais le ciel gris à Karakushi, est-ce vraiment le hasard ? Quelques instants plus tard la foudre s’abattait sur nous et cassait la partie de la montagne ou nous nous trouvions.  Tous les trois, nous tombions de la montagne et arrivée au sol, j’étais le premier à me relever, je n’avais rien, même pas une égratignure. Mon père tombait sur un bout de rocher très pointu, ma mère tombait dans les ordures qui se trouvaient à côté. Mon père était mort, je me tournais vers ma mère et elle était également morte, contrairement à mon père elle avait le sourire aux lèvres. Je ne savais pas quoi faire, pleurer, parler, crier ?  Je lançais mon regard vers le ciel qui était en train de rechanger de couleur, un air triste se dessinait sur mon visage, des larmes s’écoulaient et je m’évanouissais.


Une semaine après mon évanouissement, je me réveillais dans une grotte alimenter par un feu et autour du feu se trouvait deux gamins. L’une était une fille et l’autre était un garçon, ils avaient environ le même âge que moi, je dirais que le garçon était même plus âgé. Si mon père avait réussi à m’enseigner une chose, c’était de ne pas paniqué quel que soit la situation dans laquelle je me trouve. Malgré mon jeune âge, je gardais mon calme ! Je me relevais doucement et je me dirigeais vers ces deux étrangers. Ils étaient en train de discuter et de manger autour du feu. Les bruits de mes pas attiraient leurs attentions, la fille se retournait en premier et me lançait un sourire niait puis elle m’adressait la parole :


    « Je le savais, je le savais ! Je savais que tu n’étais pas mort, c’est la première fois que je vois une personne dormir pendant une semaine. Moi c’est Ayumi, lui c’est mon ami Gato et toi tu es notre nouvel ami, comment t’appelles-tu ? »


Ayumi !!!!!! Elle avait le même prénom que ma mère et l’autre se nommait Gato alors que mon père se nommait Yugato. Ce n’est pas un hasard, d’ailleurs, je ne crois plus au hasard, tout ce qui se passe est pour moi décidé par le ciel. Je gardais un air impassible et je m’approchais d’eux, je prenais la parole à mon tour en disant :


    « Moi c’est Zushiki Enmato, pourrais-je avoir de quoi manger s’il vous plaît ? »



    « Ne demande pas Idiot ! Ton nom est trop long je t’appellerais Zeto, allez vient manger avec nous. » Disait-elle toujours avec cet air niait …



    « Zushiki mon frère, il ne faut pas demander, vient te servir, d’ailleurs faut remplir ton ventre car, demain nous allons pilier les riches et nourrir les pauvres. » Disait-il tout en affichant un air mesquin.


Je n’étais pas trop chaud pour papoter, je décidais de manger avec eux autour du feu. Gato disait qu’il avait huit ans, Ayumi elle avait six ans et moi j’avais cinq ans, j’étais le plus petit. On me demandait de sourire, mais malheureusement je n’arrivais pas, je ne savais pas pourquoi, mais c’était impossible de sourire comme ils le faisaient. Après avoir rempli le ventre, on discutait pendant longtemps et rapidement on commençait à s’entendre, ce n’était pas pour autant que je leurs faisais confiance. Ils étaient des orphelins comme moi, je me devais de m’entendre avec eux et de m’amuser avec eux. Quelques mois plus tard, l’entente entre nous était au top, on volait tous les jours pour nourrir les pauvres, je ne savais pas pourquoi, mais j’avais l’impression que le ciel était en train de nous rendre fort et il était en train de faire de nous des héros. Désormais notre objectif commun c’était de renverser le royaume et de rendre à chacun sa liberté, sa dignité et ses biens. Bien évidemment ce n’était qu’un rêve enfantin, mais nous étions persuadé que nous allons arriver.



II. Le trio Légendaire !


Trois ans plus tard, j’avais désormais huit ans, Ayumi en avait neuf et Gato onze ans. Nous avions réussi à voler beaucoup de choses en trois ans, heureusement pour le moment, la famille royale s’en foutait complétement de nous. Tous les jours on s’entraînait afin de pouvoir affronter l’armée de la famille royale, pour le moment, nous étions encore faible, mais nous étions le seul espoir des habitants de Karakushi. Plus le temps passait, plus on murissait, plus on se faisait confiance. Nous étions désormais une famille, une famille composée de trois orphelins, malgré nos jeunes âges, chaque jour, on arrivait à sauver la vie d’une personne. Ayumi était amoureuse de moi et Gato était amoureux de Ayumi, c’était très compliqué niveau amour, mais moi, je m’en foutais un peu de ça. J’étais le plus calme du groupe et surtout le plus intelligent, Gato était un idiot qui fonçait toujours tête baissé, à plusieurs reprises on avait failli se faire capturer à cause de lui.

J’avais appris à sourire, sourire la bouche fermé, contrairement à mes deux autres amis, ou devrais-je dire contrairement à ma sœur et mon frère ? Les habitants de Karakushi étaient fiers de nous et grâce à notre courage, ils essayaient eux aussi de faire quelque chose afin de changer la situation actuelle. Mais contrairement à nous, à chaque qu’ils essayaient, ils se faisaient capturer ou se faisaient tués.  Je constatais que le ciel ne voulait pas qu’ils fassent quelque chose, il devait attendre, nous attendre. C’est à nous de libérer Karakushi, c’est à nous de leur donner leur liberté, c’est à nous de sauver ce pays. Ces  deux derniers mois, il y avait quelque chose de pas net, j’étais le seul à l’avoir remarqué. A chaque fois qu’on quittait la grotte, je lançais mon regard en direction de la montagne et depuis ces deux derniers mois, je remarquais qu’ils y avaient trois personnes vêtu de noir sur la montagne. J’avais comme l’impression qu’ils nous observaient. Je n’étais pas sûr, donc inutile d’effrayer mes ainés.

Aujourd’hui, nous allions frapper un grand coup que même la famille royale entendra. Notre objectif était d’enlever la fille du roi afin de demander une rançon, avec l’argent qu’on aura, on pourra sûrement reconstruire Karakushi. On était bien préparé, on attendait ce jour depuis environ cinq mois, demain c’est l’anniversaire de la jeune fille et on avait constaté qu’elle sortait toujours un jour avant son anniversaire du royaume afin de prendre l’air. Elle allait être accompagnée de deux gardes, ils iront vers le port, puis ils prendront un bateau afin de se rendre sur une autre île contrôlé par le gouvernement. Mais aujourd’hui, nous n’allons pas les laissé partir, on allait réussir ce coup et pour cela, nous allons mettre nos vies en jeu. Ayumi s’équipait de ses armes à feux, Gato avec son sabre et moi de mes couteaux. Discrètement, on arrivait au port, puis on se cachait dans le mini bateau. Quelques instants plus tard, les deux gardes montaient dans le navire avec la jeune fille du roi. De notre cachette, nous arrivons à voir l’expression de son visage, elle était plutôt triste. Un garde lui adressait la parole en lui disant :


    « Princesse Yuki, aujourd’hui nous allons pas nous rendre sur l’autre île. Ton père, le roi, nous a ordonnée de te rendre forte. Pour cela tu as dois manger ce fruit … » Disait-il tout en lui donnant un fruit étrange.


La jeune fille boudait, elle n’était pas contente, elle prenait le fruit et le jetait loin derrière elle. Celui-ci atterrissait sous mes pieds, je le prenais et je regardais le ciel, j’apercevais un nuage qui avait pris la forme du visage de ma mère et voyant le sourire de ma mère à travers le nuage, je décidais de manger ce fruit, en plus je mourrais de faim. Avant de le manger j’en proposais à mes camarades, mais ils n’en voulaient pas. Je mangeais le fruit qui était plutôt dégueulasse, un goût amer … Quelques secondes plus tard, mes camarades me demandaient pourquoi mes yeux étaient devenu rouges  et avaient formes étranges. Je ne savais pas quoi leur répondre, je ne pense pas que c’est à cause du fruit que je venais d’avaler. En tout cas, il était temps de passer à l’action. Gato se montrait en premier, avec un air plutôt mesquin :


    « Hey vous deux, ne bouger pas ! Nous sommes les trois légendaires  du royaume de Yuki. » S’exclamait-il tout en affichant un sourire niait.


Les deux hommes braquaient leurs armes sur Gato, ensuite c’était à Ayumi et moi d’entrer en action, Ayumi me devançait en disant :


    « Pauvre jeune fille, malgré qu’elle soit dans les camps des riches, elle arrive quand même à être triste. »


Contrairement aux autres je décidais de ne pas m’exprimer, j’affichais un visage plutôt agréable et je fixais les deux gardes. Mes deux amis se lançaient sans réfléchir sur les deux hommes armées, les deux hommes appuyaient sur la détente et parvenait à toucher Ayumi, tandis que Gato parvenait à assommer celui de gauche avant de se faire frapper par celui de droite. Voyant Ayumi dans cette situation, mes yeux devenu aussi rouge que du sang et soudain le dernier homme restant commençait à s’agiter dans tous les sens. Il criait comme une femme et tombait dans la mer. La jeune fille croyait qu’on voulait lui faire du mal, elle se jetait à son tour dans la mer, je courrais et je me jetais à mon tour dans la mer afin d’essayer de la sauver. Mais malheureusement je coulais, je n’arrivais pas à nager et l’eau pénétrait à l’intérieur de mon corps. La jeune fille me voyant dans cette situation, elle comprit que je n’étais pas un méchant et elle me sauvait en me remontant à la surface.

Malgré qu’Ayumi soit blessé, elle se déplaçait pour venir me voir, Gato également. Pour l’instant j’étais toujours inconscient, Ayumi m’embrassait et pleurait en croyant que j’étais mort, car je ne respirais plus. Gato se levait se soudain une balle traversait sa tête, il tombait et directement mort. Trois autres traversaient Ayumi, qui continuait en me touchant au niveau du ventre, du pied et du bras. Ayumi est également mort, le sang coulait de sa bouche et salissait mon visage. Je parvenais à ouvrir l’œil et je ressentais la douleur atroce que m’infligeaient ses balles. Mon bras gauche était paralysé, je levais la tête d’Ayumi avec ma main droite et j’apercevais qu’elle était morte. C’est comme si j’étais dans une illusion, dans un cauchemar … Je tournais doucement ma tête de l’autre côté et j’apercevais que la gamine du roi était morte et également Gato. Des larmes coulaient de mes yeux, mais pour l’instant je restais calme, j’avais du mal à respirer et je ne pouvais pas me relever. Soudain des hommes montaient dans le navire et tenaient un drapeau pirate dans leurs mains. Le capitaine s’avançait et prenait la parole en disant :


    «  On vient de tuer des gamins bande d’idiot ! Je croyais que c’était le navire du gouvernement. Enfin bref ! C’est pas grave, ils n’ont pas de chance, c’est la vie. »


Ils jetaient le corps de la fille du roi dans la mer, puis celui du Gato et ils s’apprêtaient à jeter celui d’Ayumi, c’est là que je prenais la parole malgré la douleur intense :  


    « Lai … Laissez-là ! »


Le capitaine pirate s’arrêtait et se retournait, il me regardait bizarrement, puis il s’approchait de moi. Il s’apprêtait à m’écraser qu’un autre homme arrivait de nulle part et lui infligeait un coup de pied qui le propulsait dans la mer. Deux autres hommes arrivaient pour aider le premier, à eux trois, ils se débarrassaient des pirates. Ils étaient tous les trois vêtu de noir, exactement comme ceux de la dernière fois. Je lançais mon regard dans le ciel … celui-ci semblait calme … Je me mettais à parler, à parler au ciel :


    « Non, non, non, non … Non, non ! Pourquoi, pourquoi, pourquoi ? POURQUOIIIIIIIIIII ! »  


Suite à cela je m’évanouissais une nouvelle fois … Les trois hommes me prenaient et m’amenait où je ne sais pas ! En tout cas, en dehors du royaume.



III. Je suis déjà mort, c'est pour ça que je n'ai plus de sentiment !


Trois mois plus tard : je me reprenais conscience et je remarquais que je n’étais plus sur le royaume de Yuki. Je me trouvais désormais à South blue, plus précisément à la base Marina Bay, c’était une base du gouvernement où ils y faisaient des expériences illégales sur des humains. Aucun pirate ne pouvait poser son pied sur cette base, ceux qui l’ont fait sont tous morts. Bref ! Que s’était-il passé ? Voilà la première question que je me posais … Je me remémorais tout ce que j’avais vu avant de m’évanouir. Gato mort, Ayumi morte ! Et moi, j’étais également sensé mourir avec eux, pourquoi ils m’avaient sauvé ? Je sortais de ma chambre, je longeais le long couloir étrange, puis j’ouvrais la grande porte pour sortir du gigantesque bâtiment du gouvernement. C’était une île artificielle, l’architecture était tout simplement magnifique, mais ce n’était pas le moment d’admirer. Je gardais mon calme malgré mon jeune âge et j’essayais de comprendre l’intention des hommes qui m’avaient sauvé. D’ailleurs en parlant d’eux, en voilà qui arrivait de nulle part, il se mettait devant moi et il m’adressait la parole en disant :



    « Alors, comme ça, tu as enfin décidé d’accepter la réalité et d’ouvrir les yeux. Tu as pris la bonne décision, tes amis étaient destinés à mourir de cette façon et tu ne peux rien y faire. Désormais tu t’appellerais Yushiki et je serais ton maître, je t’apprendrais tout ce que tu dois savoir pour devenir un bon officier de la marine. Ne me regarde pas avec cette air impassible, soit t’accepte mon offre, soit je te tue ici-même. » 



Super, on me sauve pour me former à devenir un marine et si je refuse, on me tue. De toute façon, je suis déjà mort, donc je m’en foutais complètement. Je le regardais avec un air neutre, mon visage n’exprimait aucune émotion, doucement et calmement, je rappliquais en disant : 



    « Me tuer ? Si tu veux Vas-y, de toute façon je suis déjà mort ! Tu ne m’intimides pas et tes menaces à deux balles, tu peux te le foutre où je pense. Je ne m’appelle pas Yushiki, mais Zeto. Maintenant sois-tu me laisse passer, soit tu me tues. » 



L’agent en face n’en revenait pas, il était stupéfait par mes paroles, je venais de l’humilier le pauvre. Lui qui prenait tellement son rôle au sérieux, il venait de se faire avoir par un gamin de huit ans. L’agent ne savait pas quoi faire et encore moins quoi dire, soudain une femme apparaissait entre l’agent et moi. Elle était aussi une agente du gouvernement, elle avait le sourire aux lèvres et se foutait un peu de son coéquipier avant de m’adresser la parole : 



    « Zeto c’est ça ? Tes camarades sont morts, mais toi tu es vivant, ce n’est pas rien quand même. Ils avaient des rêves et malheureusement ils ne peuvent pas le réaliser, tu es le seul à pouvoir le faire, ne voudrais-tu pas accomplir les rêves de tes camarades ? »



Des rêves ! Hum... Je lui lançais un regard féroce et celle-ci tombait directement par terre, quelques secondes après elle se relevait et ne comprenait pas trop ce qui s’est passé. Je rappliquais en lui disant : 



    « Des rêves ? Je n’en ai pas et ils n’en ont pas. On est tous les trois morts, mon corps vit dans ce bas monde, mais en réalité je me trouve dans l’autre monde  avec eux. Alors épargnez-moi votre blabla ! »



La femme à son tour fut stupéfaite, elle était comme terrorisé pendant quelque second, pourtant je n’avais rien fait, il semblerait que j’avais un pouvoir étrange qui dormait en moi et dont je ne contrôlais pas encore la puissance. Une autre personne arrivait et celui-ci prenait la parole : 



    « Vous faites honte au gouvernement ! Poussez-vous ! » Disait-il tout en se mettant en face de moi. Il était plus âgé que les autres, il avait un regard aussi féroce que le mien. Il enchaînait en disant : «  Ces yeux ! Tu as mangé le Gensou Gensou no mi, le fruit qui absorbe l’énergie de son utilisateur et celui qui supprime petit à petit ses sentiments. Ecoute gamin, nous ne te voulons aucun mal, on veut simplement te former et te rendre utile, si tu ne veux pas de notre aide, tu n’as qu’à partir, on ne retient personne. » 



Je ne lui répondais même pas, je décidais de m’en aller … Il était très en colère, mais il essayait de le cacher. Pendant deux mois, j’essayais de quitter l’île et il m’était impossible de le faire. J’avais compris que si je n’accepte pas leur offre, je n’arrivais à rien … Jouons le jeu alors ! Je me rendais au bureau du vieux et j’acceptais son offre. Il était plutôt heureux d’apprendre cette nouvelle ! 


Pendant six ans, je passais mon temps à étudier le corps humain et à faire des expériences sur eux. C’était plutôt répugnant, mais plus j’en faisais, plus j’adorais. J’avais comme l’impression d’être manipulé par les gens du gouvernement, mais encore une fois, je restais plutôt calme et pour le moment je décidais de ne rien faire. J’avais désormais quatorze ans et le gouvernement allait m’envoyer à l’académie de Shell Town pour faire de moi un marine. Contrairement aux autres marines débutant, j’avais beaucoup de connaissance et j’étais super intelligent, manipulateur et analyste. 


Contrairement aux autres, je restais plutôt tout seul dans mon coin et j’exécutais tous les ordres qu’on me donnait. J’avais soif, soif de pouvoir et de connaissance, je voulais apprendre encore et encore. Je voulais devenir fort, fort, très fort. Le soif de pouvoir et de connaissance commençait peu à peu à me rendre dingue. Pendant ma formation au sein de la marine, j’avais tué deux dès mes camarades, le gouvernement me sauvait la vie en nettoyant les preuves qui pourraient me faire tomber. On me renvoyait de la marine et on me mutait au sein d’une organisation criminelle du nom de cp9. Tous les jours on m’enseignait comment analyser, espionner et surtout assassiner. Je prenais beaucoup de plaisir à faire ces choses, mais au fond de moi, je savais que ce n’était pas ce que Ayumi et Gato auraient souhaité et encore moins mes parents. Je n’avais pas le choix, désormais je n’étais plus un innocent, j’avais du sang sur les mains et je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour un jour changer la situation au royaume de Yuki. 


Six ans plus tard : j’avais désormais 20 ans, je savais bien assassiner, espionner mais la chose dont je faisais le mieux c’était analyser. Pendant ces six dernières années le gouvernement m’enseignait le langage de poneglyphe, ils ne restaient pas beaucoup de personne dans ce monde sachant lire ses écritures. Désormais je faisais partie de ses minorités, maintenant le gouvernement décidait de me laisser me débrouillé tout seul. Ils voulaient voir de quoi j’étais capable, ils voulaient voir si je parviendrais à faire parler de moi sans l’aide des autres. Mon objectif maintenant c’était de gagner la confiance du gouvernement et de gravir tous les échelons pour un jour devenir membre du conseil de cinq étoiles. Quand j’aurais ce poste, je pourrais éliminer la corruption et apporter la paix au royaume de Yuki. 




One Piece Héritage
Fiche de présentation


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceheritage.forumactif.org
Ryuketsu Kamui
Agent Novice
Agent Novice
avatar
Age : 23
Messages : 726
MessageSujet: Re: Présentation de l'agent Z. Ven 30 Aoû - 19:07

j'ai fini désolé j'ai bâcle la fin (3eme chapitre) je voulais finir vite Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceheritage.forumactif.org
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Présentation de l'agent Z. Ven 30 Aoû - 19:29



One Piece Héritage
Validation de fiche de présentation




Fiche de présentation correcte, même si l'histoire est quand même pas mal tiré par les cheveux.
Tu es validé avec 600PF. Attention aux fautes, comme d'habitude, même s'il y a des efforts par rapport à ce que j'ai pu lire précédemment.
Tu peux désormais faire ta fiche.


One Piece Héritage
Validation de fiche de présentation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Présentation de l'agent Z.

Revenir en haut Aller en bas

Présentation de l'agent Z.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Détente :: Les fiches-