AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Jungle Island [Feat - Jinshu Amazaki] [Flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Raito Hanagawa
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Messages : 227
Localisation : Spirituelle
MessageSujet: Jungle Island [Feat - Jinshu Amazaki] [Flashback] Lun 28 Juil - 23:39

Mystère & boule de gomme


[Il y avait de cela deux mois...] Mon satané frère m'avait envoyé sur une ile dont je ne connaissait pas l'existence, une île sans aucune base marine, sans trace de vie humaine, il m'avait berné en me disant qu'on allait manger dans un grand restaurant, c'était seulement en cours de route qu'il m'avait avoué qu'en réalité, il allait me foutre sur une île non identifié par la marine, contenant une jungle assez dangereuse. Ron m'avait aussi dit que sur cette île nommée Jungle Island, il y avait des hommes-animaux, quatre pour être un peu plus plus descriptif, ces hommes-bêtes seraient dotés de la parole & d'une force vraiment très considérable.

♠◘♣

Nous commencions à voir Jungle Island à l'horizon, nous nous trouvions sur un navire pirate, les membres de l'équipage connaissaient Ron, donc le voyage nous avais étés simple, le retour m'inquiétait vraiment, mon but était de me faufiler sur le navire en douce pendant qu'il repartait normalement sans moi. Quelques minutes après nous étions arrivés, mon frère m'attrapa par le col, pendant que je me débattais tant que possible pour pas aller sur cette île infesté d'animaux sauvages, de peur que j'utilise une ruse pour me faufiler sur le bateau, Ron m'avait porté un coup de poing dans le ventre, j'étais désormais inconscient.

♠◘♣

Une heure après cet événement, je me réveillais, j'avais chaud, j'avais faim, j'avais soif ! Il fallait absolument que je me sustente avant de crever comme une merde sur le sable brûlant de l'île, je me levais, m'essuyant les habits de tout ce sable chaud, pour la première fois de ma vie de je ressentais ce sentiment de peur intense, si je ne mangeais ou buvais pas, j'allais mourir, si je m'enfonçais dans cette jungle j'avais des chances de mourir également, je n'avais donc pas le choix, il fallait que je chasse.

♠◘♣

Je rentrais donc dans cette jungle, les arbres obstruait la lumière, c'était comme-ci il était une vingt heure, je marchais en regardant tout autour de moi, j'avais pu observer un jolie cocotier, il fallait absolument que je me remplisse la panse, je grimpais donc à l'arbre avec une facilité déconcertante, comme si j'étais un singe né. Au moment ou j'allais prendre une noix de coco, un cri aigu m'avait alerté les tympans, je regardais derrière moi, j'avais pu voir une troupe de macaque énerver, mais depuis quand les macaques mangeaient-ils des noix de cocos, cette jungle était très bizarre.

♠◘♣

Sur l'arbre, j'étais très vulnérable, donc j'étais descendus d'un saut, un des macaques avaient grimpés sur mon épaule, criant sur les autres qui prirent la fuite. Ce primate avait l'air plus sympas que les autres, je prenait donc un certain plaisir à le caresser, je l'avais renommée Kyky. J'avais donc déjà trouvé un compagnon de route, quand par surprise, un tigre géant fit son apparition, son rugissement puant et putride avaient bouchés mes zones nasales, visiblement il avait faim. Il m'avait sauté dessus essayant, de m'asséner un coup de pâtes que j'avais esquivé difficilement, le coup m'avait même frôler, je contre attaquais avec un saut, utilisant ma détente de singe pour atteindre sa gueule, lui envoyant un coup de poing puissant sur le museau.




« Je sais c'qu'on va bouffer ce soir Kyky ! »




Dernière édition par Raito Hanagawa le Sam 2 Aoû - 20:02, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Macaque_japonais
Messages : 76
MessageSujet: Re: Jungle Island [Feat - Jinshu Amazaki] [Flashback] Mer 30 Juil - 19:04


Seul dans la jungle...





Pendant les semaines qui suivirent mon retour à la base après la mission qui solda mon entrée dans la Marine, je montais à bord d'un navire de reconnaissance. Il me fallait tuer le temps que je passais à la base, après la découverte de mon pouvoir, qui consistait en fait à secréter des hormones capables de modifier ou restructurer le corps. Je fis cette découverte par hasard, en attrapant le bras d'un collègue qui essayais de me frapper pour rigoler. Mon fruit réagit sans que je ne puisse le contrôler, et les cheveux de mon ami virèrent du brun au blond. Après cette découverte je m'exerçais pendant des heures entières pour maîtriser ce pouvoir, et j'élaborais ainsi quelques techniques basiques, qui consistais en quelque sorte à altérer l'apparence et la force d'une personne, bien que ce dernier trait était bien plus difficile à modifier. Quand enfin l'occasion se présenta à moi de sortir de cette île, je la saisissais immédiatement, car l'inactivité à laquelle nous étions forcés commençait à me taper sur les nerfs. Cette base était parfaite pour les Marines en fin de carrière, mais pour ceux qui la débutait, c'était une toute autre histoire.

Nous partions à la découverte d'une île non cartographiée que l'équipage avait repéré quelque jours auparavant. Il était important d'explorer cette île, qui avait été déclarée déserte à première vue. Si c'était vraiment le cas, la Marine pourrait se l'approprier en vue de faire un nouveau relais, l'île étant à une distance relativement égale entre notre fort et le prochain. Une vaste jungle la recouvrait, et je ne doutait pas qu'elle fusse peuplée d'animaux relativement dangereux, du moins pour les touristes. Nous mîmes trois jours à atteindre cette île, et durant la traversée, je commençais à mettre en page mon journal d'informations. Il me servirait notamment à répertorier les individus importants que je rencontrerais sur ma route, et j'aurais ainsi une liste de toutes mes observations sur toutes les personnes ayant croisé ma route à proximité, ce qui s'avérerait très pratique.

Nous posâmes enfin le pied à terre, après plusieurs jours de navigation. A première vue, l'île était déserte, et le lieutenant nous ordonna de nous disperser par groupe de deux, avant de revenir là dans deux heures. C'était totalement stupide, si il y avait quelque chose de dangereux sur l'île, des groupes de deux seraient rapidement décimés. Nous nous enfoncions dans la forêt qui était incroyablement dense. Nous avions du mal à avancer, mais un sabre permet toujours de se frousser un chemin. Bien entendu c'était mon collègue qui utilisait son sabre. Au bout d'un sentier, je m’immobilisais, mais mon collègue n'en fit pas de même, malgré mon avertissement. J'avais entendu un bruit, qui ne venait pas d'un humain, mais d'un animal.

Avant que je ne puisse l'avertir, un tigre lui sauta dessus, le maintenant au sol de tout son poids. Je secrétais rapidement une hormone et me ruait vers le tigre, lui plantant mes ongles dans la peau, mais non sans mal. La peau de ces félins étant très résistante, je m’efforçais d'appuyer dessus, juste un peu de son sang touche ma main. Le tigre vacilla légèrement, car je venais de l'affaiblir avec une hormone humaine, qui était censé réduire sa masse musculaire. Après l'avoir vu ainsi flancher, je baissais ma vigilance, et un coup de patte vint marquer mon torse d'une belle griffure. Il tenta de sauter sur moi, mais en prenant appui sur ses jambes, elles flanchèrent, et il s'effondra sur le sol.

Je n'attendais pas une autre occasion pour achever ce mâle d'un taille imposante, aussi je lui sectionnais la gorge de mon sabre. Je n'étais pas un combattant, mais je savais me défendre, et malgré cela, ce tigre avait montré une telle rage qu'une balle ou deux ne l'aurait jamais arrêté. Cette île n'était pas normale, je le sentais, nous n'étions pas seul à fouler cette terre. J'hésitais à ramener mon camarade ou à laisser son cadavre et continuer à avancer. De toute manière, le tigre ne s’était intéressé à moi que trop tard, et on pouvait à peine distinguer que ce cadavre avait appartenu à un Marine un jour.

Je le laissais donc là, après avoir récupéré sa plaque, et je continuais à m'enfoncer plus profondément dans la jungle. On avait l'impression d'être au coucher du soleil tellement la végétation était dense. Je butais alors sur quelque chose, aussi je me stoppais immédiatement. Il y avait là deux cadavres, mais leur mort n'était pas dues à une attaque de tigre. Il avait été lacéré d'un manière trop propre pour que ce soit un tigre qui l'ai fait. C'est alors que j'entendis une voix plus loin. J'avançais rapidement vers l'endroit d'où venait cette voie, et sans sortir du couvert que m'offrait le buisson, j'observais un jeun énergumène avec un singe sur l'épaule, qui venait de terrasser un tigre.

Ce gamin n'avait même pas la vingtaine, et il était tout seul sur une île, sans raison ? C'était étrange, d'autant plus qu'il venait de terrasser un tigre, chose à laquelle j'avais moi même eu du mal. Il y avait deux options : soit c'était un gamin étrange qui aimait le risque, soit c'était un gamin déjà corrompu par la piraterie ou une chose illégale du genre. Il avait une dégaine particulière, et je n'arrivais pas à déterminer pour quel camp il travaillait. Je décidais d'y aller en douceur, et je m'approchais pas à pas, avant de l'interpeller :

"Excuse-moi, mais à ton âge tu devrait pas traîner par là je me trompe ?"

Quand il se retournerait, il ne verrais pas que j'appartenais à la Marine, j'étais de face et ma blouse pouvait tout simplement lui faire croire que j'étais un simple scientifique. Ainsi, je pourrais aisément le sonder pour savoir de quel bord il était.



To be continued...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raito Hanagawa
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Messages : 227
Localisation : Spirituelle
MessageSujet: Re: Jungle Island [Feat - Jinshu Amazaki] [Flashback] Sam 2 Aoû - 19:48

Présence autrui


Je venais de mettre fin à la vie d'une créature sauvage de l'île, sa taille n'était pas normal. Ce tigre était sur-dimensionné, heureusement que quelques fois j'allais les chasser avec mon grand frère, sans ça je n'aurais pas eu la moindre de chance de pouvoir remporter la victoire. Ce tigre avait l'air très bon, puis, je n'avais que ça à bouffer pour le moment, je pris une de ces pattes puis continua à avancer, quand soudain une voix me titilla les oreilles, la personne qui parlait était adulte j'en étais certain. Elle me demandait même ce que je foutais ici à mon âge.

♠◘♣

- Mon frère m'avait pourtant dis qu'il n'y aurait pas d'être humain, la question c'est toi, que fous-tu ici ? Pour ma part j'ai été envoyé par mon grand frère pour m'entraîner, tes vêtements sont bien propres dis donc, ça ne doit pas faire longtemps que tu as débarquer.

Son physique ne me disait rien de bon, c'était sans doute un de ses scientifiques envoyés pour faire des recherches sur l'île, afin de pouvoir permettre à la marine de s'en emparer plus facilement et avec les meilleures informations. J'allais aller le regarder de plus près, mais j'avais sentit un battement d'ail qui fit un vent pas possible, une bête se trouvait derrière moi j'en étais certain, je me retournais, j'avais pu voir un oiseau rouge géant avec un bec bizarre, je courrais droit devant en criant, l'oiseau tenta de me charger, mais je m'étais couché à plat ventre évitant de peu.

♠◘♣

Je n'avais pas de solution, cette bête avait l'air décidé à me manger moi, mais pourquoi elle ne voulait pas manger aussi l'autre scientifique à la blouse blanche ? Je me levais petit à petit, le volatile rouge se dirigeait une fois de plus vers moi, j'étais prêt à lui répondre par une attaque. Avant qu'il ne me charge, j'avais sauté sur son bec, j'avais tenté de perforer son bec avec mon poing, mais c'était trop rude, je l'handicapais donc en obstruant sa vue avec mon corps, avant qu'il ne se cogne comme une merde, j'avais déjà effectué un saut, laissant l'oiseau se cogner contre un arbre.

♠◘♣

- Et dire que ça va durer comme ça jusqu'à ce que Ron revienne, j'espère qu'il va bientôt revenir me chercher avec ses copains pirates. Yo toi derrière, je te conseil d'être attentif plein de...

Non je n'avais pas eu le temps de finir ma phrase que l'oiseau était revenu à la charge, j'avais réussi à attraper son bec avec mes bras.




- ... Bêtes sauvages !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Macaque_japonais
Messages : 76
MessageSujet: Re: Jungle Island [Feat - Jinshu Amazaki] [Flashback] Dim 10 Aoû - 19:28


Ennemis ou bien..





Je n'avais absolument pas apprécié le ton arrogant que sa voix avait prise pour me répondre. De plus, la raison pour laquelle il était sur cette île était bien louche à mon goût. Il avait été envoyé par son grand-frère sur cette île pour qu'il s'entraîne ? S'entraîner à quoi, enfin j'avais bien entendu fait le rapprochement, mais il était vraiment insouciant de balancer des informations sur lui comme ça. Insouciant ou stupide, voire téméraire, ce qui se rapportait à l'adjectif le précédent. Néanmoins, je lui répondais, sans toutefois griller ma couverture, qui était essentielle, peut être qu'il me cachait encore des choses, parce qu'il n'avait pas eu l'occasion de les dire ou parce qu'il avait un minimum de bon sens ?

"Vois-tu, je suis là dans un pur intérêt scientifique, et effectivement, je ne suis pas là depuis longtemps. Mais vois-tu, mes recherches ne regardent que moi."

J'allais essayer de lui tirer les vers du nez quand je vis soudain un oiseau d'une taille assez peu orthodoxe arriver par l'arrière de mon ami. J’agrippais le manche de mon sabre, prêt à me battre contre cette oiseau de malheur. Le jeune homme avait senti l'air dégagé par le battement d'aile et s'était retourné à temps pour apercevoir l'animal fondre sur lui, il se plaqua donc au sol, évitant l'attaque de l'animal, qui ne se préoccupa pas de moi. Après un large virage dans les airs, il revint droit vers sa cible, qui sauta alors sur son bec, et il tenta de le perforer d'un coup de poing, mais c'était pur folie, la matière dans lequel était fait le bec était bien trop solide pour qu'il y arrive.

Il tenta alors de bloquer la vue de l'animal de son corps, et il y parvint, l'animal s'écrasant contre un arbre qui l'envoya au sol. Le jeune homme se retourna alors vers moi, et m'annonça sans détours qu'il ne lui tardait qu'une chose : le retour de son frère avec ses camarades pirates. Ce qui faisait du jeune homme en face de moi un légitime pirate. Il allait me dire de prendre garde aux animaux sauvages quand l'oiseau rouge revint à la charge, mais ce coup-ci, il le stoppa en attrapant le bec de l'animal. Je dégainais mon sabre et me ruais sur l'animal, et une fois à son niveau, je lui lançais deux trois coups tranchant, avant de sortir mon arme à feu. Il se dégagea alors, et les balles le raflèrent, sauf une qui se logea maladroitement dans son oeil. Il prit son envol, dans un cri strident et plein de ressentiment.

Je me tournais vers le jeune pirate, qui pouvait observer le magnifique insigne de la Marine qui ornait l'arrière de ma blouse. Je le regardait intensément, le jaugeant, ne sachant si je devais m'en faire un allié ou un ennemi. Tout dépendrait de sa réaction face au camp auquel j'appartenais, et au vu de son âge, il ne devait pas être dans la piraterie depuis très longtemps. Je ne savais même pas si il avait accompli un acte de piraterie autre que celui de voyager avec des pirates. Je lui lançais donc un regard interrogateur, avant d'enfin ouvrir la conversation :

"Tu sais ce que je suis, je sais ce que tu es, alors, nous sommes des ennemis, ou de simples connaissances ?"




To be continued...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Jungle Island [Feat - Jinshu Amazaki] [Flashback]

Revenir en haut Aller en bas

Jungle Island [Feat - Jinshu Amazaki] [Flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: South blue :: Autres Iles de South Blue-