AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

The new challenger - feat Kamui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Drazen Murasaki
Rescapé de prison
Rescapé de prison
avatar
Messages : 52
MessageSujet: The new challenger - feat Kamui Dim 3 Aoû - 18:28



The new challenger

Feat Kamui


Parmi la houle de vignobles qui cernaient les songes de Murasaki, son patriarche travaillait comme auparavant, son frère et sa soeur prenaient tout deux un bain de soleil de leur air hautain et sa mère se plaisait à arroser les quelques pots de fleurs qui siégeaient le devant de la maison en guise de décoration. Douceur des songes, douceur, hélas, trop vite enfuie, cruauté de l'aube qui, tel un poignard lumineux, l'éveilla douloureux, solitaire et lasse. Il était là, dans un coin sombre, lugubre et peu attrayant, recroquevillé sur lui-même. Autour de lui, il n'y avait que des parois de fer et des corps encore endormis. Ces derniers dégageaient une odeur nauséabonde, assez vite balayée par la fraîcheur matinale de l'île. Cela faisait une demi-douzaine de jours que la grisaille avait pris possession des lieux à toute heure de la journée et de fait, les matins se faisaient très froid et laborieux. L'odeur désagréable fut toutefois insupportable pour le jeune corsaire en herbe qui prit vite la décision de se lever de sa position pour enjamber les corps auprès de lui afin de se frayer un passage vers le d'autres lieux. Il n'était pas rare de croiser des personnes endormies par-ci par-là, car si elles avaient passées la nuit à boire nombres de boissons alcoolisées, elles avaient forcément étés jetées dehors une fois endormies sur un coin du bar. Après tout, l'île était réputées pour sa population de forbans et autres malfrats. Pourquoi Murasaki avait-il décider d'accoster ce genre d'île ? Son père lui avait offert une seconde chance en lui négociant une place au sein des corsaires et étant donné que cela allait gouverner une bonne partie de son existence, il avait choisit de considérer ce nouveau statut comme un nouveau job. Au lieu de se rouler les pouces à regarder l'horizon, il lui était bien plus préférable de "travailler" afin d'acquérir un bien meilleur confort de vie.

Cet univers de fer et d'alcool n'était pas complètement endormi. Dans les rues, quelques personnes étaient debout et si certain erraient sans aucun but, d'autres étaient de mise pour travailler ;Remplir les fût d'alcool était sans nul doute une priorité, il valait mieux ne pas mettre en colère des forbans de mauvaise augure sous peine de voir son bar sans dessus dessous; qu'importe la grisaille matinale. Murasaki, dans sa démarche peu rassurée, longeait les murs et restait sous les lumières vives des quelques lampadaires présent en prêtant une attention particulière aux zones d'ombres. A Las Camp, chaque coin d'ombre recelait un effroyable mystère qu'il ne valait mieux pas tenter de découvrir. Cela, le jeune homme l'avait bien compris ... Certains établissements étaient déjà éclairés prêts à accueillir les plus braves et les plus assoiffés du coin. Et si le jeune corsaire n'en faisait pas encore partie, cela n'allait pas tarder. Après tout, les bars sont les meilleurs terrains de chasse. Traversant les allées de dalles fissurées et parfois même manquantes tout en prenant soin d'être attentif aux environs, le jeune corsaire ;vêtu d'un simple pantalon noirâtre et d'un t-shirt bleu marine; était à la recherche d'un bar bien précis. En effet, si la veille il avait un petit peu fait le tour des services d'alcool, il avait surtout fait son tour de repérage. Le bar en question n'était plus très loin cela dit.

Lumières tamisées et déjà bondé malgré l'heure, l'établissement était visible à des lieux et réputé pour être un vrai capharnaüm. Les cris et les chants qui en réchappaient et qui n'avaient sans doute pas cessés depuis la veille, pouvaient être entendus à un bon kilomètre dans ce silence macabre qui siégeait à l'extérieur. À l'entrée, fixe et immobiles, deux grandes portes en chêne, rainurées et rongées à certains endroits. Deux portes assez grande et assez lourdes pour refuser l'accès à des bambins. Le panneau d'entrée en disait long sur le contenu : "Danger" transcrit en lettre bleuâtre. L'intérieur était encore moins classe ... Le plancher craquait sous les pas de chacun et s'il n'était pas crasseux et perforé par endroits, des planches étaient manquantes. Des pièces manquantes, il y en avait par dizaine dans cette fichue ville. Quant aux tables et tabourets eux aussi en chêne ;si on pouvait encore appeler cela ainsi;, leur aspect ne donnait clairement pas envie de s'y installer. D'ailleurs, rien là-dedans ne donnait envie de s'y installer mais pas le choix. Dans tous les cas, les nombreuses personnes déjà fortement imbibées d'alcool ne semblaient pas être gênées par toute cette crasse.

Parcourant rapidement la distance entre l'entrée et le bar en tout aussi mauvais état que le reste, le jeune homme prit soin d'analyser les têtes de chacun. « Un whisky. » dit-il de vive voix afin d'être entendu par le barman. Et lorsque ce dernier fut servit, il n'hésita pas à y plonger ses lèvres pour ensuite fixer les alentours avec davantage d'attention. Sur sa gauche, un petit groupe de cinq personnes exubérantes et criardes. Sur sa droite, plusieurs groupes de deux occupés à s'affronter au bras de fer tout en ingurgitant des litres de saké. Le plus impressionnant de tous ;celui qui semblait d'ailleurs être le plus respecté de toute cette petite bande; un grand homme de près de deux mètres et d'une carrure de boucher. « Je t'ai jamais vu dans le coin ... t'es quoi ? » Dit-il d'un désintéressé tout en continuant d'observer une à une chaque personnes présentes dans ce bar. Son haleine était aussi désagréable que ,son allure de bourlingueur. « Un corsaire qui étanche sa soif, je crois ... » Il ne fallut pas plus d'une demi-seconde pour qu'un gros silence prenne place et que tous les regards se posent sur le jeune Murasaki.

La suite s'enchaîna assez rapidement et un premier crachat de la part du gros malabar ne tarda pas à arriver sur la joue du jeune homme qui l'essuya aussitôt. Les choses allaient enfin prendre une tournure plus attractive ...





Dernière édition par Drazen Murasaki le Sam 9 Aoû - 19:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuketsu Kamui
Agent Novice
Agent Novice
avatar
Age : 23
Messages : 726
MessageSujet: Re: The new challenger - feat Kamui Sam 9 Aoû - 13:54




Las Camp
Kamui  en mission !





Une semaine … Ce fut le temps passé sur Las Camp pour une mission. Mon superviseur m’envoya sur cette pour capturer un pirate du nom de Joe qui s’était échappé d’une prison gouvernemental depuis deux mois. D’après mon supérieur, il aurait volé des plans de navire du gouvernement. Ma mission consistait à l’approcher, récupérer les plans avant qu’il ne soit vendu et tuer le pirate. Pour valider la mission, je devais ramener les plans à mon supérieur et la tête ou le cadavre du pirate. Malheureusement jusqu’à présent je n’avais pas pu l’approcher, je ne faisais que le surveiller, il m’était impossible d’engager une conversation avec lui. Pourquoi me diriez-vous ? C’était très simple … Tout ceux qui ont essayé d’engager le dialogue avec lui furent tués.

Ce n’était pas la mort qui me faisait peur, mais plutôt d’échouer. En effet, en cas d’échec, mes chances d’intégrer un Cipher Pol étaient très minces. Aujourd’hui, je décidai de passer mon temps dans le casino afin de réfléchir à un plan. Demain, je devais à tout prix faire quelque chose, quitte à engager le combat face à ses hommes. En effet, si je faisais cela, je risquais de diminuer fortement les chances d’accomplir la mission et par la même occasion augmenter le nombre de mes ennemis. Sur Las camp, les malfrats se détestaient, mais lorsqu’une personne étrangère s’attaquait à l’un d’entre eux,  ils s’alliaient et se mettaient tous contre cette personne étrangère. Malheureusement, je ne voyais pas d’autre moyen … Donc demain, j’attaquerai peu importe ce qui m’en couterait.  

Le lendemain matin, je quittai discrètement ma chambre et je me mis à la recherche de Joe. Malheureusement pas le moindre signe de vie de sa part, malgré les vingt minutes de recherche autour du casino. D’habitude ce coin était son territoire ! Je décidai d’élargir ma zone de recherche … Après une dizaine de minutes de recherche, deux personnes sortirent d’une taverne criant en essayant d’alerter un maximum de personnes. D’après ces deux personnes, il aurait un corsaire sur l’île et il se trouverait à l’intérieur de la taverne. Qu’est-ce qu’un corsaire viendrait faire ici ? Hum … Etant quelqu’un de curieux, je décidai de suspendre temporairement ma mission et d’entrer à l’intérieur de la taverne.   A ma plus grande surprise, ma proie se trouvait à l’intérieur entouré par ses hommes. Le corsaire semblait être celui qui était entouré par ces derniers. De l’autre côté, des hommes équipés de sabres et couteaux très tranchant semblaient également vouloir faire la peau au corsaire.


— Un café, s’il vous plaît. Dis-je sourire aux lèvres, m’approchant légèrement du barman.


— Bonjour monsieur. Je ne vous ai jamais vu ici, vous devez être un étranger ! Les étrangers doivent d’abord payer et le double avant d’être servit.

Essayerait-il de m’arnaqué ? En tout cas, mon sourire s’envola rapidement. Je décidai de ne pas lui répondre, tant pis pour le café. Le corsaire semblait avoir pas mal de souci, d’autant plus que d’autre hommes armés jusqu’aux dents virent de rentrer dans la taverne voulant lui faire la peau. Il semblerait que les malfrats de l’île n’appréciaient pas vraiment les corsaires, alors imaginez-vous s’il découvrait que j’étais un agent du gouvernement ? Hum … Je devais me faire discret. Malheureusement, les malfrats qui venaient d’entrer me prirent pour quelqu’un d’autre. En effet, ils pensaient que j’étais l’ami du corsaire et donc ils décidèrent de me faire la peau. En moins de cinq secondes, je fus entouré par tous ces hors la loi et malheureusement je ne savais pas quoi faire.









_______________________________________________________
« La vie n’est qu’une longue perte de tout ce qu’on aime.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceheritage.forumactif.org
Drazen Murasaki
Rescapé de prison
Rescapé de prison
avatar
Messages : 52
MessageSujet: Re: The new challenger - feat Kamui Sam 9 Aoû - 19:43



The new challenger

Feat Kamui


C'était à n'y rien comprendre. Alors que le jeune homme n'avait strictement rien fait de spécial à l'encontre d'une quelconque personne, il avait été asperger d'alcool et rapidement entouré d'une petite bande de forbans armés jusqu'aux dents. Le comble de tout, c'est qu'il n'était pas seul à avoir été encerclé en une fraction de seconde. Peut-être n'aimaient-ils pas les corsaire et les rouquins ? C'était bien probable mais dans tous les cas, pas une raison valable. Avec un soupir, tout en balayant une mèche de cheveux imbibée d'alcool qui lui gênait la vue, Murasaki ;à l'oeil hagard et à la moue furax; dévisagea un à un ses opposants avant de porter une nouvelle fois son regard vers le rouquin non loin de lui.

Peu importe l'angle dans lequel on voyait les choses, ces deux-là allaient devoir se serrer les coudes s'ils comptaient sortir de cet endroit en un seul morceau et vivant bien entendu. Et même à deux, c'était loin d'être gagné. Ces mecs là semblaient tous taillés pour la bagarre et un de leurs bras équivalait la tête du jeune corsaire, cela faisait peur à voir. Dans tous les cas, il n'y avait pas le choix ... « C'est de la jalousie n'est-ce pas ? Vous êtes jaloux de mon physique, un point c'est tout. » Dit-il avant d'esquisser un sourire et de terminer son whisky d'une traite.

Confiant ? Il ne l'était pas vraiment mais, il fallait mieux de dissimuler son inquiétude à son adversaire. Après tout, il y avait déjà bien assez de handicap de son côté. Un voir deux contre une bonne vingtaine de forbans d'outre mers et qui plus est armés de pistolets et lames diverses. En mer comme dans certaines situations, il fallait s'acquitter de toutes ses peurs et faire face à l'adversité. Cela, il l'avait très bien compris. Lorsqu'un claquement de doigts retentit dans la pièce, c'est à ce moment-là que le combat naquit réellement. Un cercle translucide se forma à la base des doigts du jeune corsaire et continuait de tournoyer tout en s'élargissant pour finalement prendre l'ampleur de toute la pièce. Un espace où ses doigts experts avaient un contrôle total et où toutes ses craintes pouvaient désormais s'envoler. « Hey le rouquin, on peut s'entraider non ? » Dit-il d'une voix calme en direction de ce qu'il espérait être un associé de bataille.

D'un nouveau claquement de doigt, sans même attendre la réponse de l'acolyte, le gros malabar positionné à sa gauche fut instantanément déplacé aux côtés de l'autre homme. Il semblait être le chef et le plus fort, ce n'était pas pour le corsaire ...

Son index levé, le jeune homme murmura quelques mots le sourire aux lèvres et s'en suivi un spectacle des plus jouissif. Toutes les armes à feu, armes de jets et même les lames de tout un chacun ;ennemi tout du moins; planaient dans les air au-dessus des têtes de tout le monde. Evidemment, il n'en fallut pas plus au jeune homme afin de profiter de cette situation exotique. Coups de poing et coups de pied barbares furent au rendez-vous. Il avait dans l'espoir d'être suivi par l'homme à la chevelure rougeoyante afin de se sortir de ce pétrin. Ces quelques jours au sein de Las Camp ne s'étaient pas montrés aussi agressifs que cette petite matinée glaciale. S'en sortir vivant était son seul espoir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuketsu Kamui
Agent Novice
Agent Novice
avatar
Age : 23
Messages : 726
MessageSujet: Re: The new challenger - feat Kamui Mar 12 Aoû - 18:01




Las Camp
Duo inattendu !






Ils étaient nombreux … Je ne saurais vous dire le nombre exacte, mais nombreux au point que si j’engageais un combat direct, je ne pourrais sortir vainqueur. Ils m’entourèrent en brandissant leurs armes pour me montrer que cet endroit était leur territoire et que je n’étais pas la bienvenue.  Les menaces se multipliaient, mais personne ne passait à l’action … Tout laissait à croire qu’ils ne m’attaqueraient pas maintenant … Mon instinct me disait qu’ils cherchaient à m’impressionner, ce qui me laissait un peu de temps pour élaborer une stratégie et me sortir de cette situation. Mon pouvoir … Oui, utiliser mon pouvoir c’était le seul moyen de me sortir de cette merde. Donc on pouvait dire que ma stratégie était au point. De l’autre côté, l’homme qu’on surnommait le « traître » n’avait pas la même chance que moi. En effet, les malfrats qui l’entourèrent étaient beaucoup plus dangereux et impitoyable que ceux qui m’encerclaient. Les hostilités commencèrent …

Le « traître » fut aspergé d’alcool, s’il l’avait voulu, il aurait pu facilement esquiver cette provocation. C’était une bonne chose pour lui de ne pas avoir bougé. Ces malfrats n’auraient pas hésité à lui tirer une balle dans la tête s’il avait tenté quelque chose. Donc, on peut dire que c’était une sage décision de sa part de ne pas avoir bronché.  A ma plus grande surprise, le « traître » ouvrit sa bouche et lança une provocation qui choqua tout le monde. Les malfrats très agacés par l’insolence du jeune corsaire se décidèrent de passer à l’action. Soudain, un cercle étrange se forma et engloba toute la pièce. Tout laissait à croire que c’était l’œuvre de celui qu’on surnommait le « traître ». Alors que j’essayais de comprendre ce qui se passait, une voix attira mon attention me demandant de nous entraider. Cette voix … Oui, c’était bel et bien le jeune corsaire qui me demanda de l’aider. Non … Plutôt de nous entraider.


— Attention, derrière toi ! Dis-je à haute voix.

En effet, derrière lui, les malfrats passèrent à l’action ! Aussi étrange que cela puisse paraître, les armes des bandits s’envolèrent et flottèrent au niveau du plafond.  En claquant des doigts, le gros colosse sur sa gauche fut projeté sur ma cible, le chef de la bande. Quel drôle de pouvoir ! Aie … Ayant baissé légèrement ma garde, je reçu plusieurs coups de poings dans la figure. Les hommes qui m’entourèrent croyaient que j’étais à l’origine de la disparition de leurs armes et décidèrent donc d’en finir avec moi. Ayant mes gants, je ne pouvais porter de coup offensif à mes adversaires et malheureusement, je n’avais pas le temps pour retirer ces derniers. Pour me sortir de cette situation dramatique, j’usai de mes coussinets aux pieds pour bondir sur l’air à la vitesse de la lumière. Il m’avait fallu moins d’une seconde pour arriver derrière mon nouveau coéquipier. Je me débarrassais des malfrats se trouvant derrière lui à l’aide d’un sabre que je pris en chemin.  


— Finissons-en rapidement, d’autres risques de rappliquer … Chuchotais-je

C’était bien la première fois que je me servais d’un sabre … Je me débrouillais plutôt bien. En effet, je portais des coups rapides aux malfrats le faisant tomber un par un. C’était très efficace ! Derrière, je ne pouvais voir ce qui se passait, mais mon collègue semblait bien se débrouillé.  Soudain, le cercle qui engloba la pièce disparu … Comme par hasard, à ce moment précis, deux hommes très imposants entrèrent dans la salle armés de canon. Sans plus attendre, ils tirent dans notre direction … Ce n’était pas bon … Si ces deux canons explosaient, je crains que la taverne soit réduit en cendre.


— Ce n’est pas bon … Pas bon du tout … !

Suite à cette phrase, je bondis sur l’air pour esquiver de justesse l’explosion qui réduit taverne en cendres. Je me trouvai derrière les deux hommes qui étaient à l’origine de cet attentat. Au lieu de me débarrasser de ces deux colosses, je me mis à m’inquiéter pour le jeune corsaire. Résultat … Les deux colosses sentirent ma présence derrière eux, ils n’hésitèrent pas à me frapper violemment m’envoyant ainsi valser contre un mur à une dizaine de mètres. Je ne savais pas pourquoi, mais ils étaient très énervé. Croyant que tous les autres étaient morts, ils se dirigèrent de nouveau dans ma direction pour me faire la peau. Quant à moi, je n’avais plus de raison pour me retenir, étant donné que ma mission fut un échec.






_______________________________________________________
« La vie n’est qu’une longue perte de tout ce qu’on aime.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceheritage.forumactif.org
Drazen Murasaki
Rescapé de prison
Rescapé de prison
avatar
Messages : 52
MessageSujet: Re: The new challenger - feat Kamui Mer 13 Aoû - 17:13



The new challenger

Feat Kamui


Les évènements avaient rapidement prit une tournure des plus agressives. L'homme qui était prit au piège en même temps que le jeune corsaire fut le premier des deux à se débattre montrant par ce fait, un accord coopératif. Deux hommes face à une bonne vingtaine. Certes pour la plupart il s'agissait que du menu fretin mais ils pouvaient très bien servir de boucliers humains pour les plus gros poissons. Dans tous les cas, Murasaki était réjoui de voir que son associé du jour n'était pas une lopette. Il avait une façon étrange de se déplacer mais, son maniement à l'épée était bien au-dessus de tous ceux présent dans la pièce. Une chose très rassurante de l'avoir de son côté. Pour dire vrai, le jeune corsaire n'eut pas besoin de faire grand-chose et il n'en n'eut pas réellement le temps. En effet, sur le temps que son acolyte mette au tapis une bonne dizaine de ces bras cassés, lui n'en avait peut-être mis qu'un seul au tapis. Et lorsque deux colosses armés d'armes à jets explosifs entrèrent dans son périmètre, son seul réflexe fut d'user de son fruit pour déplacer un maximum d'objets et de corps devant lui afin de tout simplement limiter les potentiels dégâts. Son cercle translucide disparu par ailleurs, dans un même temps.

L'explosion fut colossale et bien que protégé, Murasaki fut projeté une dizaine de mètre en arrière et enseveli de corps inanimés. La taverne entière avait été détruite et avec cela, il aurait été bien mal que toute la ville ne soit pas réveillée. Même si certains par-ici e, avaient l'habitude, ce n'était pas quelque d'ordinaire que l'explosion d'une taverne en plein début de journée. Sans compter le fait que le feu engendré par l'explosion pouvait encore se propager et c'est à cette idée que le jeune homme enseveli reprit rapidement ses esprits, pour se sortir tant bien que mal des décombres sous lesquels il était plongé. Presque aucun corps n'était entier. Des bras par-ci, des jambes par-là. Il n'y avait vraiment rien d'appétissant dans ce spectacle mortuaire. Même lui n'en était pas sorti indemne. De vives douleurs lui lançait dans ses membres tandis que d'innombrables éraflures étaient inscrites sur son visage avec une arcade sourcilière ;sans doute coupée; d'où s'en échappait un liquide rougeâtre. Se lever fut bien entendu difficile mais, pour la scène qui s'en suivi, ce fut un moindre mal.

« Oyyyyy !!! Espèces de moins que rien ! Je vais vous creverrrr !!!!! » Cette voix était émise de sous les décombres et on vit assez vite deux cadavres se soulevés de sol maintenus par une main chacun avant d'être projeté à une distance de deux ou trois mètres. C'était lui. Le fameux colosse qui semblait être le chef depuis le début. Celui là même qui avait engagé les hostilités. Son allure était toutefois piteuse avec ses blessures fréquentes sur son corps et sa joue entre-ouverte. Au final, ce ne fut pas ces quelques blessures supplémentaire qui l'avait affaiblit. Accourant à vives jambes en direction des trois hommes encore debout dans les environs, on aurait d'abord cru qu'il allait s'en prendre au rouquin qui avait été projeté contre le mur mais, ce fut bien plus attrayant. En effet, c'est bien après ses camarades qu'il en avait. « Bande d'idiots ! » Dit-il avant de les attraper par leur tête et de les cogner l'une contre l'autre jusqu'à ce que leurs yeux se révulsent et que le sang coule en abondance. Évidemment, ils finirent par tomber inconscient au sol pour le plaisir et le malheur des deux nouveaux associés. Oui, c'était leur tour à présent.

« Hey toi, tu devrais vite bouger ... il n'a pas l'air de rigoler celui-là. » Cela venait de Murasaki qui s'adressait au rouquin. Il avait eu du mal à prononcer ces quelques mots en vue de son état mais, cela n'allait pas l'empêcher de combattre pour autant. Une fois complètement debout sur le tas de cadavre au sol et rafraîchi par cette douce fraicheur qui siégeait à l'extérieur, un nouveau cercle translucide fit rapidement son apparition. Sortant sa dague de son fourreau accroché à sa taille, il porta de vifs coups devant lui. D'un point de vue extérieur, on aurait aisément pu le prendre pour un fou. Il tailladait l'air et même le colosse arbora un léger sourire à cette vue. Léger sourire qui disparut assez rapidement. Assurément, l'instant d'après, tous ces coups se répercutèrent sur l'homme sans que celui-ci ne puisse y faire quoi que ce soit. Et dans cette contre-attaque, il en perdit un oeil, ce qui le fit tituber et poser un genou au sol suite à la douleur. « Vite profites-en ! » Dit-il de vive voix. Des forbans de toutes part n'allaient par tarder à rappliquer et il fallait faire vite avant d'être assiéger par une horde d'armes blanches.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuketsu Kamui
Agent Novice
Agent Novice
avatar
Age : 23
Messages : 726
MessageSujet: Re: The new challenger - feat Kamui Mer 13 Aoû - 20:18




Las Camp
Duo inattendu !





— Tu vas regretter d’être venu sur notre territoire, sale mioche ! Dit le colosse sur un ton agressif.

Il semblait être très déterminé à en finir avec moi … mais pensait-il réellement en être capable sans l’aide de son ami ?  En effet, son collègue, l’autre colosse fut ralentit par quelque chose dont j’ignorai encore. Mais il semblerait que le bougre ne l’avait pas encore remarqué. Tant mieux. Je me relevais tant bien que mal du choc contre le mur et je lui fis face. Il marmonna quelque chose … Comme s’il essayait de dire des mots à son collègue qui à son plus grand regret n’était pas là. Alors qu’il s’apprêtait à lancer les hostilités, une chose étrange s’abattit sur lui le mettant K.O en un seul coup. Cette chose … Mais oui ! C’était l’œuvre du corsaire, il n’y avait pas de doute là-dessus. La foule fit impressionné par ce qui vint de se passer … Ils tournèrent tous légèrement la tête pour regarder le jeune corsaire dans le feu de l’action.


— C’est… C’est le corsaire DRAZEN ! Sauf qui peut !

Je m’en doutais … C’était bel et bien le jeune corsaire qui fut à l’origine de l’attaque qui mit le colosse à terre. Ce n’était pas tout … L’autre colosse fut également à terre et près de lui se trouva ma cible, qui je croyais mort jusqu’ici. Il semblait en colère et pas qu’un peu. Le jeune corsaire m’avertit en disant que le boss n’avait pas l’air de rigoler et que je devrais bouger rapidement au risque de subir la colère de ce dernier.  Chose que je m’apprêtais à faire, mais malheureusement ma cible, celui que je croyais mort jusqu’à présent, me tira dessus. La balle me blessa au niveau de l’épaule et me mis à genoux. Ma cible ne comptait pas s’arrêter à là, en effet, il s’apprêtait à tirer une nouvelle pour me tuer.  

Le jeune corsaire fut beaucoup plus rapide. Je ne savais pas exactement ce qu’il fit, mais il parvint à le mettre à genoux et par la même occasion le désarmer de son revolver.  Bien évidemment ce n’était pas assez pour en venir à bout de cet homme qui tenta de se relever malgré ses blessures. C’était à moi de jouer maintenant, malgré ma blessure au niveau de l’épaule, je dégainai le couteau dans ma poche et je bondis sur l’air. Frappant ce dernier à la vitesse de la lumière grâce à mes coussinets, je me trouvai en une fraction de seconde devant le boss de la bande qui parvint à se relever …


— C'est fini !

Suite à cette phrase, je lui plantai mon coteau au niveau du cœur. Je retirai lentement ce dernier, puis d’un mouvement circulaire, je lui tranchai la tête. Ce n’était pas assez pour faire tomber cette dernière de son corps ! Pas grave. Il crachait une quantité assez importante de sang qui malheureusement tâcha mon visage et mes vêtements.  J’étais un peu choqué par ce que je venais de faire, en effet, c’était bien la première que je tuais un homme de cette manière. Je secouais rapidement ma tête et d’un coup de paume j’envoyai le cadavre de ma cible valser à une dizaine de mètre évitant ainsi de me tâché davantage. Je m’approchai du jeune corsaire et je le remerciais de son aide :


— Merci beaucoup. Sans toi, je me serai sans doute fait tuer.

En effet, il me fut d’une très grande aide. Sans lui, je me serai sans doute fait tuer depuis longtemps. Je m’approchai encore un peu plus de lui et je lui tendis la main. C'est alors que la douleur au niveau de l’épaule devint beaucoup plus intense et m’obligea à m’agripper sur le corsaire afin d’éviter de tomber et de m’évanouir. Si seulement … Si seulement je pouvais retirer cette balle de mon épaule ...


— Hey … Hey ! Chuchota un mystérieux personnage masqué. Venez par ici, les hommes les plus dangereux de l’île ne vont pas tarder à rappliquer.


Quoi ? Il y avait des hommes plus dangereux que ça ? Je comprenais mieux pourquoi la marine n’osait pas venir par ici. Cette île était vraiment dangereuse ! Je lâchai le corsaire et je tentai de me diriger vers la ruelle où se trouva cet homme masqué … Malheureusement, à peine deux pas vers l’avant, je m’écroulai par terre. La douleur se propagea sur tout mon corps, comme si la balle était empoisonnée …






_______________________________________________________
« La vie n’est qu’une longue perte de tout ce qu’on aime.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceheritage.forumactif.org
Drazen Murasaki
Rescapé de prison
Rescapé de prison
avatar
Messages : 52
MessageSujet: Re: The new challenger - feat Kamui Jeu 14 Aoû - 21:43



The new challenger

Feat Kamui


Écoeurant. Il n'y avait pas de mot plus précis pour décrire les faits du jeune rouquin avec son excès de joie. Il avait essayé de lui couper la tête avant d'user d'autres méthodes et autant dire que le sang avait gicler de tous les côtés et que le sol était teinté de rouge et pas seulement. Le jeune rouquin avait bien évidemment fini dans un piteux état lui aussi et l'épuisement lui était si sévère qu'il en titubait. Il prit appui sur l'épaule du jeune homme tout en le remerciant de l'avoir aidé. En même temps, cela était réciproque pour fou les deux, dans tous les cas. Alors qu'ils se remettaient à peine des évènements, un homme masqué les interpella, leur quémandant de le suivre s'ils souhaitaient avoir la vie sauve. Des hommes encore plus dangereux n'allaient pas tarder à rappliquer. Et pour cause, au loin, des cris de hordes étaient audibles et se rapprochaient à grands pas. L'homme masqué n'était pas seul, un second individu l'accompagnait. Celui-ci arborait une posture droite et plein d'élégance. Son col lui remontait sur le haut de sa nuque tandis que le haut de son torse était à découvert. Sa chevelure corbeau faisait ressortir à la perfection son regard rougeâtre et vitreux. Son visage n'était pas parfaitement inconnu au jeune corsaire. En effet, il s'agissait de son ami d'enfance et il l'avait bien remarqué.

« Murasaki ... Dépêche toi ! » Dit le second individu d'un air autoritaire. Évidemment, le jeune corsaire ne se fit pas prier et il se dépêcha de rejoindre son ami. Après tout ;au moins dans ces circonstances; il pouvait avoir confiance en lui. C'était de toute manière, le seul visage familier des environs. Certes, ils étaient amis d'enfance mais leur amitié avait toujours été très ambiguë. « Viens, je pense qu'on peux leur faire confiance ! » Dit le corsaire en direction du rouquin. Il aidait ce dernier à se faufiler dans les coins d'ombres de ruelles en ruelles, là où plus personne ne pouvait les trouver. Du moins pour l'instant.

L'ancien noble avait vite eu fait de questionner son ami sur la raison de présence et il fut étonné de la réponse qui lui fut donnée. En vérité, ce dernier n'avait eu de cesse de le chercher depuis qu'il avait eu vent de l'incident qui avait eut lieu sur leur île natale. Et par solidarité, son but était de le soutenir dans sa nouvelle vie. Le raisonnement était un peu désuet, car il n'avait pas réellement de raison valable de le rejoindre dans sa nouvelle mission de corsaire mais, une connaissance de plus pour des aventures aussi rocambolesques les unes que les autres, n'était pas à jeter. Quoi qu'il en soit, il allait garder un oeil attentif sur lui. Nouvelle rencontre inopinée.

Bien qu'ils étaient tous les quatre en sécurité dans les zones d'ombres, ils ne s'étaient pas arrêter afin de rejoindre le plus vite possible le port maritime. Certes il y avait certainement un nombre incalculable de forban et très certainement réveillés au vu de l'astre solaire qui pointait le bout de son nez mais, c'était également là qu'étaient toutes les embarcations. Par ailleurs ;bien que toujours préoccupé par Keith, son ami d'enfance; il se questionnait davantage sur la personne avec laquelle il avait formé une mini alliance. Lorsqu'il voulu le questionner sur ses origines et autre, une armée de forbans fit interruption sur les quais hurlant à leurs compatriotes de les arrêter. Et en un rien de temps, des dizaines de pirates et voyous des environs se jetèrent à corps perdus pour leur dépecer de leur vie.

Les coups allèrent de bons train mais pour Keith et Murasaki le but était de rejoindre leur petite embarcation pour rapidement s'en aller. Le premier des deux passait aisément entre leurs ennemis grâce à son corps étrangement tangible tandis que le corsaire devait user de ses atouts physiques ainsi que de sa force pour se créer un chemin. Lorsqu'il fut à bord de quai manquant une première fois de glisser à cause de l'écume, il se retourna pour s'adresser au rouquin et à l'homme masqué. « Heyyyyy !!! Avant que l'on se quitte, dis moi au moins ton nom ! Moi c'est Murasaki, M-U-R-A-S-A-K-I » Dit-il de vive voix tout en épelant tout à la fin, juste avant de sauter d'un léger bon, sur l'embarcation où était déjà installé son allié. Petit à petit, ils prenaient le large vers d'autres lieux tandis que son oreille était tendue vers la réponse qui pouvait lui être donnée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ryuketsu Kamui
Agent Novice
Agent Novice
avatar
Age : 23
Messages : 726
MessageSujet: Re: The new challenger - feat Kamui Ven 15 Aoû - 11:09




Las Camp
Échec de la mission !




L’homme masqué semblait être accompagné d’une autre personne, mais malheureusement très affaibli par la balle dans mon épaule, je ne pouvais relever la tête pour essayer de confirmation cela. Le jeune corsaire s’approcha de moi et s’apprêta à me donner un coup de main qu’une voix venue de la ruelle l’arrêta, cette dernière attira toute son attention. Même étant à terre, très affaibli, j’eus pu attendre cette voix. Elle provenait de l’endroit où se trouvait l’homme masqué. La voix dit au jeune corsaire de se dépêcher, l’interpellant par son nom. Serait-ce une de ses connaissances ? En tout cas, depuis que cette voix l’avait interpellé, il devint beaucoup plus rapide. Il m’aida à me relever, prenant appuis sur son épaule, nous quittâmes rapidement cette zone de malheur.

Grâce aux deux hommes, nous parvînmes à semer les malfrats, du moins c’était ce que je pensais. A notre plus grande surprise, une cinquantaine d’hommes armés jusqu’aux dents nous trouvèrent. Ils ne nous laissèrent même pas le temps de souffler. Il était temps de quitter cette île au risque de périr sous les sabres de ces de malfrats affamés. Pour une fois, la chance nous sourit, en effet, nous nous trouvâmes près du port de l’île, là où se trouvaient des dizaines de navires commerciaux.  Le jeune corsaire décida de s’en aller en premier, il sauta sur un petit navire étrange, sans doute préparé par l’homme qui était venu le chercher. Avant qu’ils ne lèvent l’ancre, le corsaire se retourna et me demanda mon prénom. Très surpris par sa demande, ma réponse fut instantanée :


— Kamui ! Moi c’est KAMUI !

Mince ! Je vins de lui donner mon vrai prénom, alors que d’habitude, je donnais toujours aux gens que je rencontrais un nom de code. Tant pis … Puis de toute façon, il méritait de connaître mon vrai prénom, après tout il m’avait sauvé la vie. Serait-ce le début d’une longue amitié entre un agent du gouvernement et corsaire ? Hum … Pour le moment, je ne pourrais malheureusement rien affirmer. Quoi qu’il en fût, je gravis bien son prénom « Murasaki » dans ma tête. Désormais, nous étions deux, l’homme masqué et moi. Les malfrats sautèrent sur nous convaincu de nous avoir au premier coup … Ne voulant pas périr bêtement ici, je décidai d’utiliser mes coussinets pour m’en fuir. Mais avant, à l’aide de ma paume, je touchai l’homme masqué pour l’envoyer dans la mer. J’espérais pour lui qu’il savait nager et que son destin n’était pas de mourir ici. Dans la même seconde, je bondis sur l’air pour me retrouver au-dessus du toit se trouvant derrière les malfrats. Tels des loups affamés, ils me repèrent rapidement et décidèrent de s’en prendre à la maison. Ils se mirent à casser cette dernière dans le but de me faire tomber.

Au loin, j’aperçus un navire gouvernemental, sans doute celui qui m’avait déposé ici. Il était vraiment loin, impossible pour moi de le rejoindre en un coup. Mais oui !! Le navire de Murasaki ! Je frappais l’air à la vitesse de la lumière via mes coussinets, ainsi je quittais le toit pour atterrir sur le navire de Murasaki qui faillit tomber dans la mer. Ne lui laissant même pas le temps de me voir, je retapais l’air pour cette fois-ci me trouver sur le navire gouvernemental. Mon supérieur à bord, d’ailleurs, sans même me regarder il me mit son sabre au niveau de la gorge avant de m’adresser la parole :

— Tu as échoué ! Tu me fais honte, Kamui ! Dit-il sur un ton fort


— Non, je n’ai pas échoué. La cible est morte, les documents sont détruits ! Rappliquais-je  


— Ne me contredit pas ! Tu as échoué, je ne sais même pas ce que je vais dire au gouvernement. Moi qui croyais que dans un mois tu pourras enfin rejoindre la cours des grands … Je me suis lourdement trompé, je t’ai trop surestimé ! Combien de fois t’ai-je dit que lorsque l’on te demande d’accomplir une mission, tu dois faire tout ce que l’on te dit. Si l’on te demande de ramener la tête d’une personne ou des documents, ce n’est pas pour rien. Bref, je suis fatigué. On rentre au QG … la semaine prochaine, tu iras sur East blue pour accompagner la sergente Erica. Tu travailleras pour elle, pour la marine … Lorsque tu auras l’étoffe d’un agent, je viendrais peut-être te chercher. Dit-il sur un air déçu. Il rangea son sabre, puis enchaîna en adressant la parole au médecin du bord : Occupez-vous de son épaule !






_______________________________________________________
« La vie n’est qu’une longue perte de tout ce qu’on aime.  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceheritage.forumactif.org
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: The new challenger - feat Kamui

Revenir en haut Aller en bas

The new challenger - feat Kamui

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: West blue :: Las Camp-