AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

L'allié du « Père » [Feat - Mephistop V. Britannia] [Flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Raito Hanagawa
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Messages : 225
Localisation : Spirituelle
MessageSujet: L'allié du « Père » [Feat - Mephistop V. Britannia] [Flashback] Lun 4 Aoû - 1:02

TITRE


Mon grand frère m'avait envoyé sur South Blue, plus précisément sur l'île de Baterilla pour aider une personne nommée « Père », il m'avait dit que cette personne gouvernait l'île et s'en occupait depuis bien des années, tout ce que j'avais à faire était obéir à ses ordres et tout irait pour le mieux. Je me demandai vraiment pourquoi je devais rendre ce service à un gars que je ne connaissais même pas, apparemment il serait un bon ami d'enfance de mon frère et une fois là-bas je devrais m'identifier sous le nom de Wonsung D. Raito pour pouvoir le rencontrer, Wonsung D. s'avérait être le nom de mon père qui avait pris la mer sans jamais revenir. C'était pour cela que je lui en voulais et que je préférais me faire appeler Hanagawa, mon frère avait aussi pris cette décision.

J'avais traversé Reverse Mountain en compagnie de mon frère, nous étions à bord de son navire personnel, il avait des courses à faire sur South Blue donc il m'avait promis de revenir me chercher sur Baterilla en soirée. Je venais donc à peine de fouler le sol de l'île, je me dirigeais en premier lieu vers une taverne pour pouvoir me renseigner sur ce gars contrôlant la ville, c'était très étonnant de voir qu'une personne pouvait empêcher le gouvernement de s'emparer d'une île, ce Père devait posséder de l'influence ainsi qu'une puissance considérable, avec des subordonnés et tout le train train habituel d'un homme ayant du pouvoir & de la richesse. Pour moi ça ne pouvait être qu'un révolutionnaire, je me méfiais car, cette petite île printanière pouvait se faire attaquer par le gouvernement à tout moment pour renverser ce système.

Je venais d'arriver devant une taverne qui avait l'air intéressante, je suppose qu'il y avait des hommes du père un peu partout en ville, donc cela allait être plutôt facile de pouvoir me glisser dans une conversation entre eux et adhérer proprement à leur bande. Je prenais place sur un tabouret devant une table tout seul, je tentais d"couter le plus de conversation possible, mais je n'entendais rien au sujet du Père ou même de ses hommes, j'avais donc eu l'idée de sortir un peu me baladé, peut-être allais-je tomber sur quelqu'un pouvant m'être utile. En pleine marche, je pouvais observer une bande de trois hommes avec des bandanas, ils avaient l'air louche, je préférais faire semblant de ne pas les écoutés, tout en les écoutant. L'un d'entre eux disaient qu'il s'occuperait d'une réception marchande d'armes, je m'étais permis d'intervenir naturellement avec un air cool et décontracté.

- Yo les gars, vous avez pas un tuyau pour pouvoir parler au boss, je suis envoyé par recommandation, dites lui que je suis Wonsung D. Raito ça va sans doute le mettre de bonne humeur, je vous le garantie.


- Je suis le porte parole du père, moi c'est Gaï ! Ca fait un bout de temps que le boss t'attends ce n'était pas la peine de te présenter on a tous déjà entendu parler de ton arrivée et on t'a observé pendant tout ton trajet, c'était juste un mini test. T'es vraiment lent à la détente, je me demande pourquoi Papa s'intéresse à un gamin de ton espèce. Suis moi et boucle là, les gars le boss m'a dit que vous devez vous rendre au port impérativement.

Si je n'osais pas lui répondre, c'était par respect envers mon frère, il m'avait envoyé ici ça n'était pas pour que je me révolte contre ceux à qui je devais venir en aide. Je contractais mon poing très fort, je voyais les deux autres partir en courant, ce fumier avait réussis à me mettre en rogne, mais je devais faire preuve de patience envers lui. Quelques minutes de marches après, nous arrivions vers une maison en piteuse état, Gai avait ouvert la porte avec une clé noire, nous entrâmes en silence dans la maison, l'intérieur était impeccable malgré l'extérieur qui laissait à désirer, la maison cependant, était très grande. Après avoir monté les escaliers, Gai me fit signe d'attendre, il entra dans une salle et ferma sa porte, j'entendais un bout de conversation. Le dénommé Gai sortit puis usa de sa salive.

- Ok, tu vas peut-être pouvoir nous êtres utile finalement. Nous avons engagé un ripoux travaillant à la marine, il nous délivre des informations pour de grosses sommes de blé, aujourd'hui il est venu nous dire que la marine prévoyait de nous attaqués ce soir, tu vas donc défendre Baterilla au sein d'une unité. Ici, il y a en tout trois unités de quatre combattants pour ce genre de cas, tu vas te rendre dans l'unité 2, tes compagnons sont derrière toi.


Je me retournais, observant ces trois gars bizarres, accompagné d'une fille blonde sublime. J'avais ce sourire habituel qui était dû à l'excitation, j'étais prêt à combattre pour défendre cette ville, je le faisais aussi pour moi, vu que je manquais d'entraînement.





Dernière édition par Raito Hanagawa le Sam 16 Aoû - 2:48, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Macaque_japonais
Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'allié du « Père » [Feat - Mephistop V. Britannia] [Flashback] Lun 4 Aoû - 3:59


Filler Chapter 1 : Ce qu'il se passe

quand rien ne se passe


Feat Raito




"Cher journal

Très peu de temps suite à mon inscription dans le tout premier tournoi auquel j'ai participé sur Karaté Island, j'étais devenu un bon novice. J'avais remporté ce combat en plus de n'avoir tué personne jusqu'ici. Je suis bien content, malgré mon passé de ninja, je n'ai plus envie d'avoir la mort des gens sur la conscience. Le tournoi m'apprit une chose : C'est bien plus amusant de laisser ses adversaires vivant et revenir pour un nombre illimité de combats possibles dans l'avenir ! Je me voyais être une sorte de nouvelle star rapidement sur Karaté Island, cette île me plaisait réellement ! Autant d'adversaires incroyables, autant de combats intenses, autant de plaisirs à discuter avec ces gens ayant tous des origines différentes et se vouant tous au combat afin de trouver leur propre voie. Rien de démotivant pour un jeune apprenti comme moi. Ces événements m'ont aidés à comprendre beaucoup de choses et aussi à en oublier. Cette douleur de ne pas avoir pu servir la princesse, cette douleur de ne pas avoir pu tuer la bonne personne ... tout ça était bizarre, je me sens si honteux de ne pas avoir tenu à ma fierté de ninja et d'avoir exécuté ma mission sans faillir, mais en même temps ... je me sens si chanceux d'être en vie et si heureux actuellement, entrain de tout découvrir. En tout cas, princesse, si vous me regardez de là-haut, je vous jure qu'un jour j'accomplirais cet objectif ! Néanmoins, je venais de me faire un peu d'argent et j'ai demandé à faire un petit voyage. On venait de m'offrir un lieu franchement sympa selon les guides, une île du nom de Baterilla, île n'appartenant pas entièrement au gouvernement mondiale. C'était très intéressant, en plus qu'on me disait que là-bas, il y avait une bonne chance que ma carrière de pirate commence. C'est vrai, je ne sais pas pourquoi je voulais devenir pirate, peut-être est-ce parce que la mer m'impressionne, qu'il m'impatiente de découvrir tout ce qu'il y a au delà de cette mer bleue ? Ou est-ce parce qu'au fond, une sorte d'intuition me dit qu'être pirate m'offrirait plus de chance de rencontrer des compagnons qui n'auront pas de problème avec mon opposition envers les dragon célestes ? Ces deux réponses semblent logiques et bonnes en même temps. Enfin ! Assez pour aujourd'hui, le bateau s'est arrêté, je m'arrête ici et je pars vers la découverte de cette île ! "




Mephisto rangea alors son journal quelque part dans sa chambre sur le bateau avant de monter sur le quai en souriant et en regardant le soleil. Il posa une main par dessus son front afin de se cacher du soleil pour mieux voir la magnificence de ce ciel bleu ! Il était resté habillé pendant tout le village, habitude de combattant, afin d'être toujours prêt. Le voyage ne fut pas spécialement long, ces nouveaux bateaux fonctionnant grâce à quelques mécanismes qui font tourner l'arrière du bateau facilement facilitent clairement le voyage. Mephisto débarqua alors sur la terre ferme. Ses premières actions furent simplement de se dégourdir le corps totalement en bougeant dans tous les sens et ensuite faire un petit sourire au guide qui l'attendrais ici ce soir et de foncer vers la ville rapidement. L'air était agréable, le climat et la température l'étaient également. Tout semblait plutôt parfait et le grand soleil brillait bien fort, laissant peu de petit nuages courageux lui bloquer quelques petits rayons. Avançant donc vers la ville, il remarqua que contrairement à Karaté Island, les gendarmes semblent être habillés différemment et il ne semble pas y avoir beaucoup de marines ici. Après l'incident avec les deux dragon célestes morts, c'était probablement normal que le budget versé à la marine de ce côté fut augmenté drastiquement, afin de dominer South Blue complètement. Avançant toujours parmi la foule, il arriva enfin au centre-ville tant actif. Les gens semblaient tous nerveux et facilement énervés. Ne comprenant pas vraiment pourquoi ces gens étaient comme ça, Mephisto avança encore un petit moment avant de voir un petit rassemblement de foule.

Ce rassemblement piqua facilement la curiosité de Mephisto. Il y entra alors doucement, passant entre les gens et se retrouvant dans la ligne de foule la plus proche de ce qui semble être un grand panneau. Apparemment, le maire de la ville recrutait des gens pour faire une petite bataille contre une unité marine sans vraiment d'hommes puissants. Il semblerait que cela soit la première vague depuis un moment. Envoyer des éclaireurs pour tester la force militaire de l'île, voilà une stratégie que Mephisto ne tarda pas à comprendre. En ce qui le concerne, il devait impérativement éviter d'y participer et partir aussitôt. Si la marine se rend compte qu'un utilisateur de fruit du feu se trouve sur l'île, faut bien imaginer qu'elle enverrait une armée bien plus puissante après, mais si la marine ne retrouve pas ses soldats d'ici bientôt, elle sera paranoïaque et enverra une armée encore plus puissante, histoire de s'assurer une victoire. Les enjeux étaient faciles à comprendre pour Mephisto qui a passé beaucoup de temps avec la princesse qui lui apprenait la politique du gouvernement mondiale.

Suite à sa lecture complète de l'affiche de recrutement, il comprit donc que cette île devait jouer intelligemment si elle veut survivre longtemps. Mephisto recula alors pour sortir tant bien que mal de la foule. Les gens étaient plus gras qu'il ne le croyait, ce qui le poussa à sortir avec une tête un peu confuse. N'ayant plus trop ses directions, Mephisto sortit en sautant sur un seul pied et en tournant sur lui-même, juste avant de marcher un peu, tête en l'air et de se trébucher sur une petite roche à terre. Ne faisant pas attention, il tomba alors sur la tente d'un petit kiosque vide. Son genoux cogna alors l'un des quatre clou qui maintenait la tente, ce qui le blessa. Mais comme il ne peut être blessé physiquement, sa jambe se transforma en feu. Le feu prit d'abord sur le clou et suivit alors la corde et se mit à brûler lentement la tente ! Prit de panique, il recula et prit son manteau pour tenter de faire éteindre le feu en soufflant dessus. La foule le regarda désormais et tout le monde recula pour s'éloigner de lui et prendre des distances. Il regarda les gens, rouge de honte, continuant néanmoins à tenter d'éteindre ce satané feu ! C'est alors qu'un sceau d'eau aspergea la tente et éteignit le feu totalement. Pendant ce temps, sa jambe redevint normale. Les gendarmes approchèrent alors pour l'attraper par les épaules et l'emmener de force. Il obéit facilement afin de ne pas les brûler également.

Quelques mètres plus tard, il se rendit alors dans une sorte de salle d'interrogation et devait y rester. De l'autre côté, il semblait y avoir une jeune blonde avec 3 gars et un gosse entrain d'attendre. Mephisto ne voyait pas très bien à travers les trous du petit mur de bois. Restant assit sur sa chaise, le gendarme lui dit qu'il était accusé d'incendie criminelle.

*Eh bien ! Heureusement qu'ils ne m'ont pas fouillés totalement ! Le nombre d'armes sur moi m'aurait causé encore plus de soucis !* - Pensa-t-il.

Les gendarmes sortirent alors en verrouillant la porte derrière eux et se dirigèrent alors vers un lieu que Mephisto ne put pas voir. Il attendit alors quelques dizaines de minutes, entendant des bruits au loin, mais personne qui venait le chercher. C'était alors l'après-midi déjà, il avait faim en plus d'être à bout de patience. C'est alors que le Den Den Mushi sur le bureau sonna ! C'était un message envoyé à tous les gendarmes apparemment.

"Urgence ! À tous les hommes disponibles ! Rendez-vous au coin sud de la ville ! Quelques êtres suspects ont été retrouvés et ils sont peut-être des espions de la marine !" - Fit le Den Den Mushi avant de se taire.

Mephisto était désormais assez remonté, quelque chose se passait et il n'y assistait pas. Mais en plus de cela, les gendarmes ne viendraient pas s'occuper de lui avant un petit moment selon les priorités citées dans le message du Den Den Mushi. N'en pouvant donc plus d'attendre, il descendit alors de la chaise et se plaça devant la porte et se tint alors les deux mains ensemble. Assemblant alors une petite concentration, il serra tellement fort son propre poing droit qu'il se "blessa" afin que du feu en sorte. Cependant, ce n'était que de faibles flammèches. Concentrant alors tout son esprit dans son poing, il fonça celui-ci violemment sur la porte et la défonça.

- Prototype ! Étincelle Punch !


Heureusement que c'était une petite porte en bois, sinon il aurait fallut plusieurs coups. Cette attaque était très efficace néanmoins contre les cibles immobiles. Sortant alors de là, Mephisto regarda à droite et à gauche, il n'y avait que quelques personnes, le même gosse de tout à l'heure et ... un homme que Mephisto reconnu tout de suite ! C'était le maire entrain de discuter avec le gosse ! Il venait de se faire griller littéralement. Mephisto recula doucement, faisant un petit sourire en signe de gêne et sortit tout simplement.

- Bonjour à vous ... je suis au courant pour la situation, mais croyez-moi, vous feriez mieux de vous concentrer sur ce qu'il se passe plutôt que moi ! Sur ce ... ce fut un honneur de vous parler, monsieur le maire et son fils ... - Fit-il.

Mephisto se dirigea alors vers ce qui semble être un escalier, sachant qu'il ne devait pas blesser personne et qu'il devait éviter de se faire des ennuis, espérant profiter du restant de l'après-midi pour visiter et manger un morceau. C'est alors qu'il se fit interrompre par le maire en question.

- Halte ! Présente toi, qui es tu et que fais tu ici ? Si tu es au courant de ce qu'il se passe ici, peut-être pourrais tu, vu ta puissance, nous venir en aide ? - Proposa le maire sur un ton rigide mais calme, ne montrant aucune intention mauvaise.

Mephisto soupira alors et se retourna pour regarder le maire en question. Cet homme venait de lui proposer de l'aider en gâchant sa précieuse visite qu'il a eut avec son propre argent ? C'était pas mal en faite, c'est pas comme si Mephisto ne comptait plus participer aux tournois de Karaté Island. En plus, cela lui donnerait peut-être encore plus de motivation pour les prochains tournois. Alors que quelqu'un de normale aurait seulement pensé à ne pas s'en mêler, la curiosité de Mephisto l'emporta. Il sourit et se retourna vers le maire et le petit garçon et s'inclina légèrement de la tête avant de répondre.

- Je me nomme ... Shuichi Tachibana, c'est un honneur de vous rencontrer, monsieur. - Répondit-il en mentant sur son nom. Son nouveau nom tiré de la famille d'un dragon céleste n'était pas encore prêt à être dévoilé.

Sur ces mots, Mephisto entendit alors sonner le Den Den Mushi encore une fois pour un nouveau message. Un message qui fit suer Mephisto un peu quant à ce qui s'annonçait.

- C'est terrible ! C'est la marine ! C'est la marine ! Droit devant ! Avec un navire de taille petite et des dizaines de soldats dessus ! - fit le Den Den Mushi, imitant l'air paniqué de celui qui avait parlé à travers.




(c)Kazu de C.G


Dernière édition par Mephisto V. Britannia le Sam 16 Aoû - 3:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raito Hanagawa
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Messages : 225
Localisation : Spirituelle
MessageSujet: Re: L'allié du « Père » [Feat - Mephistop V. Britannia] [Flashback] Ven 8 Aoû - 22:35

TITRE


J'avais eu la chance de me faire affecter dans une des unités formées par le père, le boss de l'île de Baterilla. Nous étions à l'entrée de la salle du boss, j'appartenais à la deuxième unité composée de trois hommes, ils devaient tous faire un bon mètre quatre vingt-quinze, je me sentais tellement petit devant ces derniers, je me demandais comment les autres unités devaient être vu celle à laquelle j'avais été affecté. Soudain, une explosion eu lieu tous près de nous, j'avais eu le réflexe de me protéger des quelques débris en croisant mes bras devant mon visage. Un individu blond grand, vêtit comme un combattant venait de faire son apparition, il avait l'air plutôt gêné, tellement gêné qu'il s'était excusé et qu'il avait demandé à ce qu'on l'ignore, mais cela n'était pas envisageable vu ce qu'il venait de faire devant nos yeux, non, pas possible.Le boss venait de sortir de sa salle, il était vêtu de noir uniquement, son visage était masqué par un bob noir, il avait adressé la parole à ce gars venant d'arriver, ce fameux Suichi Tashibana, lui demandant de l'aide dans notre mission de repousse. Ce blondinet avait finit par accepté, je me méfiais de lui malgré sa gratitude. Je m'approchais de lui avec un sourire.

- Salut Suichi, moi c'est Raito, enchanté de faire de faire ta connaissance.

Le père s'avança et prit la parole de nouveau.

- On fera les présentations après, vous allez vous diviser en deux groupes, Raito & Suichi et le reste c'est comme d'habitude, vous vous rejoindrez peut-être en cours de route, pour l'instant vous ne ferez que gênez cette unité qui est habituée à combattre d'une manière très explosive, c'est pour votre bien croyez-moi, hé hé ! L'attaque a commencé plus tôt que prévu, je compte sur vous pour lutter efficacement et n'oubliez pas que même si vous vous faites choppé, vous ne me connaissez pas, vous pouvez disposer.

Sans plus attendre je me dirigeais vers le port en compagnie de mon compagnon de combat qui semblait plus puissant et âgé que moi. Après quelques minutes de courses, nous étions enfin arrivés à destination, un petit régiment s'avançait en direction de la ville, je m'étais donc interposé avec un air plutôt sérieux, le marine qui semblait être leur chef exhiba ces paroles.

- Pousse toi gamin, j'suis pas venu ici pour me balader. Je compte jusqu'à trois avant de te faire mordre la poussière sans aucune pitié, je suis le Caporal John Cooper. Un. Deux..

- Trois !

Disais-je avec un air sournois, avant d'esquiver un coup de ce caporal, pour l'instant je ne cherchais pas à le frapper, je ne faisais qu'analyser son style de combat pour mieux combattre et ne pas m'attendre à des surprises de sa part. Il avait une arme à feu et un sabre, le fait que j'évitais ces coups l'exaspéraient, il devenait même rouge, il sortait donc sa lame de son fourreau en me coupant un peu l'épaule au passage, je n'avais rien vu venir, cela n'était qu'une blessure fine, mais je devais m'attendre à mieux vu son état.

- L’iaidō est un art martial se focalisant sur l'acte de dégainer le sabre et de trancher en un seul mouvement. Plus exactement, le but est d'exécuter une technique, avant l'adversaire, choisie en fonction du lieu et du contexte de la situation. Pour ton impolitesse je vais te trancher comme il le faut !

Le combat pouvait enfin débuter j'attendais ça depuis longtemps, même si au fond j'avais une petite peur au ventre, il fallait que je livre bataille et ce Suichi allait pouvoir prouver ce qu'il valait !






Dernière édition par Raito Hanagawa le Sam 16 Aoû - 1:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Macaque_japonais
Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'allié du « Père » [Feat - Mephistop V. Britannia] [Flashback] Sam 9 Aoû - 4:24


Filler chapter 1 : Ce qu'il se passe quand rien ne se passe


Feat Raito




Mephisto était ravit d'entendre qu'il serait affecté à une division tout de suite, lui évitant donc les ennuis avec la gendarmerie. Mais il devait désormais combattre ??? Ça, c'était une chose qui ne lui plaisait alors pas du tout. Il fit un visage dégoûté lorsqu'il apprit cela. Mais heureusement, l'autre garçon semblait sympathique, ce qui aida Mephisto. Il le salua et se dit se nommer Raito. Le jeune blond sourit vers Raito et s'inclina par politesse juste avant d'avancer vers le terrain, suivant Raito.

Un petit moment plus tard, un Carporal de la marine se présentant sous le nom de John Cooper heurta Raito, le mettant à terre et en se mettant à l'intimider un peu et à le menacer. Pour menacer un pareil gamin, il fallait avoir de la lâcheté en soi ! Et ça, Mephisto ne pardonnerait pas ! Secrètement, il prépara son attaque dans son dos, concentrant ses flammes fortement. C'était intense, mais Mephisto avait envie de donner une petite correction au soldat de la marine. Raito, quant à lui, esquivais les coups les uns après les autres de ce soldat, le rendant vert de rage et le forçant à dégainer son sabre vers Raito afin de lui faire une petite coupure fine et de le ranger doucement. Pendant ce temps-là, Mephisto s'approchait dangereusement mais incognito du soldat en question et lui sauta alors dessus.

- Tu n'aurais pas dût ranger ton sabre ! - Cria-t-il.

- Prototype ... JUPITER !


Immédiatement après avoir crié cela, il exécuta sa technique, frappant le marine très fort dans le ventre et le brûlant au passage. Le soldat se roula alors à terre un petit moment avant de mourir dût aux flammes. C'est seulement après la mort du soldat, quelques dizaines de secondes et plusieurs hurlement violents plus tard, que Mephisto avança vers le soldat et ramassa une sorte de collier au cou de celui-ci et lu le contenu.

- Alexandre ... Vladimir ... Rogers ... Alexandre Vlad. Rogers, un simple soldat dans l'unité du Carporal John Cooper. Ah je vois ... désolé, mais je sens qu'on va pas aimer la venue du vrai Carporal ... - Déclara-t-il.

Suite à ces propos, Mephisto vit quelque chose bouger au loin et s'y dirigea rapidement. Une fois arrivé vers ce qui a bougé, il dévoila alors l'individu ! Il s'agissait d'un soldat de la marine qui avait été traumatisé par le coup de poing de Mephisto, apparemment. C'est alors qu'une balle toucha violemment la tête du marine. Un officier marine bien plus impressionnant, avec une lame dans sa main gauche et un fusil sniper dans sa main droite, il venait de tuer le soldat.

- Il n'y est pas de place pour les soldats qui ont peur, alors les gosses, vous voulez mourir par lequel des deux ? La faucheuse de ma main gauche ou la punition divine de ma main droite ? Hahahaha ! - Dit-il avant de ricaner tel un véritable démon.

Suite à ces mots, Mephisto chargea de nouveau des flammes dans son dos, murmurant vers Raito en disant simplement.

- Cours ! Je vais faire diversion ! C'est lui le vrai Carporal, j'en suis sûr ! Et tu vas y laisser ta peau si tu l'affronte !

Sur ces mots, Mephisto courut vers la direction inverse de Raito, afin d'attirer l'attention, ce qui fonctionna et incita le Carporal à se tourner vers lui et à marcher lentement vers Mephisto.

*Et si Raito en profitait pour l'attaquer de dos ? Ça pourrait marcher !*

C'était la toute nouvelle idée de Mephisto, mais malheureusement pour lui, il venait de s'éloigner trop de Raito pour le lui dire et ils n'avaient pas assez de complicité pour que Raito puisse le deviner. Mephisto resta alors là, dévisageant le Carporal avec son regard et espérant qu'un miracle prévienne Raito !




(c)Kazu de C.G
Revenir en haut Aller en bas
Raito Hanagawa
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Messages : 225
Localisation : Spirituelle
MessageSujet: Re: L'allié du « Père » [Feat - Mephistop V. Britannia] [Flashback] Sam 16 Aoû - 2:14

Combat explosif


Shuichi avait frappé le soldat qui prétendait être caporal d'un coup enflammé, le marine avait été projeté à plusieurs mètres et avait finis par succomber à ces blessures, mon compagnon de combat avait donc mangé un fruit du diable lui permettant de générer du feu, c'était intéressant et dévastateur. Il n'avait pas eu de pitié suite à cette tuerie, pour moi, ce type était un pirate à coup sûr ! Shu' avançais vers le corps du défunt et lui retira un collier qu'il portait autour du cou, l'utilisateur de feu parlait de prénoms bizarres, je ne pigeais qu'une chose, un nouveau caporal allais faire son apparition sans doute beaucoup plus dangereux que celui qui avait passé l'arme à gauche.

Après ces événements, j'observais au loin quelque chose bouger, je préférais rester sur place, me mettant sur mes gardes. Shuishi venait d'atteindre ce qui bougeait ! Il s'agissait d'un soldat de la marine qui avait été traumatisé par le coup de poing de mon partenaire de la deuxième unité. C'est ainsi qu'un coup de feu perfora le crâne de l'officier entre les deux yeux. Un marine avec un grand charisme faisais son apparition, avec une lame dans sa main gauche et un fusil dans sa main droite, il venait de tuer le soldat sans la moindre pitié, ce soldat devait avoir une famille & des amis, donc ça m'énervait beaucoup.

- Il n'y a pas de place pour les soldats qui ont peur, alors les gosses, vous voulez mourir par lequel des deux ? La faucheuse de ma main gauche ou la punition divine de ma main droite ? Hahahaha !

Je regardais Shu qui chargeait des flammes dans son dos, il me disait de courir rapidement à cause de ce nouveau caporal, il me sous estimait ou quoi ? Je lui obéissais quand même je me cachais dans un petit coin derrière une poubelle, près à intervenir à tout bout de champ malgré son avertissement. Ce marine meurtrier était de dos, il fallait que je le frappe car, je ne pouvais pas passer pour une tapette devant des putains de défendeurs de la "justice".


Je plaçais un coup de poing avec toute mon énergie dans son dos, l'homme de la police du gouvernement se retournais net avant de contrer mon coup avec la paume de sa main, ce coup l'avais fait reculer de quelques centimètres, si Shuichi était intelligent il en profiterait pour lui mettre sa dose de feu !

- Tu es tombé dans mon piège, à toi Fire Man !

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Macaque_japonais
Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'allié du « Père » [Feat - Mephistop V. Britannia] [Flashback] Sam 16 Aoû - 2:59


Filler chapter 1 : Ce qu'il se passe

quand rien ne se passe


Feat Raito




Mephisto le voyait attaquer et continuait de reculer, histoire d'aider Raito un peu. C'était stupide de sa part, car le Carporal en question remarqua le regarde de Mephisto et se retourna au moment où il ne fallait pas ! Raito venait de charger son attaque vers le Carporal. Afin de parer ce coup en plus d'attraper Raito une fois pour toutes, il décida de lâcher son fusil et d'utiliser son paume de main afin de bloquer le coup de Raito. Ce dernier cria alors un grand coup en faisant signe à Mephisto d'agir en l'appelant "Shuichi", son pseudo. Le plan en soi était bon, il était excellent, une double feinte de la part de Mephisto et Raito, néanmoins, ils avaient affaire à un Carporal. Le soldat se retourna alors rapidement, emmenant Raito en même temps et le mit devant Mephisto qui était entrain d'avancer vers eux. En voyant cela, le jeune blond, ne pouvant pas attaquer son partenaire, décida de reculer et de l'attraper sur son corps, tout en relâchant la quantité de feu chargée. Le combat était presque perdu d'avance, ce Carporal possédait des réflexes qui sont capables de contrer toutes les stratégies envisageables de ces deux jeunots qui n'ont jamais combattu ensemble. Mephisto se mit à réfléchir doucement tout en aidant son partenaire à se relever. Le soldat de la marine, quant à lui, avança et ramassa son fusil pour le pointer vers Mephisto.

- Alors, les gosses ? Rien à redire ? Moi qui vous ai offert le luxe de choisir comment mourir, je me trouve bien gentil, pas vous ? Je n'aime pas tuer les gosses d'habitude, ça ne peut pas souffrir assez pour m'amuser avant de crever, alors je vais faire simple ... une balle pour chacun ! - Fit le Carporal tout en souriant vers eux.

C'était ridicule et désespérant, Mephisto ne faisait plus trop attention à l'autre pauvre soldat mort, il avait bien envie de le prendre en pitié et de le venger, mais c'était impossible de faire ça sans mettre Raito en danger et il le savait très bien ! Quant au Carporal, celui-ci se mit à charger les balles pendant la réflexion de Mephisto. Étant trop concentré pour remarquer les balles chargées, le jeune blond trouva enfin une idée lorsque son adversaire finit de charger et allait bientôt le pointer sur eux. Profitant du fait d'être sous-estimé, il s'éloigna un peu de Raito et chargea un peu d'énergie de feu dans une main dans son dos pendant les dernières secondes qu'il lui restait. Son idée était claire dans sa tête, il s'agissait d'attirer l'attention du Carporal ! Et quoi de mieux que de l'énerver pour le faire ! Au moment où le prédateur appuya sur la gâchette pointée vers la tête de Mephisto, celui-ci utilisa l'énergie chargée et la dirigea avec son poing vers la bouche du canon du fusil ! Boum ! Une grosse explosion fit alors entre la balle et son poing en feu. La balle traversa tout de même tout son bras, mais pas sans avoir brisé le bout du canon en même temps de faire énormément de fumée dans la place !

- Ne reste pas proche et trouve un moyen de le combattre de loin ! - Fit-il à Raito immédiatement après.

Cette fois-ci, le compte était bon, le Carporal était bel et bien énervé, trophé débloqué ! "Colère d'un Carporal" ! C'était marrant de voir sa magnifique "punition divine" de la main droite brisée comme ça, par un gamin. Ce qui força le prédateur à utiliser sa lame dans sa main gauche afin de donner des coups aléatoires. C'était encore une fois une tentative ratée de la part du Carporal, étant un Logia, Mephisto savait dès le départ qu'il serait indemne face aux coups du Carporal et que Raito ne pourrait pas être blessé s'il se débarrassait de son fusil ainsi. L'idée était magnifique et Mephisto en était fier. Un énorme sourire se dessina alors sur le visage de Mephisto, se sentant victorieux.

- Alors, on ne fait plus le malin, hein ? Monsieur le soldat ? - Fit-il tout sourire devant celui-ci.

Venant alors de remarquer qu'il était un type Logia, le Carporal recula un peu, intimidé. C'était presque gagné, mais il y avait juste un petit soucis ... la marine avait envoyée le Carporal afin qu'il envahisse la ville, pas pour qu'il joue avec des gamins, ce qui signifie que s'il n'est pas présent devant d'autres soldats pendant un petit moment ... BAM ! Un gros bâton d'un second Carporal heurta la tête de Mephisto et le mit inconscient. C'était très certainement un bâton en granit marin. La fumée commençait alors déjà à se dissiper, laissant les deux Carporal faire face à Raito cette fois-ci, avec un regard sadique et intimidant. Mephisto restait alors à terre sans bouger, inconscient.






(c)Kazu de C.G
Revenir en haut Aller en bas
Raito Hanagawa
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Messages : 225
Localisation : Spirituelle
MessageSujet: Re: L'allié du « Père » [Feat - Mephistop V. Britannia] [Flashback] Sam 16 Aoû - 4:28

TITRE


Mon attaque feinte n'avait eu aucun effet sur le marine, en effet, il avait réussis à parer avec sa paume, le forçant à lâcher une de ses armes "divines pour ne pas se manger un coup inoubliable. Shuichi n'avait pas pu mettre mon plan à exécution vu que le caporal m'avait pris en otage en quelques sortes. L'homme équiper d'arme m'avait relâché me laissant tomber au sol comme un moins que rien, sa puissance me consternait, il fallait qu'on trouve une stratégie pour le vaincre, la force brute ne pouvais pas avoir d'effet dans un cas pareil, la différence de puissance était assez importante. Notre force de l'ordre pointa son calibre sur Mephisto et exhiba ces paroles.

- Alors, les gosses ? Rien à redire ? Moi qui vous ai offert le luxe de choisir comment mourir, je me trouve bien gentil, pas vous ? Je n'aime pas tuer les gosses d'habitude, ça ne peut pas souffrir assez pour m'amuser avant de crever, alors je vais faire simple ... une balle pour chacun !

Ce gars était fort, mais j'avais eu une idée dans ma petite tête, que j'allais bientôt mettre en oeuvre. Au moment où le défendeur de la justice appuyais sur la gâchette pointée vers la tête de Shuichi, celui-ci utilisa les flammes chargées et les dirigèrent avec son poing vers la pointe du fusil ! Une grosse explosion avais résonné entre la balle et le poing de feu du protagoniste. Il était vraiment impressionnant ce Shu', je me sentais même impuissant devant lui. Mon partenaire me demandait de ne pas rester au corps à corps, mais plutôt à distance, je prenais donc du recul.

Le caporal était très énerver, il avais perdu une de ses armes divines, le garçon de la deuxième unité en profitait même pour le vanner, je ne pouvais m'empêcher de rire comme un mongole.  Soudain un autre homme du même âge que le caporal que nous affrontions arriva et donna un coup de bâton à Shuichi, le blond venais de s'évanouir sec.

- La récréation est terminé, je suis le caporal Skrull, à ton tour gamin.

C'était l'occasion parfaite pour mon plan à exécution, j'attrapais donc un gros morceau de rocher avec mes mains pour le lancer sur le nouveau venu, afin de les retarder.



- Prend ça bâtard !

Skrull avait brisé le rocher avec son bâton avant de courir vers moi avec l'autre caporal, je courais également, leur tirant la langue au passage, pendant ma course j'avais repérer un morceau de bois, je le lançais rapidement, avant de recommencer à courir, je savais que ça n'avais pas d'effet, mais il y avais un ralentissement, et ça m'amusais vraiment, j'entrais avec rapidité dans un magasin de femme. Je prenais donc une perruque, un chemisier et une jupe en me changeant vite fais, je ressemblais en tout point à une fille, cela faisais partit de mon plan. Les deux marines étaient entrés, j'avais fait signe aux clients et à la vendeuse de la fermer en lui montrant une somme de berrys pour la corrompre. Je m'approchais des deux caporaux avec un air sexy je prit la parole.



- Et si on allait se boire un verre les garçons, je me sens si ... seule, avec tous ces bandits sur les blues en ce moment j'ai besoin de ... Chaleur !

Le caporaux n'étaient pas inflexibles, ils regardaient ma fausse poitrine et partirent avec moi dans un restaurant chic, je faisais exprès de leur faire boire du vin pour qu'ils soient saoulés. Le marine Skrull me regardait avec envie, il touchait délicatement ma main avant de parler.

- Je connais une bonne auberge ici, on peut y aller avec mon ami, tu ne penses *hic* pas ?

- C'est d'accord mais après cette bouteille les amis. Hi hi hi hi !

Disais-je avec une voix aigu, j'avais réussi à les saoulés rien qu'en jouant à l'Okama, après la bouteille de vin, nous nous dirigions vers une auberge, une fois arrivé les deux marines avaient pris une chambre, nous montions les esclaliers pour enfin arriver à celle-ci. Les saoulés me poussèrent sur le lit, je faisais la coquine avant d'user de ma salive.

- Attendez un peu, je reviens.

J'avais pris une barre de fer qui se trouvait dans la chambre avant d'assommer les deux marines impitoyablement.

- Okama Mode : Barre de fer shoot !

J'avais pris soin d'emmener leurs corps dans une petite ruelle & retirer mes vêtements de filles pour mettre ceux que j'avais habituellement, j'avais rejoint mon partenaire qui normalement, devait commencer à reprendre ses esprits.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Macaque_japonais
Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'allié du « Père » [Feat - Mephistop V. Britannia] [Flashback] Sam 16 Aoû - 6:00


Filler chapter 1 : Ce qu'il se passe

quand rien ne se passe


Feat Raito




Mephisto venait de se faire assommer. Vu qu'il n'était qu'un gosse, le Carporal ne l'avait pas assommé de toutes ses forces, ce qui fait qu'il ne devrait pas rester sonné bien longtemps. Pendant ce temps-là, Raito, son partenaire du moment, faisait des merveilles en jouant avec la faiblesse mental des Carporaux, puisque ceux-ci étaient bas en grade et donc manque d'expérience et de jugeote pour résister. De plus, il fallait l'avouer, Raito avait des formes de visage fin, ce qui l'aida probablement. Mephisto n'avait pas eut le temps de rêver que l'autre jeunot revenait déjà avec les Carporaux assommés eux aussi. Néanmoins, la force de Raito n'était pas spécialement grande non plus, en plus qu'ils étaient habitués à l'alcool, ce qui fait que les deux soldats de la marine se réveillèrent rapidement pour se libérer des mains de Raito. Le premier des deux regarda alors autour de lui en ne trouvant pas son sabre, le second n'avait plus son bâton non plus, les deux devaient donc désormais combattre à main nues. Souriant de confiance, les deux se levèrent alors, le premier brandit ses bras et formèrent des formes de lames en dressant ses doigts bien droit et montra alors des formes de paumes, tandis que le second sortit une cigarette et la fuma tout en montrant une pose de boxe bien classe. Les deux semblent donc être de bon combattants, même à mains nues.

Suite à leur prise de pose stylé, Mephisto commença enfin à se réveiller. Tout en contemplant les magnifiques poses des deux Carporaux, il entendit un gros bruit de canon se diriger vers eux ! Un coup de canon qui était destiné aux Carporaux ! La petite armée de résistance de la ville viennent de trouver l'endroit où sont les Carporaux. Il faisait désormais de plus en plus sombre, c'était déjà le soir. D'autres coups de canons visèrent alors les Carporaux qui n'ont aucun choix autre que d'esquiver. Heureusement, en esquivant, ils durent reculer et s'éloigner de Raito tout en approchant de Mephisto qui observait toujours. Ne sachant pas que faire, étant entouré par des soldats de la ville qui pointaient des gros fusils vers eux, les Carporaux ne put avoir d'autres choix que de prendre Mephisto en otage ! Le saisissant d'un seul coup par le cou, ils le tiennent désormais et le montrent devant les soldats qui commencent à hésiter. L'hésitation ne fut pas tellement longue qu'un d'entre eux, un grand guerrier ayant une dent contre la marine, tira sur eux sans hésiter plusieurs balles qui traversèrent Mephisto avant de les atteindre.

Le seul ennui étant que Mephisto est un Logia de feu, ce qui fit que dès que les balles le traversèrent, il se transforma en feu et les flammes prirent alors sur les deux Carporaux ! Les soldats croyaient alors que c'est la balle qui est à la cause de tout ceci, sans se douter que c'était le pouvoir de Mephisto ! Le jeune blond, après les avoir brûlé en servant d'otage, se dirigea vers Raito en courant le plus vite possible. C'était hilarant de voir les deux fiers Carporaux être brûlés vif et entourés de leurs ennemis. Tout en courant, Mephisto réalisa quelque chose : Si deux Carporaux sont ici, sans d'autres soldats, et que les soldats de la ville sont ici, cela signifie que les soldats de la marine sont entrain d'envahir littéralement le reste de l'île ! Venant de réaliser ceci, Mephisto se retourna et rejoignit Raito alors, voyant le Maire arriver, accompagné de beaucoup de soldats marines. Ces mêmes marines entourèrent Raito et Mephisto, les menaçant de balles et d'armes de toutes sortes, ce qui poussa le Maire, pris en otage auparavant, à faire une déclaration devant les soldats de l'île.

- Désormais, la marine aura droit à un poste de quartier sur l'île afin d'observer ! Elle n'aura pas un contrôle totale sur l'île mais sera tout de même permise d'y être présent ! - Fit-il, l'air désolé.

Soupirant de déception, Mephisto regarda Raito en souriant légèrement, sentant qu'ils venaient de gaffer totalement. Les soldats les libérèrent et un certain Colonel Armstrong de la marine débarqua et s'approcha des deux Carporaux qui tentaient de se libérer des flammes. D'un simple geste, il sortit la lame de son fourreau et fit un grand coup dans le vide, par dessus les Carporaux. Ce grand coup dégagea assez de vent pour éteindre les flammes, les laissant avec seulement quelques brûlures sur le corps. Suite à ce geste, il rangea la lame dans le fourreau géant dans son dos et partit alors avec le Maire pour voir où la marine s'installerait. Suite à ces constats, Mephisto se releva et se dirigea alors accompagné de Raito vers le port afin de partir. Les Carporaux, n'étant pas satisfaits de tout ceci, les suivirent alors jusqu'à ce que les soldats de la ville ne soient plus là, jusqu'à un lieu plutôt désert, entre l'endroit où ils étaient et le port en question. La nuit était totalement tombée cette fois-ci. Le Carporal Skull se mit alors devant Mephisto et Raito tandis que l'autre se mit derrière eux, les embouteillant donc ainsi.

- On a un dernier cadeau d'adieu pour vous deux, les gosses ... - Déclara le premier Carporal.

- Ce sera très rapide et indolore, vous en faites pas ! - Déclara le Carporal Skull.

Suite à ces mots, Mephisto se mit en garde et regarda Raito, puis fonça vers le Carporal Skull afin de ne pas blesser Raito si jamais il se transformait en flammes dût aux coups du Carporal ! Le dernier combat était désormais engagé ! Deux Carporaux contre deux gamins !






(c)Kazu de C.G
Revenir en haut Aller en bas
Raito Hanagawa
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Messages : 225
Localisation : Spirituelle
MessageSujet: Re: L'allié du « Père » [Feat - Mephistop V. Britannia] [Flashback] Mar 19 Aoû - 2:17

Intervention


J'avais réussi à assommer les deux caporaux en me faisant passer pour une jeune fille ayant à peine eu sa majorité. Je remerciais l'alcool pour m'avoir aidé à les sonnés pour un bon petit moment, suite à cela je me dirigeais vers mon compagnon du nom de Shuichi, il avait pris un sacré coup le pauvre. Après avoir retiré mon costume d'Okama, je plaçais les corps des officiers dans une petite ruelle de la ville discrètement. Je venais enfin d'arriver vers l'adepte du feu, il commençait à se réveiller petit à petit, c'était très bon signe, je m'inquiétais un peu pour lui vu le choc qu'on avait pu entendre après le coup. La touffe blonde de mon nouvel ami avait peut-être pu le protéger suite à l'attaque ingrate qu'il avait mangé, qui sait ? Je retournais ma tête frêle, et je voyais les marines se relever et exécuté des figures d'arts martiaux des plus étonnantes, l'un des marines avait oser allumé une clope, cette odeur me répugnait & m'énervait.

Soudain ! J'entendais un gros bruit de canon se diriger vers nos adversaires ! Un coup de canon qui était destiné aux Carporaux, sans aucun doute ! Quelques unités du Père avaient fait leurs apparitions soudaines, ils étaient là pour nous protéger. Le ciel commençait à s'obscurcir, la nuit tombait, les étoiles se manifestaient. D'autres coups de canons nous alertèrent, les représentant de la justice esquivaient de peu. Désemparer, par les soldats de la ville qui pointaient des gros calibres. Les deux guignols n'avaient pas eu d'autre choix plus bête que de prendre en otage le blond, un des caporaux le tenait avec fermeté ! Les soldats de différentes unités hésitaient à intervenir, la vie d'un jeune en dépendait après tout, même moi je ne savais pas quoi faire. C'était avec surprise qu'un gars du Boss avait tiré sans aucune hésitation, sous mes yeux ébahis, la balle avait traversé mon partenaire, créant des flammes qui s'emparaient peu à peu des caporaux !

Les marines étaient en train de brûler vif devant toute la petite population, Shuichi avait pu s'échapper de l'emprise des deux mongols pour s'échapper, je me régalais de voir les deux adultes se rouler de douleur. Et merde ! Le Boss arrivait, il était masqué d'un voile noir, en compagnie d'une garnison de marine, cela n'annonçait absolument rien de bien. Venant d'arriver au centre de la bataille, le Père usa de sa salive avec un air mélancolique.

- Désormais, la marine aura droit à un poste de quartier sur l'île afin d'observer ! Elle n'aura pas un contrôle totale sur l'île mais sera tout de même permise d'y être présent !

J'étais très déçu de moi sur ce coup-ci, je baissais la tête car je n'avais été d'aucune utilité, mais vraiment aucune ! D'un simple geste, un colonel venait de sortir un meitou de son fourreau et fit un grand coup dans le vide, par-dessus les Carporaux. Cette technique avait eu pour effet de dissiper les flammes de mon ami Shu', les laissant avec seulement quelques brûlures superficielles sur le corps. Suite à ce geste, il rangea la lame dans son dos et partait alors avec le Père pour discuter des nous emplacements etc... Après cela, nous nous dirigions vers le port pour quitter l'île. J'avais l'impression d'être suivis, je n'aimais pas ce sentiment. Il faisait très noir, mon frère n'allait sans doute pas tarder à débarquer. C'était avec stupéfaction que les deux caporaux s'étaient manifestés, ils n'étaient pas content on dirait ..

Je ne les écoutais même pas, je fonçais en même temps que Shuichi sur un des officiers, tentant de lui porter un coup de poing au visage, celui-ci avait esquivé, mais j'enchaînais avec un coup de pied circulaire vers la droite, j'avais réussi à faire tomber un des caporaux ! Je méttait surpris de moi même, mais j'avais tellement pris la grosse tête que le marine s'était relevé vite fais tout en m'offrant un coup de poing dans le ventre, je crachais un peu de sang par terre avant de m'éloigner de ma cible en exécutant deux saltos arrières. Je nettoyais mes lèvres de mon propre sang avant de retourner à l'assaut en courant, mon opposant m'avait cette fois-ci donné un coup de boule d'une force surprenante, je venais de tomber au sol, mon front saignait, je ne savais point quoi faire, il était bien trop fort pour moi ce type. Le caporal continuait me tabasser en me donnant des coups de poing sur le visage, il me tabassait et je le regardais faire impuissant, ces coups m'avaient fait perdre beaucoup de sang. Mais alors qu'il allait me mettre un coup de poing décisif, un homme grand de taille, vêtu d'un kimono s'interposa avec un baton en bois.


Je me présente, Ron Hanagawa & je vais te poser une question à laquelle tu ne vas pas pouvoir répondre, mais tu t'en souviendras toute ta vie mon coco. Ca t'amuse de frapper un gamin ?

Après cet instant je m'étais évanoui, c'était Ron, mon frère. Malgré son apparence était très en colère, il avais surement du tuer ce caporal effroyablement. J'ouvrais doucement mes yeux, je me trouvais dans un hôpital, les coups & blessures que j'avais reçus ça n'était pas de la merde quand même. Autour de moi se trouvait mon frère qui dormait, il avais certainement passer la nuit à veiller sur moi. Je me redressais en regardant un peu aux alentours, je me demandais si Shuichi était venu aussi, ne serait-ce que pour me dire au revoir..


- Infirmière, est-ce qu'il y a des bananes ici ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Macaque_japonais
Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'allié du « Père » [Feat - Mephistop V. Britannia] [Flashback] Mar 19 Aoû - 4:18


Filler Chapter 1 : Ce qu'il se passe

quand rien ne se passe


Feat Raito




À peine venait-il de sauter sur son adversaire que Raito fonça sur le sien. En premier lieu, celui-ci avait donné un coup de pied chanceux et puissant sur le carporal et s'en réjouit. Malheureusement, les carporaux possédaient plus de résistance que lui physiquement. Celui-ci se releva et assomma le jeune homme en question, pendant ce temps-là, Mephisto, quant à lui, se fit tenir par l'autre carporal qui tint Mephisto sur place en collant son bâton de granit marin contre la peau du bras de Mephisto. C'était assez désespérant, Raito se fit mettre pleins de coups forts dessus, le faisant tomber dans l'inconscience. C'était affreux à regarder, Mephisto se sentait tellement faible qu'il ne pouvait qu'essayer d'économiser son énergie. Cela faisait tellement mal au coeur pour le jeune blond de regarder la scène où Raito se faisait massacrer. Après quelques minutes d'économie d'énergie, Mephisto put enfin déclencher assez d'énergie pour bouger sa jambe un peu et tenter de faire quelque chose. Malheureusement, il était bien trop jeune et faible pour cela, sa jambe bougea seulement de quelques centimètres, ne changeant rien.

Soudain ! Un homme en kimono arriva dans la scène, frappant celui qui tenait Mephisto, mettant celui-ci à terre en le frappant de plusieurs coups puis intervint avant un dernier coup du carporal sur Raito, bloquant le coup avec son arme. Après être intervenu, il se présenta sous le nom de Ron Hanagawa, c'était impressionnant, malgré qu'il puisse penser que sa façon de s'habiller manquait drôlement de classe. Cet homme mit alors les deux carporaux hors d'état de nuire. Mephisto ne put pas vraiment y faire attention, il n'avait plus toute sa tête dût à la fatigue causé par le granit marin précédemment.

Lorsque tout s'est terminé, le jeune blond revint légèrement à ses idées, c'était plutôt difficile, mais cela ne l'empêcha pas de bien voir cet homme emmener Raito tranquillement quelque part. Comme celui-ci venait de sauver Raito, Mephisto lui fit confiance et le suivit tout simplement jusqu'à l'hôpital. Après quelques minutes d'attente, Mephisto écrit une petite lettre destinée à Raito et le déposa près de son lit d'hôpital. C'était assez dommage, mais voyant le temps qu'il se faisait, le jeune blond devait aller rejoindre le quai rapidement, chose qu'il fit après avoir écrit la lettre. Une fois sur le bateau de retour, Mephisto regarda de nouveau vers l'île tout en sachant que le bateau part. Son voyage se termine alors sans qu'il ait put s'amuser, mais il avait apprit une nouvelle leçon : éviter à tout prix contact avec le granit marin, car en plus de pouvoir le blesser, cette substance lui avait enlevé toute son énergie et l'avait démunit de ses pouvoirs.

Dans la lettre, il était écrit :

"Bonjour ou bonsoir, Raito ! J'espère que tu iras mieux lorsque tu te réveilleras et sache que j'espère que tu ne te sentiras pas trop mal pour la présence marine, tu dois surement les détester maintenant et je les comprends, mais prend garde à toi et vit de façon prudente, car ce serait dommage que la prochaine fois que nous nous voyons, ton coeur ne battes plus ... Parce que oui, j'ai bien l'intention de revenir un jour, lorsque je serais devenu bien plus fort !"




(c)Kazu de C.G
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'allié du « Père » [Feat - Mephistop V. Britannia] [Flashback]

Revenir en haut Aller en bas

L'allié du « Père » [Feat - Mephistop V. Britannia] [Flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: South blue :: île de Baterilla-