AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Byakko no Kogenta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Byakko no Kogenta Mar 27 Aoû - 19:46



One Piece Héritage
Fiche de présentation



~ NOM & PRÉNOM





Nom :Byakko
Prénom :Kogenta
Surnom :Kog
Age :20 ans
Race : Tigre Humain
Lieu de Naissance : South Blue
Camp : Revolution
Fruit du Démon ou Arme : Fruit de l'humain
Profession : Musicien & Cuisinier
But : Tuer un amiral
Autres :



~ Caractère / Physique




Kogenta a un physique très différent des humains, puisqu’il est animal hybride, ayant mangé le fruit de l’humain, ce qui fait de son apparence quelque chose de très particulier. En ce qui concerne son corps, c’est celui d’un tigre d’une espèce inconnue, qui donc est recouvert de poils partout, comme un félin. Sur son visage est dessiné deux paires de griffes bleues ainsi qu’un large harpon sur le front, certainement présents depuis sa naissance. Sa coiffure est très épaisse, ses cheveux sont un peu comme une éruption capillaire qui prend beaucoup de place, avec une série de petites mèches rebelles de part et d’autre de l’avant de sa tête. Comme les félins, il a une truffe qui est bleue, des oreilles sur le crâne, ainsi que des canines saillantes qui sont très visibles, surtout quand son instinct prend le dessus. Pour ce qui est des membres de son corps, ses bras sont plus épais que la moyenne, étant un animal quand même pas mal féroce à la base, malgré son fruit, au bout desquels se trouvent des mains, grosses paluches dont les doigts sont très griffus. Ses jambes sont très musclées, mais sans vraiment être baraquées, avec des doigts de pied aux ongles aussi longs que ceux de ses doigts de main. Naturellement il possède une longue queue au bout bleu et rayée de ses deux couleurs dominantes, qu’il manie très aisément. Même si son apparence est celle d’un tigre, certains de ses organes externes sont un peu plus développés avec son fruit de l’humain, ce qui lui laisse bien des avantages. Tout comme les humains, il peut parler, penser, marcher, faire la roue, utiliser ses mains, se servir de sa tête pour vaincre ses ennemis (notamment avec des coups de boule), donc il est bien humain dans beaucoup de choses.

Pour ses vêtements, il faut avouer qu’il a peu de pudeur, mais il porte tout de même quelques vêtements pour ne pas finir nu, sinon il risquerait d’attirer les regards et donc les autorités. Il se voit mal massacrer des marines pour attentat à la pudeur, provoquant ainsi la venue d’officiers qui ne viendraient que pour ce délit mineur. Il porte habituellement un juste-au-corps moulant sans manche noir avec un «V» jaune dessus et un cercle rouge sur le sternum. Il aime avoir le torse libre de vêtements, alors il opte pour quelque chose qui colle contre sa peau, afin qu’il puisse se mouvoir avec aise. Pour ce qui est de ses jambes, il porte souvent son large pantalon orange et jaune qui est orné d’une corde très épaisse qui lui entoure le bassin, n’aimant pas vraiment ces choses, vu qu’il a l’habitude de se balader nu en tant que tigre, du moins, avant sa transformation en hybride. A sa queue il porte un gros grelot qui donne un FA plutôt grave quand il résonne. Ses mains et poignets sont recouverts d’un gant brun-orange qu’il ne retire jamais ou presque, même pour dormir. Pour se protéger, ses épaules sont pourvues de protections épineuses qu’il vaut mieux ne pas approcher au risque de se faire bien mal. En ce qui concerne ses armes, il porte toujours dans son dos un katana blanc en couleur dominante, avec une fine flèche à plusieurs crans jaune qui passe par le centre de sa largeur, avec un symbole Yin/Yang près du manche. Aux pieds, il chausse de simples sandales à lanière, ce qui fait un bruit très reconnaissable de loin quand il marche. Voilà tout ce qu’il y avait à dire sur le physique.

Pour son caractère, il est très particulier, car il a vécu longtemps avec des humains, ce qui lui a donné d’étranges habitudes. Pour commencer, il ne déteste pas les humains, comme ses mauvais traitements auraient dû laisser croire, mais il s’en méfie juste comme de la peste. Si un humain arrive près de lui en souriant en disant ne pas vouloir du mal, il recevra un joli coup de griffe dans la figure suivi d’un poing dans le ventre et d’une fuite exaspérée ; en revanche si il a avec lui un ami hybride ou animal qui lui dit être en sécurité avec l’humain, il se laissera faire et se montrera très sociable. Il n’est pas méchant, juste taquin, ce qui peut parfois prêter confusion envers ceux qui ne le connaissent pas ; par exemple il lui arrive de projeter une connaissance au sol en lui donnant un violent coup de paume dans le dos dans le but initial de le rassurer ; ou alors il se mettra à faire quelque blague méchante sur les personnes qu’il trouve bizarre (plus bizarre que le genre humain, disons). Il n’est pas anarchique, comme peut laisser croire son choix de camp, disons qu’il aime dominer et a un petit faible pour les délits, surtout envers les humains crapuleux, par exemple les vols, agressions, et tant d’autres. Que ce soit son capitaine, son mentor, son ami d’enfance, ou encore son ancien maitre (ancien car il tient à sa liberté, maintenant qu’il n’est plus réduit en esclavage), il restera toujours méfiant et sur ses gardes si ils sont humains ; en revanche, il se confiera et accordera plus facilement sa confiance à un collègue hybride/animal, car il peut ressentir en quelque sorte ses sentiments, contrairement aux humains manipulateurs et excellents acteurs.

Chose aussi très étrange : il est très mélomane. Son ancien maitre aimait vivre dans le silence, ne faisant de bruit que pour lui crier dessus, c’est pour ça qu’il s’est découvert une passion pour la musique, surtout l’écouter. Il aurait pu manger le fruit de la musique, mais il en a été autrement ; la faute au destin. Quand il entend de la musique qu’il aime, il devient presque hypnotisé et se met à la fredonner, ayant appris à retenir les airs très rapidement et facilement. De temps en temps il aime mimer les musiques, comme quand il y a de la guitare ou de la batterie, mais la plupart du temps à l’abri des regards, car il n’aime pas attirer l’attention. Sinon, la plupart du temps, il se met à onduler sa queue en rythme au son de la musique en public, ce qui attire d’avantage les sourires que les rejets, gens qui le prennent bien souvent pour un gros chat au visage mignon qui adore le morceau. En fait, il est du genre à ne jamais refuser un combat, car il aime se battre pour garder la forme, même contre du menu fretin, ça lui permet de ne pas perdre la main et de rester bien bâti.

Donc pour résumer, Kog est un tigre qui est dingue de musique et qui aime se battre tant qu’il n’est pas plongé dans un morceau de musique, et qui aime embêter les humains tous autant qu’ils sont sans forcément les haïr.



~ Histoire de votre personnage



Kog n’a pas toujours été mélomane, assez gentil par moments, il était un tigre avant, un simple tigre. C’était déjà l’âge d’or de la piraterie et les bandits envahissaient les villes afin de répandre le mal et de trouver le One Piece. Certains aimaient juste faire le mal, d’autres recherchaient des membres d’équipage qu’ils recrutaient de force ou en les convainquant. Kog était victime de cette frénésie, car il n’était qu’un enfant à cette époque.

Par un matin tranquille, Kogenta et sa famille vivait paisiblement dans une périphérie de ville, dans la forêt exactement. Là ils avaient de quoi se nourrir facilement, avec des baies, des animaux, des gros fruits, et tant d’autres choses, et ils étaient comblés. Ce même matin, Kogenta marchait tranquillement entre les arbres de la forêt, reniflant un peu partout à la recherche de quelque chose d’intéressant à manger, tout en restant assez proche de son habitation. Il allait de buisson en buisson, fourrant sa petite tête dans chacun d’entre eux à la recherche de quoi se remplir la panse, la queue remuant gaiement. Il ne se doutait pas que les pirates étaient méchants et qu’ils risquaient de les tuer à la première occasion, car il avait toujours vécu dans cette forêt avec ses parents. L’âge d’or de la piraterie avait déjà commencé depuis quelques années et les bandits se mettaient déjà à écumer les mers à la recherche de trésors.

Un jour, alors que Kogenta et ses parents se baladaient entre les arbres, un groupe de personnes se mit à courir vers eux. Les parents ayant senti les humains approcher, se cachèrent, attrapant Kogenta par la peau du cou pour le cacher. Malheureusement, ils furent découverts et se mirent à courir pour sauver leur peau, laissant leur enfant caché au creux du buisson, pensant créer une diversion pour qu’ils ne cherchent plus dans leur cachette. L’un d’entre eux remarqua tout de même une queue de tigre dépasser du buisson et l’empoigna, tendant l’animal en face de son visage. Kogenta, dans un réflexe défensif, lui mordit le cou, laissant s’échapper un grand cri tenant plus de la surprise que de la douleur de la bouche du bandit. Le capitaine, une fois venu sur place après avoir entendu le cri, prit Kogenta par-dessous ses pattes de devant en le regardant un instant. Il n’avait pas l’air méchant, mais il se mit soudainement à afficher un rictus sur son visage, lui faisant comprendre qu’il lui plaisait déjà. Ses deux parents avaient réussi à semer les pirates, mais devaient rester cachés, sinon ils se faisaient prendre aussi, regardant avec la plus grande peine du monde leur enfant se faire enlever.

Kogenta ne comprenait pas du tout ce qu’il lui arrivait, mais se débattait toujours plus pour essayer de s’échapper du sac dans lequel on l’avait enfermé, gémissant de plus en plus. Une fois sorti, il fut rapidement obligé de servir de peluche pour le capitaine, à son grand regret, car il n’avait pas vraiment le choix. Il n’était qu’un enfant, il ne représentait même pas une menace, mais pourtant le capitaine voyait un grand avenir dans cette petite boule de poils bleu et blanche. Sans doute voulait-il le former pour en faire une bête féroce, ou simplement l’avoir comme mascotte. Il n’en savait rien, mais se rendit vite compte que si il essayait de s’enfuir, il n’irait pas bien loin avec le capitaine qui ne le lâchait pas du regard et l’eau qui entourait le navire de toutes parts. Pendant ce temps, les parents de Kogenta mettaient en sûreté leurs objets de valeur comme des armes et des souvenirs qu’ils avaient offerts à leur enfant pour qu’il joue avec ou qu’il les garde simplement avec lui.

Une nuit, alors que Kogenta avait réussi à s’échapper des bras du capitaine, il se mit à fouiller le navire à la recherche de quelque chose à se mettre sous la dent. Il découvrit alors un gros coffre rempli à ras-bords de bijoux, tas sur lequel se trouvait un étrange fruit qui semblait comestible selon ce que sa truffe avait analysé. Il mordit à pleines dents dans la chose et arrêta après quelques bouchées, le fruit étant devenu de plus en plus infect, après quoi il retourna se coucher. Le lendemain, le capitaine alla prendre Kogenta dans ses bras, alors qu’il dormait en-dessous de sa couchette, et constata avec une grande surprise que sa petite peluche avait bien grandi, surtout ses pattes qui étaient devenues plus grandes ; pas de taille humaine, mais pas mal plus grands que la taille initiale. Il n’en était que plus émerveillé, car il avait devant lui un tigre qui grandissait à une vitesse folle, ce qui le rendait encore plus protecteur. Kogenta avait droit alors à un collier et une laisse, les deux dont il ne pouvait pas se défaire, restant à la merci du capitaine qui le prenait comme son animal de compagnie alors qu’il était sauvage. Le lendemain, il se rendit compte qu’il arrivait à tenir debout et à prononcer quelques mots en langage des humains, ce qui le troubla vraiment. Ses parents se déplaçaient à quatre pattes, comment lui pouvait-il marcher comme les humains ? Et parler qui plus est ! Il était à cent lieues de se douter que le fruit du démon qu’il avait mangé lui avait donné l’apparence d’un humain, ou plutôt d’un hybride. Les jours passaient, et Kogenta devenait de plus en plus habile et stable en marche, ce qui le fit rapidement marcher aussi naturellement que respirer. Il mit très longtemps à maitriser la langue des humains, mais il finit par y arriver, au grand bonheur du capitaine ricanant qui voulait l’exploiter un maximum en le faisant s’entrainer au combat non-stop, développant ses muscles de manière la plus rapide possible.

Au bout d’une année, Kogenta décidé de quitter l’équipage, car il en avait assez d’être traité comme une bête féroce alors qu’il ne voulait pas faire du mal aux gens. De plus, il haïssait l’ambiance des marins car il s’ennuyait ferme, regardant les pirates dormir sans arrêt, sans une once de musique pour égayer un peu leurs journées. Un soir, alors qu’ils étaient accostés dans une ville de North Blue, il sauta du navire et se dépêcha de rejoindre le bâteau le plus proche afin de naviguer du mieux qu’il pouvait vers son île natale. Un marin avait accepté de l’emmener sur cette île, le voyant désespéré et surtout exploité par des pirates, lequel ne fut que plus ravi de voir que certains humains n’étaient pas comme les autres de son équipage.

Une fois arrivé sur son île natale, il se mit à courir à quatre pattes vers la forêt pour retrouver ses parents, mais il remarqua bien vite que l’endroit était désert depuis des lustres. Tout ce qu’il restait de ses parents était ses jouets fabriqués par eux et l’arme fétiche de son père qu’ils avaient cachés dans un tronc d’arbre creux. Depuis ce jour, il garda précieusement cette arme qu’il utilise désormais pour se défendre, ainsi que la volonté de retrouver un jour ses parents. Il n’en faisait pas une priorité, car si ils le savaient en vie, ils voudraient très certainement qu’il aille de l’avant au lieu de rester avec des vieux croulants comme eux. De toute façon il aurait quitté l’enclos familial tôt ou tard, alors il fallait prendre de l’avance et continuer de voyager.

Depuis sa fuite, il se mit à détester le genre humain, agressant autant de personnes que possible tel une bête enragée, mais il comprit rapidement qu’il frappait des innocents. Il ne fallait pas faire le mal, mais rester sur ses gardes, car même les humains les plus gentils cachaient leur lot de vilénie et de fourberie. Désormais, il ne confierait sa confiance qu’à ceux qu’il connait depuis assez longtemps pour les savoir aimables et emplis de bonnes intentions, ou ses semblables animaux ou hybrides avec lesquels il pouvait converser. A partir de ce jour, il se promit de tout faire pour s’entourer d’amis chers qui seront sa nouvelle famille et qui l’aideront à aller de l’avant…



One Piece Héritage
Fiche de présentation


Revenir en haut Aller en bas
Ryuketsu Kamui
Agent Novice
Agent Novice
avatar
Age : 23
Messages : 726
MessageSujet: Re: Byakko no Kogenta Mar 27 Aoû - 20:24

je m'en occuperais Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceheritage.forumactif.org
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Byakko no Kogenta Jeu 29 Aoû - 12:38

Fiche terminé o/
Revenir en haut Aller en bas
Ryuketsu Kamui
Agent Novice
Agent Novice
avatar
Age : 23
Messages : 726
MessageSujet: Re: Byakko no Kogenta Jeu 29 Aoû - 16:56



One Piece Héritage
Validation de fiche de présentation



Bienvenue à toi ^^

Bonne présentation .. Quelques fautes bêtes qui aurait pu être éviter par une simple relecture ^^ Mise à part ça, je pense que tu aurais pu détailler l'histoire encore plus, mais bon je valide quand même Wink

500 PF, les grades sont en cours, donc dès que c'est fini, je te mettrais ton grade, et comme tous les autres joueurs tu commenceras au plus bas et à toi de faire monter ton perso.

One Piece Héritage
Validation de fiche de présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceheritage.forumactif.org
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Byakko no Kogenta

Revenir en haut Aller en bas

Byakko no Kogenta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Détente :: Les fiches-