AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

C'est comme ça qu'on fout l'bordel !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Furyo N. Junior
Pirate Novice
Pirate Novice
avatar
Messages : 43
MessageSujet: C'est comme ça qu'on fout l'bordel ! Dim 7 Sep - 15:14


C'est comme ça qu'on fout l'bordel !

Aujourd'hui est un jour comme les autres. Rien de particulier, je dors toujours à l'auberge la moins cher de tout Logue Town. J'suis pas riche les gars, vraiment pas. Mais je compte bien le devenir. Comme d'habitude, j'me réveille vers les seize heures du mat'.. euh pardon, de l'après-midi. Il faut dire que j'suis un mec d'la night. J'passe la nuit à consommer des nanas ou des cigarettes. Et comme vous pouvez le deviner, le jour j'dors. Bref, il serait peut être temps que j'me lève d'ce lit. C'est dur vous savez ! C'est tout l'temps la même chose. J'me dis dans dix minutes puis la fois d'après cinq minutes, pour de bon cette fois, et au final j'passe deux heures de plus cloué sur mon pieu. Allez un effort Junior !

AAAAAARRRRGHHHH

J'pousse un cri énorme comme si j'venais d'faire l'effort le plus dur d'ma vie. C'est bon, j'suis levé. Youpi ! Victoire ! Allons fêter ça en bas, au rez-de-chaussée de l'auberge. J'me passe juste de l'eau sur l'visage, me lave les dents et change de vêtements puis j'déboule les marches deux par deux jusqu'à la grande salle. C'est comme un bar sauf que y'a un étage pour ceux qui veulent dormir la nuit. Bon, en pratique personne ne dort la nuit. Tout l'monde préfère passer la nuit avec avec le voisin ou la voisine. Enfin des fois c'est dur d'savoir puisque y'a des transsexuels. Ça m'est déjà arrivé une fois de m'en taper une. Je m'en suis rendu compte trop tard. J'étais assez bourré ce jour-la, voir très bourré. Pas grave, un vrai pirate n'regrette rien. Et j'suis un vrai pirate. Un méchant pirate, un qui boit, qui fume et qui tue. Bon, j'suis pas aussi cruel que Nathanael Rackham, loin de la. Ça c'est un pirate, un vrai !

Pour moi il y a la vraie piraterie et la fausse. La vraie se divise par deux comportements. Il y a ceux comme Rackam qui sont cruels et qui prennent plaisir à tuer et y'a ceux comme moi qui ne sont ni cruels ni gentils, on s'laisse juste aller. Moi j'change pas mal de comportements. Des fois j'ai envie d'tuer, des fois j'ai envie d'pleurer d'rire, ça dépend des jours. Et aujourd'hui j'dois dire que j'ai une forte envie d'me battre. Sans raison valable, juste comme ça. Mais avant d'partir, j'vais prendre une bouteille de rhum pour alcooliser ma journée. J'paye la bouteille au barman et sors de l'auberge. Bon, un pirate vole et pille c'est ça ? Bah moi j'file des faux billets que j'achète le quart du prix. Et les imbéciles n'y voient que du feu. Normal, ils sont pas très futés les barmans, mwahaha.

J'marche donc de mon pas léger et rapide à travers les rues de Logue Town. Comme d'habitude, y'a du monde. Et comme j'vous l'avais dit tout à l'heure, aujourd'hui j'ai envie d'me battre, pour aucune raison précise. J'allume une cigarette et la porte à mes lèvres. J'expire la fumée sur des hommes, des femmes et même des gosses. Dans leurs gueules. Et finalement c'est une femme qui, mécontente, ne se laisse pas faire et m'pousse en arrière. Son mari, quant à lui, reste derrière. A se demander qui porte les couilles dans le couple, mwahaha ! Décidément, les hommes de nos jours. Il faut bien que la piraterie relève le niveau, hein ! Pas comme ces femmes de la marine là. Bref, j'vais quand même pas m'laisser faire, femme ou pas. J'aurais préféré une riposte d'la part d'un homme mais tant pis.

J'lui choppe la gorge nerveusement et la soulève du sol. Son mari tremble et n'ose pas intervenir. Finalement, il appelle au secours bêtement. Bêtement puisque tout l'monde a vu la scène et qu'il n'a pas besoin de crier au secours. La femme se débat et me mord la main. Salope ! A cause de ça, je l'ai lâché. Elle en profite pour s'enfuir en courant. Avant même qu'elle ne s'éloigne d'une dizaine de mètres, j'lance ma bouteille demi-pleine dans l'arrière d'son crâne. Pouahaha, figurez-vous qu'elle tombe comme une mouche. Quant à son homme qui s'comporte comme une nana, il recule tandis que j'avance vers lui. J'avance doucement, ça m'donne un style flippant et badass, j'fais exprès d'me donner cet air. On sait jamais si on m'prend en photo pour une prime. J'aimerais avoir une photo ou j'suis badass et ou j'fais flipper, niark niark niark. Le type sans couilles recule tellement qu'il s'retrouve contre un mur. Ehé, pas d'chance l'ami.  

- Putain, c'est la honte mec ! Tu défends même pas ta nana ? Tu l'aimes pas, c'est ça ?


Dernière édition par Furyo N. Junior le Mar 9 Sep - 17:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Furyo N. Junior
Pirate Novice
Pirate Novice
avatar
Messages : 43
MessageSujet: Re: C'est comme ça qu'on fout l'bordel ! Dim 7 Sep - 16:22


C'est comme ça qu'on fout l'bordel !

Soudain, une troupe de dix marines déboule sur l'avenue en courant. Quelqu'un à du les avertir. Bon, j'vais devoir m'enfuir alors. Non, c'était une blague, une très grosse blague ! J'prends l'type sans couilles en otage, couteau fraichement sorti d'ma poche sous sa gorge.

- Lâchez vos armes ou j'égorge ce type à la con. Croyez-moi, j'en suis capable !

Les marines hésitent mais font c'que j'demande quand du sang commence à couler d'sa gorge. Rien qu'une petite goute de sang, pas plus. Eh bah, je ne savais pas que ça marcherait aussi facilement. Regardez comme la marine est faible, ça doit être humiliant mwahaha. Déposer ses armes et perdre avant même d'avoir combattu, c'est ridicule hahaha. C'est pour ça que j'pourrais pas être marine. Moi à la place, j'aurais buté l'otage et le type qui l'prend en otage. Rien à foutre qu'il y ait beaucoup d'témoins. Mais la marine est une ordure. Comme il y a beaucoup de population, ils ne vont pas tirer sur l'otage et moi. Mais j'vous assure que s'il n'y avait aucun témoin, ces marines auraient tués l'otage et moi avec.

- Maintenant que vos armes sont à terre, reculez de vingt pas !

Là, les marines ne veulent pas obéir. Oh, que c'est dommage. Malheureusement pour eux, je sais très bien jouer à ce jeu moi. C'est même assez marrant. Je plante mon otage dans la jambe sans hésiter puis remets le couteau sous sa gorge. Je me mets bien derrière lui pour ne pas qu'un sniper caché aurait l'idée d'me viser à la tête.

- J'me ferais pas répéter, laissez vos armes à terre et reculez d'vingt grands pas !

Cette fois-ci, les marines sont convaincus que j'rigole pas. Ils ont tort, ça m'fait marrer moi c'genre de trucs. C'est très marrant. Du coup j'avance jusqu'à leurs armes posés au sol tandis qu'eux sont plus loin, désarmés. C'est con pour eux, j'viens d'leur faucher leurs armes. deux pistolets suffiront. J'ramasse deux armes à feu et en planque une dans mon froc. L'autre vient remplacer l'couteau qui est sous la gorge d'mon otage. J'garde quand même l'couteau que j'attache à ma ceinture. J'prends bien l'temps d'retirer les munitions des armes au sol, il faudrait pas que des civils me tirent dessus une fois éloigné. Ou bien ces marines.

J'me dirige vers la plac de l'échafaudage, accompagné d'mon otage. J'ai la sublime idée d'foutre encore plus la merde. Sauf que cette fois-ci, j'devrais m'tirer en courant après avoir fait ça. L’échafaudage sur lequel est mort Gol D. Roger hein ! Et bien moi j'vais pisser dessus. J'monte les marches une à une avec mon otage jusqu'à atteindre le sommet. L'accès y est pourtant interdit. Mais je m'en fous. C'est une bonne manière d'attirer l'attention des gens, c'est ça qui m'importe. Ils vont voir qu'un nouveau pirate va s'démarquer des autres. Une fois en haut, je montre à tout l'monde comment je m'impose en mettant à genoux mon prisonnier. Une fois que tout l'monde me regarde, je commence le discours.

- Oyé, oyé chers citoyens de Logue Town. Une nouvelle étoile de la piraterie vient d'faire surface. Vous n'aurez pas fini d'entendre parler d'moi. Retenez bien mon nom bandes d'enculés, je m’appelle le Breaker. Allez, il faut arroser ça !

Je desserre ma ceinture et baisse mon froc. La je sors mon engin et pisse sur la tête de l'otage. Ouaip, c'est comme ça que j'arrose le truc moi. J'éclate soudainement d'rire et me rhabille. La, j'porte le canon d'mon revolver sur l'arrière du crâne du captif pour susciter la peur chez la population. Il a d'la chance, j'trouve ça plus marrant d'le balancer du haut de l'échafaudage. Je le pousse de l'édifice avec un coup de pied. Il tombe et s'écrase sur le sol. Il ne doit pas être mort, mais blessé oui. Enfin je m'en fous complètement.


Dernière édition par Furyo N. Junior le Mar 9 Sep - 17:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Furyo N. Junior
Pirate Novice
Pirate Novice
avatar
Messages : 43
MessageSujet: Re: C'est comme ça qu'on fout l'bordel ! Dim 7 Sep - 17:29


C'est comme ça qu'on fout l'bordel !

ET MERDE, voilà la marine qui se ramène. Et pas dix marines cette fois-ci, on dirait bien qu'il y a plusieurs régiments. Ils veulent m'faire ma fête les salops. Oh putain, c'est trop pour moi ça par contre. Vaut mieux que j'me casse. J'descends en vitesse de l'échafaudage et cours à toute vitesse. J'entends déjà retentir des coups d'feu. J'en ai peut être un peu trop fait aujourd'hui. A vouloir trop faire l'malin, me voila dans l'pétrin. T'façon dans ce genre d'situation y'a pas à réfléchir. Tu prends les jambes à ton coup ou tu t'fais buter. Quoique quelque fois, réfléchir c'est bien. Mais bon, c'est pas mon point fort à vrai dire. Qu'importe, j'ai juste besoin d'mes jambes.

J'viens d'quitter la place de l'échafaudage. J'pense que j'ai semé ces marines de mer...WHAAAAAAT ! Putain, pourquoi j'me suis retourné ! Y'a au moins cinquantes marines qui m'courent après. J'mets la vitesse supérieure, à vrai dire la vitesse maximale que mon corps peut atteindre. J'ai pas envie d'finir en taule. J'en ai déjà fait, c'est moche, ça pue, on doit s'contenter d'sa main, on mange d'la merde et on fait pas ce qu'on veut. Nan, pas question d'y retourner. Enfin c'était pas la mort non plus, c'était qu'un mois pour dégradations d'une enceinte de j'sais plus quoi. Ouaip, je m'en rappelle comme si c'était hier haha. J'avais tagué sur l'enceinte du QG de Logue Town... mais j'me suis fait chopper.

BANG

OH SHIT, elle est pas passé loin celle-là. Ils veulent vraiment ma peau. Ah merde, si ça continue comme ça, j'vais m'faire tuer avant d'être arriver au port ! Tiens mais... moi aussi j'ai deux pistolets. Ça peut m'couvrir un peu. j'tire par dessus mon épaule tout en continuant à courir du plus vite que j'peux. A mon avis ça a du les retarder. J'dis bien à mon avis parce que j'regarde même pas derrière moi. J'ai pas l'time en fait. J'tire sans m'arrêter, je m'en fous si j'vise des innocents. J'aurais pas d'morts sur la conscience puisque j'sais même pas si j'tue des gens. Eh ouaip, j'regarde pas dans mon dos moi. En tout cas, l'échange de tirs se fait entendre. Si j'étais musicien j'appellerais ça la symphonie des chargeurs. Merdeeeeeuh, j'ai plus d'munitions. Ah fait chier ! BANG.

- AAAAAAAAARGGGHHH, BANDES D’ENCULÉS !!!!

J'me suis pris une balle dans l'épaule gauche. Ça fait un mal de chien. Enfin j'ai pas à me plaindre : quelques centimètres plus bas et sur le coté et c'était dans mon coeur. Et hop, plus d'Junior. Plus de pirate cool, plus de Furyo, fini tout ça. Non, j'suis trop jeune pour mourir. Y'a pas moyen que j'crève ici. J'ai encore un tas de choses à faire. J'veux devenir célèbre moi. J'veux pas mener une vie monotone. Et crever encore moins. Ah c'est bon, j'vois le port. J'y suis presque. BANG. Oups, celle-là vient de m'érafler l'oreille. J'ai eu chaud. MERDEEEEE, l'unique bateau est en train d'partir. Noooooooooooon !

Je fonce à toute allure tandis que le sang coule de mon épaule. J'ai mal, mais avec l'adrénaline, ça baisse ma douleur. Je fonce et je fonce mais c'est trop tard. Je suis sur le quai et j'me presse à maximum puis je saute vers le bateau. Imaginez-vous la scène au ralenti pour plus de sensations. Avec la joue qui tremble dans l'air et mes vêtements tirés vers l'arrière à cause de ma rapidité. Mes cheveux aussi. Bon, maintenant, n'imaginez plus la scène au ralenti : SPLOUTCH !

Nooooooooooooooooooon ! J'ai raté mon saut badass. Et y'a ces marines qui arrêtent pas d'tirer à la surface de l'eau tandis que moi j'essaye d'nager assez vite pour ne pas m'faire atteindre. L'eau de la mer se mélange à ma plaie et je crie de douleur. Ça fait super mal.
FIN DU RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: C'est comme ça qu'on fout l'bordel !

Revenir en haut Aller en bas

C'est comme ça qu'on fout l'bordel !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: East blue :: Logue Town-