AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Le loup de Volve Creek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jack Sawyer
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Age : 34
Messages : 141
Localisation : South Blue
MessageSujet: Le loup de Volve Creek Lun 8 Sep - 15:37



Le voyage pour quitter South Blue se profilait de plus en plus. Il était vraiment temps de quitter South Blue pour Grand Line. Il fallait dire que les Stormborns commençait à avoir un nom connu et des bonnes petites sommes étaient venues se percher au dessus de la tronche des membres de l'équipage. Après tout entre les événements de Chiméria, la lieutenant, le colonel et le fameux bougue en slip, la Marine avait eu quelques pertes et le nom des membres des Stormborns avait un peu circulait. Si bien qu'il était vraiment temps pour eux de partir de cette blues. De plus la véritable vie pour un pirate n'était pas ici, la Route de tous les Périls, c'était ca! Puis après le Nouveau Monde!

Le navire filait droit sur la mer, les dernières améliorations apportées par Charly rendait la navigation impeccable pour Jack, il se fatiguait beaucoup moi qu'avant grâce au divers mécanisme qu'il faisait mouvoir par son magnétisme. En gros Jack se révélait comme étant presque un petit moteur au service du navire, son pouvoir actionnait les engrenages ou autres poulies des fonctions du navire. C'était parfait, Galls avait un vrai petit don, c'était vraiment une bonne recrue. Le hasard fait vraiment bien les choses.

Le voyage les amena à Karaté Island, c'était l'une des dernières iles avec d'arriver vers Red Line et de Red Line il irait à Reverse Mountain, c'était le passage obligatoire pour joindre Grand Line d'après ce que disait Charly. après vérification, cela s'avéra exact. L'équipage semblait être prêt à cette aventure, il avait beau être seulement quatre, ils étaient forts et confiants comme cent hommes. Le Sparkling Arrow approchait du quai, manœuvré avec dextérité par Jack. Charles sauta par dessus bord pour l’amarrer à une bitte. Il se faisait tard, une cloche venait de sonner pour indiquer qu'il était six heure. C'était la fin de l'après midi, les commerces fermaient, il était trop tard pour les courses, elles attendront donc le lendemain, les produits n'en sauront que plus frais. Que faire donc? Et bien comme d'habitude, boire, faire la fête et niquer! Jack cria qu'il était l'heure de trouver le bordel du coin et il s'y rendit donc en marchant d'un pas vif accompagné de Charly. Jack appréciait le charpentier, l'homme était bien sympa, serviable et bon vivant. Que demander de mieux? De plus il n'avait pas manger de fruit pourri, c'était idéal pour repêcher les enclumes que lui, Ketsueki et Church étaient. Quoi que repêcher Church lui serait surement difficile en mode demi tonne...

_ C'est une maison bleue adossée à la colline. On y vient à pied, on ne frappe pas, ceux qui vivent là, ont jeté la cléééé...

La Maison Bleue, c'était le nom du bar restaurant hôtel que Jack choisit pour passer la soirée. Accessoirement bien évidemment, c'était un établissement à demoiselle, le quadragénaire avait toujours chaud au pantalon et dés qu'il pouvait c'était dans le lit d'une femme qu'il passait la nuit. Pour aller plus vite et satisfaire certaines de ses perversions, l'homme choisissait le plus souvent d'aller au bordel au lieu de dragueur, en fait tout dépendait de son humeur et de l'île. Lui et Charles commencèrent à boire à eux deux pendant que Church et Ketsueki vaquait à d'autres occupations. Le premier devait surement racketter des passants ou d'anciens collègues alors que le deuxième devait tenter de vendre des tomates ou des oranges faisant pousser les cheveux ou les lapin rose. Après quelques pintes de bières et de rhum, Jack fit son choix pour la demoiselle de sa soirée, elle portait le nom de Mindy. C'était une belle blonde avec d'agréable courbe, des yeux azurs du tonnerre. Il en salivait d'avance...

Spoiler:
 

Parlant de tonnerre, Ketsueki et Church venait d'arriver à quelques minutes d'intervalles. Jack se demandait ce qu'il se passait entre eux en ce moment, il semblait que le Capitaine en voulait à son intendant, il devrait creuser un peu la question.

Les minutes passèrent, les verres s'enfilèrent et le soleil se couchait quand une demoiselle, une brune bien gaulée, surement une prostituée de la Maison Bleue. Affolée tout sale de terre et d'herbe, elle traversa la partie taverne repas et de l'établissement en gueulant.

_ Le louuup! Le loup gaaarrroouuu!! A Volve Creeekkk! Le loup garou j'lai vuuu!!





_______________________________________________________
Quand on veut défendre les libertés, on est bien obligé de constater que l’on va à contre-courant de l’histoire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hill Church
Pirate Novice
Pirate Novice
avatar
Age : 25
Messages : 53
Localisation : South Blue
MessageSujet: Re: Le loup de Volve Creek Jeu 11 Sep - 0:58

    Décidément, cette équipage n'arrêtait pas de grandir et pas seulement niveau poids, mais niveau membres aussi. Un nouveau navire capable de supporter de léger mouvements de la part de notre obèse national ainsi qu'un charpentier beaucoup trop sympatriques aux goûts de Church. Le mafieux s'était fait installer une petit pièce à lui, au centre de gravité. du navire pour simplifier la vie de Jack, gracieuseté du dit Charpentier... Mais il le détestait quand même, les gens trop serviables ça lui puait au nez. Dans cette petit pièce il y avait tout ce qui lui fallait, mobilier luxueux, coffre où ranger l'argent des storms et un accès direct à la salle à manger, pour éviter qu'il ait trop à se déplacer sur le navire pour faire sa besogne, soit compter l'argent et manger. Souriant, bien installer devant son grand bureau, assit sur la rare chaise capable de supporter ses 500 kilos, notre vieil obèse comptait tranquillement tout l'argent qu'ils avaient récoltés durant la chasse de Meiwes, s'assurant de mettre ce que cet équipage d,idiots lui devait pour l'achat et la destruction de Paul Le Poulpe.

    Cependant, bien que la présence de l'argent sur la table et la belle situation dans laquelle il se trouvait en ce moment, Church ne pouvait s'empêcher d'être tracassé. Il avait verrouillé sa porte et ne parlait plus trop depuis quelques semaines, préparant dans sa petit tête grasse un plan d'évasion. Ce débile de Meiwes en avait trop dit et Hill était arrivé trop tard, le mal était fait, ses plans avec ce cher Ketsueki tombaient à l'eau et il était plus que dans la merde. Bien que la camaraderie qui s'était installé suffisait à permettre au gros lard de rester sur le navire, il savait que cette stupide vengeance reviendrait tôt ou tard le hanter... Ce n'était pourtant pas de sa faute, Church n'avait fait qu'organiser les combats sanguinaires et totalement immoraux dans lesquels Ketsueki avait été forcé contre son gré à participer. Mais c'était pour la bonne cause! Et pour sa défense, Church lui avait laissé de nombreuses chance de souffler un peu et l'avait même fait sortir bien avant son heure. Il n'était qu'un homme bon au final!

    Soudainement, comme pour le sortir de ses tracas, il entendit des bruits sur le pont, signe qu'il étaient arrivés à destination. Karaté Island, la dernière étape avant Grandline et le dernier voyage du mafieux avec ses compagnons, se voyant forcé de quitter pour des raisons plutôt évidentes. Ramassant l'argent que cet équipage lui devait, il plaçât le reste dans le coffre en s'assurant de bien terminer les comptes, ceux-ci balançaient toujours et même en danger de mort, Church s'assurerait qu'ils soient fait dans les règles de l'art. Ce petit manège lui assurât aussi suffisamment de temps pour laisser Jack et Ketsueki s'en aller vers la maison bleue où le pervers se trouverait sûrement encore un bout de chaire raciale en cuvant son alcool... Parfait, il les laisserait se saouler à mort et Hill utiliserait la pénombre pour fuir, comme il l'avait toujours fait. Peut-être était-il un grand maître du crime et de la manipulation, mais ça ne faisait pas de lui un homme courageux, dans une telle situation, il préférait partir. Suivant ses compagnons avec une bonne distance, il put faire une petite reconnaissance des lieux, assez miteux comme endroit, mais au moins le bordel que Jack leur avait trouvé était pas trop mal, même si toutes les femmes avaient l'ai de citrons aux yeux bridés.

    - Bordel Jack, ça te dirais de les choisir un peu plus blanche?

    Racisme? Non, Church ne les voyait pas comme inférieurs à lui... Il préférait simplement tout ce qui lui ressemble, on appelle ça être narcissique à fond.

    Enfin bref, la soirée se passât tranquillement, notre obèse ne disait rien comme toujours, gardant son air enragé pour cacher ses tracas. Soudainement, une femme entrât dans la maisons de coureurs de jupons, appeurée et criant des choses que Church n'arrivait à peine à comprendre. Un loup garou? À volve Creek? Quel scénario de merde... Mais parfait pour son évasion! Hill se relevât, d'un bon qui semblait presque inhumain pour sa taille et s’avançât vers la femme en pleurs.

    - Ne craignez rien ma gentille dame! Je m'en occupe de votre créature poilue! Attendez moi là les amis, ce ne sera pas long.

    Mauvais acteur? Sûrement, mais le voilà parti pour de bon!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyookoo Ketsueki
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Age : 24
Messages : 192
MessageSujet: Re: Le loup de Volve Creek Sam 13 Sep - 0:03

J'ai passé plus de temps sur le sommet du navire, dans le poste de vigie, que dans ma propre cabine. J'ai pu installé mes navires dans une nouvelle cabine, digne du rang de capitaine. Le journal de bord de l'équipage commence à prendre un peu de place, si j'avais cru qu'un jour, j'accorderais de l’importance à ce genre de truc... J'ai bien fait d'écouter le conseil de Sawyer ! C'est un trésor ce journal, un peu comme celui de son frère. Mais il y a quelque chose d'autre qui me préoccupe en ce moment. Je ne sais pas quoi faire de Hill, Meiwes a parlé de lui, un peu. Il est mêlé dans ces combats, ça je le savais déjà, mais à quel point ? Et surtout, le rapport qu'il avait avec moi. C'était quelque chose que je devrais rapidement tirer au clair. Quitte à le tuer moi même...

Nous étions arrivé sur Karaté Island, une île réputé pour ses maîtres martiaux, ses arts culinaires même s'il faut manger avec des baguettes et ses bordels. Bon, avec le vieux, c'était droit vers cet endroit qu'il nous entraînerait. Et ça n'a pas manqué, il est foncé vers l'un de ces établissements, avec notre nouveau charpentier. Un brave gars, qui ressemblait un peu à Sawyer, l'un avait travaillé dans un bar, l'autre dans un chantier naval. Je ne savais pas trop quoi faire de mon temps, je n'étais pas d'humeur à tirer la gueuse et j'avais foutrement envie de m’alcooliser Marcher un peu me ferait de bien, ça me viderait un peu la tête je pense !

J'ai fait un tour dans la ville. On pouvait y voir de nombreux artistes martiaux performer comme si de rien était dans les rues. C'était distrayant, ça m'a un peu changé les idées et j'aurais même aimé me mesurer à certains de ces hommes, je suis sûr que coupler à mon pouvoir certains de leur coup pourrait être dévastateur. Bientôt je pense que je serais capable d'utiliser la technique que j'ai en tête ! Mais il était temps de retrouver les autres et j'ai rebrousser chemin vers la maison de plaisir qui était la destination de Sawyer. Vu le temps que j'ai marché, même lui devrait avoir fini à ce moment là. Il va se rompre le frein, c'est plus de son âge ce genre de chose à l'ancien !

Je suis arrive un peu après le gros tas. Ne pouvant retenir un petit éclaire qui rapidement crépité près de mon visage. La colère avait un effet tout particulier sur mon pouvoir. Il faut dire que je ne suis pas sortie de mes gonds depuis que j'ai mangé ce fruit maudit... grâce à Hill... J'ai poussé alors un profond et long soupir. Nous avons enchaînés les verres, peut être un peu trop et un peu trop vite. Mais actuellement, c'était la meilleure des idées que j'avais. Demain on fera la fête parce que j'arrête d’arrêter de boire, tant que j'évite le bord de la fenêtre et le désespoir ! Éclusant un énième verre, une créature de luxure a alors fait son entré, souillé par autre chose que ce que son métier impose. On aurait dit qu'elle venait de courir à travers les bois, poursuivit pas je ne sais quoi. Un loup, visiblement, si ce qu'elle venait de crier était vrai !

J'ai levé un sourcil étonné de voir l'énorme porc se lever pour aller aider la fille de joie, ce n'était foutrement pas son genre à ce gros tas ! Il faut croire qu'il s'était fait pousser une âme et que Jack avait bonne influence sur lui ! J'ai bu d'un trait mon verre et j'ai suivi ses traces, faisant signe au reste de l'équipage de venir avec nous. Nous avons rapidement parcouru la ville pour se retrouver dans les bords d'une forêt, près d'une immense rizière. En plein milieu du champ couvert d'eau, il y avait un corps sanguinolent. Une bête dépecé, horriblement mutilé ! Mais il y avait quelque chose d'étrange là dedans. Je me suis alors approché de la carcasse pour l'examiner.

« - Non, c'est pas un loup qui a fait ça ! Une meute de loup ne mutile pas une carcasse de cette façon. Là, on a affaire à un animal reptilien. De type plutôt gros et assez contrarié... Bon, ça vaut pas les crocodiles géants de chez moi mais on en est pas loin ! »



_______________________________________________________

Merci à Amandja pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-nub.forumactif.org/#contexteNUB
Flynn Montgomery
Pirate Novice
Pirate Novice
avatar
Age : 22
Messages : 70
Localisation : South Blue.
MessageSujet: Re: Le loup de Volve Creek Mar 16 Sep - 23:23

La nuit abaisse son voile obscure sur Volve Creek, les prédateurs sortent de leurs trous, désormais rois dans cet environnement à deux facettes. Le jour, les commerces roulent du tonnerre, la ville grouille d'énergie et regorge d'animation, attirant les gens des quatre blues. Les différents dojos, fierté de l'île, s'activent et les efforts des élèves sous la tutelle des maîtres résonnent au loin. Lorsque la lumière perd de son intensité, le crépuscule prend le relais. Ombres et ténèbres se déchaînent, monstres et criminels refont surface, impatient de prendre l'air soigneusement évité jusqu'à cette heure. Ils vont alors errer, guettant une proie à mutiler, souiller et tuer. Quelqu'un comme la jeune Melissa Park, prostituée à la Maison Bleue, sublime brune aux lèvres pulpeuses et aux courbes généreuses. Elle quitte son foyer, en direction du bordel dans lequel elle œuvre depuis sa maturité. Seule, frêle et insouciante, elle se meut à travers les sales et étroites ruelles de Volve.

Dick Vermont, dit le Sale, l'attend dans un coin sombre, mains dans les poches de son jean crade et déchiqueté. Crête à l'iroquoise qui trône sur un crâne dégarni, clope au bec, un nez qui témoigne d'une habitude à prendre des coups, dentition pourrie, c'est ce qui fait le Dick. Son surnom, il ne l'a pas volé. Il mire la donzelle avancer jusqu'à sa planque, sans faire attention à sa présence. Il renifle l'occasion en or à des kilomètres, un viol rapide et sans résistance pour quelques dizaines de secondes de pur plaisir. Complètement azimuté le Vermont, mais pas le genre à tenir sur la longueur. C'est ce qui fait sa force qu'il dit, il frappe si vite qu'il ne se fait jamais interrompre. Sourire sadique sur la trogne, il se voit déjà vainqueur. Il sort de sa cachette avec la grâce d'un félin, se faufilant dans le dos de la belle sans un bruit, une autre de ses caractéristiques. Sa main crasseuse se referme sur la bouche de Melissa un un éclair, la réduisant au silence.

Il s'apprête à lui frapper l'arrière du crâne de sa paluche libre, quand une masse sombre surgit derrière lui, menaçante. Un grondement sourd lui confirme les intentions belliqueuses de l'intervenant. Furieux d'être interrompu en plein job, le Sale projette la gonzesse à terre et fait volte face, pour ruiner la dentition du malheureux. Il manque de ravaler la sienne, de dentition, en découvrant la monstruosité qui se dresse sous ses yeux. Sa première pensée l'amène sur la piste d'un gros chien noir, puis celle d'un énorme loup au pelage sombre et se tenant sur deux pattes. Lucide en toute circonstance, le gars. Il croit halluciner, se demande si ce qu'il a pris tout à l'heure était à ce point puissant, avant de piger qu'il est dans une sacrée merde. La bête montre les crocs, la bave dégouline de ses babines, et ses griffes fendent les airs pour lacérer le corps du malfrat. Plein torse, l'attaque déchire les fringues et marque jusqu'au sang, en plus de mettre à terre.

Il gémit, implore pitié, tente de ramper en arrière, se mettre en sécurité. Rien ne le sauvera de sa violence gratuite et ses atrocités commises. Sauf un imprévu de taille, du genre l'agressée qui sort de son sommeil forcé, pour se trouver nez à nez avec un monstre. Son cri perce les tympans de l'animal et le fait hurler à son tour. Lui qui ne cherche qu'à la défendre, passe pour l'agresseur. Melissa prend ses jambes à son cou, fuit loin d'ici, sort de la ville, traverse les bois, rejoint les rizières à bout de souffle. L'eau lui monte aux chevilles, elle est terrorisée, exténuée et ne sait pas où elle se trouve. Avance, le pas hésitant, le regard virevoltant d'un point à l'autre, craignant l'attaque surprise de la chose. Elle croit savoir de quoi il s'agit, toute la ville en parle depuis des semaines maintenant. Un loup-garou à Volve Creek, il aurait déjà fait des victimes, humaines comme animales. Elle croit son heure arrivée, son cœur s'emballe, elle continue d'avancer, trébuche sur quelque chose d'imposant, d'épais.

Vision d'horreur, la carcasse mutilée du gibier sanguinolente lui transperce les yeux. Elle se relève d'instinct, et courre aussi loin qu'elle le peut, dans la bonne direction, par chance, vers la ville. La nuit tombée est source de danger, l'horrible loup-garou en profite pour chasser sans être repéré. Du moins, c'est ce que les rumeurs racontent. Flynn est bien décidé d'y mettre fin, raison pour laquelle il était de sortie cette nuit, à la recherche de l'imposteur osant lui remettre ces méfaits sur le dos. Car de loup-garou, il n'y en a qu'un ici, c'est lui. Et à moins d'être somnambule ou atteint d'amnésie grave, il ne se souvient pas avoir agressé d'innocents ces derniers temps. Dans cette ruelle, il souhaitait simplement venir en aide à la femme, seulement la maîtrise imparfaite de son fruit a encore pris le dessus, et la transformation a eu lieu au mauvais moment. Il hait ce fruit, déteste être prisonnier dans ce corps monstrueux et se chaque fois violence pour combattre ce qu'il devient.

La demoiselle envolée, le violeur neutralisé, le loup s'est éloigné de Volve, retournant dans la forêt, espérant que sa transformation prenne rapidement fin. Recherchant le responsable de ses attaques, il a retrouvé la bête tuée dans les rizières, reniflé l'air, examiné les blessures mortelles infligées, et s'est élancé dans la noirceur de la nuit. Il l'a senti, d'autres sont sur les traces du coupable, ou bien sont-ils sur les siennes ? Il doit redoubler de vigilance, tenter de ne pas se laisser aveugler par ses pulsions sauvages.

_______________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Sawyer
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Age : 34
Messages : 141
Localisation : South Blue
MessageSujet: Re: Le loup de Volve Creek Jeu 25 Sep - 13:25



Jack n'en croyait pas ses yeux, Hill qui semblait se soucier de quelqu'un d'autre que lui, non impossible... Déjà il s'en foutait presque de ses compagnons d'équipages alors la, une pauvre fille qui vendait son corps... Jack en avait avalé de travers et une fois l'alcool enlevé de son cerveau ainsi que son excitation sexuelle, son intellect lui chuchota que cela sentait le coup foireux. La vile canaille que voila! Jack se doutait qu'il se passait un truc depuis Meiwes mais il ne comprenait pas tout, il faudrait bien foutre au clair tout cela bientôt car cela lui pétait bien les couilles en fait.

Ketsueki en véritable traqueur remonta assez vite les pas de la donzelle et retrouva Church qui semblait pas très content de voir Ketsueki, c'était louche, trop louche, Sawyer allait craquer à force. Kyookoo continua à faire le traqueur et c'est ainsi que le groupe de quatre, bah oui Charles avait suivi la marche lui aussi, se retrouva devant la dépouille sauvagement mutilé d'une grosse bête en plein milieu d'un rizière. Ketsueki déclara alors que ce n'était pas un loup mais un truc genre gros reptile qui avait fait cela.

_ Le gros lézard, il aurait pu se cuire un peu de riz non? J'en aurais bien becté la. Personne ne me suis dans la blague? Bande de rabat-joie...

Charles Galls le charpentier montra alors du doigt au loin de la fumée qui semblait partir d'habitation à plusieurs kilomètres.

_ Je suis déjà venu sur cette île, il y a quelques années. Si mes souvenirs sont bons, c'est la petite ville de Volve la-haut. Si on suit la flotte du ruisseau d'irigation on devrait tomber sur le brin de rivière. La rivière devrait donc nous mener à Volve Creek. Vous en pensez quoi Capitaine?

Ketsueki trouva l'idée bonne et donna donc la consigne de suivre le ruisseau. Jack ne put s'empêcher de repenser aux crocodiles de Ketsueki.

_ Des crocos géants? Ils ont pas des bananes sur la tête par hasard?

Le petit groupe quitta la rizière pour retomber ensuite vers une prairie ou le ruisseau d’irrigation s'embrancha dans une rivière, au loin inutile de dire que la mer s'y trouverait. Le groupe était silencieux, le truc qui plomait bien l'ambiance, Jack sentait clairement la tension muette entre le chevelu et le chauve. Il n'en pouvait plus, il craqua.

_ Bon! C'est quoi l'embrouille? Depuis qu'on a piqué le Sparkling à Meiwes vous faites la tronche. Church t'agis encore plus bizarre que d'habitude, et toi Ketsu tu tire la gueule et reste dans tes pensées. Merde à la fin! Si y'a un problème faut crever l'absés ici, maintenant! C'est pas sur Grand Line qu'il faut régler ça!

Charles tapa sur l'épaule de Sawyer, lui faisant comprendre qu'il devait se calmer.

_ C'est peut être pas tes affaires aussi.

_ Si! J'suis le second, le sauvageon est venu m'tirer de ma retraite pour que je le guide. C'est ce que je fais la, on peut pas avoir un conflit interne, pas en mer non!

C'est alors qu'il cru apercevoir une masse noire se déplacer au loin entre deux massifs de buissons.

_ Vous avez vu?






_______________________________________________________
Quand on veut défendre les libertés, on est bien obligé de constater que l’on va à contre-courant de l’histoire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le loup de Volve Creek

Revenir en haut Aller en bas

Le loup de Volve Creek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: South blue :: Karaté Island-