AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Conte cruel !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Furyo N. Junior
Pirate Novice
Pirate Novice
avatar
Messages : 43
MessageSujet: Conte cruel ! Dim 14 Sep - 22:03


Conte cruel !

Il était une fois, un pirate célibataire et libre comme l'air qui s'en allait chercher une femme pour l'épouser. Il avait beau chercher et trouver de magnifiques demoiselles, aucune ne restait avec lui. Toutes s'en allaient au bout d'un certain temps à cause de son laisser aller et son train de vie de pirate. Ce pauvre homme avait ouïe dire qu'au village de Fuschia, il y avait une fille de veuve dont la mère cherchait à tout prix à la marier tant elle n'avait plus les moyens de la loger ni de la nourrir. C'est ainsi qu'au lieu de l'abandonner dans la forêt, la mère convainquit sa fille de se marier à un homme modeste et pas trop pauvre pour pouvoir vivre heureux et fonder une famille. Mais contrairement aux souhaits de la mère, c'est un jeune pirate déguisé sous les habits d'un noble qui demanda en premier à la marier. Quelle fut la joie des trois personnes, ils furent à ce moment les plus heureux du monde. A ce moment... Oui, à ce moment !

Ahem. Pouce ! On va arrêter le conte de fée tout de suite ! En fait le pirate déguisé en noble c'était moi. J'aurais jamais du venir épouser cette fille... Si, si, je vous jure. Regardez dans quel état je suis maintenant. On dirait que je viens de me faire piétiner par une armée de taureaux. J'ai des bleus partout sur le corps et on reconnait même plus ma tête. En plus, je suis suspendu tête en bas à un arbre en attendant que l'on vienne me pendre. Je vous dis  même pas comment je suis dans le pétrin. Par contre, je vais peut être commencer par vous dire comment je me suis mis dans ce pétrin ! Alors, revenons à nos moutons pour que vous comprenez comment on en est arrivé là.

Tout allait si bien entre Junior et Leila : la fille de la veuve. Dans les anciennes traditions, le principe voulait que la fille vienne vivre chez son mari après le mariage. Un si beau mariage qui fut payé à l'avance par la veuve d'ailleurs. Le pirate eut l'espièglerie de dire à la mère qu'il la rembourserait dès qu'il rentrerait chez lui, et en lui donnant même assez de sous pour vivre avec une femme de ménage le restant de ses jours. Cependant l'idée du vilain pirate était depuis le début de profiter de Leila. Effectivement, il voulait juste passer la nuit de noce. Ils vécurent un moment inoubliable - surtout pour l'épouse - et se jurèrent fidélité et bonheur. A l'aube, le jeune pirate s'habilla et s'enfuit sans plus tarder, laissant à son sort la pauvre épouse. Le fourbe s'en foutait royalement d'elle, il avait eu ce qu'il voulait et le reste n'était que tromperie.

Cependant le jour suivant, tandis qu'il racontait dans un bar de Fuschia, son aventure autour d'une bonne bouteille de rhum comme le fait un bon pirate, un grand gourdin lui frappa la tête et il s'évanouit. En réalité, le village de Fuschia n'était pas bien grand, seulement Junior ne le savait pas. Il ne pouvait pas savoir que tout le monde connaissait un peu tout le monde dans le coin. Alors un bon villageois qui s'entendait bien avec la mère de Leila, était venu tout lui rapporter dans les moindres détails, de ses intentions jusqu'à la nuit de noce. Celle-ci, folle de rage employa à l'aide de ses dernières économies, quelques bandits des montagnes pour liquider ce vilain pirate et ramener sa tête comme preuve afin de toucher leur dû.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Furyo N. Junior
Pirate Novice
Pirate Novice
avatar
Messages : 43
MessageSujet: Re: Conte cruel ! Lun 15 Sep - 20:49


Conte cruel !

Comme vous l'aurez surement compris, je me suis fait assommé par un bandit et j'ai été amené au Mont-Corvo, ou je suis actuellement attaché la tête en bas. Bientôt, les bandits me pendront par le cou et me couperont la gorge, c'est super excitant. Quoique ça fait un peu peur en fait. Enfin continuons.

[...]C'est ainsi que Junior le vilain pirate fut assommé et trainé jusqu'au Mont-Corvo afin d'y être pendu et égorgé. Il ne se réveilla qu'au bout d'un moment, lorsque le ciel passait du bleu au violet et que la lumière disparaissait peu à peu. Vingt-heures du soir et attaché misérablement à une corde joliment bien attaché et dure à défaire. Tellement dure que celle-ci ne céda point aux dents ni aux ongles de l'espiègle pirate. Ah, quel destin pour quelqu'un qui voulait juste passer du bon temps... Évidemment, les bandits eurent la méchanceté de frapper ce pirate jusqu'à qu'il soit couvert de bleus à tel point qu'il ne puisse distinguer un homme à dix mètres. Les yeux enflés, Junior tenta tant bien que mal de se dégager de milles et une manières de cette maudite corde par laquelle il était suspendu. Finalement, il eut l'idée assez saugrenue de vouloir acheter ces bandits des montagnes.

Le pirate, toujours habillé en noble, leur proposa donc le double de la somme qu'avait payé la mère de Leila. Ceux-ci refusèrent en se justifiant par le fait que s'il avait de l'argent sur lui, alors ils le dépouillerait. Seulement Junior se mit à les convaincre que l'argent n'était pas sur lui et qu'il reviendrait demain à la même heure. Il arriva même à les convaincre de se retourner contre la mère en obéissant à certaines choses qu'avait réservé le pirate pour la vilaine veuve. Celle-ci, impatiente de voir son gendre mort, se hâta d'aller prendre le chemin de la montagne jusqu'à arriver au Mont-Corvo ou elle chargea les bandits de lui ramener la tête. Ceux-ci répondirent qu'ils ne l'avaient pas encore coupés mais qu'elle pouvait regarder la scène si cela lui faisait plaisir. Elle y consentit, se léchant les babines et se frottant les mains.

Devant elle se trouvait un grand sac fermé dont il était question de contenir le pirate. Les bandits saisirent leurs épées et percèrent le sac chacun leur tour. Ils offrirent même à la mère, ce bonheur qu'elle savoura hystériquement. Comme convenu, elle paya donc la somme et s'en alla. Au dernier moment, un bras la retint. C'était celui de Junior. Il lui mit une gifle et la ligota. Sans plus attendre, il l'allongea sur la table et lui découpa une oreille après l'autre avant de lui prendre la langue et l'arracher à l'aide d'une pince. Même les bandits détournèrent le regard. Ensuite le pirate recouvrit alors la tête de la victime d'un tissu et versa de l'eau dessus et, sa respiration devenant très difficile, la veuve fut obligée de boire l'eau et mourut par asphyxie. Quant aux bandits, ils se contentèrent de l'argent que la morte leur avait donné et laissèrent partir le pirate sans dire un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Conte cruel !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: East blue :: Île de Dawn :: Mt. Corbo-