AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Akira Domoto: Un jeune capitaine plein d'ambitions [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Age : 24
Messages : 1
Localisation : Devant mes cartes
MessageSujet: Akira Domoto: Un jeune capitaine plein d'ambitions [En cours] Lun 22 Sep - 11:59



One Piece Héritage
Fiche de présentation



Akira Domoto







Nom : Domoto
Prénom : Akira
Surnom : Sword Casanova
Age : 22 ans
Race : Humain
Lieu de Naissance : Waterseven
Camp : Pirates
Fruit du Démon ou Arme : Deux dagues et une épée
Profession : Pirate solitaire (veut devenir capitaine) mais accessoirement médecin
But : Parcourir toutes les îles du monde et retrouver sa sœur


Description physique


Akira est un homme d'environ un mètre quatre vingt et de très musclé. Il s'entraîne dur pour garder sa musculature pour la bonne raison qu'il aime bien être torse nu. Son visage triangulaire montre un nez pointu ainsi que des lèvres fines qui laisse souvent un sourire en coin. Ses yeux noirs sont si intenses qu'il faut avoir de la chance pour trouver ses prunelles. Sa peau, quant à elle, est légèrement pâle. Ses cheveux ébouriffés et pleins d'épis sont aussi noirs que les plumes d'un corbeau.

Ce jeune homme a des gestes disons...plutôt changeants. Quand il marche, il prend un air fier et se tient droit pour montrer un côté imposant. Face aux hommes, il garde cet air digne et imposant pour faire sa loi et ne pas montrer ses points faibles. Mais face aux femmes il prend une toute autre mesure. Il devient aussi galant que possible et va même jusqu'à tenter de les séduire. Certaines tombent sous son charme et d'autres non. Bref ce type dragueur a valu le mot « Casanova » dans son surnom. Quand au mot « Sword », il vient de son style de combat. En effet, Akira se bat d'une manière singulière : D'abord avec une épée pour épuiser l'ennemi puis avec deux dagues pour donner le coup de grâce.

Côté vêtements, le noiraud s'habille généralement d'une chemise de couleur uni avec un pantalon noir où est accroché une chaînette de la poche gauche jusqu'à sa ceinture noir. Mais la plupart du temps il préfère se mettre torse nu pour une raison inconnue. Il arbore un tatouage bleu foncé sur la poitrine côté cœur et porte un médaillon en forme de croix autour du cou.

Description Morale


Akira est vraiment quelqu'un de particulier. A première vue on penserait qu'il est froid et complément insensible. Face aux ennemis c'est un vrai robot qui ne laisse passer aucune émotions pour cacher ses faiblesses. C'est une technique de combat qui lui est propre..enfin c'est ce qu'il dit... Mais cette technique lui est si particulière car il ressent encore la douleur du passé. Cette douleur qu'il eut en apprenant que sa sœur s'était faîte enlevée.

Face aux hommes, il est vraiment un cas viril. Jouant les gros durs et plaisantant, il ne dit jamais non à un règlement de compte « à la loyal ». Et il est conseillé de ne pas le faire trop boire d'alcool au risque de le voir devenir encore plus idiot qu'il ne l'est.

Face aux femmes, c'est un vrai tombeur. Il ne peut pas résister à l'envie de séduire une jolie fille dans la rue. Plus elles lui résistent et plus il adore ça. Il n'est pas vraiment pervers mais ça lui arrive quand la fille est « à tomber ». Pour cela il se montre gentleman et prend un air de chevalier pour réussir son coup.

Quand on le connaît mieux, Akira est en fait un vrai gamin. Il passe son temps à plaisanter et à sortir des idées auquel personne n'auraient pensé tellement elles sont débiles. Quand il n'est pas sur ses cartes c'est une espèce de singe savant très naïf qui voit toujours le verre à moitié plein.

Il aime tout ce qui a trait à la navigation et la mer ainsi que les levers de soleil. Par contre il déteste voir quelqu'un tuer sans une bonne raison. Il est peut être pirate mais pour lui tuer un innocent ne sert à rien à part narguer la Marine. Il rêve de fonder son propre équipage afin de retrouver sa sœur disparue.


Histoire


30 lignes minimum

histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire


histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire



One Piece Héritage
Fiche de présentation




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dreamyaoi.forumactif.fr

Akira Domoto: Un jeune capitaine plein d'ambitions [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Départ en mer :: Personnages :: Présentations-