AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Ash « Cliff » Rhodes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Ash « Cliff » Rhodes. Ven 30 Aoû - 13:44



One Piece Héritage
Fiche de présentation



~ Rhodes Ash





Nom : Rhodes
Prénom : Ash
Surnom : The Cliff.
Age : 28 ans.
Race : Humain.
Lieu de Naissance : Grove 31, Archipel Shabondy, Grand Line.
Camp : Marine
Fruit du Démon ou Arme : Ses poings.
Profession : Soldat
But : Eliminer la corruption dans le Gouvernement
Autres : /



~ Caractère / Physique


De manière générale, on peut présenter Ash comme une personne de corpulence normale. Il mesure environ cent quatre-vingt centimètres de haut, pour peser dans les quatre-vingt kilos. Musclé, mais plus taillé que massif, il est svelte afin de privilégier la rapidité d'action à la puissance brute. Plus explosif, il est plus l'archétype du guerrier offensif que de la masse que l'on peut frapper des milliers de fois sans qu'elle ressente la douleur. Sa particularité physique vient peut-être de ses jambes un peu plus longues que la normale qui lui permettent une allonge conséquente, un peu plus que les gens qui font habituellement sa taille. Il possède aussi une belle envergure qui lui permet de ceinturer ou de frapper avec bonne vitesse ses adversaires, ainsi que de plus loin, ce qui lui fait généralement le dixième de seconde nécessaire à une esquive.

Du point de vue du visage, on ne peut pas dire que celui de l'homme soit réellement agréable à regarder. Comme tout soldat, il est marqué par les efforts physiques et les souvenirs difficiles de la mort de collègue sur le champ de bataille. Son nez est fin, aquilin. Il porte des cheveux courts et de couleur ébène dressés sur sa tête. Ses yeux sont de couleur marron avec quelques reflets rouges qui, accompagnés d'un sourire carnassier, lui donne l'impression d'être un véritable prédateur. Pour résumer, on pourrait que le visage, comme pour n'importe qui d'autre, dépend des émotions et que, selon l'instant, beaucoup de choses peuvent changer. De traits plus doux, mais quand même assez durs pour noter son côté soldat,  lorsqu'il est calme, il peut véritablement devenir terrifiant lorsque la rage ou l'excitation l'emportent.
Au niveau de ses vêtements, ceux-ci se résument de la plus simple des manières : à savoir un pantalon de couleur noire, simple, mais assez élastique pour supporter d'amples mouvements sans céder. En haut, Ash porte une veste de cuir marron ou noire selon les occasions. Dessous se trouve un haut noir qui épouse parfaitement les formes de son corps. De cette manière, il n'est jamais gêné par un quelconque habit et peut parfaitement s'épanouir.

Du côté du caractère, comme vous pourrez le voir dans l'histoire, Ash est un homme plutôt intelligent. Assez calculateur, plutôt prudent, il réfléchit toujours à deux fois avant d'effectuer une action. Néanmoins, par moment, lorsqu'il a tendance à s'enflammer, comme ce fut généralement le cas dans sa jeunesse lors de matchs endiablés, il laisse son instinct le guider, déconnectant littéralement son cerveau de son corps. Ne semblant plus réfléchir, il est en quelque sorte absent, son subconscient prenant le relais pour prendre toutes les décisions sur sa motricité. Dans ces moments là, il ne parle plus, mais agit et rapidement dans la plupart des cas.

Comme tout bon soldat, il est attaché à la cause des civils, venant lui-même de ce milieu. Il n'est jamais réticent pour effectuer une mission tant que celle-ci est justifiée par la mise en danger des populations. Il n'aura pas de remords à se faire aider par une personne jugée comme « ennemie » si celle-ci a le même objectif que lui. Il s'agit là de sa priorité et presque de sa raison de vivre. Comme vous pourrez le voir, il est plutôt protecteur, sans pour autant couver ceux qui sont sous sa protection, à savoir ses Hommes ou sa famille. Il n'attendra pas forcément une demande d'aide, mais plutôt que les choses s'enveniment pour intervenir. Ash juge tout le monde comme assez grand pour se dépêtrer de ses propres affaires. Comme pour les missions où il est généralement envoyé en dernier recours, après que des tentatives orales aient été tentées, il fait la même chose, laissant le soin à ses soldats de régler les choses avec leurs propres poings s'ils trouvent ça nécessaires.

En bref, on ne peut pas trouver chez lui de réelle dépendance, si ce n'est celle du cigare. Pour quelle raison ? Tout simplement parce qu'il aime particulièrement le goût de ceux qui viennent d'un petit marchand qui habitait non loin de chez lui. Le seul artisan à résister dans une cité où règne l'argent fictif. À chaque fois qu'il repasse dans le coin, il refait ses stocks et continue de se sustenter de coup si intense de tabac, de pin et de nuances fruités qui lui parcourent le palais, la gorge et les poumons.
Ses rêves ? Il n'en possède pas vraiment et estime qu'il se doit de bien faire son travail. Là où de belles carrières sportives ou professionnelles auraient pu l'attendre, il a choisi de servir l'institution qui régit le monde. Son principal but ? Éradiquer toute forme de corruption pour éviter qu'une Révolution n'emporte les populations. Un peuple trompé est d'autant plus facile à manipuler et peu importe annonçant vouloir les protéger peut obtenir des voix, des armes et une armée, chose qui sera plus difficile à contrer par la suite. En faisant le choix de détruire le mal à sa source, Ash pense faire le bon choix.
L'avenir nous dira le reste.



~ Histoire de votre personnage



Ash est né il y a maintenant vingt-huit années sur le grove 31 de l'archipel Shabondy. Cet endroit touristique n'aurait pas du être le lieu de sa naissance. Sa mère enceinte et son père avaient décidé de prendre quelques jours de vacances avant l'arrivée de l'heureux événement. Le nourrisson n'étant programmé que dans un mois, ils auraient le temps de visiter l'archipel et de s'adonner aux activités que tous les touristes adoraient. Le garçon en avait finalement décidé autrement et avait voulu sortir, certainement appelé par les bruits de la fête foraine de l'endroit. Ce fut donc dans l'hôpital le plus proche que la jeune mère fut accueillie en urgence pour mettre au monde son enfant. Après quatre heures de travail, Ash Rhodes venait au monde, déchaînant ses premiers cris non loin du centre du monde. Les parents du jeune homme écourtèrent leur séjour pour se consacrer au nouveau né. Ils rentrèrent chez eux avec le premier bateau. La direction ? Une île de West Blue, méconnue du grand public, mais absolument recherchée par tous les entrepreneurs qui se respectaient.

Cet endroit se nommait GhostGold Island.
Comme le nom aurait pu laisser penser, il ne s'agissait pourtant pas d'un endroit hanté ou quoi que ce soit dans le genre. Il s'agissait plutôt d'une place où circulaient beaucoup de liquidités. Pourtant, en l'endroit, il n'y avait que très peu de billets, comme dans toutes les autres îles du monde. La place boursière de la capitale était reliée avec de multiples den den mushi, eux-mêmes connectés à différents endroits dans le monde. Tout le monde choisissait de miser son argent sur de nouvelles compagnies, sur des montées et des descentes de titres boursiers. En bref, tout l'argent transitait virtuellement en lieu, sans que ne serait-ce que 0.001% ne soit visible en monnaie fiduciaire. C'était dans cette branche que le père de Ash avait choisi d'exercer. Contrairement aux multinationales qui ne comptaient pas leur liquidités, lui était en mesure de retirer l'argent qu'il se faisait en billet vert. En pariant sur la remontée d'une action qu'il avait achetée à prix bas, il n'avait plus qu'à attendre sa montée pour la revendre. Tant qu'elle n'avait pas atteint le sommet, tout était facile. En étant patient, il était rapide de se faire un bon paquet d'argent. C'était de cette manière, en travaillant un peu plus lors d'une semaine, que le premier homme de la maison avait pu payer le séjour sur l'archipel Shabondy à sa femme. Celle-ci, d'ailleurs, était plutôt simple et était cantonnée à un rôle de maîtresse de maison. Alors qu'elle avait beaucoup d'activités extérieures avant, ses journées se résolvaient à s'occuper de son jeune fils. Elle prenait du plaisir et ne voyait pas le temps passer. Une vie de famille paisible, dans une famille aisée ; c'était ce qui attendait le jeune Ash qui pouvait se réjouir que le hasard de la naissance lui ait permis de rejoindre une famille de la sorte.

Ses années de bambin se passèrent dans le même climat que celui de la naissance. Le couple était encore récent et demeurait soudé. Les quelques absences de l'homme pour son travail étaient toujours récompensées par un petit cadeau lors de son retour, que ce soit pour lui ou pour le garçon. Le père, même s'il était souvent happé par son travail, utilisait la majorité de son temps disponible pour passer du temps avec son fils. Il avait compris que son absence marquerait le gamin à vie et qu'il avait besoin de montrer qu'il était là, présent, pour qu'il puisse garder un souvenir heureux de lui. Les années suivantes seraient beaucoup plus faciles si le garçon avait toujours été proche du père.
Quatre années après la naissance de Ash, la fécondation se remit en marche et il écopa d'une petite sœur. Comme tous les enfants, le garçon eut le sentiment d'être délaissé pour qu'on s'occupe du bébé. Le père avait moins de temps, certes, mais essayait de garder l'habitude d'avoir une conversation avec son fils, bien qu'elle soit seulement de quelques minutes. Il lui demandait ce qu'il avait fait dans la journée, lui expliquait les problèmes compréhensibles qu'il avait connu à son travail et les rencontres qu'il avait faites, quand il s'agissait de personnes que l'enfant avait déjà rencontrées. Malgré la réduction temporaire, le gamin gardait son père comme modèle de réussite, mais ne voyait pas sa mère pire que ça. Il la considérait comme celle qui s'occupait toujours de lui, qui était serviable malgré ses occupations et, surtout, celle qui l'aimerait toujours malgré toutes les bêtises qu'il était capable d'accomplir. En effet, pour attirer l'attention, Ash, qui avait toujours été d'humeur plutôt calme jusque là, commençait à effectuer quelques méfaits. Une manière de montrer qu'il était encore là, qu'il méritait de l'attention. Cela dura peu lorsqu'il comprit que ses parents étaient là, le regardant toujours du coin de l’œil. Il ne fut pas rare que son paternel l'arrête avant la bêtise alors qu'il se croyait totalement libre de ses mouvements. Enfant intelligent, il ne fallut que deux ou trois interventions de la sorte pour qu'il comprenne et arrête.

Les années passèrent, la sœur enfin élevée, les deux fréquentèrent l'école. Pendant des années, ils effectuèrent le même chemin, main dans la main. Un grand frère protecteur ? Il ne l'était pas plus que ça. Il ne faisait pas attention aux fréquentations de la jeune fille, la laissait vaquer à ses occupations tout comme il restait avec ses amis. Seulement, en cas de problème, elle pouvait être sûre de compter sur lui. Que ce soit par la voix ou par les poings, il aurait toujours été le premier à intervenir en sa faveur ou à l'arrêter lorsque c'était elle qui avait tort. De cette manière, les deux disposaient de la liberté qu'ils voulaient tout en pouvant compter l'un sur l'autre sans jamais empiéter sur les plates bandes de son fraternel.
À l'école, les professeurs voyaient en Ash un élève intelligent, capable d'aller loin dans les études, au moins aussi loin que son père. Bien conditionné, dans une famille où les deux parents avaient reçu une éducation supérieure, il n'était pas impossible de voir le jeune homme à la tête d'une entreprise plus tard. Peu importe ce que les autres en pensaient, statistiquement, il en était plus proche que la plupart des autres élèves de sa classe. Pourtant, lorsque l'on est âgé d'une dizaine d'années, on ne se soucie pas de ça. On préfère largement penser à ce qui se passe dehors, à aller jouer avec ses amis sans se soucier de ce qui pourrait arriver le lendemain, si ce n'était d'être sûr de retrouver sa bande pour recommencer les activités. Aussi bon ou conditionné qu'il pouvait être, le gamin était comme tous les autres et avait besoin de se défouler.
Inscrit au sport depuis son plus jeune âge, il avait choisi deux activités qui lui permettaient d'être sportif et de se vider l'esprit assez souvent dans la semaine pour qu'il ne soit pas surchargé. La natation lui permettait de travailler sa concentration, sans pour autant qu'il ait l'impression de faire un travail mental. La coordination de ses mouvements s'en trouvait améliorée également. Le football, quant à lui, lui faisait gagner en explosivité, en endurance et en force. Il n'avait pas le poste du cerveau du match, mais bien celui du type polyvalent, qui pouvait accomplir plusieurs tâches sans pour autant exceller dans un seul domaine. Bon de partout, sans être excellent nulle part, mais aussi sans posséder de véritable point faible. Il était le point faible des défenses, trop rapide et habile pour être arrêter par un membre de la ligne, trop fort pour être stoppé par un simple défenseur sur passe et trop bon dans les passes pour être intercepté une fois ses capacités physiques dépassées.
Le sport et une bonne éducation le maintenaient en vie, pas physiquement, ni même mentalement, mais au moins socialement. Il rencontrait du monde, avait des amis proches, mais faisait aussi de nouvelles connaissances. En se renouvelant de manière permanente comme il le faisait, il était sûr de ne pas tomber dans le redondance et l'ennui, chose qu'il avait toujours redoutée. C'était en partie grâce à cet état d'esprit que les professeurs pouvaient affirmer qu'il ferait un entrepreneur confirmé. Ne jamais être à court d'idées, toujours chercher à se dépasser et à changer les choses, il s'agissait des principales qualités de quiconque voulait diriger une société.

Arrivé à l'adolescence, Ash poursuivit ses efforts tout en ayant toujours une complicité paternelle. Il n'oubliait pas non plus sa sœur qui pouvait compter sur lui, ni sa mère qui avait finalement trouvé du travail à mi-temps pour retrouver une activité dite « normale ». Doué pour le sport, son entraîneur d'université lui prédisait une belle carrière universitaire ainsi qu'une possible percée dans le milieu professionnel. Ses professeurs, quant à eux, le voyaient rejoindre des études poussées, sans pour autant être excellentes, lui permettant tout de même de s'assurer des revenus corrects pendant toute sa vie.
Alors que tout le monde aurait pu croire à l'une de ces deux options lorsque la difficile question de l'orientation se posa, tous furent surpris par les choix du jeune homme. Sa famille elle-même fut interloquée, mais comprit que le garçon réfléchi et calculateur qu'il était avait déjà calculé son coup. Il avait simplement choisi de rejoindre l'armée, de devenir un Marine. Une place prestigieuse lorsqu'on arrivait à un haut grade, mais qui pouvait conduire à une mort précoce lorsque l'on errait dans les basses classes. Aidé par ses études et ses facultés sportives, Ash écrasa rapidement toutes les tests pour devenir simple soldat. Il fut rapidement intégré pour devenir Sous-Officier en spécialité de stratégie militaire. Aidé par le football qu'il avait toujours pratiqué, il voyait dans les mêlées adverses les mêmes situations que sur un terrain. Positionnant ses pions, qu'il connaissait plutôt bien, en ayant un détail de leurs forces et de leur faiblesses, il ajustait ses coups et parvenait toujours à prendre le dessus sur l'équipe adversaire. Bien entendu, il ne s'agissait pas de véritables situations, mais de simulations. En terminant premier de sa promotion, on lui accorda un titre honorifique et à vingt ans, il devint le plus jeune chef d'unité que West Blue ait connu.

Cette vingtième année atteinte, le grade en poche, les épaulettes fixés sur le tronc, il ne se contentait pas de donner des ordres, mais se donnait aussi dans les batailles. En première ligne avec ses hommes, derrière un canon lorsqu'il devait couler un navire pour le bien des populations, il n'hésitait pas, réfléchissant en plein milieu de l'action. Peu importe quelle était la mission, il ne refusait pas, ne disait pas non et allait de l'avant. Qu'on l'envoie pour une exécution publique ou pour le démantèlement d'un trafic tout entier, il ne rechignait pas à la tâche. Son but était simple : protéger la population civile. Tant que les ordres concordaient avec cet idéal, il n'hésitait pas et signait rapidement l'avis de mission avant de le renvoyer effectué quelques semaines plus tard. Ses hommes le considéraient comme un bon supérieur, proche de ses troupes que ce soit dans les bons moments ou dans la difficulté. Il était dur, mais savait récompenser lorsque le travail était bien effectué.

Pourtant, parce qu'il faut bien un événement pour changer la probable destinée d'un homme, celui qui avait un soldat de confiance, celui qui avait gravi les échelons rapidement, se retira au bout de cinq années de bons et loyaux services.
La raison fut simple.

Citation :
Souvenir de la vingt-cinquième année de Ash, onzième mois, huitième jour.
Île de Toroa.


J'haletais. Mon souffle était court.
Mes hommes et moi-même avions combattu sans cesse depuis notre arrivée sur l'île. Mon unité et moi-même avions été dépêchés sur cette île pour venir en aide à un Sous-Lieutenant en difficulté face à un équipage de pirates. Sa surprise ? Tomber non pas sur un, mais sur trois capitaines renommés de West Blue. Ses hommes et lui avaient été surpris et facilement battus. Ils s'étaient retirés, cachés et avaient contacté leur base afin de recevoir du soutien de hommes les plus proches. En investigations sur Illusia, nous avions été choisis pour leur prêter main forte. Dès notre arrivée au port, nous avions été rués de coups en tous genres. Des balles, des tirs de canon, nous en avions vu de toutes les couleurs si bien qu'un quart de mes hommes avait été tué ou ramenés sur le navire principal, resté au large de l'île. Je ne supportais pas les pertes et ne pouvait pas me résoudre à laisser des blessés sans défense derrière moi.

Au terme d'une bataille épique, nous avions avancé en compagnie du Sous-Lieutenant et de ses trois unités. Avec peine, nous avions réussi à battre et capturer deux des trois capitaines. C'est à partir de ce moment-là que les choses changèrent pour moi.
Alors que j'étais seul, j'avais infiltré le dernier navire, réussissait à passer par une fenêtre sans me faire remarquer. Me déplaçant furtivement dans les couloirs, tel un serpent rampait sur le sol, j'étais finalement arrivé à la cabine du capitaine pour entendre quelques mots qui changèrent mon avis sur la Marine et sur le Gouvernement à tout jamais.

Accroupi, j'avais passé un œil dans la serrure. Là, sur le mur, je n'en crus par mes yeux. L'arrière plan, le visage, tout correspondait. Cela ne pouvait pas être vrai. Un des hommes que j'avais tant admirés par le passé était là, traitant avec une vermine de pirate qui se contentait d'exécuter ses ordres. Lorsque les lèvres bougèrent, voici ce que je pus entendre de la transmission.

« Les autres bases ne sont pas au courant, les ordres viennent d'en haut » avait dit un Vice-Amiral connu et reconnu pour ses brillants faits d'armes « La population de cette île doit être exterminée. Je vais essayer de limiter les renforts de la Marine, je comprends bien que vous soyez acculés, mais pensez à la récompense. Vos primes disparaîtront et une belle somme vous attend sur Illusia. Ils sont faibles et sans l'intervention de soldats, vous y arriverez sans problème. Je compte sur vous. »

Pour moi, tout s'était arrêté. Comment la Marine pouvait conspirer de la sorte contre la population ? Comment pouvait-elle engager des pirates ? Et le pire de tout, comment pouvait-elle faire combattre ses propres hommes contre d'autres qu'elle avait elle-même engagés ?
Les ordres venaient d'en haut ? Plus haut qu'un Vice-Amiral de la Marine, qui plus est de Grand Line ?Qui fallait-il voir ? Les Amiraux ? L'Amiral-en-Chef ou le Gouvernement Mondial ?

De mon propre aveu, à ce moment, je ne sus pas quoi faire. Je ne savais pas si je devais continuer ma mission ou m'arrêter là, net. Que pouvais-je faire pour lutter contre ça en tant que simple homme ? En tant que protecteur des civils, je me devais de mener à bien cette mission et d'assurer un succès à mes troupes. Élaborant un plan rapide, le capitaine pirate fut mis en joug de tous les côtés une fois le reste de son navire complètement pris. Pour ma part, j'avais disparu, complètement disparu.
Après ça, après cette mission réussie, on n'entendit plus parler de moi dans la Marine. J'avais tout fait dans les règles, une démission correcte, après cinq ans de service. Depuis, plus jamais on ne m'a compté dans les effectifs et rares sont les gens qui se rappellent de moi.
Le jeune homme devenu homme avait mûri.
En choisissant de quitter cette faction, il gardait les pieds sur terre. Resté attaché aux problèmes des civils, car venant lui-même de ce milieu, il était finalement rentré chez lui après des années. Cela ne l'avait pas changé, non, il voyait seulement le monde d'une autre manière et se méfiait beaucoup plus des autres personnes. La première chose qu'il fit après avoir embrassé sa mère et sa sœur après cinq ans d'absence fut de parler avec son père, comme dans le temps. Il lui expliqua ce qu'il avait vu, vécu et ce qu'il comptait faire de sa vie à présent. Rejoindre le camp opposé n'aurait pas été la meilleure des idées. Son père, comme lui, partageaient cet opinion. De plus, quel aurait été son objectif ? Ce n'était peut-être qu'un cas isolé, peut-être pas, il n'en avait pas les certitudes. Il n'avait pas de quoi monter un dossier, pas de quoi recruter assez de réfractaires pour aller à l'encontre du Gouvernement. Lui qui avait toujours été caméléon, toujours capable de s'adapter au système se retrouvait cette fois dans une impasse. Que pouvait-il faire ? Continuer sa vie comme elle avait commencé, en se laissant guider par le vent, au gré des réformes, pliant les genoux pour mieux soulever la charge ? Comment pouvait-il lutter activement contre une telle organisation comme le Gouvernement alors qu'il était tout seul ?

Son père pointa du doigt une chose, une seule. Il posa une seule et unique question à son fils.

« Comment as-tu su gérer tes Hommes ? Comment as-tu pu apprendre les querelles, toutes les histoires qui se tramaient dans les équipes ? Comment as-tu pu apprendre de tout ça et gérer les crises de la meilleure manière ? »

La réponse était simple, en en faisant partie.
Mais comment faire ? Comment rejoindre un mouvement alors qu'une démission avait été donnée quelques semaines plus tôt ? Ils allaient le cataloguer comme un fou et ne voudraient plus le reprendre. Son père leva le doigt au ciel, il devait viser plus haut.

Le fils avait compris. Comment des membres plus hauts placés auraient-ils pu avoir vent de la démission d'un simple sous-officier comme il devait y en avoir des milliers sur les mers bleues. Sans attendre, Ash prit le premier navire qui allait vers Grand Line. Rejoindre le Gouvernement Mondial ? Retourner dans la Marine ? Il ne savait pas quoi choisir, mais opta pour quelque chose qu'il avait toujours connu. Arrivé à la première base où un recrutement était possible, il ne mentit pas, posa son véritable nom sur la feuille, n'ayant pas peur d'être reconnu. Il signa le papier, passa quelques entretiens et reçut un uniforme. Affecté sur Grand Line, il était une casquette parmi tant d'autres, un simple Marine qui avait la piraterie à combattre. Pendant trois ans, le garçon se battit contre des menaces, effectua les rondes, participa même à une guerre qui se solda rapidement par une victoire. Tout ça sans se faire remarquer, pour que son ancien nom et ancien matricule ait complètement disparu des tablettes.

Trois ans, le temps qu'il ne soit même plus un souvenir, qu'il ne soit plus rien sur West Blue. À partir de maintenant il allait pouvoir gravir les échelons pour atteindre les places tant convoitées. Il ne voulait pas de gloire, non, il ne voulait pas d'argent ou de prestige, il ne voulait que deux choses : écouter et savoir.

One Piece Héritage
Fiche de présentation


Revenir en haut Aller en bas
Ryuketsu Kamui
Agent Novice
Agent Novice
avatar
Age : 23
Messages : 726
MessageSujet: Re: Ash « Cliff » Rhodes. Ven 30 Aoû - 16:10



One Piece Héritage
Validation de fiche de présentation




Bonne fiche de présentation, un peu comme celui de Hana, facile à lire et peu de fautes. Je pense que tu aurais pu décrire encore plus ^^ M'enfin je te valide avec 700 PF et au comme tous les autres marines au rang de caporal.


One Piece Héritage
Validation de fiche de présentation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceheritage.forumactif.org

Ash « Cliff » Rhodes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Détente :: Les fiches-