AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[FB] Une Rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: [FB] Une Rencontre Jeu 12 Sep - 20:38



"Un homme dans l'impasse,,



Il faisait chaud, beaucoup trop chaud. Edward avait eu la mauvaise idée de se rendre dans la région de South Blue. Seul sur sa barque, il dérivait depuis déjà plusieurs jours sous un soleil de plomb. Plus une goutte d'eau dans sa gorge, le voilà qui dorait au soleil comme un calamar sur une poêle. Il avait la gorge sèche et son ventre criait famine depuis déjà plusieurs journées. Pourtant, cette escapade avait bien commencé. Il avait emprunté un petit navire marchand dans le port de North Blue. Ce navire était très grand et il lui serait très aisé de se camoufler à l'intérieur. De plus, celui-ci transportait de la nourriture, que demander de plus pour notre gros mangeur comme notre Noble. Il prit son pied à dévorer des quantités gargantuesques de viande et autres friandises fortement appréciées par son palet. Hélas, à force de prendre gout à la bonne nourriture, il dévalisa plus que nécessaire le stock du navire. L'équipage se mit alors à la recherche d'éventuel rat ou clandestin. Edward fut rapidement découvert et il dut user de ses talents démoniaques pour reprendre les reines de l'embarcation. Malencontreusement, dans un geste de haine et de folie, il occasionna une légère ouverture dans l'armature en bois du navire. Quoi !!! C'était juste un petit trou dans la coque, pas de quoi se m'être en rogne.

°

Sauf que ce petit trou, pouvait plutôt être considéré comme grand, car le navire sombra en l'espace d'une heure. Ed' ne pouvait partir à la nage à cause de sa peur des grands fonds, il prit la seule barque dont disposait le navire. Il emporta quelques nutriments, idéal à sa survie, et laissa l'équipage à son triste sort. Mais goinfre comme pas deux, il écoula le stock de nourriture d'une semaine en l'espace de deux repas. Il aurait mieux dû se retenir, car le voyage venait à peine de commencer. Voilà, comment il se retrouva dans cette situation plus que particulière. Le vent soufflait vers l'est, il ne connaissait toujours pas sa direction. Aucun moyen de se repérer dans un ciel sans étoile et un soleil aussi lumineux. La vie était-elle donc si imprévisible ? Si platonique ? Si vicieuse ? A force de croire à un miracle, Rosen commença à sombrer dans la folie. Il était seul au beau milieu de l'océan. Il n'y avait que de l'eau salée à des kilomètres à la ronde et toujours aucun signe de terre dans les environs. Il était seul au monde. Même le fait d'accoster sur un bastion de la marine pouvait lui rendre le sourire. Il serait heureux de pouvoir se désaltérer dans une pièce de quatre mètres carré et à l'ombre.

°

Bah oui ! Le coup de l'île déserte avec les cannibales n'allait guère lui faire peur. Par contre, il redoutait vraiment la venue d'un roi des mers dans les parages, voir de la formation d'une tempête. Une seule vague sur son rafiot à deux berry et il quittait se monde sans même l'avoir connu. Raaahhh !! Tout cela à cause de ce maudite peur. C'était vraiment pas très rassurant, sachant qu'il faisait très beau quelques minutes auparavant. La brume formait un si grand rideau contre les rayons du soleil, que notre héros eut l'impression de revivre. Enfin de l'ombre !!! Il s'allongea dans sa barque sans prêter la moindre attention au reste. Le bois racla un rocher et une fuite fit son apparition dans la coque du pitoyable rafiot. Ed' hurla d'effroi ! Son heure était donc arrivée. Il allait mourir seul au beau milieu de l'océan. Il fit son possible pour retenir l'eau, mais c'était comme attraper de l'air dans le creux de sa paume. Il n'avait plus qu'une seule option. Il prit son envole et décida de sauter de son plein gré dans l'eau de mer. Il coulerait dans les tréfonds des mondes abyssaux et serait certainement dévoré par une créature sous-marine.

°

Il ferma les yeux et retomba dans de l'eau, mais pas comme il l'avait envisagé. L'eau dépassait à peine ses genoux et il était à quelques mètres du rivage. Cette paranoïa anéantit ses dernières forces mentales en l'espace de quelques secondes, mais il réussit tout de même à s'allonger sur la sable d'une plage plus que bienvenue. Il était sauvé ... du moins pour l'instant. Il ne savait pas du tout où il avait posé les pieds. Hélas, pour l'instant, il était incapable de faire le moindre mouvement. Il décida de prendre quelques heures de repos bien méritées. A son réveil, la lune éclairait les alentours. Il faisait déjà nuit et il ne voyait vraiment rien dans ses ténèbres. Il se releva avec beaucoup de peine et décida d'explorer les alentours. Recroqueviller sur lui même, son corps pendait vers l'avant. Il était à bout de force et sa seule chance de survie résidait dans un copieux repas. Une odeur vint alors titiller ses narines. Il y avait une cuisine dans le coin. Sans même réfléchir, il se précipita à l'endroit tant désiré. Prit par son élan, il fractura la porte de l'auberge et s'engouffra à l'intérieur. Il supplia l'aubergiste de lui servir un repas et de lui donner la clef d'une chambre. Le vieil homme voyant la détresse de notre jeune pirate, ne put refusé mais demanda un prix très élevé. Il était dur en affaire, mais Edward ne regarderait pas sur les dépenses. Il mangea et alla immédiatement se coucher. Il dormit trois jours entier.

°

A son réveil, la matinée était déjà bien avancer. Il paya sa dette et prit encore un repas avant de reprendre la route. Quelle semaine de folie, il s'en souviendrait encore longtemps. Déambulant dans la ville sans un quelconque intérêt, notre une homme était en quête d'informations. Il cherchait le port, afin de quitter l'île et de repartir dans une autre région. Il n'avait que trop donné pour South Blue. Alors qu'il prit l'angle d'une ruelle, il remarqua un attroupement au loin. Curieux, il ne put s'empêcher d'aller voir. Un homme était cerné par la marine. Il était en très mauvaise situation. Ed' fit un quart de tour et voulut repartir le plus loin possible de ce groupuscule. Hélas, sa fratrie demandait son aide. Comment désirer la création du plus grand équipage jamais connu et tourner le dos à un frère en danger ! Il ne le pouvait point.


« Hé les filles !!! On porte toujours la moustache ... Allé les mouettes venez jouer avec tonton Eddie. »


Il réussit à attirer l'attention de quelques marines, mais il était loin de son objectif. Pas le choix, il attaquerait en traitre. Il dégaina ses armes et voulut tirer dans le tas. Un petit clic retentit, mais pas la moindre détonation. La poudre avait pris l'eau ... Il n'avait pas plus beaucoup d'options. Il ramassa un pavé et le lança sur le groupe. Cette fois-ci, il venait d'attirer l'attention des soldats. Un bond en arrière et il dégaina sa dague. Il avait réussi à créer une ouverture assez grande pour que l'inconnu puisse se sortir de cette impasse et prendre les armes.





°

°

°




Codage fait par Eddie & Hana !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [FB] Une Rencontre Dim 29 Sep - 23:16






Le début d'une franche camaraderie  


Le prince ténébreux était désormais bien loin des mer de North Blue, certes pas sa mer natale mais Kornelius et lui avaient passer plus de quatre ans à côtoyer ses vents marins, bercé par le doux chant des mouettes, une forte odeur de poisson bien évidement,assez dérangeante au début pour quelqu'un de si haute noblesse mais il s'était habitué à ce petit désagrément, à l'heure actuelle cela ne le dérangeait plus un ans en mer sans la garantie de manger au moins une fois tout les deux jours ça vous changeait un homme, et surtout un noble. Les bons mets de qualités avaient comme un gout de souvenir perdu pour lui désormais, il n'avait plus, depuis la chute du monde qui était le sien, côtoyé le luxe de près ou de loin si ce n'est qu'à de rare occasion, dans l'illégalité cela va de soi.

Mais son aventure avait aussi du bon, au détriment de satisfaire son palais il avait opté pour la satisfaction de ses envies et de sa curiosité, il avait découvert  tant de nouvelles choses, parfois folle, incroyable, inimaginable et parfois même désagréable mais cela n'avait pas de prix, peu d'Hommes si ce n'est quelques Hommes libres avaient eu le privilège de vivre une tel aventure au cours de leurs vie, et le plus beau dans tout cela était sans le moindre doute que ce n'était que le tout début, et cette expérience était aussi vaste que l’immensité bleu qu'il côtoyait chaque jour avec comme seul limite la mort, hélas trop souvent au rendez-vous.

Ajoutez à cette petite bémol, les poches vides, les rivalités mal placés et beaucoup de violence en bref tous les composants d'une vie dangereuse. Mais en ce moment même il en viendrait presque à regretter son aventure, en effet, à peine venait il de rejoindre cette île inconnue sur sa fidèle coquille de noix qu'il avait assisté quelques minutes plus tard à une scène qui le poussa à agir sans réfléchir,une scène des plus scandaleuse ! Des Marines, "soldats de la justice" comme ils se faisaient appeler, étaient la, volant sans vergogne l'argent qu'un pauvre mendiant aveugle peinait à amasser et tout ça pour quoi?! Surement pour de vulgaires cigarettes, la pauvre victime n'avait même pas la force de réagir, quelles crapules! Quelle honte pour des Hommes au service de la loi, voler les plus démunis que soi! Il n'en fallu pas plus à Black pour agir,il venait de foncer dans le tas, poings en avant, et d'un coup à l'aide de son fruit, il avait subtilement alourdi sa frappe de cinquante kilos, rien de bien lourd, mais visant la tempe droite avec précision le coup fut des plus efficace face à un des hommes, les autres ne furent que quelque peu bousculés par sa charge intrépide. Mais ce qu'il n'avait pas calculé c'est ce qu'il ferait une fois son geste fait, seul face à toute une troupe il ne pouvait rien faire, sur le coup il avait été pas très futé....

Et c'est donc tout naturellement qu'il prit ses jambes à son cou et fila plus vite possible les mouettes au trousse, armés qui puis est, de plus il ne connaissant pas la ville et encore moins les rues,et c'est presque instinctivement qu'il  s'orienta à l'aide de  la vision aérienne du corvidé lui permettait de voir en détails les échappatoires possible, le prince se contentait simplement de jeter un œil de temps en temps pour s'orienter avec efficacité sans la moindre connaissance des lieux, efficacité qui témoignait de la complicité qui l'unissait à ce brave animal obscur. Mais aussi fusionnel qu'ils pouvaient l'être cela ne pourrait suffire à éviter tout les assaillants et c'est inévitablement qu'il finit quelques minutes plus tard dos au mur, à bout de souffle et surtout en infériorité numérique il ne lui restait plus d'autre choix possible il devait se battre quitte à perdre plus besoin d'avoir peur de se salir les mains, mais devait garder à l'esprit que l'utilisation de son pouvoir surhumain devait se faire avec subtilité sauf si la situation devenait encore plus dangereuse   encore.

Mais à peine le marin avait retroussé ses manche pour de la castagne que plus loin, au dela de la marais humaine qui l'encerclait de tout part, une voix résonna au loin, une voix masculine avec un soupçon de provocation et un je ne sais quoi de preux, une grande partie des troupes le poursuivit comme si des quelconques antécédents le devançaient,
EN COURS



Dernière édition par Black Raven le Dim 20 Oct - 21:27, édité 1 fois (Raison : o)
Revenir en haut Aller en bas

[FB] Une Rencontre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Détente :: Les rps-