AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Shunsuke Kinbara. En court.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Shunsuke Kinbara. En court. Ven 27 Sep - 20:12



One Piece Héritage
Fiche de présentation



~ Shunsuke Kinbara





Nom : Kinbara
Prénom : Shunsuke
Surnom : L'ombre tranchante.
Age : 18 ans.
Race : Humain.
Lieu de Naissance : South Blue
Camp : Pirate.
Fruit du Démon ou Arme : 2 épée 21.
Profession :
But : Crée l'équipage de choc, s'amuser, se marier avec Lucy.
Autres : Commence avec un Pnj : Lucy [second de mon futur équipage]



~ Caractère / Physique


Shunsuke est un jeune homme originaire de South Blue, âgé de 18 ans et a une taille moyenne de un mètre soixante-dix et pèse les cinquante kilos. Ses yeux noir, profonds  et vide reflète une grande histoire.  Son nez, fin, était à la graisse ce que les croissants sont au beurre. Ses deux narines, fentes infiniment fines, ne se dilataient que rarement, lorsqu'il prenait de grandes inspirations. Sa bouche quand à elle, semblait être un vaste trou béant, telle une grotte au milieu d'une falaise rocheuse. Il avaient des oreilles en feuilles de choux, rappelant la fleur qui s'ouvre à la rosée. Il avait cependant une ouïe des plus fines, et entendait aisément des conversations qui paraîtraient lointaine à tout autre. Sa chevelure, vaste étendue de souffre noir, s'étendait de part et d'autres de ont crâne, de façon désordonnée, aléatoire. En effet, ses cheveux d'un noir de jais, n'étaient coiffés que rarement. Il est donc évident que ses cheveux s'éparpillaient sur le visage de Shunsuke et lui couvraient bien souvent le regard, si ce n'était la moitié du visage. Il était fin tel un oiseau, mais son buste était développé. Ses abdominaux et pectoraux transpiraient le travail fourni pour atteindre cet état de développement relativement avancé, qui ferait pâlir tout homme ne travaillant pas un minimum son physique. Ses bras étaient étrangement longs et fins par rapport à l'ensemble de son corps. Les proportions ne semblaient pas être respectées. Musclés dans les strictes proportions syndicales, il était idiot de demander à cet homme de porter un poids. Ses jambes avaient pour elles une taille impressionnante. Elles ressemblaient à de gros boudins dont on aurait colorié la peau. Cellulite apparente, les jambes de cette personne n'avaient rien des jambes d'un homme musclé, et ne servaient qu'à déplacer le reste du corps, ce qui était déjà beaucoup. Habillé d'un ti-shirt noir ainsi qu'une grande cape et un pantalon de la même couleur.

***

Shunsuke est premièrement homme d'une sincérité extraordinaire et c'est vraiment quelque chose de très importante dans sa vie social. Il est très discret et timide entre autre. Maintenant passons au chose sérieuse et commençons par l'amour. Et oui... L'Amour, toujours l'Amour... Il ne connut l'Amour qu'une fois. Ce fut pour lui la plus belle expérience de sa vie, ressentir un tel panel d'émotions dans le même temps lui nouant l'estomac. Des sueurs froides au moindre retard, un stress apparent, il n'échappa à rien, et n'a pas changé vis-à-vis du sentiment qu'on dit le plus proche de la Haine. Il vit se merveilleux sentiment avec la charmante jeune femme au nom de Lucy Mcfly, l'amour de sa vie tel qu'ils se sont promis de se marier une fois devenu l'équipage le plus fort du monde. Après avoir parler de l'amour passons à son contraire : La haine. Sa Haine est un sentiment transpirant de son être. On ne peut le décrire sans parler de cette Haine féroce qu'il voue sans pitié à ces hommes appelés le gouvernement. Il voudrait tous les éradiquer. Il devient rouge et s'énerve facilement au contact de ces ''animaux''. Pour finir parlons d'un étrange cas de sentiment appelés l'amitié, il le ressent aisément pour tout type d'êtres humains n'ayant de relation avec le gouvernement. C'est un phénomène assez étrange se manifestant sous la forme de légers bégaiements accompagnés des sempiternelles sueurs froides.

~ Histoire de votre personnage



histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire


histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire - histoire



One Piece Héritage
Fiche de présentation




Dernière édition par Shunsuke Kinbara le Mar 15 Oct - 10:37, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Shunsuke Kinbara. En court. Mer 2 Oct - 14:33

Alors ca avance ? Dans deux jours je déplace si pas de nouvelles
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Shunsuke Kinbara. En court. Ven 11 Oct - 20:11

Yo chui toujours la ^^ Bon je post ma prés se week Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Age : 27
Messages : 182
Localisation : Ici et là.. ^-^
MessageSujet: Re: Shunsuke Kinbara. En court. Mar 15 Oct - 0:07

Bonne nouvelle, bien qu'ayant déjà un peu de retard ! Fais nous signe quand ce sera fais et bon courage Smile

_______________________________________________________

<font face=Ma Présentation
Ma FT
Mes Liens

"Celà démontre qu'on peux vivre dans votre culture,
et que vous pouvez vivre dans la notre [...]
"
Un Robot parmi tant d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Shunsuke Kinbara. En court. Lun 28 Oct - 11:20

Un mois depuis la création de la fiche, tu as encore 3 jours pour terminer. Sinon c'est direction la corbeille et suppression du compte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Shunsuke Kinbara. En court. Jeu 7 Nov - 14:53

Tu as encore 48h pour finir ta présentation. Passé ce délais la présentation sera déplacé dans la corbeille et ton compte supprimé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Shunsuke Kinbara. En court.

Revenir en haut Aller en bas

Shunsuke Kinbara. En court.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Détente :: Les fiches-