AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Mission De Rang S [PV Zeto-Zakkura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Mission De Rang S [PV Zeto-Zakkura] Mer 2 Oct - 14:59








“ Un Début Difficile Mais Excitant ! „




M i s s i o n _ D e _ R a n g _ S



East blue, cette partie du monde était la plus paisible au monde, car c’était ici dans cette mer qu’étaient considérés les hommes les plus faibles. Cette partie du globe n’était guère prit en considération mise à part le fait que ce fut le lieu de naissance du célèbre roi des pirates Gold Roger. Comme quoi, le lieu ou l’origine d’où l’on vit ou de ce que l’on est n’a pas de réel importance. Seule la personnalité, le charisme et le courage compte et rien d’autre. Ici il faisait beau, peu de tempête venait frapper cette partie de la planète, les vagues paisibles venaient donner un relief magnifique au paysage bleuté et profond, comme reflétant le ciel tel un miroir somptueux. Dans cette partie du temps, Zakkura n’avait pas encore atteint Enies Lobby et il n’avait pas non plus encore rencontré d’autre membre du Cipher Phol Nine –c’est stylé de le dire comme ça-. On lui avait donné certaine directive pour le moment qu’il devrait suivre à la lettre. Il fallait savoir que chaque recrue du CP9 était encadrée.




Il devait rester dans cette base sous-traitante lié à Enies Lobby, elle était discrète et un simple drapeau gouvernemental venait orner le bâtiment en son sommet. Dans cette base, Zakkura devait attendre impatiemment qu’une frégate aux insignes gouvernementaux puisse venir afin d’y rencontrer l’homme qui lui donnerait sa première mission. Zakkura mourrait d’envie de prouver sa valeur, il regrettait cependant de ne pas débuter sa carrière directement sur l’île de la justice. Cette fameuse île qui maintenant déjà depuis des lustres était connu mondialement de tous. Zakkura aurait très bien pu intégrer la marine, mais il était beaucoup plus attiré par cette notion de secret et de discrétion qui faisait foi au sein du Cipher Phol 9. Il était actuellement dans un bureau du bâtiment. Un repas chaud lui avait été servit dans l'attente de son premier ordre de mission. Il avait mangé son repas  rapidement et entre temps il s’était complètement assoupit. Assit devant le bureau, sa tête droite et les bras croisés. Même en dormant il donnait l’air d’être sérieux et solennel, ni vulgarité, ni futilité.




Son sommeil ne durerait pas longtemps car une femme plutôt étrange venait d’entrer en trombe dans le bureau ou résidait temporairement Zakkura ce qui avait eu pour effet de réveiller le jeune agent du gouvernement. La fille commençait à blablater sans reprendre son souffle, une vraie pipelette qui était partit dans un monologue sans fin et ennuyant. Elle paraissait également stressé, cela était très voyant dans le timbre de sa voix et puis elle semblait se mettre en avant pour cacher le fait qu’elle était un peu tendue. Zakkura ne comprenant rien, lui qui venait à peine de se tirer de son sommeil, étirant ses bras loin derrière lui en se balançant sur sa chaise comme pour montrer sa nonchalance face à la jeune femme. Celle-ci avait eut le temps de se poser ensuite sur le bureau pour attirer l’attention du jeune homme. Aussitôt Zakkura se leva de sa chaise, il venait enfin d’épuiser son taux de patience. Il n’avait pas écouté une seule parole de la jeune femme et sans rien dire, sans même un regard Zakkura quitta le bureau pour se rendre à l’extérieur.




Son insolence ne soulignait qu’un charisme et une prestance évidente dans la personnalité du petit fils de Makkura. Traversant les couloirs de la petite base, il avait finit par croiser un soldat qui était venu justement le chercher. Le navire était enfin arrivé et le responsable qui devait s’occuper de lui était prêt à l’accueillir à l’extérieur. Zakkura remercia le soldat d’un geste de la main et s’empressa de rejoindre l’extérieur en quittant la base. A l’entrée il n’avait vu personne, il n’y avait seulement que des civils ordinaires qui marchaient dans la rue, chacun vaquant à des occupations diverses et variés. Zakkura ne voyait pas le responsable, jusqu’à ce que soudainement une voix s’était mit à résonner. Rien à droite, rien à gauche, ni devant, ni derrière. Là haut alors, le jeune agent leva la tête et aperçut enfin celui avec qui il devait correspondre, le responsable qui devait lui donner son premier ordre de mission se tenait sur le toit de la base. Il était vieux, une moustache singulière et des vêtements propre à son style avec une banderole rouge gouvernemental prouvant son appartenance.



« Alors voilà le rejeton du célèbre « Gensui Makkura ». Je suis ému. Quelle nostalgie…j’étais moi-même jadis un soldat de la marine au sein de l’équipage de ton grand père gamin. Ma carrière je la dois en partie à cet homme de justice…Malheureusement l’ambition d’une justice parfaite l’a poussé à quitter les rangs de la marine pour agir en solo…Bref le passé restera le passé. »



« Le gouvernement mondial n’ignore pas ton appartenance sanguin avec « Gensui Makkura » et pour ce fait nous avons décidé de t’attribuer une mission de rang S. C’est une mission difficile qui comporte énormément d’enjeu. La réussite de cette mission te demandera d’agir avec finesse et force en même temps. Byakuya Zakkura, je ne te cache pas que j’ai beaucoup d’affection pour ton grand père malgré sa trahison puisqu’il à déserté nos rangs. Je comprends les sentiments qui l’ont poussé à agir ainsi. Mais je veux que tu reprennes le flambeau en tant qu’homme de la justice. Prouve ta valeur en remplissant cette mission jusqu’au bout. Je te laisse l’ordre de mission établit dans ce document, tout est indiqué, le lieu, les objectifs et surtout ceux qui t’accompagneront au cours de ce périple. Si tu es d’accord rejoint le port, le navire qui m’a amené ici t’emmènera aux abords de West Blue tout en passant avant cela à la recherche de tes compagnons d’armes qui participeront à cette mission. »


Le vieillard nostalgique était très sympathique et courtois, il ne jugeait pas le passé du grand père illustre jadis au sein de la marine, même mieux il avait une profonde admiration. Zakkura admirait encore plus son grand père et le témoignage de cet homme venait de lui réchauffer le cœur. Le vieil homme laissa tendre son bras droit depuis le haut du bâtiment pour finalement laisser tomber une enveloppe qui contenait sur papier les détails de la mission à accomplir. Il s’agissait vraisemblablement d’une mission difficile puisque de rang S. L’enveloppe tombait au pied de Zakkura qui celui-ci s’abaissa de manière élégante dans sa démarche pour saisir le papier et en découvrir le contenue qui était le suivant : Une prise d'otage dans un petit Royaume de West Blue, avec comme coéquipier un certain Yushiki Zeto ainsi que deux supérieurs hiérarchiques. Le but est de tuer tous les ravisseurs et en même temps de convaincre le Roi de s'allier au gouvernement. Les ravisseurs sont des pirates formant une alliance de trois cents hommes. Après avoir finit de lire le contenue, Zakkura esquissa un sourire en coin et s’écria :


« Arigato Oji-san ! Je ne vous décevrez pas et je ferais de mon mieux. Pour la Justice ! Et n’ayez crainte, je n’agirais pas comme mon grand père, j’ai plus pris du côté de ma mère…Akaike Kurisu ! »




Dit-il la tête levée vers son supérieur. En effet Zakkura n’était pas blond mais brun, le côté de Kurisu ressortait plus physiquement et aussi mentalement, il n’était pas aussi extrémiste que l’était son grand père concernant les principes de la justice. Le vieil homme sans dire un mot de plus se contenta de saluer le jeune homme d’un geste de la main et aussitôt il avait disparu en s’enfonçant vers l’arrière du toit du bâtiment. Voilà un homme mystérieux mais terriblement aimable et appréciable. Zakkura allait suivre les directives et se rendre au port. Après une marche rapide et brève, le jeune agent aperçu le navire gouvernemental. Claquant ses jointures, il se dirigea vers celui-ci. Il venait d’apercevoir les deux supérieurs hiérarchiques qui participeraient à la mission pour encadrer Zakkura et Zeto. Zakkura salua les deux hommes d’un salut militaire. Il entra ensuite à bord du navire et immédiatement ils avaient quitté le port pour aller chercher Yushiki Zeto qu’il rencontrerait bientôt puisqu’il s’agissait d’un autre membre de la filière secrète du CP9. Une fois qu’il récupérerait Yushiki Zeto, le navire se dirigerait vers West Blue pour le commencement de la mission. Zakkura avait hâte de se mettre au boulot pour prouver sa valeur dans sa première mission qu’on lui avait confié et il avait également hâte de rencontrer l’autre agent du CP9 il fallait l’avouer. Peut être même que les deux agents seraient rivaux pour alimenter leurs performances et leurs efficacités une fois sur le terrain.














Codage qui a été copié 10 000 fois Merci pour les plagieurs mais tranquille pas grave mdr !

Revenir en haut Aller en bas
Ryuketsu Kamui
Agent Novice
Agent Novice
avatar
Age : 23
Messages : 726
MessageSujet: Re: Mission De Rang S [PV Zeto-Zakkura] Mer 2 Oct - 21:21






     La classe incarnée !    





 Pour ma part, ce rp se déroule, avant l'évent …


Cela faisait une dizaine de jour que je n’avais pas eu de mission, je commençais à m’ennuyer sur East blue. Je passais mon temps à faire des petites missions clandestines, non autorisé par le gouvernement. C’était des missions de recherches, malheureusement je n’avais pas obtenu grand-chose et donc comme je vous le disais, je m’ennuyais. Il me fallait quelque chose d’existant, du danger, des combats, j’avais envie de tuer … Bien évidemment, je n’étais pas du genre à tuer n’importe qui … Je suis incapable de tuer quelqu’un d’innocent, surtout les enfants. Vu mon douloureux passé, ce n’est pas vraiment surprenant. Par contre, je pouvais tuer toute autre personne dont je jugerais non innocent. Je peux également des tuer des non innocents à moins qu’ils ne soient pas des enfants et surtout il faut que ça soit dans le but d’avoir quelque chose.

Enfin bref ! Aujourd’hui, le « maître » celui qui m’a tout enseigné et recruté allait quitter sa base de Marina Bay pour venir sur East blue, il m’avait donné un rendez-vous en me disant de l’attendre à Cocoyashi ainsi je décidais de quitter Shell Town pour me rendre sur Cocoyashi. Bien évidemment, je n’allais pas aller seul, un navire gouvernemental allait m’accompagner. Je n’étais qu’un débutant pour le moment, malgré les missions que j’ai effectué jusqu’à présent, je n’avais toujours pas le droit de me déplacé sans surveillance. Et oui, faire partie du cp9 c’est être constamment surveillé et à la moindre faute virée, voir assassiné. Le gouvernement ne blaguait pas, c’est pourquoi nous devons nous comporter comme des professionnels et surtout ne pas tenir tête à nos supérieurs. Du moins, pour le moment.

Enfin bref ! Nous y voilà à Cocoyashi, il nous avait fallu environ deux heures pour atteindre la destination. J’observais le ciel tout en descendant du navire … Le ciel était bleu et annonçait un beau temps, un peu de vent, rien de méchant. Marchant tranquillement pendant une dizaine de minutes, j’arrivais à la base de la marine et j’attendais impatiemment l’arrivée du « maître ». M’installant tranquillement sur une chaise, je demandais à un caporal qui s’occupait des corvées de me servir une bonne tasse de café. Celui-ci ne perdait pas de temps et m’apportait une tasse de café bien chaude dont l’odeur se faisait ressentir de loin. Rien qu’en sentant l’odeur du café, ma tête tournait dans tous les sens et je commençais à voir des choses un peu étranges, comme si mon propre pouvoir se retournait contre moi.

Une fois la tasse entre mes mains, je prenais beaucoup de plaisir à boire et je remerciai celui qui m’avait apporté la tasse.  Un merci ne voulait pas dire, vient on discute ! Décidément les marines sont tous les mêmes, pas un pour rattraper l’autre. Je ne sais pas pourquoi, mais je ne peux les saquer ! Le caporal commençait à me parler en me demandant comment j’avais fait pour passer de la marine à un homme du gouvernement. Drôle de question, comment avait-il su cela ? Je gardais un air impassible et je le laissais parler dans le vent … Le silence ! Il n’y a rien de mieux que le silence pour rendre la personne en face stupide. Celui-ci semblait ne pas comprendre … Le « maître » arrivait, il entrait dans la salle de dégageait la marine rien qu’en le fixant. Il dégageait une aura très puissante, toujours aussi charismatique, il m’adressait la parole :



    « Bonjour Z, excuse-moi pour le retard ! Je suis venu de West blue pour régler des dossiers très important, mais un haut placé m’a contacté pour te confier une mission. J’ai été très surpris, mais il semblerait que le gouvernement s’intéresse davantage à toi, c’est-ce que tu voulais non ? Les missions que je t’ai confié jusqu’à présent n’ont rien avoir avec celui-ci. Donc je me demandais si tu pensais être à la hauteur … TAHAHAHAHAHA !! »


Il ne changera dont jamais ! Toujours en train de me provoquer sachant d’avance mes réponses. Sacré … Senseï ! Avec lui, je pouvais sourire, mais aujourd’hui, je décidais de ne pas le faire, je gardais un visage neutre … Oui, un air impassible comme j’avais l’habitude de le faire, puis je terminais d’un coup sec ma tasse de café. Je le regardais droit dans les yeux, n’affichant aucune émotion, le senseï esquissait un léger sourire, sortant les dossiers de son sac, il attendait que je lui réponde avant de me donner le dossier. Je ne perdais pas d temps pour lui répondre :



    « Vous vous déplacé de West Blue à East blue pour régler des problèmes de dossier ? On dirait que mon départ de Marina Bay se fait ressentir … Je vous manque à ce point-là ? Enfin qu’importe … Pour la mission, vous me connaissez, je l’accepte. Je suis déjà un homme mort, vous vous doutez bien que je ne pourrais mourir une nouvelle fois. Au lieu de perdre notre temps à essayer de faire une longue conversation, le mieux ça serait de me donner le dossier de la mission afin que je puisse la commencer et pendant ce temps vous vous occuper de vos problèmes de dossiers. »


Il ricanait pendant quelques instants et me jetait le dossier de la mission. Aussitôt il disparaissait comme il avait l’habitude de le faire, toute la salle devenu très sombre pendant quelques secondes. Ouvrant le dossier, je lisais celui-ci sans prendre du temps. Je devais coopérer avec un autre agent du gouvernement, il était temps. Ma dernière mission officielle c’était de coopéré avec des marines et ça s’est très mal fini. Espérons que ce fameux agent « Zakkura » ne m’empêchera pas d’agir comme je le sens. Notre objectif c’était d’éliminer trois cent hommes et leurs chefs, des bandits. Toujours des bandits, on dirait des cafards, tu les tues, ils reviennent encore plus nombreux. On devait conclure la mission en obligeant le royaume de s’allier au gouvernement. Il y a déjà 170 pays allié au gouvernement, on dirait qu’ils en veulent toujours plus. J’esquissais un léger sourire et je me rendais au port afin d’attendre le navire gouvernemental qui viendrait me chercher.

Après une dizaine de minutes de patience, le navire arrivait, je montais rapidement et on levait l’ancre. Il y avait deux supérieurs et l’autre agent du nom de « Zakkura », j’observais ces deux personnes qui étaient censé être nos supérieurs de haut en bas … Puis je lançais mon regard sur l’agent Zakkura, d’un air impassible je croisais son regard, je le fixais pendant une dizaine de seconde, puis à son tour je le calculais de haut en bas. Mes pupilles se tournaient vers nos deux supérieurs, je n’aimais pas beaucoup parler, donc je prenais la parole en mettant les choses aux clairs :



    « Je suis l’agent Z, je suis suivi par le maître de Marina Bay, donc je vous prierais de ne pas nous mettre les bâtons dans les roues lors de cette mission. » Rapidement mes pupilles montaient et se dirigeaient vers le coin gauche de mes yeux afin de regarder Zakkura. Après le déplacement de mes pupilles, c’était au tour de ma tête de tourner afin d’être bien en face de mon coéquipier : « Comme je viens de le dire et comme tu dois sûrement t’en douter, je suis l’agent Z, ou si tu préfères Yushiki Zeto. Je suis enchanté de faire cette mission avec un agent du gouvernement, le travail d’équipe ça n’a jamais été mon point fort, je tâcherais de faire un effort sur ce point. Si tu as des questions, n’hésite pas. » Disais-je sur un ton calme et un air impassible. Vous connaissez le mot classe ? Et bah si on devait me définir en un mot, ça sera ce mot.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceheritage.forumactif.org
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Mission De Rang S [PV Zeto-Zakkura] Jeu 3 Oct - 17:07








“ La Vérité Sur Sayuki ! „




M i s s i o n _ D e _ R a n g _ S



Le navire gouvernemental avait enfin finit par récupérer l’agent répondant au nom de Yushiki Zeto. Zakkura ne pouvait s’empêcher de penser qu’il ne s’agissait pas d’un vrai nom et prénom, ça sonnait faux et ça ressemblait plus à un nom de code ou à une sorte de fausse identité. Le sens de l’analyse de Zakkura était encore plus affûté que celui de son grand père Makkura et il était rare que l’on puisse le berner. Mais il restait silencieux, ne préférant pas arborer des sujets trop personnel ou tout simplement des sujets qui le ne regardaient aucunement. Bref l’agent Z avait embarqué et aussitôt le navire quitta le large pour naviguer sur les mers. Des mers qui allaient mener nos héros vers une destination qui leur donnerait sûrement du fil à retordre. Plus la destination était proche et plus le cœur de Zakkura battait de son plein, l’excitation du danger et du combat faisait bouillir son sang. Malgré le fait qu’il ne maîtrisait pas encore le Rokushiki, il allait faire de son mieux pour mener à bien cette mission qui était sa première du genre. Peut être qu’avec cette réussite il aurait une promotion ?




Une fois l’agent Z récupéré, Zakkura pu constater que cet homme était assez froid, il demeurait presque dans le secret, son attitude mystérieuse lui donnait un certain charisme. D’ailleurs le fait qu’il s’adresse avec autant de tact et de froideur avec les supérieurs hiérarchiques prouvaient bien qu’il était une sorte de lion indomptable. Un homme autonome qui malgré son petit grade agissait déjà comme un véritable leader en soit. Zakkura se contenta seulement d’esquisser un sourire, il appréciait ce genre d’homme. Contrairement à son grand père, Zakkura était quelqu’un d’un peu plus joviale et sociale, il tenait à être professionnel et à coopérer avec toute institution représentant la justice, que soit la marine, ou les différents Cipher Phol, peu importait pour lui, seul la justice compte, seul la prospérité de la paix juste était importante. Zakkura savait qu’il devait devenir plus fort pour pouvoir servir au mieux la morale qu’il défendait, les valeurs qu’il voulait représenter. Il ne devait pas seulement se reposer sur les capacités de son fruit du démon.




Bref, l’agent Z après s’être entretenu rapidement avec les deux supérieurs, il s’adressa cette fois-ci à Zakkura, sur un ton un peu plus aimable qu’avec les deux autres. Il se présenta comme le veut la coutume lors d’une première rencontre et exprima le souhait de pouvoir travailler efficacement en équipe puisque apparemment ce n’était pas son fort. C’était appréciable de sa part de jouer la carte de l’honnêteté. Zakkura avait pas mal de question à poser à cet homme, comme le fait de savoir qui il était vraiment puisqu’il était suivit de près par le Maître de Marina Bay, une grosse pointure et ce n’était pas n’importe qui puisque Zakkura étant même une nouvelle recrue en avait déjà entendu parler vaguement dans les discutions. Il devait sûrement avoir un secret à cacher. Mais il était impolis d’aller droit au but en posant toutes ces questions là directement, ils venaient à peine de se rencontrer, il fallait d’abord qu’ils puissent se connaître un peu plus pour ce genre de bavardage. Droit sur ses appuies, du haut de ses trois mètres de haut il abaissa la tête pour répondre à Zeto :



« Enchanté agent Z. Je suis Byakuya Zakkura nouvelle recrue au sein du CP9. J’espère que nous mènerons à bien notre mission pour la gloire et l’honneur de la Justice ! »




Une fois les présentations faites et les politesses échangés, Zakkura serra la main de l’agent Z et tourna les talons pour se diriger vers le pont du navire en attendant d’arriver au lieu de la mission. Scrutant l’horizon somptueux de pars a beauté, la main de l’agent gouvernemental se faufiler à l’intérieur de la poche de son très long manteau noir. Il y avait saisit ensuite un papier plié en quatre dont les bordures étaient fortement abîmé. Il déplia cette feuille et se mit à lire le contenue. Il s’agissait d’une note ou plutôt d’un extrait du journal de bord de son grand père Makkura lorsqu’il était lui-même à l’époque un agent du CP9 sous les ordres de Kurisu Akaike. Cette feuille l’intriguait énormément puisqu’il s’agissait d’un mystère encore irrésolu. Zakkura l’avait eu à son réveil ce matin même, il ne savait pas qui lui avait laissé cette note au chevet de son lit, ni même pourquoi cette note lui avait été laissé. Se posant contre la rampe du navire, les deux mains tenant la feuille afin que le vent ne froisse pas le document il s’était plongé dans cette lecture alléchante.



~~ Bribes Textuelles : Extrait Du Journal De Bord De « Gensui Makkura ~~
Une cellule froide et vide ne contenant qu’un lit de camp, des toilettes plus que sommaire qui n’ont pas été nettoyé depuis cinq années à vue d’œil. Les murs de la cellule sont infestés de toile d’araignée et l’humidité filtre impitoyablement à travers les murs de pierre laissant apparaître d’énorme trace de moisi qui tâche les murs. Les courants d’airs sont glacials à tel point qu’il n’est pas rare que les pensionnaires des cellules se plaignent de douleurs à la gorge pouvant entraîner de nombreuses angines et autres maladies peu commode. C’est dans cette cellule que je dois espionner l’une des bases de ce fou de Sayuki. Je dois prendre des notes au cas où si je venais à perdre la tête. Cette mission d’infiltration est plus difficile que ce que je pensais mais je ne dois pas décevoir mon ami Nagato et Kurisu qui compte sur moi. Les sujets d’expériences ici font partie d’un programme complexe. Sayuki leur fait miroiter une vie de rêve une fois le programme terminé. C’est en connaissant l’enfer que l’on peut s’élever au-dessus de la normal. De plus les esprits affaiblis et tourmentés sont plus facile à manipuler c’est pourquoi le gouvernement avait opté pour maintenir ses « rats de laboratoires » dans des cellules digne des cellules de la célèbre prison d’Impel Down.

Ce que j’apprends dans cette base est une vérité effroyable. Depuis toujours Sayuki à travailler au sein du gouvernement. Ce n’est autre qu’un agent du Cipher Phol Aigis : le CP0. Le gouvernement nous a fait croire que ce Sayuki était un monstre à abattre. Mais pourquoi ? Pourquoi alors qu’il est un agent bien connu par le conseil des cinq. Les raisons sont obscures, mais une chose est sure, depuis toujours Sayuki est protégé par le gouvernement mondial, voilà pourquoi jamais personne n’a mit la main sur lui, pas même les trois amiraux. Mon enquête m’a emmené vers une vérité qui dépasse la fiction. Notre ennemi, Sayuki a depuis toujours était financé secrètement par le gouvernement. L’amiral en chef Charles IV semble être derrière ce complot. Le conseil des cinq étoiles est également de mèche selon les rumeurs ici. Pourquoi mentirait-il alors qu’ils savent pertinemment qu’ils vont mourir dans ces expériences inhumaines ? Je ne sais pas si je vais sortir d’ici vivant, et surtout je ne sais pas si quelqu’un va me croire. Qui croirait un simple agent du CP9 comme moi ? Je vais sans doute garder cette vérité pour moi…Si jamais quelqu’un apprenait que le gouvernement était de mèche depuis toujours avec Sayuki…Alors je ne donne pas plus de 1 ans au gouvernement avant qu’il ne soit démantelé par la populace. Les révolutions ont toujours été fabriqué de toute pièce, mais si le peuple se soulève alors c’est la fin…Ma vérité est trop lourde à porter. Je vais garder cette atroce vérité pour moi, et lorsque j’atteindrais le grade d’Amiral En Chef de la marine je créerais une « Justice Divine » ! Je réformerais définitivement le gouvernement pour qu’il ne soit plus jamais corrompu !


~~ Bribes Textuelles : Fin De L’Extrait Du Journal De Bord De « Gensui Makkura » ~~


Quelle vérité époustouflante, effrayant…Alors selon ce document, selon ce bout de papier tiré d’un journal de bord appartenant est écrit de la main de Makkura, Sayuki depuis le début n’aurait été qu’un agent du CP0. Cette vérité était tellement étonnante que Zakkura en tremblait. Ses mains fourmillaient tellement cette vérité était choquante et inattendue. Cela signifie que la guerre sur l’île des hommes poissons et la mort de Sayuki sur cette même île n’était rien d’autre qu’une manipulation gouvernemental de très grande ampleur ? Un complot ? Quelle ignominie…A cet instant là, Zakkura éprouvait un profond dégout, mais il devait garder son sang froid et il comprenait maintenant de mieux en mieux son grand père Makkura. Voilà pourquoi son grand père voulait à tout prix créer une justice parfaite, afin d’enrayer la corruption de cette instituons mondiale. Zakkura se sentait maintenant responsable de cette vérité que seul lui connaissait et bien sur celui qui lui avait glissé ce document dans sa chambre cette fameuse nuit dernière. Il devait à tout prix retrouvé celui qui lui avait donné cette note, il devait en savoir plus.


** C’est incroyable…Sayuki, l’ennemi le plus craint après Gold Roger n’était finalement rien d’autre qu’un agent du CP0, manipulé par le Gouvernement, un pion pour mieux berner tout le monde, pour mieux agir dans l’ombre. En se servant de Sayuki ils ont pu agir à leur guise. Ils ont crée un problème pour y apporter la solution déjà toute prête et sous couvert de « détruire » cet ennemi ils se sont donnés les pleins pouvoirs pour bafouer la morale et l’éthique humaine…**




** Tout ça pour des intérêts obscures…Le gouvernement mondial est effrayant en ce qui concerne le domaine de la manipulation, ils ont su dompter l’opinion public en créant un « méchant » crée de toute pièce. Sayuki, un agent du CP0 Aegis….Je dois absolument retrouver celui qui m’a fournit cette note, il doit en savoir un peu plus…Et je veux savoir pourquoi est ce qu’il m’a donné cet extrait… **


Profondément troublé, Zakkura plia le papier comme à l’origine et il rangea celui-ci à l’intérieur de la poche de son manteau noir. Après quelques heures plongées dans le silence et dans ses pensées, finalement l’île était enfin en vue. L’un des deux supérieurs hiérarchiques venait de faire appeler Zakkura et Zeto. Zakkura sans perdre un instant se dirigea sur le pont du navire en face de ses supérieurs. L’un d’eux pris la parole :


« Messieurs ! L’île est à porté de vue. Nous avons décidé d’agir autrement, afin de jauger vos capacités au sein du CP9 nous avons pris la décision ferme que vous irez tous les deux seuls sur l’île pour remplir cette mission. Etant donné que vous les premiers agents du CP9 de cette génération nous voulons que vous soyez tout les deux des piliers de ce groupe. Et rien que tel d’apprendre tout sur le tas directement sur le terrain. Je sais que c’est une mission difficile, mais je pense qu’à vous deux vous pourrez combiner vos forces et agir efficacement. Si jamais cette mission est un échec, vous serez viré des rangs du Gouvernement Mondial ! C’est sans appel ! Par contre si cette mission s’avère être un succès vous serez promu au rang supérieur. Nous avons levé l’ancre en pleine mer et vous attendre ici. Vous allez emprunter la barque de sauvetage du navire pour vous rendre sur l’île. Elle n’est qu’à un ou deux kilomètres de notre position maintenant. Vous avez trois jours, passez ce délais nous considérerons que vous serez tout les deux morts et nous partirons sans vous. »



** Byakuya Zakkura…Le petit fils de l’illustre « Gensui Makkura » et cet homme qui ressemble étrangement au défunt Nagato du conseil des cinq…Je pense que ce duo risque de faire parler de lui dans peu de temps…Je me fais vieux et je suis pourtant aussi excité qu’un enfant quand je vois la nouvelle génération prendre du galon. **


S’écria le supérieur en passant sur sa barbe épaisse. Ce dernier changement de plan n’avait pas perturbé le sang froid de Zakkura qui resta calme et qui se contenta d’esquisser un sourire en coin montrant que ce challenge l’amusait beaucoup. C’était un bon défi et c’était le meilleur moyen de gagner de l’expérience, mais aussi le meilleur moyen de se faire une réputation solide. Zakkura sans attendre se dirigea vers la barque de secours qu’il préparait. Il avait fait actionner la poulie qui devait faire descendre la barque. Une fois cela fait sans attendre, sans même répondre à ses supérieurs il se jeta sur la barque et y attendait Nagato. L’agent du CP9 était encore plus motivé maintenant pour effectuer cette mission difficile. Il espérait que Nagato serait encore plus enthousiastes après ce changement de plan.















Codage qui a été copié 10 000 fois Merci pour les plagieurs mais tranquille pas grave mdr !

Revenir en haut Aller en bas
Ryuketsu Kamui
Agent Novice
Agent Novice
avatar
Age : 23
Messages : 726
MessageSujet: Re: Mission De Rang S [PV Zeto-Zakkura] Dim 6 Oct - 11:33






     Le mode corbeau!    





 Pour ma part, ce rp se déroule, avant l'évent …


On était au complet, le navigateur levait l’ancre et mettait le cap sur West blue. Pendant ce temps, je me plaçais devant les superviseurs et je mettais les choses aux clairs. Ils étaient certes nos supérieurs pour la mission, mais ce n’était pour autant qu’ils sont plus forts que nous. Ils restaient plutôt calme et ne me menaçaient pas, c’est une bonne nouvelle, il y a une chance pour que l’on puisse s’entendre. Puis de toute façon, je n’ai pas vraiment le choix. Je me dirigeais vers l’agent Zakkura et je me présentais et je le mettais en garde sur mon incapacité à travailler en équipe, je lui promettais que je ferais un effort. Contrairement aux officiers Helyo et Eden de la mission précédente, celui-ci était calme, très calme même et cela me rassurait beaucoup.

Le bruit me rendait dingue et quand je devenais dingue, je perdais le contrôle de mon pouvoir ce qui risquerait de causer des problèmes au sein de notre propre camp. Il y a peu de chance que cela arrive, comme je venais de vous le dire, l’agent en face n’était pas très bavard et ça n’était de même pour nos superviseurs. Il y avait tout ce qui fallait pour avoir une bonne entente et réussir la mission. L’agent Zakkura se plaçait en face de moi, comme vous pouvez le voir c’est un géant, il faisait plus de deux mètres, trois peut-être ? Peu importe, il baissait la tête et me regardait d’un léger sourire en disant qu’il était également enchanté. Il se présentait en disant qu’il s’appelait Byakuya Zakkura. Byakuya ? Ce nom, je l’avais vu gravé sur une pierre à Marina Bay, ainsi qu’une dénommé Kurisu et Nagato.

Serait-il le descendant cet homme que l’on surnommait le « Guerrier » ? Soit disant un fou de la justice, mort à cause de l’amour qu’il avait pour la justice. Un homme totalement aveuglé par la justice, malgré cela il fut un héros craint et respecté de ce bas monde. Je vais essayer de récolter davantage d’information et voir s’il y avait un lien entre eux. L’agent Zakkura continuait en disant qu’il était nouveau au sein de l’organisation CP9 … N’était-il pas encore au courant ? Le CP9 allait se faire remplacer par le CP0 et le CP0 du nouveau monde allait se faire remplacer par le CPX. Il finissait sa phrase en disant qu’il espère que nous mènerons à bien cette mission pour la gloire et l’honneur de la justice. Il y a quelques instants, je vous disais que le fameux Makkura était un fou de la justice et celui-ci n’était qu’un débutant, mais il utilisait également de propos qui le classerait parmi les fous de la justice.

Rare de me voir sourire, mais je venais de lui esquissé un léger sourire pour dire que j’espérais la même chose que lui. Suite à cela, je m’installais sur une chaise et j’étudiais profondément le dossier de la mission tout en essayant d’élaborer trois stratégies. Une pour nous deux, une autre pour moi et la dernière également pour moi, mais utilisable que si la première ne marche pas. Oui, j’avais l’habitude de procéder comme ça, c’est le maître de Marina qui m’avait enseigné cela. Etudiant tranquillement le dossier, je lançais de temps en temps des regards pour observer mon confrère Zakkura, quelque chose le dérangeait, je ne savais pas quoi, mais j’étais persuadé que quelque chose  l’énervait … Il avait un document dans la main, cette feuille n’était pas coloré, donc elle n’était pas une feuille du dossier de la mission, c’est quoi alors ?

Je me levais et je m’apprêtais à diriger vers lui que l’un de nos superviseurs nous adressait la parole : Il nous faisait savoir que nous étions bientôt arrivé puis s’en suivait d’une autre bonne nouvelle nous disant qu’ils allaient resté ici et nous laisser partir tout seul sur l’île. Il disait que si nous travaillons en équipe, nous avons toutes les chances de réussir cette mission. Et comme j’y m’attendais, en cas d’échec nous serions viré, ce n’est pas vraiment une surprise. Au sein du gouvernement l’échec n’est pas envisageable, on se devait de réussir cette mission. Je me devais de la réussir pour mes frères et sœurs qui sont morts, je ne pouvais échouer maintenant. L’île était à un kilomètre, l’agent Zakkura et moi montions à bord d’un petit radeau qui allait nous conduire sur l’île. Quelques instants plus tard, nous avions quitté le périmètre du navire gouvernemental et nous étions bientôt sur l’île où la mission allait se passer. Pendant le trajet, je regardais mon confrère et je lui adressais la parole pour lui faire lui apprendre les nouveaux changements dont il n’a pas été mis au courant :



    « Zakkura, tout à l’heure tu disais que tu étais un débutant au sein du CP9. On dirait qu’on ne t’a pas encore mis au courant, l’air du CP9 est terminé. Le gouvernement en a marre de leurs échecs et a décidé de faire venir le CP0 du nouveau monde sur grandline afin de remplacer le CP9. Nous les nouveaux on sera muté au sein du CP9 et les anciens seront virés. Le CP0 du nouveau sera remplacé par une nouvelle section, le CPX. » Disais-je sur un air plutôt sympathique. « Voilà, je voulais que tu saches cela tôt que de l’apprendre plus tard. » Achevais-je tout en lui tournant le dos et regardant dans la direction de l’île.


Nous étions arrivées, je sautais du radeau pour atterrir sur la terre ferme. Mon confrère fut la même chose, il faisait deux fois ma taille, ce n’était pas si grave. Il était également vêtu d’une veste noire, pas exactement comme le mien. En tout cas, n’importe qui pouvait voir que nous faisons partie du gouvernement ou un truc dans le genre. L’air amical était fini, je reprenais mon vrai visage, un air impassible et déterminé à réussir la mission que l’on nous a donné. On marchait tranquillement pendant une dizaine de minute, on s’apprêtait à quitter la forêt pour entrer dans la ville qu’une dizaine d’homme armées se mettaient devant nous, nous empêchant de continuer notre route. « Activation : Mode corbeau » ! Je me décalais légèrement sur la gauche, laissant ma place à une illusion et observant tranquillement ce qui allait se passer. Serait-ce des gardes ou des bandits ? Celui qui était censé être leurs chefs s’avançait et  nous adressait la parole :


    «  Désolé monsieur, les touristes ne sont plus la bienvenue sur le royaume. Veuillez partir immédiatement, s’il vous plaît. » Disait-il sur un air arrogant, tenant son sabre fermement dans sa main.



    « Touristes dis-tu ? Qui te dit que nous sommes des touristes, s’il vous plaît ne nous faites pas perdre du temps. Vous avez trois secondes pour nous laisser passer, une fois ces trois secondes écoulés, je serais contraint de vous envoyer en enfer. » Disais-je à travers mon illusion.


Il était énervé, très énervé … Il décidait de me porter un coup de sabre pour me donner une leçon, malheureusement pour lui, c’était une illusion. L’illusion frappée s’éclatait en laissant échapper une multitude de corbeaux dans le ciel. Mon confrère décidait également de passé à l’attaque, pour lui faciliter la tâche, je sautais pour me placer près de lui, près à utiliser une technique pour immobilisé ces vaux à riens.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://onepieceheritage.forumactif.org
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Mission De Rang S [PV Zeto-Zakkura] Lun 7 Oct - 13:58








“ Duo De Choc : Le Début De L'Infiltration ! „




P l a n _ I n f i l t r a t i o n !


Les deux agents étaient enfin arrivée à destination, l’excitation résonnait encore plus fortement dans le cœur de Zakkura. L‘adrénaline faisait carburer son sang encore plus vite, les yeux rivés vers la terre ferme il était prêt, sa concentration était maintenant basé sur une seule chose qu’il avait en tête et qui était primordiale selon lui : « La réussite » et la « Justice ». Avant de monter sur la barque et avant même l’intervention des deux supérieurs, l’agent Zeto expliquait quelques détails importants à Zakkura qui était encore largement un débutant au sein de cette section du gouvernement. Donc bien évidemment le jeune agent ne connaissait rien des nouvelles dispositions qui avaient été prise par le conseil des cinq. L’ère du CP9 était donc terminée, remplacé par la filière du CP0 à cause des échecs trop répétitifs de la section du Cipher Phol Nine. Et le CP0 sera remplacé par le CPX. Une nouvelle organisation orchestré par le gouvernement afin d’avoir plus d’efficacité sans doute au sein des mers.




D’un hochement de tête Zakkura montrait qu’il avait comprit les paroles de Zeto et que maintenant il garderait ça en tête afin de ne pas se ridiculiser pour les jours à venir au sein de sa section. Il apprendrait tout sur le terrain, rien de mieux pour apprendre tout dans le tas. Bref après que les deux agents aient embarqué sur la barque, ils n’avaient pas mit longtemps avant d’arriver sur la terre ferme. Zakkura avait ramé seul tandis que Zeto scrutait l’horizon afin d’avoir une première approche de la zone. Les deux hommes vêtus de noir déposaient finalement pied sur l’île en émois. L’agent Zeto avait changé l’expression de son visage, il était plus sérieux et surtout très froid. Sa détermination se montrait parfaitement sur les traits de son visage. Zakkura faisait de même, ses yeux perçants étaient maintenant rivés vers la forêt en amont du banc de sable tout droit. La marche au cœur de la forêt avait été rapide puisque la zone forestière sur cette île était minime et presque inexistante.




Après avoir quitté la forêt une dizaine de minute plus tard, le centre ville était bien visible beaucoup plus loin. Cependant le passage vers la ville était surveillé et bloqué par une sorte de check point tenu par une dizaine d’hommes lourdement armées. A ce même moment l’agent Z utilisa une technique très étrange répondant au nom du « Mode Corbeau ». Zakkura du coin de son œil n’avait pas compris grand-chose à cette manœuvre subtile sans aucun doute liée à un fruit du diable. Il devait sûrement être un adversaire redoutable. Mais pas le temps de rêvasser puisque l’un des hommes armés s’avançait vers les deux agents, il semblait être le chef. Celui-ci expliqua clairement que les touristes n’étaient plus les bienvenues sur le domaine du royaume et qu’il fallait rebrousser chemin immédiatement. A ce moment précis Zakkura compris que l’ampleur de la situation était grave puisque en temps normal ce royaume était vraisemblablement énormément visité selon les insinuations de cet homme.




Froid et fidèle à sa réputation d’agent intransigeant, Zeto avait réagis immédiatement en prenant la parole tandis que Zakkura restait calme sans dire un seul mot laissant son camarade gérer cette situation. L’agent Z démentit le fait qu’ils étaient tout les deux des touristes et il donna trois seconds chronos aux hommes armés pour se bouger du chemin. Bien évidemment la situation ne serait pas réglée aussi facilement et l’homme monta sur ses grands chevaux pour attaquer sans hésitation directement Zeto d’un coup de sabre. C’est alors qu’une chose incroyable s’était produite, le corps de l’agent éclata en plusieurs dizaines de corbeau qui s’envolaient un peu partout pour finalement disparaître. Zakkura n’en revenait pas, il était impressionné par ce tour de passe-passe, et il n’y avait plus aucun doute pour lui il s’agissait sûrement d’un fruit du diable. Mais de quel genre de pouvoir il s’agissait ? Impossible de le savoir dans l’immédiat.




Ensuite le « vrai » Zeto apparu de nouveau pour cette fois-ci se placer près de Zakkura qui s’était immédiatement mis en position de combat. Sans échanger un mot, Zakkura hocha la tête en direction de Zeto pour lui faire comprendre qu’il pouvait immobiliser les dix hommes afin de pouvoir les attaquer rapidement en une seule fois.  Zakkura exécuta une course très rapide pour fondre sur les dix hommes. Zeto se chargerait sûrement de tous les immobiliser et ça serait du gâteau pour en finir avec eux. D’un geste martial il viendrait frapper le premier homme d’un coup donnait avec le tranchant de sa main lancé sur la nuque de sa cible, un coup du lapin mortel qui tuerait immédiatement le premier homme. Il viendrait ensuite se déplacer tout prêt du second homme pour décocher un surpuissant coup de pied circulaire qui viendrait frapper la mâchoire dans sa totalité, on pouvait voir les dents de son adversaire tomber en une giclée soudaine.




Il lança un uppercut surpuissant sur le troisième au niveau de l’estomac, celui-ci tomba au sol en vomissant tout ce qu’il avait. Le quatrième tenta de trancher Zakkura au niveau du torse mais celui-ci s’abaissa pour faire tomber son adversaire avec un croche-pied surpuissant ? Une fois l’homme à terre Zakkura ramassa le sabre et il planta la lame fougueusement dans le cœur de celui-ci. Le cinquième homme arma son fusil et tira de plein fouet, tandis que Zakkura exécuta une roulade rapide sur le côté pour esquiver la salve et une fois sur ses appuies il jeta le sabre, la lame devant pour transpercer le crâne de sa cible. Il se releva ensuite pour s’attaquer au sixième qu’il avait maîtrisé en exécutant une clé de bras pour finalement lui casser les os. Il avait prit de vitesse le septième homme pour lui enfourcher le talon de son pied au niveau du sommet du crâne. Il passa ensuite derrière le huitième homme pour l’étrangler par derrière. Profitant de ce moment précis le neuvième homme en avait profité pour tenter de trancher Zakkura au niveau du dos, mais celui-ci se jeta au sol in-extrémis pour éviter le coup. L’agent du haut de ses trois mètres se releva en un saut pour exécuter une prise de soumission sur le neuvième homme qu’il avait finit également par étrangler. Il ne restait plus que le dixième homme, le chef de ce petit groupe, il venait d’être effrayé par la prouesse technique et combative de Zakkura. Sans aucune retenu il lancerait un surpuissant coup de poing du droit pour anéantir le chef :






Le coup de poing dévastateur et imposant de Zakkura avait suffit pour mettre K.O le chef qui s’écroula immédiatement le visage déformé tout en lâchant son sabre qui cogna lourdement le sol. La route était maintenant dégagée, les deux agents formaient une équipe redoutable sans aucun doute. Zakkura ensuite dirigea son regard vers l’agent Z pour lui proposer une stratégie qui les empêcherait d’avoir à combattre inutilement les ennemies pour le moment :



« Zeto-Sempaï. J’ai une idée qui nous permettra de nous faufiler facilement jusqu’au château du Roi. La ville est sûrement sous contrôle maintenant et pour passer au travers des mailles du filet il faudra adopter la stratégie et l’intelligence plutôt que la force. Enfile l’un des uniformes de ces hommes. On va faire croire que tu m’as capturé suite à mon intrusion sur l’île, tu diras que j’ai tué tous les hommes qui gardaient la route menant à la ville. »




« On t’ordonnera sûrement de m’enfermer dans un de leur cachot et je jouerais le jeu en faisant semblant de jouer le petit faible de service. Pendant ce temps là toi grâce à ton pouvoir tu te faufileras jusqu'au trône pour parler au roi et pour le convaincre de rejoindre le gouvernement mondial. Une fois que tu auras réussit, on libérera son armée et demande lui qu’il déploie ses troupes en ville pour combattre l’ennemi par la suite. Nous l’aiderons à combattre sur le terrain ces maudits ravisseurs. Le roi sera satisfait de l’aide qu’on lui aura fournis et il sera encore plus enthousiaste pour accepter l’alliance avec le gouvernement mondial. Si on libère le Roi, les troupes pourrons combattre sans craindre la mort de leur roi et ainsi nous pourrons agir efficacement pour éliminer ces criminels tous sans exception, aucun d’eux ne devra survivre. Mais pour le moment la réussite de ce plan dépend uniquement sur ta capacité à t’infiltrer. Si tu t’en sens capable, allons-y ! Prend une paire de menotte sur l’un de ces cadavres et enfile les-moi. Frappe moi au visage histoire que je saigne un peu, si je ne suis pas blessé ils se douteront de quelque chose. On sera plus convainquant comme ça.»



Zakkura très vif d’esprit avait déjà monté un plan bien ficelé. Il était prêt à prendre le risque de passer pour un prisonnier afin que Zeto puisse s’infiltrer sans soucis jusqu’au château pour pouvoir parler au roi. Une fois que Zeto aurait mis l’un des uniformes que les cadavres portaient Zakkura tendrait ses deux mains afin que Zeto puisse lui mettre les menottes et l’emmener jusqu’au château là ou les ravisseurs se trouvaient. Zeto en serait-il capable ? Le plan serait-il une réussite ? L’avenir nous le dira dans très peu de temps. Tout reposer maintenant sur Zeto et sa compétence à s’infiltrer. Avec son pouvoir normalement il lui serait facile de se fondre dans le décor pour rejoindre le roi. Il devait à tout prix réussir son coup et surtout réussir à convaincre le roi. Sinon tout serait foutu et les deux agents seraient pris en étaux par plus de trois cents hommes. Et ils n’étaient pas sur de s’en sortir malgré leurs capacités à chacun.















Codage qui a été copié 10 000 fois Merci pour les plagieurs mais tranquille pas grave mdr !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mission De Rang S [PV Zeto-Zakkura]

Revenir en haut Aller en bas

Mission De Rang S [PV Zeto-Zakkura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Détente :: Les rps-