AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Myoujou Kenai [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Myoujou Kenai [en cours] Mar 19 Nov - 23:08



One Piece Héritage
Fiche de présentation



~ Myoujou Kenai







Nom : Myoujou
Prénom : Kenai
Surnom : Le démon jaune
Age : 19 ans
Race : Humain
Lieu de Naissance : île sauvage de East Blue
Camp : Piraterie
Fruit du Démon ou Arme : Gura gura no mi
Profession : Vigie
But : Trouver une famille
Autres :



~ Caractère / Physique




Physique: Bien le bonjour à toi petit curieux, ça fait bien une éternité que je ne me suis plus penché sur une présentation tiens! (Fait craquer ses doigts). Mais bon c'est comme le vélo on oublie pas y parait. Cesse de bavardage et go la description! Le moment de voir si je ne suis pas trop rouillé est enfin arrivé ha ha ha!

Que dire de ce petit délinquant blondinet... Il faut dire que celui-ci à le don d'être banal et pourtant particulier à la fois, le plus difficile est encore de vous le faire comprendre avec des mots. Au premier coup d'oeil le jeune adolescent de dix-neuf ans n'a rien de très terrifiant, il ne possède ni une carrure imposante, ni une taille démesurée. Du haut de ses un mètre soixante-dix et de ses soixante kilos, on ne peut pas dire qu'il soit la représentation d'un dieu grec. La démarche du jeune homme est assez commune de celle des autres adolescents de son âge, un pas lent et nonchalant avec les mains dans les poches. Un regard fixé sur l'horizon remplit d'une certaine désinvolture agaçante pour ses aînés et même certains jeunes d'ailleurs.

Comme je vous le disais un peu plus tôt, Kenai a les cheveux blonds presque doré. Cette couleur Etrange est l'un des traits caractéristiques de la famille de sa mère et alors que sur d'autres personnes cette teinte ferait des plus ridicule. Elle apporte chez le petit Myoujou un côté rebelle et effronté collant assez bien à sa personnalité si complexe. Cela est peut-être dû aussi à la mèche retombant sur son front, pile entre ses deux yeux dorés ressemblant à un grand feu brûlant éternellement dans son regard. Les anciens appellent cela la soif de la destruction ou un truc dans ce genre-là,mais Kenai tout comme moi on se fiche complètement de ses paroles extravagantes. Restant toujours de marbre, le petit vaurien semble ignorer le sens même du mot "expression". Ce qui peut s'avérer un avantage comme un désavantage.

Heureusement pour lui le teint rosé de sa peau vient quelque peu illuminer son visage inexpressif, faisant davantage ressortir l'intense couleur de ses iris. Kenai ayant le soucis du détail et n'aimant guère être découvert bien longtemps, celui-ci porte une écharpe jaune autour de son cou. Cette écharpe possède sa propre histoire à elle seule, revenant de très loin si cet objet était capable de parler il nous apprendrait sûrement pas mal de choses. Particulièrement sur l'enfance de Kenai et sur la vie de ses parents, qu'il n'a d'ailleurs lui-même pas connu. Elle appartenait à son père dans le passé et celle-ci était l'un des signes distinctifs de ce révolutionnaire reconnu sur East Blue. Tout le monde le connaissait sous le surnom de 'Le bandana Jaune', ce nom aurait pu rester à son fils si l'on ne les avaient pas séparer à la naissance. Cette écharpe est le seul bien du révolutionnaire qu'il réussit à transmettre à son fils avant son exécution, triste histoire en effet...

Mais s'il lui est possible de voir son fils depuis l'endroit où il se trouve, je suis sûr et certain qu'il doit être fière de voir que cette écharpe est aujourd'hui entre les mains de son fils que l'on appel vulgairement "le démon jaune". Passons le stade de l'écharpe jaune afin de continuer notre petite description, si je vous raconte toute l'histoire de suite que me restera-t-il à raconter de son passé?! Le jeune Myoujou porte sur son dos une sorte de veste blanche avec une capuche qu'il utilise pour dissimuler son visage lors de ses voyages en terrain hostile. Sous cette fameuse veste l'adolescent pour un T-shirt de couleur.....jaune! Evidemment ha ha ha! Pourquoi changer une équipe qui gagne comme dirait l'autre! J'ai jamais compris cette expression d'ailleurs, mais bon cela semble passable après ce genre de vanne pourrie dont j'ai le secret.

Autour de sa taille est dissimulé sous sa veste un objet des plus pratique lorsque notre ventre n'est pas assez imposant pour empêcher le pantalon de descendre un peu plus à chaque pas. Cet objet n'est autre qu'une ceinture en cuir de couleur noire se trouvant attachée au pantalon sombre du démon jaune, celui-ci possède une coupe assez droite mettant en valeur la silhouette svelte de son propriétaire. Hé oui! Malgré son apparence totalement désinvolte, le petit Myoujou est assez à cheval sur l'apparence et aime être regardé. Crise d'adolescence ou alors simple caprice de vaurien? Allez savoir.... Les chaussures de Kenai ou devrais-je dire les baskets, sont noires elles aussi avec les lacets jaunes afin de suivre avec le reste de sa tenue. Passons si vous le voulez bien les détails sur sa lingerie et passons au physique sans plus attendre!

Caractère: Bon voilà déjà une bonne chose de faite! (Jette son mégot tout en crachant un dernier nuage de fumée avant de caresser son poignet droit) Tch! Stupide manie que de fumer et quelle belle bêtise d'utiliser le rp comme moyen de rééducation... Enfin bref! Laissons de côté les petits tracas de ma vie sans intérêts et revenons donc à nos moutons!

Certains traits de caractère de Kenai ont déjà pu être légèrement dévoilés lors de la description précédente certes, mais nous n'avons là gratter que la surface et le moment est donc venu d'approfondir nos informations sur ce sujet. Comme je vous le disais tout à l'heure, Kenai est nonchalant et donne l'impression de se moquer de tout. Si cela n'était qu'une impression tout irait bien, mais dans son cas le jeune vandale se fiche réellement de tout. Considérant que le monde actuel n'est pas le sien, il regarde d'une vision extérieure tout ce qui se passe autour de lui sans jamais ou presque intervenir. Autant vous dire de suite que si vous comptez sur lui pour vous donner un coup de main, vous pouvez toujours crever la bouche ouverte. À moins de posséder une chose assez intéressante pour lui et ainsi jouer la carte de l'échange, il est pourtant fort probable qu'il vous laisse mourir pour simplement vous la voler après....

De ce côté insuffisant ressort une autre caractéristique psychique du démon jaune, de son côté indifférent de tout ce qui l'entoure est né la volonté implacable de changer à tout jamais l'image du monde. Ne pouvant se résilier à quitter ce monde qu'il déteste tant, le jeune Myoujou à donné naissance à l'envie de le changer à tout jamais. Pourquoi? Afin de le créer à son image évidemment! Ne comprenant pas pourquoi se serait à lui de se plier aux règles des autres, Kenai fera tout ce qui est en son pouvoir pour inverser le cour de l'histoire à tout jamais. Cette volonté lui avait été transmise indirectement par son père le révolutionnaire, mais la manière de faire du jeune délinquant était bien différente de celui-ci. Au diable la révolution, la liberté et l'abolition de l'esclavage, prêt à combattre le feu par le feu. C'est donc par la haine que l'adolescent combattrait la haine et ainsi imposer au monde sa propre vision de la justice!

De son rêve de conquête du monde, Kenai avait aussi révélé au grand jour une partie peu glorieuse de lui-même. Cette chose si affreuse n'était autre que la soif de sang et de destruction, par le plus grand des hasards le pirate qu'il était devenu avait un jour compris en admirant un bâtiment en flamme que cette vision si sombre le rendait heureux. Depuis ce jour-là il n'avait eu de cesse de détruire par pur plaisir, ce côté sadique et destructeur avait fait de lui une personne malsaine et dangereuse. Et il faut dire que le fruit du démon qu'avait en sa possession le terroriste en herbe collait assez bien à sa personnalité. Provoquant séisme, tsunami pour semer la mort sans la moindre raison particulière, il se contentait d'admirer son oeuvre tout en laissant les voix de ses victimes implorant le seigneur ou la Marine de leur venir en aide. Tout cela ne l'avait horrifié et ne faisait qu'augmenter sa haine envers ceux que le peuple imploraient dans les moments difficiles, en se disant qu'un jour c'est lui qu'il finirait par implorer.

De cette facette sadique et haineuse que portait en lui Kenai en était ressorti autre chose, une chose assez étrange il fallait bien l'avouer. Cela était peut-être dû à son jeune âge ou bien encore à son sadisme qui deviendrait un jour légendaire, mais l'adolescent n'en restait pas moins un enfant à l'esprit jeune. Il n'était pas rare de le voir sortir des âneries plus grosses que lui ou encore s'énerver tel un gosse faisant un caprice. Ne comprenant pas toujours tout et ne se rendant pas toujours compte des conséquences de ses actes, son côté juvénile le rendait un peu idiot dirons-nous. Aimant faire quelques tours aux gens se trouvant autour de lui et sortir des vannes pas toujours drôles, il ne savait encore se maîtriser totalement. S'énervant pour un rien tel un petit enfant, cela lui donnait un côté humain voir même attachant lorsque l'on apprenait à le connaître. Mais l'insouciance de l'enfance ne dur qu'un temps et l'expérience de la vie viendrait un jour ou l'autre effacer tout ceci pour donner naissance à la maturité qui lui fait encore défaut à l'heure actuelle.

Cependant, il y a toujours à un moment ou à un autre de la vie d'un homme une chose qui vient s'emparer de lui. Cette chose naît bien souvent d'un manque ressentit lors de l'enfance, chez Kenai cette chose n'est autre que le manque d'attention et d'amour d'une véritable famille. Lui qui n'avait jamais été reconnu à sa juste valeur et qui n'avait jamais eu la chance d'avoir une véritable famille aimante, rêvait depuis toujours trouver un jour une famille digne de ce nom. Cette envie secrète reste sans aucun doute le talon d'achille du jeune Myoujou, si un jour son rêve de conquête et celui de posséder une vraie famille se retrouvaient incompatible il était certain qu'il ne serait lequel sacrifier. Gardant alors cette envie secrète au plus profond de lui-même, le jeune homme craignait ce jour si cruel qui finirait inévitablement par arriver un jour ou l'autre dans sa misérable vie de débauche....

~ Histoire de votre personnage


Histoire:

-Prologue

[Quelque part sur la mer d'East Blue...]

Ce jour-là le vent soufflait et le ciel gris menaçant assombrissait entièrement le décor, les vagues semblaient folles de rage. Sur cette mer déchaînée se trouvait cependant un navire sans blason particulier, à son bord l'équipage luttait de toutes ses forces pour ne pas chavirer. Les cris d'une femme souffrante résonnaient sur tout le navire, la femme était dans la cabine du Capitaine où plutôt de l'ancien Capitaine. En tant que bras droit de celui-ci, elle devait aujourd'hui le remplacer et lui faire honneur. Malheureusement la douleur était bien trop intense, les contractions s'amplifiaient et le médecin de bord ne réussissaient à la calmer comme elle le voulait. S'ils voulaient sauver leur nouvelle Capitaine et survivre à la tempête l'équipage devait à tout prix accoster sur l'île la plus proche, qu'importe ce qui se trouvait sur celle-ci....

Durant ce temps sur l'île de Logue Town, un homme enchaîné et en piteuse état était escorté par la garde de l'île sous l'oeil soucieux du Colonel de cette base. Aujourd'hui était un jour de fête pour la Marine et de tristesse pour cet homme que l'on menait à la mort. Le nom de ce révolutionnaire condamné à mort était: Myoujou Akumo, chef d'un mouvement révolutionnaire spécialisé dans les combats en mer et actes de terrorisme en tout genre. L'ère de gloire de ce mouvement si craint dans le passé touchait maintenant à sa fin et on pouvait apercevoir sur le visage d'Akumo une larme s'écouler doucement. Non par peur de la mort, mais bien par regret à vrai dire... Il comprenait à chacun de ses pas que jamais il ne reverrait ça bien-aimée et que jamais il ne connaîtrait l'enfant que celle-ci portait en elle.... L'heure finissait alors par arriver et le condamné à genoux face à la foule souriait tout en laissant ses couler le long de son visage et lorsque les lames s'approchaient de lui, le révolutionnaire criait au monde ses dernières paroles

"Un Myoujou meurt, un autre naît... Et c'est une ère bien plus meurtrière que celui-ci imposera au monde!"


-Chapitre One: Un drôle de départ !

Au moment même où la tête de Akumo tombait sur le sol, sa femme et son équipage qui venaient d'accoster sur une île sauvage non répertorié de East Blue. Ensemble ils accueillaient l'arrivée d'un nouveau Myoujou qui porterait alors le nom de Kenai, cet enfant qui venait de naître au moment exact où son père avait perdu la vie représentait désormais l'avenir de la famille. Tout du moins ce qu'il en restait encore tout du moins, bien qu'ayant réussi à mettre au monde son enfant la femme était à bout de force. Le manque de soin sur le navire ne lui avait guère fait de bien, sa force était au plus et la vue de la dame vacillait peu à peu pour finalement s'éteindre. Laissant derrière elle l'équipage et le nouveau né, seul dans ce milieu hostile. La mort précipitée de la famille Myoujou au quasi complet faisait réfléchir malgré tout et l'équipage à bout de force décidait de prendre la retraite. Se débrouillant pour retourner chez eux avec leur part du butin tandis que le bébé était confié au médecin qui disparu sans laisser la moindre trace.

Avant son départ le médecin et ses camarades avaient pris le soin d'enterrer le corps de la femme et d'y placer une deuxième stèle afin de feindre la mort du nourrisson, lui évitant ainsi de vivre dans la peur des représailles pour le moment. Le médecin se nommait Kurao Nagashi et connaissait East Blue comme sa poche, décidant d'y cacher l'enfant dans une famille sans histoires il permettait ainsi à l'enfant le libre choix de sa destinée. Ce qui était chose rare pour un Myoujou, les gens de cette famille étaient parmi les renégats de toute ère et semblaient même fières de cela. En laissant l'avenir choisir de la destiné de cet enfant encore innocent, le médecin souhaitait par la même occasion si lui aussi choisirait la voie obscure. Le confiant alors à une famille de paysan n'ayant jamais eu d'enfants malgré leur souhait d'en avoir, Kurao était ainsi rassuré et débarrassé de ce fardeau. Il se permettait pourtant de leur signaler une chose importante au sujet de l'enfant et de l'avenir par la même occasion. Celui-ci ne devrait jamais savoir qu'il avait été adopté suite à ce drame, le nom de ses parents ne devaient en aucun cas lui être révélés et lorsque Nagashi reviendrait pour l'âge de ses seize ans, ils devaient le laisser prendre l'enfant sans broncher et oublier toute cette histoire.

Le révolutionnaire disparaissait dans le brouillard de la nuit, pour laisser place à la nouvelle famille. Au petit matin le père était allé en ville afin de reconnaître le bambin en prétextant qu'il était né dans la nuit précédente. Tout était paisible sur cette île de civil qui possédait juste une petite base Marine et une Mairie légèrement rustique dirons-nous. Un cadre magnifique pour y élever des enfants qui finiront pêcheurs, fermiers ou soldats pour les plus courageux d'entre-eux. La mère adoptive était tout simplement aux anges, ne quittant plus le Kenai une seconde de ses bras. Elle s'imaginait déjà lui faire des gâteaux et lui raconter des histoires le soir, son premier jour d'école, son premier flirt aussi. Tout cela était digne d'un rêve pour eux trois, un avenir radieux s'offrait à Kenai si celui-ci était prêt à le saisir. Le petit bébé aux yeux dorés se contentait de sourire et de faire agiter ses bras ou de jouer avec l'écharpe jaune qui se trouvait dans son berceau. Cependant, le médecin avait oublié de préciser une chose, le prénom de l'enfant... Ce qui était plutôt embêtant à vrai dire, surtout lorsque l'on part déclarer l'enfant en Mairie.

Comme une famille normale et traditionnelle, le petit prenait alors le nom du père qui était "Jumaki" et la mère lui choisissait le prénom "Agito" en honneur à son défunt frère mort lors d'un hiver trop rude il y avait de cela quelques années en arrières. Formant une petite famille modèle, les paysans invitaient alors leurs amis pour fêter l'arriver du petit Agito dans la famille sans leur révéler les conditions de son arrivée ici. Tous étaient fières de l'enfant et certains réussissaient même à leur balancer les phrases basiques que l'on sort à chaque parents. "Il a le nez du papa et les yeux de sa maman", "Ho tout sa mère regardez-moi ça", "Il est déjà fort comme papa dites moi". Cette scène montrait avec ironie le peu de franchise que possédaient les gens même au sein de sa propre famille proche. Scène pitoyable certes, mais obligatoire pour que tout le monde tombe dans le panneau dès le départ. Car plus l'enfant vieillirait et plus il ressemblerait à ses parents biologiques et donc il sera de plus en plus difficile de cacher la vérité au village.

-Chapitre Two: Entre Bien et Mal...

Les mois puis les années sont passées doucement, mais sûrement et le petit bambin devenait un jeune enfant. Âgé de cinq ans il commençait à peine à découvrir le monde dans lequel il vivait depuis sa naissance, courant et touchant à tout pour le plus grand malheur de ses parents. Il était à un âge difficile et pourtant décisif, s'il venait à manquer d'autorité maintenant alors jamais il ne s'y plierait. Le père le savait bien, mais la mère ne pouvait s'empêcher de cajoler son petit Agito. Et de ce déséquilibre on pouvait déjà ressentir l'espièglerie de l'enfant pointait le bout de son nez, faisant toutes les bêtises à sa portée avant d'aller se réfugier dans les bras de sa mère. Tirant la langue à son père ou allant faire du rodéo sur le dos des cochons avec qui il aimait se rouler dans la boue, il était un jeune enfant légèrement agité dirons-nous. Ce qui n'est rien d'extraordinaire à son âge certes, la plupart des autres enfants de son âge sont ainsi également... Le tout était de savoir quand et où instaurer les limites nécessaires.

Profitant peu à peu de la situation le garnement continuait donc de grandir et atteignait l'âge d'aller à l'école, chose qu'il n'appréciait guère d'ailleurs. Ses rapports avec les autres élèves étaient assez correct dirons-nous, mais celui qu'il avait en classe était tout autre. Loin d'être un idiot le petit que l'on appelait Agito préférait s'endormir sur la table ou se sauver par la fenêtre à la première occasion. Tout cela pourquoi? Pour aller jouer aux pirates et aux soldats avec les orphelins du village qui n'allaient pas à l'école. Cherchant à impressionner les autres à tour de rôle, les petits morveux s'inventaient des vies extraordinaires et des parents encore plus puissants qu'un dieu. Tout cela était tout de même amusant à voir, après tout ils ne faisaient rien de mal. Tant qu'aucun d'entre eux ne venait à parler de piraterie ou de révolution, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. Car les parents de Agito se doutait bien qu'il ne venait pas d'un milieu très recommandable et moins il en serait sur ses origines et les gens qu'ils s'y trouvent et plus ils auraient de chance de le garder auprès d'eux pour toujours....

Cela était que peu évident voir même impossible pour tout vous dire, en premier lieu le pacte passé avec le révolutionnaire était un sacré obstacle en lui-même et en deuxième lieu le jeune garçon ne gagnait nullement en sagesse en grandissant. Toutes les conditions semblaient être réunies pour faire de ce cancre un futur fauteur de troubles, tel était l'avis du père adoptif de l'enfant alors que celui-ci venait à peine de fêter ses treize ans. Plutôt précoce le gamin niveau ânerie c'est certain, mais il faut dire qu'il avait aussi de qui tenir dans sa véritable famille. Trois ans... Il ne restait plus que trois ans au couple pour réussir à faire de lui un gentil garçon attaché à son village et à eux, cela semblait malgré tout impossible même pour eux deux.... Cela était sans compter sur l'arrivée d'une personne qui à elle seule, allait réussir à faire changer la vision entière du monde au jeune Agito. Je vais donc vous en dire un peu plus sur ce personnage mystérieux.

Ce mystérieux personnage était né sur l'île il y avait de cela trente ans et l'avait malheureusement quitté pour entrer au sein de la Marine à l'âge de vingt ans. Après dix ans de sa vie à se former et visiter les différentes îles du Blue, le soldat avait finalement reçu son affectation sur son île natale. Rapidement il tombait sur le jeune fougueux en pleine force de l'âge et à travers celui-ci le soldat se revoyait au même âge. Décidant de le prendre sous son aile, il apprenait peu à peu à le maîtriser moralement tout en lui inculquant discrètement quelques valeurs fondamentales. En les dissimulant dans les histoires de ses aventures sur les îles, de ses combats contre les pirates et révolutionnaires qui mettaient en danger la tranquillité des pauvres gens innocents. Sensibilisant ainsi le garnement, le soldat réussissait même à lui donner l'envie d'entrer dans la Marine une fois l'âge requit. Cette situation n'était pas des plus déplaisantes surtout dans un Blue aussi paisible que le leur et s'était donc ensemble que les deux amis s'entraînaient chaque jour afin de préparer le concours d'entrée dans la Marine.

-Chapitre Three: [Flash Back]...L'heure est venue...

Presque trois années de plus venaient de s'écouler, l'anniversaire des seize ans de l'adolescent approchait à grands pas. Ses parents adoptifs espéraient pouvoir utiliser le soldat de la Marine et son inscription à la base Marine pour échapper au pacte passé avec le Révolutionnaire. Mais le médecin de l'équipage avait fait une promesse et l'honneur d'un membre de la rébellion envers les dernières paroles de son Capitaine ne peuvent être laissés de côté. Et revenant de nulle part, un navire accostait de l'autre côté de l'île. Un petit équipage qui semblait avoir une certaine expérience en mer et filouteries avec comme Meneur le fameux médecin, qui comptait bien récupérer le fils des Myoujou et lui apprendre l'entière vérité sur ses origines. Tout en débarquant sur le port de fortune, le Capitaine ordonnait à deux de ses hommes de faire descendre un coffre et de l'ouvrir. Le but de la manoeuvre était de dissimuler l'objet se trouvant dans le coffre à l'intérieur du sac afin de le rendre moins visible et attirant dirons-nous. Mais avant d'aller plus loin dans notre histoire, je vais vous raconter ce qui est arrivé à notre chère ami durant ses seize ans de silence radio.

Bien avant l'arrestation du père de Kenai, celui-ci avait remis à son fidèle compagnon d'aventure une carte avec dessus l'emplacement d'un objet qui ne devait sous aucun prétexte être sorti avant le jour venu. Ce jour n'était autre que celui où son fils serait en âge de partir en mer, le trésor lui aurait prit selon les rumeurs cinq ans de sa vie rien que pour le retrouver. Le voler puis le cacher n'avaient guère été tâche facile non plus, voilà pourquoi il avait alors confié la carte au médecin avant de partir pour son ultime mission qui, nous le savons déjà aura fini par sa décapitation sur la place publique. Kurao Nagashi le révolutionnaire après avoir emmené le bébé chez les paysans avait donc bel et bien disparu, en compagnie de quelques courageux fidèles il partait à la recherche de ce trésor si fabuleux. Non pas par profit, mais pour assurer l'avenir de son nouveau protéger. Le voyage ne s'était pas annoncé facile dès le départ et ne l'aura d'ailleurs pas été du tout, de nombreux obstacles étaient venus sur la route du groupe de chercheurs.

-Chapitre Four:

-Chapitre Five

One Piece Héritage
Fiche de présentation




Dernière édition par Myoujou Kenai le Ven 22 Nov - 2:31, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Myoujou Kenai [en cours] Mar 19 Nov - 23:22

Yo ! Bienvenue a toi ! Et bon courage pour ta prez, Pense a poster après ce message pour signaler quand ta présentation seras achevée !
Revenir en haut Aller en bas

Myoujou Kenai [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Détente :: Les fiches-