AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Chapitre 6: Ô Sweet Liberty [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Belle Wind
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Messages : 184
Localisation : South Blue
MessageSujet: Chapitre 6: Ô Sweet Liberty [terminé] Ven 13 Juin - 21:54















___Elle l’avait fait… Elle avait réussi à s’échapper, mais ce n’était pas le plus important ! Belle avait enfin atteint son but, elle avait enfin retrouvé Light. C’était inespéré, elle le savait, la joie débordait en elle,  le sourire qu’elle arborait était gigantesque et magnifique. Elle avait tout perdu, et après 10 ans d’une vie difficile, alors qu’elle était au fond du gouffre, condamnée aux milieux de toutes ces personnes malsaines et dérangées, elle n’avait jamais perdu espoir, elle n’avait pas oublié le sacrifice de Dan et  d’Andrew, elle n’avait pas oublié le parfum de Blue et elle n’oublierait jamais le sourire de sa mère… Si elle avait fait tout ca, c’était pour elle, si elle avait risqué sa vie autant de fois, c’était pour pouvoir rendre à sa mère son sourire. Cependant elle le savait, ce qui la portait, ce n’était pas vraiment les bons sentiments. Ce n’était pas l’amour qu’elle portait à ces gens, mais c’était un sentiment bien plus fort et bien plus destructeur qu’elle portait dans son petit cœur. La jeune femme le sentait en elle ces ténèbres qui battent à ses tempes et qui enveloppe son cœur, la haine qu’elle porte aux gens qui l’ont trahis, elle n’oubliera jamais, et elle les poursuivrait à jamais, a cause d’eux Andrew et Dan était mort. A cause d’eux, elle avait du se servir de son corps comme une vulgaire prostituée, a cause d’eux… Elle avait perdu cette innocence qui la caractérisait, et combien même elle essaierait de faire comme si de rien n’était elle ne serait jamais la même, plus jamais elle ne pourra voir le monde comme elle le voyait par avant… Enfin peu importait, elle se permit de souffler un peu en remettant une mèche de ses cheveux roux derrière son oreille, Ca faisait environ une heure que le Waver était entré sur le Calm Belt, et l’absence de vent avait quelque chose de déstabilisant, elle n’avait jamais été sur cette mer auparavant, et comme son nom l’indiquait elle était… Calme, le silence qui régnait en maître sur ces eaux était plus qu’oppressant, comme si chaque être vivant, retenait sa respiration de peur de quelque chose, comme si la mort passait sa main décharné par déçu cette mer prêt à cueillir la vie à tout moment. Sans s’en apercevoir et instinctivement, la jeune femme se mordit doucement la lèvre inférieur dans une mimique qui la rendait vraiment mignonne comme une petite fille inquiète. Pourquoi ne faisait elle plus elle-même attention à ce geste ? C’est uniquement parce qu’elle en avait pris l’habitude, depuis qu’elle est toute petite, à chaque fois que quelques choses d’inquiétant lui traverse l’esprit, elle prend cette mimique. Toujours perdu dans ces pensées elle se demandait aussi ce que faisait la marine ? Elle s’était échapper d’Impel Down, ce n’était pas normale que personne ne soit à ses trousses, ou peut être qu’on la suivait déjà, mais que la personne qui l’avait pris en filature attendait le moment opportun pour se débarrasser d’elle. C’est à ce moment qu’elle fut sortit de ses pensée par une petite voix mélodieuse qui résonnait gracieusement dans sa tête :









*Belle qu’est qu’il y a ? J’ai l’impression que quelques choses te tracasse… *

-Non non, t’inquiètes pas, c’est juste que je trouve cette mer inquiétante, mais je  pense que ce n’est pas vraiment fondé. Mais bon, changeons de sujet, je ressemble tant que ca à ma mère pour que tu m’ais confondu avec elle tout à l’heure ?

*Mis a part la couleur de tes cheveux ma belle, tu es le portrait cracher de ta mère, tu es aussi magnifique et douce qu’elle*

-Hihi ! Je comprends pourquoi ma mère tient tant à toi, tu as quelque chose d’attirant que je n’arrive pas a expliqué…

*L’inconnu peut être, l’inconnu à toujours su attiré les hommes*

-Peut être…









___A ce moment là un bruit sourd se fit entendre au loin, un tir de canon, puis un boulet qui passa au dessus du mat et tomba dans l’eau à quelques mètres de là, le choc provoqua une petite vague qui fit tanguer le navire et fit perdre l’équilibre à la belle jeune femme qui se trouvait debout dessus et qui tomba à l’eau. Lorsqu’elle fut en contact avec le liquide, sa première pensée fut que l’eau avait vraiment une très bonne température, mais elle revint rapidement aux évènements du moment et se dépêcha de remonter à la surface, puis de remonter à bord de son navire, elle dégagea ses longs cheveux de devant son champs de vision, les essora rapidement sur le pont et les noua en un chignon afin de pouvoir être libre de ses mouvement sans être gênée par sa chevelure rousse. C’est alors, quand elle leva ses yeux pour voir qui était son attaquant, qu’elle aperçu, deux navires de guerres de la marine, le premier était maintenant très proche du Waver, le second était encore à l’horizon. La jeune femme tomba alors, les deux genoux à terre, comme si toute ses forces l’avaient abandonné, et c’était plus ou moins ce qu’il se passait, sa volonté était totalement matée, la vue des deux bâtiments du gouvernement l’avait écrasée par leur prestance, elle n’espérait plus rien, elle savait qu’elle ne pourrait rien faire contre eux, elle n’était même pas armée. Les larmes roulait sur ses joues, la scène ressemblait étrangement à ce qu’elle avait vécu il y a 5 ans lors de la mort d’Andrew, apparemment elle n’était pas devenue aussi forte qu’elle le pensait… Mais une fois de plus la voix de Light retentit dans sa tête :










*Qu’est ce que tu fais Belle, c’est la marine, faut se tirer de là vite !!*

-Mais comment… qu’est ce que tu veux que je fasse contre eux !

*Belle, Tu n’es plus seule ! Je suis avec toi maintenant, tout ira bien ! Alors sèche tes larmes et passe le Waver à la vitesse maximale !*









___Ces derniers mots redonnèrent un peu de force à Belle, ce n’était qu’un petit moment d’égarement, mais ca ne se reproduirait plus. La petite luciole s’agitait au dessus d’aile ses ailes battaient l’air à une vitesse hallucinante, apparemment elle aussi était inquiétée par la tournure que prenaient les événement, c’était à son tour de faire quelque chose pour la rassurée, alors, elle passa délicatement ses doigts sur l’arrêtes d’une des ailes de la luciole, elle ne s’en rendit pas compte tout de suite, mais elle s’était coupée, le sang  d’un rouge vif, s’écoulait lentement de la plaie sur la peau blanche de Belle avant de descendre en un filet colorée sur la fine main de notre amie qu’elle s’empressa de porter à sa bouche.









*Désolée*

-Ne t’inquiètes pas, tu y es pour rien choue.













___Au moment ou la jeune hors-la-loi se mit à presser l’allure pour courir à la barre,  des marines passèrent à l’assaut, au nombre de trois ils sautèrent sur la petite embarcation, sabre et fusil pointé vers la jeune femme qui sentait l’air vibrer autour de ses oreilles a cause de l’agitation de la petite luciole qui lui servait de compagnon.  A ce moment là, sans savoir vraiment pourquoi ni comment on pu voir un coup de pied arriver droit dans la tête d’un des marines qui tomba presque aussitôt à l’eau. Comme possédée, ce geste avait été guidé par une main invisible, comme un instinct de survie qui s’était éveillée en la jeune femme. Les coups de feu ne se firent pas attendre, mais d’un coup, une rafale de vent souffla, tellement puissante que les balles s’arrêtèrent, Light s’était interposée…










-Merci

*De rien*

-Kyyyaaaaaaaa !









___Alors qu’elle avait la tête ailleurs deux marines en avait profité pour sauter pour Belle, leurs sabres menaçants qui s’approchait à une vitesse effarante de leur cible et qui se stoppèrent à quelques centimètres du doux visage de notre héroïne. La jeune fille avait instinctivement fermé les yeux, et lorsqu’elle les rouvrit, dans sa main se trouvait un sabre double, d’un noir profond, la poignée était elle aussi noire, et des symboles étaient gravés de part et d’autres de la lame, elle était réellement magnifique, elle n’en avait jamais vu de semblable auparavant. Alors qu’elle admirait la lame, les deux marines repassèrent à l’action, elle déplaça rapidement ses deux jambes, plaça son corps d’une autre manière que précédemment, et d’un geste du poignet gracieux et instinctif, elle para les deux attaque avec sa nouvelle lame double. Elle avait peur que ses 5 années passées sans activité ait effacé ses réflexe, mais il n’en était rien, certes, elle était un peu rouillée, elle le sentait. Mais elle sentait aussi, à partir du moment où cette lame avait pris place dans sa main, qu’elle était encore capable de nombreux geste et mouvement qu’elle avait perfectionné lors de ses anciens combats.









*Belle enfile des gants s’il te plait, je sais que tu en as une paire dans la poche de ton kimono*

-Pourquoi ?

* Fais-le !!*

Sans chercher plus loin, bien qu’une foule de question se pressait dans sa tête, elle enfila sa paire de gants, directement après quoi elle put voir les deux lames s’animer d’une sorte d’aura d’un bleu nuit, magnifique.  Et elle sentit aussi une douce chaleur s’installer au creux de ses mains et dans l’atmosphère entourant l’arme.

*fait un grand mouvement dans l’air en direction des deux faces de cake en face*

-okay

Elle changea de nouveaux de position et dans une élégance sans fin elle trancha l’air de sa lame, deux boules noires partir de la lame à toute vitesse et traversèrent Les deux marines au niveau de l’épaule ce qui eut pour effet de les faire tomber à l’eau. Après ceci, les deux boules incandescentes rejoignirent la lame.

-Ouaww.









___Un dernier essaya de l’attaqué par le dos, dans un réflexe de guerrière expérimenté elle pivota et para avec le centre de la lame qui se sépara en deux lame simple. Elle répondit par un simple balayage qui envoya le marine au tapis, après quoi elle plaça la tête entre les deux sabres et ferma les yeux avant de resserrer cette étreinte mortelle, froidement et sans état d’âme ! Mais rien ne se passa. Lorsqu’elle rouvrit les yeux, le petit marine devant lui tremblait comme une feuille, et elle aussi… Elle avait peur, elle avait peur de ce qu’elle allait faire. Elle ne comprenait pas pourquoi. Elle n’avait jamais tué, alors pourquoi ? Pourquoi était elle devenue ainsi ? La haine avait pris le contrôle de son corps

*Tu es devenue folle, pourquoi tu as fait ca ?!*

-Je sais pas…

Elle avait le regard perdu dans le vide, comme si elle ne savait plus ou elle en était, comme si elle était perdu, Light avait repris sa forme originale et vibrait autour d’elle, en se demandant se qui se passait.

*Belle tu dois faire attention ! tu dois être plus forte ! Maintenant que je sais ce qui réside en ton cœur je ferais attention avant de te prêter ma force !*

-Je suis… Désolée.

Elle s’effondra en pleur et dégagea les derniers marines à l’eau avant de courir à la cabine pour bloquer la vitesse maximale et s’enferma en pleur dans la petite chambre rose bonbon… Elle ne pouvait pas être comme ca. Elle ne pouvait pas être devenue un monstre, elle regarda rapidement ses mains… Mais rien n’avait changé en dehors, alors qu’à l’intérieur elle la sentait cette chose qui attendait son heure dans l’ombre…













___3 jours plus tard Belle et sa compagnon faisait comme si rien ne s’était passé, les marines n’avaient plus refait leur apparition, et c’était bien mieux ainsi, Belle avait pleuré pendant une journée entière après quoi elle était ressortie comme si de rien n’était, un grand sourire, elle avait enfilé une de ses magnifiques robes qui lui allait si bien et qui la rendait si belle. Elle était d’un rouge sanguin qui contrastait magnifiquement avec sa peau et se mariait parfaitement avec ses yeux. Accroché au niveau de la poitrine par une broche en hors représentant un magnifique petit scarabée doré. Les vivres commençait à se faire rare et bien que son ventre commençait à faire des bruits peu gracieux, elle ne disait rien et ne se plaignait pas, elle parlait longuement avec Light, ou passait son temps à faire le ménage sur le Waver. Mais au bout de ses trois journées, un miracle se produit, ils étaient sortit du Calm Belt et approchait petit à petit d’une île qui se faisait maintenant de plus en plus grosse. Si Belle en croyait ses cartes et son cap, c’était l’île de Moon Island, il y aurait la bas de quoi se restauré, se ravitailler et passer une bonne nuit, puis avec de la chance elle trouverait de nouveaux compagnons afin de faire route vers le Nouveau Monde pour retourner sur son île natale. Car pour sortir du Nouveau Monde, il n’y avait pas de réel problème, cependant pour y entrer, c’était une autre paire de manche et ca elle le savait, pour avoir entendu de nombreuses rumeurs à ce propos, de plus elle avait perdu l’Eternal Pose de son île natale … Bref, il ne fallut pas beaucoup de temps à nos deux amies pour accoster sur l’île et mettre pied à terre, il ne fallut pas non plus attendre très longtemps avant que la jeune femme ne tombe sur un marché dans lequel elle profita pour acheter quelques pommes










-Dit Light ? Tu manges quoi comme truc toi ?

*Ben rien *

-Oww… D’accord.









___Elle partie donc du petit marché les cheveux et la robe au vent qu’elle tenait tant bien que mal pour qu’elle ne se relève pas de trop. Elle ne voulait pas que des profiteurs se rince l’œil, parce qu’elle l’avait remarqué en traversant le marché elle avait attiré un certain nombre de regard, essentiellement masculin. Elle portait aussi un grand chapeau en toile afin de protéger sa tête du soleil. Ses cheveux étaient quand à eux entièrement détachées, elle avait fait en sorte que sa chevelure rouge orangé puisse onduler et redescendre le long de son dos, mais malheureusement le vent était contre elle aujourd’hui … Et elle allait finir décoiffé si ca continuait ainsi, a cette idée, elle fit la moue en mordant goulument dans une pomme rouge qu’elle venait d’acheter, la légère acidité du fruit, la ravissait et on pu voir sur son visage un magnifique sourire se dessiner , comme celui d’une petite gamine qui découvrait un nouvel aliment, après tout, elle n’avait pas mangé de pomme fraîche depuis 5 ans, donc cela pouvait paraître logique de voir cette jeune femme s’émerveiller devant tout, même le ciel d’un bleu magnifique et le soleil si brillant, la laissait sans voix… C’était tellement beau la liberté… Le vent qui lui caresse le visage, elle en profita pour fermer les yeux et profiter de cette brise. C’est seulement à ce moment qu’elle sentit qu’une goutte du jus de la pomme coulait le long de son petit menton qu’elle essuya d’un geste vif de la main en penchant la tête vers Light dans une mimique tout à fait craquante.









-Dit Light, on fait quoi maintenant ?

*Je pense qu’on devrait partir, regarde ca, je pense que les marines devraient pas tarder à rabouler*

Effectivement, sur  le tonneau de bois qui se trouvait à coté d’elle était posé un journal, s'approchant elle saisit l'amas de paperasse entre ses fines mains et regarda le premier titre, une photo d'elle et un récit de son évasion d'Impel Down faisait la une de couverture.

-Beuuurkkkk !! Ze sui moche sur cette photo ! C’est nul….

*Tu ne te rends pas compte de ce que ca implique*

-Ben t’inquiète pas Light, on va s’en sortir.

*Pfeuh ! Tu viendras pas te plaindre quand un groupe de marine va te sauter dessus ! En tout cas moi je vais dormir puisque tu n’as rien à faire de mon avis.*

-Rohh fait pas la bouille Light !

*Bonne nuit.*

La petite boule noire et bleue nuit plongea dans le sac de la jeune femme qui se retrouva donc toute seule au milieu de la ville sans rien à faire.

-Sympa…

Elle continua sa route à travers les rues de la petite ville en gambadant comme une petite fille, en pensant à tout et à rien, en s’allongeant dans l’herbe en plongeant dans l’eau… Quelques heures passèrent ainsi, quand elle aperçu qu’un bateau de la marine venait d’accoster et qu’un groupe de marine présentait son avis de recherche à tout le monde.

-Light ! Light ! t’avais raison !

*bruits de ronflements*

-Rahhh t’es trop nulle !













___Elle se mit à courir comme une dératée, elle avait vu un bar là-bas elle pourrait surement trouver quelqu’un pour l’aider à se cacher ou a quitter l’île sans être vu. Une petite goutte de sueur perla sur son front qu’elle s’empressa d’essuyer d’un revers de manche. Beurk, de la sueur… C’était vraiment dégoutant ! et lorsqu’elle arriva devant le bar, c’était trop tard… Un groupe de marine arrivait exactement en sens inverse et la reconnu tout de suite, après tout une fille à la peau blanche comme du lait et aux cheveux d’une couleur rappelant le brasier ardent qu’est l’amour. Les marines ne se firent pas prier et se ruèrent sur elle comme des bêtes sauvages, elle accueillit le premier avec un bon coup de coup dans le plexus qui s’étala au sol comme une mauviette en se tortillant dans tous les sens, le second eu le droit à un coup de pied dans les parties sensibles. Chaque mouvements de Belle, était gracieux et se combat ressemblait à une magnifique danse, ou chaque pas était minutieusement effectué.

-Light j’ai besoin de ton aide.

*Non je dors*

-Lightt !!!

*ZZzzzz*

-Je te jure que ca tu me le payeras ma vieille.









___A ce moment précis, elle se reçu un coup de poing d’un marine qui devait faire deux fois sa taille et qui avait des poings américains, le choc la décolla du sol et l’envoya à l’intérieur du bar, emportant un certain nombre d’homme avec elle dans son vol plané. Elle s’écrasa lamentablement contre le comptoir du bar mais heureusement, la dizaine d’homme qu’elle avait amassé en chemin  amortirent la chute avec leur corps, cependant le comptoir quand à lui fut totalement détruit à l’endroit où ils s’arrêtèrent. La belle jeune femme se releva tant bien que mal remis bien sa robe qui avait des plis maintenant, arrangea sa coiffure et récupéra son chapeau qui reposait sur le genou d’un homme dans les vapes. Elle se tourna rapidement vers le barman et à l’occasion d’un sourire gêner s’adressa à lui :









-Je suis désolée pour votre bar monsieur… Je vous promets que je vous payerai ce qu’il faut, pour l’instant j’ai quelques problèmes cependant, mais je m’en charge, encore toutes mes excuses !

Puis elle pointa son doigt vers l’homme qui l’avait frappé

-TOI ! T’ES QU’UN MECHANT ! TU M’AS FAIT MAL, ET EN PLUS JE ME SUIS CASSE UN ONGLE, T’ES CONTENT ? PFEUH ! ON T’A JAMAIS APPRIT A PAS FAIRE DE MAL A UNE FEMME ?

Après cette petite gueulante, elle fonca de nouveau sur cet homme qui avait osé lui porter un coup, et l’envoya au tapis avec un coup de boule plus qu’extraordinaire pour une femme de sa carrure, mais directement après elle se frotta le front

-Aieuuuh ca fait mal. OUIIIINNN.

Les autres marines étaient totalement déconcertés par cette femme qui semblait tout aussi enfantine que dangereuse. La jeune femme quand à elle souffrait au martyre à cause de ses talons de 10 centimètres , effectivement elle n’était pas dans la meilleure des tenues pour combattre qui que ce soit, mais elle n’allait pas se laisser faire par des marines amateurs.

-Bon Alors ? Vous voulez que je vous fasse mal, ou vous allez me laisser tranquille mainenant ?









_______________________________________________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Chapitre 6: Ô Sweet Liberty [terminé] Dim 15 Juin - 1:20


Chapter 6 : Finnally Freedom !


Feat Belle Wind




L'île de Torino ! Un gigantesque arbre poussant au centre de l'île, laissant paraître sa grandeur depuis extrêmement loin. Les rumeurs disent que le médecin légendaire, Tony Tony Chopper, y serait venu étudier la flore. L'île entière est composée de pas grand chose excepté une forêt autour du gigantesque arbre. L'autre fait unique de l'île, c'est la race d'oiseau qui y réside. Les oiseaux sont gigantesques et symboles de protection envers l'île. Emmenant souvent des naufragés sur l'île, les oiseaux sont rarement maltraités par les habitants de celle-ci. L'île étant recouvert d'un vert plutôt agréable accueille formidablement bien toutes les races pour y résider. Pour cette même raison, nombreux pirates sont susceptibles de s'y cacher. La population n'étant pas grande, le nombre de marines ne l'est pas vraiment non plus. Ce nombre si peu soit il allait bientôt agrandir avec le petit bateau pirate qui arriverait bientôt à bord. Mais pas seulement ce petit équipage pirate. Il y avait également une autre femme, une certaine Belle Wind, qui était pourchassée par des marines. Tout ça fait une belle brochette de fugitifs, mais ni Belle ni Mephisto n'allait abandonner face à un nombre si peu important. En effet, c'est même une histoire que ces deux-là se partageront qui va commencer.


La journée était belle, le climat ne pouvait être parfait, mais tout l'équipage souriait à l'idée de toucher enfin terre. Voyant l'île depuis très loin grâce à l'arbre géant, Mephisto fit signe à tous de continuer encore un peu les travaux du navire avant d'enfin toucher le sol et de faire plonger l'ancre. Le bateau s'enfonçant doucement vers le côté arrière de l'île, celui-ci toucha les rochers. Justement à la bonne hauteur pour que l'équipage puisse descendre, Mephisto fit signe aux membres du navire de descendre prendre l'air sur la terre ferme. Touchant alors le sol, Mephisto dit aux gens de se séparer pour récolter des informations et d'en profiter pour explorer un peu l'île avant de se donner rendez-vous sur le bateau quelques heures plus tard sur le bateau et tous s'attendre les uns les autres. Ayant ouvert la chasse aux informations, Mephisto s'y plongea le premier. Le jeune pirate blond entra alors dans la dense forêt pour se retrouver un peu seul. Étrangement, cette forêt lui semble si petite comparée aux autres qu'il avait déjà vu. L'île en lui-même étant très petit, Mephisto devait monter sur l'arbre centrale afin de voir plus clairement. Pour le moment, il savait seulement qu'il y avait la ville de l'autre côté de l'arbre géant. Avançant alors vers celle-ci, il se sentit alors soudainement observé. Regardant de tous les côtés, il ne remarqua rien.

Suite à quelques minutes de marche dans la forêt, il sentit de nouveau quelque chose. Ce n'était pas des regards, mais une lance qui lui passa à travers la poitrine. Mephisto voyait cette lance comme si elle sortait de son corps. C'était assez ironique, mais croyant l'avoir eut, tous les indigènes sortirent alors de leur cachette et lui fit face. Mais ce qu'ils avaient découvert n'était pas une blessure mortelle subit par leur cible, mais plutôt un homme ayant du feu dans la poitrine. Regardant un peu ceux-ci qui semblaient tous impressionnés, Mephisto se gratta la tête et avança jusqu'à l'arbre centrale en les ignorant. C'est en arrivant qu'il décida alors de vérifier s'ils parlaient sa langue.

"Heu, vous devriez pas m'attaquer vous savez ? Cela pourrait mettre votre forêt en feu." - Déclara-t-il en tournant la tête pour les regarder.

Ces indigènes étaient tous de petite taille par rapport à lui, faisant à peine 3/4 de sa taille à lui qui n'est déjà pas très grande par rapport aux humains et notamment aux géants du style Barbe Blanche ou même Doflamingo. Les petit bonhommes se regardèrent les uns les autres, en guise d'incompréhension, puis se mirent à hurler des mots et des phrases dans une langue totalement étrangère à Mephisto. Se grattant de nouveau la tête, Mephisto continua alors d'avancer, laissant les indigènes le suivre. Ne sachant pas trop ce qu'ils voulaient mais sachant que ceux-ci ne pourraient rien contre lui, il les ignora simplement. Arrivé vers la ville, les petit bonhommes continuèrent à le suivre sans qu'il ne leur accorde de l'attention. Espérant donc enfin être tranquille, Mephisto se dirigea vers l'endroit le plus animé de la ville : la seule taverne. La population étant petite, Mephisto espérait que ces bonhommes suivraient d'autres gens ou cesseraient de le suivre même si au fond ils ne pouvaient rien lui faire de bien grave. Il se demandait sur le chemin pourquoi ceux-ci désiraient à ce point le tuer. Sortant alors un morceau de pain de sa poche pour manger un peu, celui-ci se fit immédiatement percer par une flèche et envoyé contre un mur. Les indigènes sautèrent alors sur l'occasion pour s'en emparer. C'était assez curieux, ils semblaient selon Mephisto avoir faim seulement. Entendant alors un cri d'oiseau, il leva les yeux vers le ciel et vit un gigantesque oiseau transportant de la viande sur ses pattes. Baissant de nouveau les yeux, il vit le regard des indigènes tristes. Tout s'expliquait alors, les oiseaux volaient la nourriture de chasse des indigènes, deux espèces luttaient pour de la nourriture et comme les oiseaux sont grands et forts, les indigènes ne devaient surement pas faire le poids, ce qui explique du même coup pourquoi ils étaient si nombreux à le chasser.

Mephisto se rendit alors soudainement compte d'une chose qu'il avait oublié de faire : compter ! Il regarda alors les indigènes et en compta environs 17 autour de lui. Ce nombre ne devait surtout pas changer, parce que si il y en a le moindre qui disparaît maintenant, cela signifiait qu'il est allé alerter tout le troupeau et que Mephisto va se trimbaler toute une bande de pot de colle. N'ayant pas envie de cela, il se dépêcha d'entrer dans la taverne. Déçu du résultat qu'aucun indigène ne le lâcha, il commanda un peu de nourriture et leur partagea. Passant alors une petite soirée tranquille à tenter de leur communiquer des mots par des symboles de mains et des dessins, il soupira à plusieurs reprises. À sa plus grande surprise, une chose incroyable se produit quelques temps après.

Une sorte de créature femelle venait de défoncer la porte et des marines la suivirent. Une autre fugitive, sans doute, s'imagina Mephisto. Regardant alors la femme se relever et constater les dégâts, il se rendit compte qu'elle était plutôt originale et pas moins intéressante comme personne. Entendant alors des phrases qu'il comprenait, il se leva alors pour regarder la femme. Elle était difficile à décrire physiquement hormis sa peau de couleur foncée et bleuâtre ainsi que son sabre. Elle semblait fâchée de quelque chose, mais Mephisto n'avait pas tout suivit. La scène d'après était encore plus surprenante, cette femme venait de mettre K.O. un soldat marine sans beaucoup d'effort et menaçait tous les autres. Mephisto soupira alors et s'approcha d'elle. Alors que les marines chargeaient leur canon pour répliquer à la menace, Mephisto ouvrit le feu en premier, c'était le cas de le dire.

"Little Boy ... "
- Murmura-t-il.


Lançant alors son jet de flamme vers les marines, il les grilla sur le coup. Les indigènes sautèrent alors sur l'occasion pour les chasser et ramener ces corps tous ensemble dans ce qui semble être la direction de la forêt, Mephisto ne pouvait pas discerner correctement. Regardant alors la femme, il lui demanda simplement une question avant de se mettre à la suivre.

"Je me nomme Mephisto, Mephisto V. Britannia, et toi, qui es-tu exactement ?" - Demanda-t-il doucement, le regard amical vers elle.




(c)Kazu de C.G
Revenir en haut Aller en bas
Belle Wind
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Messages : 184
Localisation : South Blue
MessageSujet: Re: Chapitre 6: Ô Sweet Liberty [terminé] Dim 15 Juin - 21:03



















___La Nymphe se tenait droite, sa robe dansait avec le vent à l’image de sa chevelure flamboyante. Son regard haineux toisait avec dédain les marines qui se tenaient devant elle. A part Light, la demoiselle n’avait pas d’arme, et elle n’avait pas forcément envie de se servir de cette dernière, qui dormait toujours dans la petite bourse accrochée à son flanc, du coin de l’œil la dryade repéra un éclat, le marine qu’elle venait de mettre au tapis possédait une lame. Mais cette lame n’était pas comme toutes les autres et l’intéressait au plus haut point, légèrement courbe, Belle avait l’habitude de combattre avec deux de ces sabres et empoignant le fourreau du premier elle découvrit par la même un deuxième sabre. Intérieurement, la demoiselle se pensait en veine. Elle les fixa dans son dos et reporta son regard sur les marines qui semblaient hésitant. A dire vrai, on n’attaque pas une évadée d’Impel Down sans y repenser à deux fois, et ces derniers l’avaient bien compris.  Son sourire, bien que toujours aussi resplendissant se mua en un quelque chose de carnassier, alors qu’elle s’apprêtait à fondre sur ses proies. Mais c’est au moment ou notre héroïne allait s’élancer que quelque chose, ou plutôt quelqu’un intervint. Une bourrasque enflammée balaya le groupuscule de marine. A la fois étonnée, mais aussi sur les nerfs, la demoiselle se retourna. Il fallait être un idiot pour utiliser des flammes sur une île telle que celle-ci. La végétation y était dense et même le centre de l’île était un arbre gigantesque au pied duquel était construit  le petit village dans lequel ils se trouvaient. Il fallait être inconscient, ou du moins ne pas avoir grand-chose à foutre de ce patrimoine pour agir ainsi. Arborant un regard plus doux et un sourire moins « ravageur », Belle se retourna vers son inconscient bienfaiteur. Depuis son arrivée, la Valkyrie n’avait pu observé que des indigènes pauvrement vécu et courant après la moindre trace de nourriture – indigènes qui étaient d’ailleurs en train de récupérer les cadavres très certainement pour en faire un festin morbide- donc qui pouvait bien être celui qui l’avait été. Elle fut bien surprise de voir un jeune homme fort séduisant à la crinière d’un blond resplendissant, qui la fit penser à une crinière de lion… Ou d’un de ces Manticores qui gardait son étage à Impel Down. Etouffant un petit rire à l’idée de ces créatures qu’elle avait toujours trouvé d’un parfait ridicule, la demoiselle écouta ce que cet homme civilisé avait à lui dire, rien de très important, si ce n’est son identité, qui ne lui disait absolument rien, et la demande de sa propre identité.









-Je m’appelle Belle, Belle Wind. Une bretteuse et évadée d’Impel Down en cavale. En temps normal je t’aurai bien conseillé de ne pas trainer trop longtemps à mes cotés pour ton bien, mais t’après ce que j’ai cru comprendre – D’un geste vif, la guerrière dégaina une des lames courbes dans son dos et lui trancha la gorge.-, Tu es un utilisateur de Logia. – au lieu que la tête ne se décroche du corps, et que du sang ne gicle sur la peau indemne de la pirate, une entaille de flamme ce forma puis reprit en intensité avant de disparaître laissant nouveau place à la gorge inerte de cette homme.- Hihihi. Ne me regarde pas comme ca, bien que tu puisses avoir l’impression que j’ai le même age que toi, j’en ai bien une dizaine de plus et vient du Shin Sekai, des gars dans ton genre, j’en ai déjà vu.




Un petit rire mélodieux s’échappa de sa bouche qu’elle cacha du bout de ses longs doigts. Elle pencha la tête légèrement de coté et rengaina sa lame. Arborant un visage rayonnant, elle continua avant qu’il ait eu le temps de répliquer.

-De plus tu ne devrais pas utiliser tes techniques enflammées sur cette île. Etant navigatrice, il me semble avoir déjà entendu parler de cette île il y a quelques années, et bien que les indigènes de cette île semblent sous évolués, ils gardent dans ce grand arbre une bibliothèque incroyable. Il serait dommage qu’une de tes attaques ne déclare un incendie n’est ce pas ? D’ailleurs si tu recherches des informations tu devrais me suivre Mephisto V. Britannia,  j’ai fais quelques repérage durant l’après-midi et je sais ou se trouve l’entrée.















___Alors qu’ils allaient se mettre en route la belle sentit quelque chose bouger sur son flanc, elle tira sur le lacet qui fermait la bourse et la petite luciole bleue nuit s’en échappa. Suivant l’envol de sa nouvelle partenaire du regard elle interpela la petite chose

-Hey Light, c’est maintenant que tu te réveilles ? Quelqu’un a du m’aider à ta place !

*Mais tu t’en es sortie c’est le plus important*

-Nyanyanya… Bon Mephisto, je te présente ma partenaire, et arme, Light, un Meito faisant partie des Oo-Wazamono

A ce moment Mephisto dut entendre résonner dans sa tête une voix cristalline l’interpellant :

*Enchantée*

-Sinon Mephisto, je ne t’ai pas demandé tout à l’heure, qu’est ce qui t’amènes sur cette île ? Quitte à ce qu’on soit traqué par les marines ensemble, autant faire un peu plus connaissance, tu ne penses pas ?









___Elle lui offrit un sourire et écouta ce qu’il avait à dire tout en  marchant et en admirant l’île sur laquelle elle se trouvait. Les fleurs étaient gigantesques et au dessus d’eux, elle pouvait entendre d’énormes oiseaux qui criaient, l’odeur ambiante était à la fois parfumé et apaisante, témoignant de la pureté de cette île et surtout de sa primitivité, rien avait entaché la faune et la flore de cet endroit qui pouvait ressembler à un paradis sur terre, si ce n’était ces indigènes cannibales. Lorsqu’elle avait entendu parler de cette île, c’était par la marine lorsqu’elle l’avait infiltré, apparemment oiseaux et humains se menaient une lutte sans merci pour la nourriture. Et bien sur les humains peu avancés ne tenaient pas la comparaison. Finalement après quelques minutes de marche au bout desquelles Mephisto avaient finit de dire ce qu’il avait à dire ils entrèrent dans la bibliothèque. Belle était à la recherche d’un ouvrage bien précis. Un livre de navigation et une carte de South Blue. Elle devait pouvoir se repérer sur cette mer et surtout trouver comment rejoindre à nouveau GrandLine et se venger… Se venger de cet enfoiré de Jeff qui avait détruit sa vie. A cause de qui Dan était mort… Le visage de la demoiselle s’assombrit alors qu’elle recherchait le livre en question dans les étalages. Finalement, ses longs doigts passèrent juste sur le livre dont elle avait besoin « Livre de navigation et carte de South Blue ». C’était absolument ce dont elle avait besoin. L’ouvrant, elle remarqua que dans la reliure était aussi encastré une boussole  qu’elle fourra bien vite dans sa poche. Et feuilleta le livre retenant coordonnées, nom d’île et distance. En une dizaine de minutes, la carte de South Blue avait été mémorisée par son esprit de navigatrice.  Soufflant, la demoiselle leva les yeux au ciel et prit une grande inspiration, que la liberté pouvait être bonne. Elle se promit qu’elle ne la perdrait plus jamais cette liberté si chère, la demoiselle comprit alors ce que racontait les pirates, ce que ressentait ces derniers eux qui recherchaient la liberté… Peut être deviendrait elle pirate afin de retrouver Jeff… Ce serait une bonne idée… Et peut être que le voyage pourrait être drôle. Refermant le livre, la demoiselle replaça ce dernier son emplacement initial, se dirigeant vers Mephisto pour savoir s’il avait récupéré les informations qu’il voulait elle fut interrompu par le bruit d’un Haut Parleur :













-Belle Wind ! RENDS TOI ET TON EXECUTION SERA RAPIDE ET SANS DOULEUR. SI TU T’Y OPPOSES NOUS TE RENVERONS CROUPIR DANS LES ETAGES INFERIEUR D’IMPEL DOWN, JUSQU'A CE QUE TU NE SOIS PLUS QU’UNE OMBRE.

Le regard rubis de la rouquine brilla d’un éclat de malice et elle sortit de la bibliothèque, pour voir face à elle plusieurs marines et des mortiers. Il n’avait tout de même pas l’intention de tirer à travers cette bibliothèque inestimable.

-Et bien je suis là . Cependant, je n’ai pas l’intention de me rendre, et si vous osez ne serait-ce qu’abîmer un seul des ouvrages de cette bibliothèque, je ne donne pas cher de votre peau ?

-Qui en a quelques chose à faire de ce que tu penses, tu es une pirate.



C’est à ce moment qu’un des marines alluma la mèche du mortier prêt à envoyer un boulet sur l’arbre. A toute allure, la femme aux cheveux de flammes se rua sur le mortier et d’un violet coup de pied le fit tourner sur lui-même décimant une ligne de 6 marines.


-Mephisto, je t’avais prévenu, je m’occupe de ceux sur la gauche ! Essais de ne pas abimer l’arbre avec ton  pouvoir s’il te plait, ce serait une grande perte !









___Elle se jeta alors dans la mêlée et envoya au tapis quelques bleusailles avant de tomber sur un groupe de 3 marines bas gradé, mais gradé tout de même surement des sergents ou quelque chose comme ca, le combat commença, et Belle se sentait dans la panade,  et les interpela :

-Bon mes cocos, on va accélérer la cadence. Vous avez remarqué que les attaques groupées ne servent à rien contre moi. Ca vous dit un petit jeu, vous essayez chacun votre tour, et puis comme ca celui qui arrivera à me battre aura tout le mérite pour lui seul d'avoir capturé Belle Wind, et à lui la promotion n'est ce pas et il n'aura plus à être sous les ordres de quiconque.









___Des paroles s'échangèrent entre les marines qui semblèrent accepter l'idée de Belle, pensant très sûrement qu'ils auraient plus de chance de la vaincre en un contre un que dans un combat brouillon où ils seraient 4. Le Premier qui se présenta à elle semblait être un simili Ninja portant en plus de son uniforme de gradé avec le Kanji « Justice » une sorte de masque recouvrant le bas de son visage. Il possédait un katana, mais en plus de ca, elle pu apercevoir des tonfas à sa ceinture. Ca pourrait être un combat amusant. Du moins c'est ce qu'elle pensait jusqu'à ce que 4 shurikens foncèrent droit vers sa tête sans qu'elle ne s'en rendre compte. Dégainant une de ses lames elle les envoya valser sur le coté. Mais le problème était surtout que ce foutu marine avait disparu.Ah l'enculé... Il était derrière elle maintenant et tenta de la trancher en deux, attaque qui fut gracieusement stoppé par un  salto arrière de Belle ou elle attrapa entre ses jambes la tête du Ninja avant de l'envoyer violement à terre. Elle se retrouva à cheval sur lui. Son ample poitrine juste devant les yeux du marine qui était obnubilé par les attributs de la demoiselle habillée de fourrure blanche. Elle avait les genoux qui immobilisait les bras de son adversaire, et donc pu se servir de ses mains libres pour dégainer une de ses dagues et s'apprêta à trancher la gorge du marine, qui se sortit de l'attraction de la jeune femme juste à temps pour s'en sortir  et fit une roulade de coté, La lame effleura la peau de l'homme et l'égratigna, Belle n'eut même pas le temps de faire ce constat que le ninja la saisissait déjà entre ses jambes pour l'envoyer mordre la poussière, cependant, elle parvient à temps à amortir le choc en atterrissant sur ses bras. Ils se retrouvaient maintenant à nouveau debout, face à face. Mais cette fois ci ce fut Belle qui ouvrit le bal en lancant deux couteaux de lancers de sa ceinture que Jenny lui avait restitué vers l'adversaire qui les esquiva. Cependant la rouquine fondait déjà sur lui prête à l'abattre avec son katana. Au dernier moment le Ninja parvint à parer, mais il n'avait pas fait attention à la deuxième main de Belle qui tenait le manche d'un de ses couteaux de lancers dont elle avait dévissé la lame, ses couteaux étant de sa confection, la poignée dégagé de la lame était en fait un petit canon portatif à un seul coup. Elle enfonça donc son bras gauche dans le ventre du marine lorsqu'un bruit sourd se fit entendre, suivit d'un cri de douleur du marine qui s'effondra net à terre. Alors que son sang commençait à colorer le sol d'un magnifique rouge.













___Le second qui se présenta à elle avait l'air un peu plus puissant... En fait non. Vous voyez la différence entre une mouche et un scarabée ? Ben on va dire qu'il y avait à peu prêt de ça. Alors que le premier avait tout du gringalet, plutôt mince et discret, ce qu'il faut pour un ninja quoi, le marine qui se présentait à elle tenait plus du gros bon bourrin de base. Une montagne de muscles d'un peu plus de deux mètres qui tenait une hache à deux mains presque aussi grande que lui et qui n'aurait eu aucun mal à trancher Belle en deux.  La demoiselle le laissa attaquer en premier, ses coups étaient lents, mais d'une puissance presque effrayant, à chaque coup, des gerbes de sables partaient en tout sens, laissant des trous dans la plage. Si bien que le dernier de ses coups envoya du sable dans les yeux de Belle, l'aveuglant, et l’obligeant à se replier dans les airs en sautant sur une branche basse de l'abre, jusqu'à ce qu'elle réussisse à s'enlever ca des yeux. Finalement elle se retourna a terre. Attrapant ses deux lames courbes elle fonça vers le marine qui frappe une fois de plus au sol, mais d'une façon si violente que l'onde de choc renvoya Belle en arrière sur le dos. Elle dut d'ailleurs faire une roulade pour esquiver un second coup qui n'aurait laissé d'elle pas grand chose. Se relevant, elle continua à esquiver durant de longues minutes avant de trouver une faille à cet homme. Faille qu'elle trouva sans grand mal, ses épaules. Belle retourna sur sa branche et sauta plus haut, encore plus haut, jusqu'à arriver à une hauteur assez hallucinante









*Mais tu es folle*

-Confiance.


___Alors que Belle se retrouvait maintenant en chute libre, se mettant en position de piqué, sa tête vers l'avant et les lames le long de son corps, elle gagnait de plus en plus de vitesse alors qu'elle s'approchait du colosse. La demoiselle esquiva de peu un coup de hache en faisant un tour sur elle même qui égratigna son bras . Mais alors qu'elle arrivait à un peu plus de deux mètres du sol, à pleine vitesse. Elle utilisa ses deux lames et planta la courbure dans les épaules de l'homme qui hurla de douleur. La courbure s'accrocha à l'os alors que Belle continuait de tomber. Le marine usa de toute sa force brute pour essayer de rester debout, mais il hurlait à la mort, alors que la vitesse de chute de la demoiselle diminuait drastiquement. Mais quelques secondes après, alors que la vitesse de l'ex-détenue avait suffisamment baissé pour qu'elle ne subisse pas de dégât, elle effectua une pression supplémentaire, dans un craquement horrible, les épaules ensanglantées du marines se déboîtèrent alors qu'il tombait à terre dans un cri presque bestiale, tombant inconscient sous le choc de la douleur












___Le 3ème quand à lui... était encore différent des deux autres, dans le sens ou il ne s'agissait pas d'un lui, mais d'un elle et que ce elle était légèrement plus gradé que les autres. Et surtout parce qu'autour d'elle, il y avait comme une sorte d'aura. Cette demoiselle tenait dans ses mains, absolument aucune arme. Elle avait rengainé le katana avec lequel elle se battait précédemment et sans se presser sortait de sa poche un jeu de carte qu'elle enclencha dans une petite machine à son poignet.  Des cartes... ? DES CARTES ? Nan mais sérieux, elle comptait faire quoi avec des cartes.  La réponse ne se fit pas attendre bien longtemps étant donné qu'une première cartes fusa de sa main pour allez vers Belle, qui par méfiance s'écarta de la trajectoire d'un bon. Quand elle vit que la ou atterrit la carte une explosion eut lieu, la demoiselle comprit presque aussitôt qu'il ne valait mieux pas se prendre une de ces cartes de plein fouet. Et encore, si c'était tout, Une seconde carte trancha l'air, mais cette fois, si au lieu d'exploser, elle trancha tout simplement en deux une des branches de l'arbre. Alors en plus de ça, Ces cartes avaient plusieurs caractéristiques, ce qui risquait d'être fort embarrassant. Prenant sa respiration, Belle se mit à courir à toute vitesse pour éviter le flot de cartes qui se mit à déferler de l'appareil de la femme, pire qu'une gatling, les cartes se ruaient vers elle avec une précision et une vitesse hallucinante, si elle décèlerait ne serait-ce qu'un instant, notre rouquine était belle et bien fichu. Cependant, comme tout arme à distance, il y a un petit « Hic » Ce petit Hic, se nomme munition, et une fois son paquet de cartes finis elle dut cesser le feu quelques instants pour fouiller à nouveau dans sa poche. C'était le moment ! Du moins c'est ce qu'elle pensait. Alors que la demoiselle se ruait sur son adversaire pour en finir une bonne fois pour toute elle fut stopper nette à deux mètres d'elle. Dans l'incapacité de bouger, ses deux pieds étaient fermement accrochés au sol, et il n'y avais pas moyen de les décrochés. Pourquoi ? Car la marine avait profité des trous causés par son collègues précédent pour avoir un sol uniforme, pas comme le sable, mais comme de la roche, sur lequel elle avait pu poser des cartes qui libéraient sur leur deux faces une colles extra forte, une face se collant à la roche et la seconde se collant au pied de notre héroïne, qui ne pouvait plus bouger. Au moment ou Belle compris ce qui lui arrivait, son ennemie avait déjà rechargé un nouveau jeu de carte et tira en l'air tout ce jeu, juste au dessus de l'ex-détenue qui put voir toutes les cartes redescendre droit vers elle comme une nuée de flèche. Bien qu'incapable de bouger, elle dégaina ses deux lames courbes et commença à écarter les cartes unes à unes , des cartes en métal d'après le bruit de chaque choc. Certaines allèrent exploser un peu plus loin tandis que d'autres. Se plantaient tout simplement dans le sol. Belle ne s'arrêtait pas de donner des coups de sabres en tout sens afin qu'aucune de ces nombreuses cartes ne la touche, un travail laborieux qui commença à l’essouffler, et à peine entrevit elle la fin de ce paquet de cartes que la marine tirait un nouveau paquet en l'air, à nouveau victime d'une pluie mortelle, Belle dut se débattre à nouveau, tout en essayant  de décoller ces pieds de cette foutue glue, mais il n'y avait rien à faire, elle aurait pu découper le sol, mais elle n'avait pas le temps avec toutes ces cartes qui s'abattait sur elle. C'est alors qu'elle eut une idée. Alors que les dernières cartes s’abattaient sur elle et que la marine s'apprêtait à refaire feu. L'ex corsaire orienta se lame de façon à ce que l'une de ces cartes  soit déviée droit vers la marine la traversant de part en part jusqu'à la colonne vertébrale ou la carte se logea. Laissant la marine tomber à terre dans une gerbe de sang, dans tous les cas, si elle avait besoin d'une Sympathectomie, c'était chose faite, vu la taille de la carte, ses ganglions sympathiques avaient très certainement été tranchés dans la foulée. De son coté, il ne restait presque plus personne à abattre.







_______________________________________________________
 


Dernière édition par Belle Wind le Lun 23 Juin - 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Chapitre 6: Ô Sweet Liberty [terminé] Lun 16 Juin - 20:51


Douce liberté !


Feat belle wind




Immédiatement après avoir donné leur leçon aux marines, Mephisto regarda Belle pour se présenter. Elle avait l'air un peu étrange, à la fois tellement différente mais quelque part, il se sentait rassuré de sa présence. Elle semblait indifférente de l'aide qu'il lui a donné, il n'aurait probablement pas dût. Par la suite, soudainement, elle lui trancha la gorge. Voyant tranquillement sa tête tomber au sol, il se régénéra rapidement grâce aux flammes. Elle avait déclarée qu'il était un Logia, chose qu'il savait déjà, mais elle avait aussi dit qu'elle en savait un peu à ce sujet puisqu'elle vient du Shin Sekai. Mephisto se gratta la tête, ne sachant pas vraiment ce qu'est le Shin Sekai, mais ce mot lui disait quelque chose. Elle disait avoir une dizaine d'années de plus que lui et qu'elle avait de la connaissance. Mephisto était bien embêté de toute cette histoire, aurait-il aidé quelqu'un de bien plus fort que lui ? Il se le demanda un petit moment. Juste après, sans lui laisser le temps de se questionner davantage, elle déclara qu'il devrait se priver d'utiliser ses pouvoirs sur cette île car étant navigatrice, elle aurait quelque chose à chercher sur cette même île. Il aurait pu s'excuser mais bon, difficile vu le peu de temps qu'elle lui laissait comme parole. Belle l'informa ensuite sur ses intentions, elle désirait chercher une grande bibliothèque rempli de bouquins. C'était assez intéressant, il avait soif de connaissance également. Mephisto décida alors de la suivre tout simplement.

Quelques pas en sortant de la taverne, Mephisto entendit un petit bruit sortant du sac de Belle. Une sorte d'épée prit la parole. Décidément, le jeune pirate était de plus en plus intrigué envers celle-là. Si elle sait naviguer, l'avoir à bord l'assurerait sur son avancée vers les mers ! Il sourit d'ambition et réfléchit déjà à lui accorder une place dans le navire. Plongé dans les pensées de ses plans, il fut interrompu par ce qui semble être une sorte de sabre parlant. La jeune dame nommée Belle Wind lui présenta alors son épée. Son épée lui dit alors qu'elle est enchantée.

"Oh ! Une épée parlante ! Toi aussi tu sais naviguer ?" - Demanda-t-il.

Suite à sa réaction, Belle Wind lui demanda ce qui l'amène sur l'île en affirmant qu'il était temps qu'ils fassent connaissance. Ne sachant pas trop quoi lui répondre, il devint alors simplement naturel.

"Hmmm, je cherches des informations sur ce monde ! Parce que je veux devenir un grand pirate et trouver les dragons célestes pour tous les buter !" - Affirma-t-il sans retenue.

Il était assez sérieux, enfin, on a surement du mal à le prendre au sérieux, lui qui ne connait pas grand chose du monde mais qui, tout de même, parle de buter les dragons célestes. Elle semblait souriante et sympa, il devrait clairement la recruter, pensa-t-il alors à ce moment précis. Ils entrèrent alors dans la bibliothèque géante après avoir admiré un peu l'île en question. La suivant toujours, il voulait savoir ce qu'elle planifiait de faire. Ne remarquant pas le regard de Belle changer, il regarda également les livres dans les étagères. Il n'avait rien trouvé de bien intéressant durant les temps qui suivirent. Puis, lorsqu'il vit la jeune femme venir vers lui, ils furent interrompus par le haut parleur. La marine semblait demander que Belle Wind se rende et voulaient la ramener à ... Impel Down ? Pour Mephisto, c'était des conneries, il ne savait strictement rien de ce qu'est Impel Down et encore moins de quels crimes que Belle aurait pu avoir commis. Mephisto resta alors silencieux en regardant Belle Wind. Elle sortit alors, suivit de Mephisto qui courrait après elle. Sortant soudainement tous les deux de la ville, elle fit face aux mortiers et se mit déjà au combat. Pourquoi est-ce qu'elle se bat ? Mephisto aurait plutôt proposé de s'enfuir, mais bon, la dame a demandée un combat, Mephisto ne va pas se dégonfler ! Elle lui dit alors qu'elle l'avait prévenu, mais de quoi ? Mephisto n'avait pas spécialement fait attention. Il n'avait pas non plus intérêt à se battre de son plus fort non plus. Il avança alors vers la gauche en plaçant ses mains devant lui.

"Little Boy !"


Il dirigea ses attaques vers les marines, les flammes se dirigèrent vers la mer après les avoir brûlés. Ceux-ci gémissent alors en se roulant au sol en espérant éteindre les flammes. Mephisto n'avait pas l'intention de les laisser mourir pour rien non plus, il les ramassèrent un à la fois pour les jeter à la mer qui n'était pas loin. Ceux-ci furent alors mis K.O. en coulant dans l'eau et le restant des soldats tentèrent d'appeler des renforts. Mais ils n'ont pas pu le faire, Mephisto leur vola le Den Den Mushi de force, ceux-ci coururent plutôt pour récupérer leurs camarades dans l'eau avant qu'ils ne se noient. Suite à sa victoire rapide, Mephisto s'assit sur le bord en observant le combat de Belle, elle semblait avoir énormément de potentiel et il le voyait. Cependant, Mephisto n'appréciait pas trop la façon de faire de Belle, elle semblait les torturer et il avait très envie de l'arrêter. Cependant, ignorant ce que Belle a comme haine envers ceux-ci, il se contenta d'observer. Un dernier soldat pointa son fusil vers elle afin de tirer sur elle au moment où elle finit son combat, mais Mephisto tira sa main en feu pour brûler et bousculer le pauvre soldat dans l'eau. Mephisto assista alors au spectacle de sang devant lui, sans rien faire, se souvenant juste des gladiateurs esclaves sur l'île des dragons célestes. Cependant, les bruits étaient nouveaux pour lui. Dans l'arène des gladiateurs, Mephisto n'entendait jamais de cri de douleur, les grands esclaves, les plus jeunes, tous considéraient les cris comme un signe de faiblesse et de déshonneur. Mephisto soupira à cette idée, décidément, les soldats de la marine étaient bien faibles d'esprit, ils n'ont rien à voir avec les compagnons esclaves malgré le fait que ceux-ci aient été nourris et entraînés surement par de bon matériaux.

Soupirant après que Belle ait vaincu le troisième adversaire, il créa un mur de flammes pour la séparer du restant des soldats juste avant d'utiliser ses flammes pour tous les propulser dans l'eau. Il soupira et éteignit les flammes qui n'ont rien brûlé de bien grave. Soupirant vers elle, il s'avança et lui tendit le Den Den Mushi.

"Je ne sais pas quel est le soucis que tu as avec ces gens-là, mais tu ne crois pas que c'est de la violence inutile ? Ils ne peuvent rien contre nous de toutes manières. Regarde, ils s'enfuient en ce moment même vers leur bateau pour probablement appeler des renforts. Si tu veux, deviens pirate et rejoins mon navire ! Je te montrerais tout le plaisir du chat et la souris avec les marines, tu vas voir, c'est beaucoup plus amusant !" - Déclara-t-il en souriant.

Mephisto s'avança alors un moment avant d'entrer dans la forêt, suivit par Belle. Il se dirigea rapidement vers l'arbre centrale.

"Tu m'as demandé ce que je fais ici ? Je cherche sur les îles des gens qui s'y connaissent en ce monde et qui partagent la même ambition que moi ! Si tu souhaites également du mal au gouvernement, mais c'est au sommet qu'il faut frapper !" - Dit-il en faisant référence aux dragons célestes. "Tu veux pas m'aider à les voir morfler ?" - Demanda-t-il de nouveau en souriant.

Mephisto et Belle arrivèrent alors devant l'arbre centrale, les indigènes les entourèrent, bien décidés à les aider sur ce coup-ci contre la marine, ils semblaient plus amicaux désormais envers Mephisto. Le jeune pirate blond leva alors les yeux vers l'arbre géant.

"Mais avant, je dois régler le problème de nourriture de mes nouveaux amis ..." - Fit-il, observant les nids d'oiseaux.




(c)Kazu de C.G
Revenir en haut Aller en bas
Belle Wind
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Messages : 184
Localisation : South Blue
MessageSujet: Re: Chapitre 6: Ô Sweet Liberty [terminé] Mar 17 Juin - 10:10















___Son visage était moucheté de gouttelettes du sang de ses adversaires précédents. Etant venu à bout de ces derniers, elle s’empressa de s’essuyer le visage avec le bout de sa manche avec un dégoût non dissimulé. Au même instant, du coin de l’œil, elle aperçu un autre marine qui s’apprêtait à lui tirer dessus, mais Mephisto s’en débarrassa d’une attaque enflammée et fit dégager tous les autres à l’eau, par une chance incroyable, la végétation ne pris pas feu malgré toutes les attaques qu’il avait pu envoyer pour balayer les ennemis. Son regard rubis balaya la zone de gauche à droite puis de haut en bas afin de vérifier si aucun marine embusqué ne restait dans le coin.


-Light, tu vois encore des marines aux alentours ?

*Non, tous en train de fuir*


La luciole s’était envolée depuis quelques instants et balayait l’île en hauteur afin de s’assurer qu’aucun tireur embusqué ne tente d’assassiner la fille de son amie de par les hauteurs. Plus sereine après l’affirmation de son acolyte, , la demoiselle se permit de souffler un bon coup avant de rengainer ces armes, après les avoirs préalablement nettoyer avec la chemise d’un des marines aux sols. Ce fut au tour de Mephisto de parler, et ceci pour lui faire des reproches, bien que cela ne lui plaisait guerre, il n’avait pas l’air d’être un mauvais bougre et n’en connaissait très surement juste pas assez la vie pour comprendre al cruauté de ce monde et n’avait très certainement pas évolué dans le même état d’âme qu’elle, qui avait du tué, pour ne pas être tuée.


-Le problème n’est pas qu’ils puissent ou qu’ils ne puissent pas, sans exemples, il n’aurait pas lâché l’affaire, je sors d’Impel Down, Mephisto, la plus grand prison du gouvernement. Les marines ne me lâcheront pas aussi simplement, et si eux ont l’occasion de me tuer, ils n’hésiteront pas le moindre instant. Ils nous auraient suivi sans relâche, maintenant qu’ils sont en fuite, ils vont certes appeler des renforts, mais le temps qu’ils arrivent, cette fois ci nous auront le temps de fuir plus convenablement.









___Par la même il lui demanda si elle voulait faire partie de son équipage… Elle ne savait pas trop… Ce qu’elle comptait faire, s’était se venger de Jeff, toutes ces années à Impel Down, elle n’avait pensé qu’à ca. Mais pas un seul instant elle n’avait imaginé cette chose : Et si Jeff était mort ? Après tout, si Dan y était passé, il y avait peu de chance que son ancien capitaine survive à l’attaque du Colonel Conor. Et même s’il l’avait fait, il aurait très bien pu périr au cours des dernières années qui s’étaient écoulées et pendant lesquelles elle avait croupi au fond de sa prison sous-marine. Après tout, son envie de vengeance n’était même pas fondé, elle ne savait même pas si son désir si ardent avait un aboutissant. Alors ne se trompait elle pas ? Dorénavant elle était libre ! Libre et n’avait pas à être esclave d’une quelconque vengeance qui serait peut être sans but. Si Jeff était encore vivante, elle l’apprendrait bien assez tôt, et aurait tout le temps nécessaire pour le rejoindre et lui botter le cul, de plus, Jeff  n’était pas seul. Il allait falloir des amis à Belle pour venir à bout de cette raclure s’il était encore en vie. Mais était-elle prête à faire de nouveau confiance à quelqu’un. Jeff était la première personne qu’elle avait rencontré, il lui avait tout appris sur ce monde et l’avait recueillit, il était son bienfaiteur et pourtant l’avait trahit. Le blondinet devant elle l’avait aidé par deux fois. Et lui avait sauvé la vie avec le dernier marine, mais pouvait elle lui faire confiance, pouvait elle lui faire assez confiance pour devenir membre de son équipage. Se mordillant la lèvre inférieure, la demoiselle à la crinière de flammes se posait des tonnes de question. Sa tête était en ébullition, depuis son évasion elle n’avait pas eu une seconde pour réfléchir, pour se poser et remettre els choses en ordre dans sa tête. Mais alors qu’elle plantait ses yeux pourpres dans ceux de Mephisto elle ressentit une sorte d’innocence et de gentillesse qu’elle ne pouvait nier, rien que ses dernières paroles  respiraient la naïveté.  Il était jeune et n’avait pas l’air d’avoir idée du monde… Elle ne pouvait laisser un si jeune homme s’embarquer sur les mers sans une bonne connaissance de ces dernières, ce serait l’envoyer à une mort certaine. Peut-être était-ce parce qu’elle était fatiguée, mais Mephisto avait su la toucher. Alors oui, elle accepterait. Alors que son regard pétillait à la promesse d’une nouvelle vie de liberté, elle tendit sa main à Mephisto :


-Bien…J’accepte de rejoindre ton navire, tu m’as sauvé la vie, m’as aidé sans même me connaître,  et si je te laissais repartir sur les mers sans quelqu’un de plus terre à terre, je serais une bien mauvaise personne, Hihi.


Elle lui offrit un nouveau sourire. En attendant qu’il saisisse sa main :


-De plus, si tu deviens mon capitaine, j’essayerai de suivre tes principes et de ne pas t’offrir le même spectacle que précédemment, cependant, sache qu’après avoir passé plusieurs années à Impel Down, des séquelles sont encore présentes et je ne peux rien te promettre, seul le temps aura ses effets. De plus je veux que tu saches qu’en me prenant dans ton équipage, c’est aussi un grand risque que tu prends, une part d’ombre et un danger sous jacent. Je ne sais pas pourquoi, mais quoi qu’il me soit arrivé, les gens autour de moi ont toujours mal finit. Je n’apporte rien de véritablement bon…


Elle baissa le visage et son regard s’assombrit à la pensée de Dan et Andrew.













___Finalement, ils firent route vers l’arbre principal, Belle avait pris avec elle un petit sac remplit des lames de ces marines, elle comptait les trier plus tard afin de voir lesquelles seraient de bonne facture. Mais elle sentit les problèmes arrivés lorsque les indigènes de l’île les entourèrent, armes à la main, mais ce n’était pas eux qu’il semblait vouloir combattre, mais les marines qui tentaient de revenir à la charge, décidément… C’était une aide non négligeable. Il lui parla finalement de ses ambitions et de son but ici. Tout ce qu’il dit lui fit étouffer un petit rire derrière ses longs doigts, non pas qu’elle trouvait ca drôle, mais ambitieux et drôlement courageux venant de la part d’un jeune homme comme lui. Après tout, elle ne connaissait rien de son histoire.

-Et bien… Disons que le Gouvernement n’est pas mon principal ennemi et surtout je respecte ceux qui peuvent s’engager dans la marine, ils peuvent le faire pour des raisons louables. Cependant, le sommet… Les Dragons Célestes… Disons qu’il y a quelques années  j’étais révolutionnaire et ai du infiltré la marine. Et ce que j’ai pu y voir… Les Dragons célestes méritent vraiment que quelqu’un leur règle leur compte, je suis donc de la partie.


Ce jeune homme était vraiment de plus en plus intriguant et Belle venait à se dire que le voyage à ses cotés pourrait être des plus amusant. Le sourire jusqu’aux oreilles, la rouquine ne s’était pas sentit aussi bien depuis des années.


-Sinon Meph… Je suis désolé de t’avoir tranché la tête tout à l’heure, J’avais la certitude que tu étais un Logia, mais vois-tu, comme je te l’ai déjà dit, Impel Down peut laisser des séquelles. Là bas, il faut être violent si on veut sauver sa peau et se faire respecter, surtout quand on est une femme comme moi… Si tu vois ce que je veux dire.









___Après que la discussion ait pris place,  Le jeune pirate  dit qu’il avait des amis à nourrir. Effectivement, Belle avait pu constater ce problèmes, les oiseaux géants qui parsemaient le ciel de cette île ne devaient laisser guère de nourriture aux pauvres indigènes qui habitaient ici, et c’était surement pour cela que malgré cette bibliothèque et toutes leur connaissance, ces derniers ne pouvaient se développer suffisamment et en venait à chasser même la viande humaine.  Levant les yeux Belle aperçu les oiseaux tournoyer autour  de l’énorme arbre central.


-Je dois t’avouer que le livre que j’ai recherché n’était pas qu’une carte de South Blue, mais aussi pour me confirmer quelques choses, sur le pourquoi j’avais déjà entendu parler de cette île. C’était une histoire parlant d’un trésor cacher par un ancien pirate ici même. Le carnet que j’ai feuilleté était le carnet de bord de ce pirate qui déclarait : « Lorsque la tombe m’emportera, mon or subsistera, protéger par les plus féroces des gardiens, les maîtres des cieux  des mers du suds ». Je pense qu’il n’y a pas beaucoup de mal à s’imaginer que les maîtres des cieux dont il parle s’agit de ces gros piafs. Donc on peut faire d’une pierre deux coups en chassant quelques uns de ces oiseaux pour les indigènes et par la même trouver le trésor de ce pirate, qu’en penses tu ?















___Levant ses yeux vers le ciel, Belle aperçu la luciole aux ailes bleues nuits et l’appela :


-LIGHT ?! TU AS TROUVE ?


*Oui, c’est bon, c’est par… AHHHHHHHHHHHHHHHHHH*


-Light ? Light ? LIGHT !!!? Bon Mephisto, je crois même qu’on fera une pierre trois coups, il faut aussi que j’aille sauver mon amie, on se retrouve là haut ?


Elle lui fit un clin d’œil et fit un bon impressionnant malgré sa carrure gracile, elle semblait porter par le vent et jouer avec lui, sa chevelure dansant gracieusement autour de son visage et son rire mélodieux s’évaporant tel un songe , arrivée au sommet de son saut, elle saisit une des lames dans son sac et la planta dans l’arbre de sorte à ce que le plat de la lame soit du coté haut, qu’elle puisse prendre appuis dessus et sauter à nouveau. Elle avança ainsi lame après lame, espérant que Mephisto était bon acrobate ou qu’il trouverait une autre façon de grimper. Il fallut bien une dizaine de minutes à la belle avant d’atteindre le sommet  de l’arbre, sommet encore plus vaste que le village des indigènes et qui servait de nids à ces oiseaux de malheur. Alors qu’elle se posait à nouveau sur un appui fixe, un oiseau chuta droit devant elle le choc la faisant tomber droit sur les fesses. Au milieu de l’estomac de l’animal criant à l’agonie, un trou fumant et sanguinolent. Finalement, devant elle, une petite chose se mit à virevolter.


*Et bien, encore heureux que je ne vous ai pas attendu, sinon j’aurai eu le temps de me faire digérer une bonne dizaine de fois.*


-Tu es vivante, de quoi tu te plains hihi.


*Nyah Nyah Nyah*


Se penchant en direction de Mephisto qui était un peu plus loin, elle l’interpella en montrant l’oiseau mort du doigts.


-ET BIEN JE PENSE QU’ON A NOTRE PREMIERE PROIE. JE TE LAISSE CHASSER LES AUTRES, JE NE SAIS PAS COMBIEN TU EN VEUX, JE PARS RAPIDEMENT AVEC LIGHT POUR TROUVER LE TRESOR ET JE TE L’ENVOIS POUR TE GUIDER QUAND ON AURA MIS LA MAIN DESSUS.








___Traversant les nids à pieds, cette quête aurait été facile si seulement les oiseaux ne s’y étaient pas mêlés. Effectivement, ces bêtes emplumées, n’avaient pas l’air de réellement apprécié l’intrusion des humains sur leur territoire. Et non seulement Belle n’avait pas  de temps à perdre avec eux, mais en plus de ca elle ne comptait pas décimer l’écosystème de cette sublime île et au lieu de se battre la pirate esquiva les attaques qui lui étaient portée, esquivant de peu la chute grâce à une lame bien plantée dans l’écorce  et un saut pour se remettre pied à terre. Sa course folle dura pendant quelques minutes avant que Light ne s’arrête devant une sorte de levier.  Alors que la Valkyrie s’approchait pour actionner ce dernier, un oiseau fondit sur elle en piqué et elle vit finalement rouge. Esquivant l’attaque d’un bond en arrière elle redescendit, son pied gauche en avant tout en donnant une impulsion, et fondit droit vers le crâne de l’oiseau encore au sol. Le coup de pied l’envoya droit au tapis.


-VOUS ALLEZ ME LAISSER RESPIRER DEUX MINUTES BORDEL.


Devant l’apparent énervement de Belle et les petites runes bleues peu luminescentes qui commençaient à se dessiner sur le corps de cette dernière les bestioles restèrent à l’écart quelques secondes, permettant à la dryade d’activer le levier. Une trappe, assez grosse pour laisser entrer deux hommes s’ouvrit un peu plus loin, elle sauta dedans avant d’être à nouveau agresser par ces oiseaux de malheurs et envoya Light chercher Mephisto.














Light

___La petite luciole bleutée fit exactement le chemin inverse, mais moins clémente que son amis, elle se permit de bruler les plumes de quelques uns de ces poulets géants. Passant en rase motte à une vitesse hallucinante, son petit corps d’une chaleur extrême fit bruler les plumes qu’elle toucha, faisant s’écarta les bête dans un râle de douleur et lui laissant le champs libre. Ses ondes balayant le repère des piafs, l’arme sous forme d’insecte recherchait le blondinet qui était en train d’en découdre avec leur futur repas. Accélérant la cadence, Light se mit à battre de ses ailes d’acier à une vitesse hallucinante, et ne s’arrêta pas pour contourner un de ces oiseaux, au lieux de ca, de petites boules bleues nuits se formèrent au bout de ses ailes et partirent comme des balles blessant l’oiseau sans le tuer, mais le fit tituber, dégageant le passage à la petite luciole et lui permettant de continuer sur sa lancée plein gaz. En moins de 3 minutes elle arriva à bon port se montrant devant son futur capitaine :


*Vient on a trouvé, une sorte d’antichambre taillée à même le bois, suis moi !*


Elle repartit à vive  allure sous les regards maudissant des créatures célestes qui cette fois ci s’écartèrent sur la route du petit insecte qui finalement revint aux coté de Belle.






_______________________________________________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Chapitre 6: Ô Sweet Liberty [terminé] Mar 17 Juin - 15:29


Sweet Freedom


Feat Belle Wind




Mephisto entendit alors son discours sur le fait qu'elle allait rejoindre son équipage. C'était intéressant qu'elle accepte. Il entendit alors son histoire au complet à propos de ses compagnons d'armes. Restant donc respectueusement silencieux durant ce petit moment, il continua à marcher à ses côtés. Elle avait dit que devenir membre de son équipage pourrait l'empêcher de continuer ce genre de scènes. C'est vrai que Mephisto n'aimait vraiment pas que l'on maltraite les faibles. Même si la marine et les pirates, c'est le chat et la souris, pour Mephisto, le mot force signifie tout autre chose. Il remarqua cette fois l'expression de la jeune dame s'assombrir de nouveau en pensant à son passé. Elle parlait de séquelles de Impel Down. Elle venait également de l'informer sur le fait qu'il s'agit là de la plus grande prison du gouvernement. C'était intéressant, mais Mephisto n'y prêta pas plus attention, maintenant que Belle fait partie de son équipage, il n'allait pas essayer d'y entrer, surtout pas si ça pourrait rappeler de mauvais souvenirs à Belle. Il prit alors seulement le temps de lui dire sa version des faits.

"Il ne suffit que d'un seul homme pour envoyer un message, tu n'avais pas à faire autant d'exemples." - Déclara-t-il.

N'étant pas spécialement satisfait de sa réponse, il poursuivit pour donner une nouvelle conclusion à sa phrase.

"Je ne suis pas certain de ce que j'avance mais ... sache que si tu ressens de la souffrance, je serais là pour compatir ! Mais le plus important dorénavant, c'est de regarder ce que tu peux construire dans l'avenir." - Fit-il en lui caressant la tête d'un air serein et rassurant.

Elle lui dit par la suite qu'elle n'en voulait pas spécialement au gouvernement ni à la marine et aussi qu'elle a forcément dût se battre pour survivre et tout. Elle disait aussi qu'elle était d'accord avec lui pour buter les dragons célestes et qu'elle attirait le danger. Mephisto, encore une fois, répondit sans hésitation.

"Ne t'inquiète pas, le danger, j'ai bien l'intention de l'affronter si je veux tuer tous les dragons célestes ! Si le monde t'a fait souffrir, alors il est hors de question que je me mette à faire partie de ce monde ! Non ... je le combattrais ... et je créerais mon propre monde !" - Déclara-t-il.

Soupirant alors et saisissant sa main pour les serrer un moment, ils entrèrent dans la forêt. Mephisto ne fit pas vraiment attention au fait qu'elle l'ait tranché ou quoi que ce soit, mais préférait tout de même la rassurer.

"Ne t'en fais pas pour tes séquelles, je resterais près de toi pour m'assurer que tu ne fasses pas de mal aux gens innocents à cause de ces séquelles !" - Fit-il.

Il sentait qu'il parlait un peu trop, mais c'était aussi parce qu'il s'amusait, au fond. La découverte de cette île, une nouvelle nakama, ce monde a encore tant à offrir à Mephisto. Elle lui fit ensuite part de ses plans qui consistaient à découvrir un petit trésor sur l'île. Le trésor étant pas trop son truc, Mephisto hocha tout de même la tête, peut-être que le trésor renfermait autre chose que de la richesse et des choses de valeur. D'autres choses comme des armes ou des secrets ! Continuant à avancer et arrivant vers l'arbre centrale, ils pouvaient voir de gros oiseaux planer. Elle planta alors ses lames dans l'arbre après avoir entendu Light, son sabre, parler. Mephisto ne comprenait pas trop, il voyait pas très bien en haut mais pouvait s'apercevoir que Belle grimpait à l'arbre en question. Mephisto fit pour sa part quelques bonds sur les branches de l'arbre pour monter rapidement vers une des branches géantes où il y avait un nid d'oiseau. Il était plus qu'acrobatique, c'est un ninja ! Il prit alors les oeufs géants du nid pour les descendre un par un et les offrir aux indigènes en bas, créant un petit feu de camp pour cuire les oeufs avec ceux-ci. Faisant plusieurs aller-retour, il a pu ramener au moins une bonne trentaine d'oeufs en tout. Ayant terminé avec les préparatifs, il regarda Belle qui semblait avoir trouvée une entrée dans l'arbre géant. La suivant alors jusqu'à celle-ci, il entra après elle.

"C'est là que se trouverait le trésor ? Autant que je te le dise tout de suite, je ne crois pas être intéressé par son contenu, je ne suis intéressé que par l'entrainement de la chasse, alors tu peux garder le trésor et en faire ce que tu veux." - Fit-il.

Souriant alors de confiance, ils entrèrent tranquillement dans l'entrée. La porte se referma derrière eux mais Mephisto eut le temps de ramasser une petite branche de bois et l'allumer pour en faire une torche et regarde Light illuminer à son tour.

"Pratique." - Fit-il en la complimentant.

Ils s'avancèrent alors et remarquèrent des sortes de dessins sur les murs. Les dessins parlaient d'une grande vache des mers qui avalaient les indigènes et qui semblaient avoir dévoré tous les grands poissons dont les oiseaux étaient fous. En avançant un peu, il semblait y être dessiné que depuis, les oiseaux se sont mis à chasser les animaux terrestres pour se nourrir. Le dessin suivant était dessiné un peu moins bien, comme si la personne qui l'avait dessiné tremblait. C'était une illustration de la vache des mers qui semblait être attiré par une forte lumière sur l'île. Mephisto ne comprenait pas trop pour la lumière mais regarda alors Belle pour finalement trouver une sorte de petite chambre, une chambre qui semblait être la dernière au fond de cette "grotte". Il ouvra alors en y entrant. Rien n'était vivant, tout était si sombre et cela puait d'autant plus.

"Le trésor, c'est pas plutôt un piège pour nous intoxiquer ?" - Dit-il pour faire de l'humour, en voyant une table avec quelques boîtes dessus et des livres couverts de poussières.




(c)Kazu de C.G
Revenir en haut Aller en bas
Belle Wind
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Messages : 184
Localisation : South Blue
MessageSujet: Re: Chapitre 6: Ô Sweet Liberty [terminé] Jeu 19 Juin - 6:14


















___Belle, Emerveillée comme une enfant suivait des yeux sa luciole de partenaire qui illuminait une les murs pour elle, observant minutieusement les dessins, elle commençait à se faire une idée de ce qui se passait sur cette île. Cependant, et malgré son émerveillement, la demoiselle restait sur ses gardes, malgré le fait que cette cachette était quelque chose d’incroyable, les chances que c’est endroit soit sur à 100% étaient minces. Ce pirate ne se serait pas embêter à cacher son trésor sous les nids si bien garder pour le laisser si facile d’atteinte. Il y avait très certainement des pièges, ou des pièces secrètes où était caché le véritable trésor. S’enfonçant un peu plus dans l’obscurité, la dryade, excité et méfiante à la foi regardait ou elle mettait les pieds. Ayant été élevé sur une île nocturne ses petits yeux pourpre lui permettait de voir relativement bien dans cette obscurité étant trop éloigné de Mephisto pour profiter de sa torche. Ils traversèrent ainsi plusieurs corridors et plusieurs pièces pour finalement se retrouver dans une grande pièce circulaire, ce fut Mephisto qui tomba dessus en premier et l’odeur qui s’en dégageait était immonde. Agressant les narines de la nymphe cette odeur ressemblait à celui de la putréfaction. Elle s’avança la première dans cette pièce au milieu de laquelle se trouvait un coffret. Et étouffa un haut le cœur, cette pièce était jonché de squelette et de cadavres encore pourrissant. Se concentrant sur les morts et l’odeur, elle en avait presque oublié de faire attention là où elle mettait les pieds. Cependant, lorsqu’elle s’en rendit compte, il était trop tard. «*CLIC* » Son talon venait d’enfoncer une petite dalle dans le sol, la foire commença. Ce fut tout d’abord une volée de flèche que la demoiselle se dut d’esquiver :


-LIGHT !

*tout de suite !*









___La luciole se métamorphosa en sabre double qu’elle fit tournoyer autour d’elle afin d’arrêter les salves de flèches les unes après les autres. Cependant, comme si ce n’était pas assez, c’était l’agilité de la demoiselle qui fut mise à l’épreuve par la suite, des pieux sortirent tout d’abord du sol qu’elle dut esquiver d’un salto arrière, bien que l’un de ces pieux abima sa magnifique cape et fit une petite entaille sur son épaule qui commençait déjà à se résorber.*CLIC* Lors de son atterrissage, un nouveau mécanisme s’activa et cette fois ce fut de petite scie rotative qui sortirent dans un mouvement de va et viens sur une distance de deux mètres, elle fit un pont pour en esquiver une qui l’aurait traversée de tout son large s’il ne s’était pas laissé tombée en arrière, puis se mit en équilibre sur ses mains en envoyant ses jambes en l’air alors que cette même scie se résorbait et qu’une autre sortait au niveau de ses jambes. Faisant une pompe sur ses mains, elle profita de l’impulsion pour se propulser en l’air  sur le manche en métal d’une de ces scies et sauta à nouveau avant qu’elle ne se résorbe, arrivé à terre, elle fit un dernier tour sur elle-même afin que son dos ne soit pas blessé par l’extrémité des dernières scie et se trouvait enfin hors de danger. Mephisto de son coté ne se souciait guère de tous ces pièges qui ne l’atteignait pas du à son état de logia. Cependant notre héroïne n’avait pas véritablement le temps de se reposer sur ses lauriers puisqu’une énorme hache se décrochait du mur à une vitesse hallucinante pour la trancher en deux. Light ayant reprit sa forme de luciole lors de l’activation des pieux, elle n’aurait ni le temps de dégainer ni de saisir la luciole pour parer. Fermant les yeux, elle resta immobile un instant. Fit le vide dans son esprit et calibra sa respiration qui se fit lente, calme et sereine. Au dernier moment, elle rouvrit ses yeux, et alors que la lame s’approchait dangereusement, elle saisit cette dernière entre la paume de ses deux mains, fit entrainer par l’élan sur quelques centimètres et finalement stoppa la hache géante qu’elle put finalement lâcher.  Elle examina le reste de la salle sombre pour finalement souffler tout en déclarant :


-Et bien… On dirait que c’est finit, décidément, pour un trésor, il est sacrément bien gardé. Je me demande bien ce qui peut se cacher ici. Ca doit être agréable d’avoir ton genre de fruit dans ce genre de situation non ?


Elle rigola doucement comme si elle ne venait pas du tout de frôler la mort, puis remit ses cheveux en place avant de se rendre compte d’où elle avait atterrit. Son pied droit était  encastré dans la poitrine en putréfaction d’un des cadavres. Le cri qu’elle poussa avec atrocité en s’en rendant compte aurait rendu sourd le plus entendant des hommes. Le cri du retentir jusqu’au bout de l’île tellement elle était dégouté par l’horreur de la situation, elle faillit même tourner de l’œil, mais elle n’oubliait pas le trésor, seule motivation qui la laissa consciente.














___Ayant reprit le contrôle de son corps tremblant, malgré la chair de poule qui lui restait de l’effroi précédent, la demoiselle se rapprocha du coffret métallique au milieu de la salle. D’un coup d’une de ses lames elle trancha le cadenas qui le tenait ouvert et l’ouvrit, Mephisto à ces coté. Et en sortit une petite boule de verre cerclé d’or et de diamant, elle serra cet artefact contre elle :


-Parfait ! Il marche encore, c’était ce que je cherchais.


Elle montra son  petit truc à son nouveau capitaine qui la regarda incrédule :


-Ah, tu sais pas ce que c’est. Disons qu’avant que je ne te rejoigne, je comptais rejoindre GrandLine. Mais sur cette mer,  du aux champs magnétique, les boussoles normales ne marchent pas, il faut naviguer avec ceci, c’est un Log Pose, et à moins d’être sur Grand Line il est assez dur de s’en procurer un pour un Hors-la-loi.


Reportant son attention au coffre, elle remarqua deux boules noires qui apparemment pouvait se déployer, mais elle ne comprenait pas comment. Elle les embarqua dans une des petites sacoches accrochées à sa ceinture de couteau de lancer des fois qu’elle y trouve un jour un intérêt.


-Je sais que rien ne t’attire dans un trésor, mais tu devrais toujours jeter un coup d’œil s’il y a quelque chose qui t’intéresse, d’ailleurs, il n’y a pas d’argent dans ce trésor, je suis déçu, moi qui pensait que j’allai pouvoir refaire ma garde robe.









___Belle fit un petit peu la moue avant de se reprendre apercevant une porte du coin de l’œil, elle se rua sur cette dernière dans l’espoir d’y trouver l’argent tant espérer. Car de ses affaires, Jenny n’avait pu lui restituer que ses couteaux et quelques affaires, mais rien de bien génial. L’ouvrant dans la foulée, elle fut interpellée par ce qu’elle put apercevoir : Une salle pleine de machines apparemment  complexe et assez ancienne. Décidément, la technologie de cette île était incroyable, observant un peu plus en avant ce qu’il y avait dans cette salle, elle put alors confirmer l’hypothèse qu’elle c’était fait à elle-même à la vu des fresques de l’antichambre. UN PHARE ! Ce complexe était en fait un ancien phare et un pirate s’en était servi pour y cacher son trésor. Le Phare date peut être même d’avant la guerre entre les hommes et les oiseaux et il expliquait le différent qui les opposait. Maintenant ici, ils avaient l’occasion de remettre les choses en ordre, et Belle n’hésiterait pas un instant, d’une certaine manière, a cause de cette situation, les indigènes étaient comme prisonniers, vivaient comme des rats, elle connaissait ce genre de chose, et elle compatissait plus que quiconque, ce retournant vers son le jeune homme au cheveux blond elle l’interpella :


-Capitaine ?! Je sais pas si tu te souviens des dessins sur les murs de l’antichambre, mais je pense que cette salle des machines est ancienne et alimente un phare qui doit s’allumer de façon automatique à intervalle régulier et ca doit attirer cette vache des mers qui est à l’origine de tous les problèmes de l’ile. Si on arrive à le désactiver, on pourrait régler tout ca et aider tous ces pauvres gens en bas. N’empêche c’est impressionnant qu’ils aient pu construire un phare à même cet arbre. En fait… il suffirait de trouver l’ampoule et de la détruire.


Ils parcoururent les machineries quelques instants tous les deux avant de trouver l’ampoule, ce fut Mephisto qui trouva et se débarrassa du phare. Ils pouvaient maintenant descendre sereins. L’île serait débarrassée de ses problèmes et indigènes et oiseau pourraient enfin vivre en cohabitation












___Après un voyage inverse, Belle et Meph étaient de retour aux villages des indigènes, ils expliquèrent la situation à ses derniers qui les accueillirent alors comme des héros et s’apprêtait à cuisiner un festin en leur honneur avec leur maigre réserve. Mais après tout, il n’en aurait plus besoin dorénavant. Belle laissa Mephisto récolter les honneurs, pas adeptes d’être sous les projecteurs elle s’isola un instant dans une clairière sous le ciel étoilé, les yeux brillant, elle repensait à sa vie, à tout ce qu’elle avait traversé et ce qui s’ouvrait à elle dès a présent, une nouvelle aventure ou elle serait libre. Souriante malgré son air nostalgique elle tournait lentement le verre primitif qu’elle tenait entre ses mains qu’elle avait emporté du festin. Il ne fallait pas resté ici beaucoup plus longtemps, les marines n’allaient pas tarder à arriver malheureusement. Se relevant, elle vit passer devant elle, clopi-clopant, une poule, un petit poulet, qui se baladait fièrement, sa crête rouge fièrement levée malgré son apparence plus que ridicule, elle sauta sur l’épaule de la pirate et commença à lui picorer les cheveux. D’un geste exaspéré de la main, elle essaya de retiré le volatile, mais ce dernier esquiva et se posa sur l’autre épaule, continuant son affaire. Commençant à perdre son sang froid, la belle tenta maintenant un coup de poing que le gallinacé esquiva très peu gracieusement à coup de grand mouvement d’aile et de piaillement désagréable. Mais si seulement cette scène d’un ridicule sans nom avait prit fin ici… Il n’en était rien ! Le poulet, mécontent, fondit sur Belle comme une furie et la picora par ci par là à une vitesse impressionnante pour un volatile si peu glorieux. La demoiselle tentait tant bien que mal de se débarrasser de l’agaçante bête mais rien n’y faisait, elle esquivait tout. Plus ca allait et plus la nymphe perdait son sang froid dégainant ses lames elle tenta de fendre la bête en deux qui sauta sur la lame comme si de rien était, tentant d’enchainer sur un coup de pied, elle n’eut comme réponse qu’un deuxième saut suivit d’un coup de bec qui en finit avec la patience de notre Suishoo, elle sortit de ses gonds et perdit son sang froid. Des runes bleues commençaient à se dessiner sur tout son corps alors que toutes les petites blessures de son corps commençaient à se refermer. A une vitesse hallucinante, elle envoya un coup de pied à la bestiole qui fit un vol plané dans un piaillement. Mais alors qu’un tel coup aurait tuer n’importe quelle petite tête, le gallinacée repartit de plus belle, serre en avant, il s’apprêtait à arracher la peau de la demoiselle pour qui s’en était trop. D’un coup de poing elle envoya valser la bestiole en lui brisant le bec. Poule qui repartit, comme elle était venu, clopi clopant, comme si de rien ne s’était passé, ce qui finit d’agacer Belle qui se laissa choir à terre essoufflée, alors que les runes se résorbaient petit à petit. Mais qu’est ce qui clochaient avec les volatiles de cette foutue île. Ces… engeance de Satan, méphistophéliques, Phalliques même. D’où tiraient-ils tout leur pouvoir… Ces poulets… Comment pouvaient-ils être si puissants. Comment ces êtres pouvaient ils survivre ainsi ? Seule au milieu de sa clairière, la jeune femme se reprit en main et se calma avant de retourner au festin, elle devait oublier ce passage de sa vie. Elle devait juste effacer cette scène de sa tête et faire comme si rien ne s’était passé. Retournant au coté de son capitaine, elle vida d’un trait son verre et le reposa sur la table avant de s’adresser à ce dernier.









-Je ne veux pas jouer la rabat joie Meph, mais les marines savent que je suis ici, et à mon avis, ils ne vont pas tarder à revenir, il faudrait peut être fuir et disparaître avant qu’un haut gradé ne nous mette la main dessus. Si on disparait tout simplement sur South Blue, ils mettront plus de temps avant de nous retrouver. Qu’est ce que tu en penses.


Belle lui fit un gigantesque sourire prête à embarquer avec lui et à vivre des aventures, à l’aider dans sa quête et à renverser les dragons célestes, elle faisait siens les rêves de son nouveau capitaine, et s’apprêtait à le porter en tant que navigatrice et bretteuse sur les mers de l’aventures, le Log Pose doré et diamanté à son bras, ils avaient déjà un élément leur permettant d’un jour entrer sur Grand Line, elle n’avait qu’a récupérer ces quelques effets sur le Waver que lui avait laissé Jenny, et elle pouvait embarqué, Light a ses cotés.









HRP: Désolé j'suis partit sur un délire de vrai rplayer, on sait tous que les poulets sont les boss finaux Oo


_______________________________________________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Chapitre 6: Ô Sweet Liberty [terminé] Ven 20 Juin - 15:28


Finally, freedom !


Feat Belle Wind




Mephisto avançait tranquillement en laissant Belle aller en premier vu qu'elle semblait tant vouloir le trésor. Regardant toujours devant lui, il entra après elle dans la chambre pour voir avec sa torche les boîtes de trésors. Cependant, soudainement, il entendit un CLIC qui sonna et fit traversé par des flèches que Belle avait esquivé. C'était inattendu mais bon, rien de bien désagréable puisqu'il ne ressent pas la douleur. Regardant alors devant lui, il vit une magnifique danse de Belle qui esquivait les flèches tout en avançant et en changeant de position. En faisant ainsi, elle ne pouvait que déclencher tous les autres pièges dans ce bâtiment, mais mephisto doutait qu'il y en ait réellement fait en kairoseki. Il se contenta alors de simplement avancer tout droit dans la pièce vers les trésors. Après les flèches ce fut le tour des scies de venir leur barrer la route. Mephisto passa simplement à travers le chemin, se faisant couper mais ne subissant aucun réel dégât grâce à ses propriétés de logia. Elle lui fit un commentaire à propos du danger de cet île après avoir traversé tous ces pièges. Mephisto était en effet très ravi à ce moment-là d'avoir son fruit, c'était vachement pratique mais bon, un peu d'exercice pour Belle n'était pas mauvais du tout, se dit-il. Avançant toujours, il entendit soudainement Belle crier très très haut et fort. Il se boucha alors les oreilles un petit moment avant de s'approcher et regarder. Voyant qu'elle a simplement marché dans un cadavre, il posa sa main sur son visage. C'est vrai que ça semblait dégueulasse, mais bon, Mephisto avait presque envie de compatir pour les compagnons de cellules de Belle qui devaient l'entendre crier souvent.

Suivant cette scène embarrassante, elle arriva enfin devant la boîte au trésor et l'ouvrit rapidement pour voir ce qu'il y avait. Mephisto resta en silence pour simplement observer, après tout, si danger il y avait, c'est plus sûr pour lui de simplement pousser Belle pour qu'elle aille de côté afin de la sauver plutôt que de simplement se placer devant elle et se faire transpercer par un quelconque danger qui l'aurait atteint et qui, en plus, ne l'aurait pas permise d'esquiver puisqu'il était devant. Elle sortit une sorte de petite boule bizarre, Mephisto la regarda alors, ne sachant pas ce que c'est. Elle avait comprise vite sa réaction et lui expliqua ce que c'était, c'était un Log Pose, un instrument servant à naviguer sur Grand Line. Probablement le trésor de toute une vie de pirate sur Grand Line. C'était surement la retraite du pirate. Elle prit ensuite deux petites boules noires du coffre avant de lui proposer d'en faire autant. il y jeta un oeil en illuminant l'intérieur du coffre avec sa torche mais n'y vit pas grand chose qui puisse lui être utile.

"Merci mais, je passe mon tour pour cette fois." - Répondit-il à son invitation.

Elle se plaignit ensuite que le trésor ne contiennent pas d'argent ni d'objet de valeur, chose que Mephisto pouvait répliquer en disant simplement qu'elle pouvait vendre ce qu'il y avait à l'intérieur. Mais bon, des pirates marchands, c'était pas trop crédible alors cette pensée ne sortit pas de la tête de Mephisto. Se contentant toujours de la suivre simplement, Mephisto jeta tout de même un oeil au décor qui était vraiment moyen. Il laissa Belle ouvrir une autre porte et vint regarder par dessus l'épaule de celle-ci pour voir ce qu'il y avait. C'était un tas de machines et d'objets que Mephisto ne comprenait pas du tout, il laissa donc vite tomber avant de retourner observer les choses et même en dessous de la table pour voir s'il n'y avait pas d'autres pièges. Quelques instants plus tard, Belle lui confirma que c'est la machine qui s'occupait d'attirer la vache des mers. Mephisto résolu alors l'énigme sur le champ ! La machine qui attirait la vache des mers devaient surement être là pour protéger ce pauvre trésor qu'est le Log Pose du pirate. C'était stupide que de croire que le pirate ferait venir une vache des mers pour protéger ce trésor uniquement. C'était seulement signe d'une seule raison : Quelqu'un d'assez fort pour vaincre cette vache des mers devaient venir récupérer le Log Pose ! Mephisto ne pouvait tout de même pas laisser les indigènes mourir de faim. Il se mit donc à utiliser ses flammes pour détruire la salle et l'ampoule avec.

Suite à cette destruction, ils firent un chemin inversé pour redescendre de l'arbre rapidement et revenir au point de départ. Après avoir expliqué la situation aux indigènes, ils furent donc invités durant la nuit au banquet afin de manger un bon coup. Mephisto en profita pour également se faire des vivres et des réserves pour son petit bateau. Pendant que Belle était plutôt isolée et entrain de réfléchir il semblerait, Mephisto la laissa faire. Il s'amusait bien avec les indigènes jusqu'à ce que Belle revint de son voyage solitaire. Mephisto bailla un peu avant d'entendre Belle lui proposer de prendre la mer maintenant avant que plus de marines rappliquent. Mephisto ne les craignaient pas vraiment, ces marines, il avait affronté un colonel à Baterilla quelques semaines plus tôt et pourtant, il le vainquit sans recevoir de blessures réels. Cependant, il ne désirait pas voir plus de sang sur l'île et accepta alors, prenant la route et saluant leurs amis tout en emmenant les provisions. Mephisto et Belle s'échangèrent un sourire avant de monter sur le bateau, Mephisto venait de récupérer une navigatrice et vit son équipage l'attendre sur le navire.

"Vient, nous allons te présenter le reste de l'équipage !" - Déclara-t-il.

THE END




(c)Kazu de C.G
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Chapitre 6: Ô Sweet Liberty [terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Chapitre 6: Ô Sweet Liberty [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: South blue :: Royaume de Torino-