AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Le harem de Salem. [Pv : Jack et Kyookoo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Flynn Montgomery
Pirate Novice
Pirate Novice
avatar
Age : 22
Messages : 70
Localisation : South Blue.
MessageSujet: Le harem de Salem. [Pv : Jack et Kyookoo] Mar 17 Juin - 20:18

L'île de Salem, située quelque part sur la mer bleue de South, un coin où il y faisait bon vivre autrefois. Avant qu'elle ne soit secouée par un fléau de sorcellerie, de magie noire, et de sombres histoires d'enlèvements. En effet, il y'a de cela une dizaine d'années, la première sorcière des blues et probablement du monde entier serait apparue, en pleine forêt, enlevant ainsi deux personnes. Deux jeunes femmes, tout juste majeure, pas assez mâture, trop insouciante. Les habitants de l'île, menée par un sheriff doté d'une détermination de fer, se seraient élancé à la recherche des disparus. Cela aurait duré une longue semaine avant de trouver la moindre trace. Finalement, les pistes auraient mené vers un étrange et vieille bâtisse, vaste, effrayante et composé d'une matière très particulière. Entièrement faite de sucrerie, toutes sortes de confiseries remplaçaient les parpaings et du sucre fondu le ciment. L'histoire ne dit pas comment cette affaire c'est terminée, tout simplement car il n'y en a pas eu.

L'île toute entière est sous la menace des sorcières, et de ce fléau, ne reste plus qu'un village, tout petit, luttant encore avec ardeur contre les forces du mal. C'est dans ce contexte bien particulier que notre héros cybernétique débarque, dans les bras de sa douce crystalmeth, comme à son habitude. De ce délire ambiant, ce contexte aussi improbable qu'épouvantable, il en rigole. Euphorique, comme à chaque fois qu'il se drogue, le tout lorsqu'on lui a expliqué, n'a pas été pris au sérieux par le cyborg. Pire encore, il s'est mis en tête de vouloir retrouver ces fameuses sorcières de Salem et de les tuer, toutes. Se mettre dans la peau d'un redoutable chasseur et fouiller les lieux, à la recherche de ses proies. Comme Anseul et Gréteul autrefois, les deux célèbres chasseurs de primes. Avant de se lancer dans cette épique aventure, le Steam tient tout d'abord à mettre sur pieds une équipe d'élite. Un groupe de chocs, composé des meilleurs éléments de Salem, ou d’autres horizons.

Et cette team est pratiquement complète, ne lui manque plus que deux places à compléter. Sur la place du village, au beau milieu de la nuit, il les a rassemblé pour une revue des effectifs. Les visages de chacun sont faiblement éclairés par les torches qu'ils tiennent dans la main. La tension est lisible, la peur également, mais surtout et plus que tout, la hargne.

Bien. Alors, on a Billy, le gars qui fera la bouffe. J'espère que ta graisse t'empêcheras pas de courir mon gros, tu vas en avoir besoin. Norbet dit Cerbère, le bouffeur de sorcières. Montre les crocs Cerbère ! ARAAAAAAAH Voilà, là tu me fais plaisir ! Oscar ? Elle est où la mascotte ? Oscar ?! Foutu clampin de merde. Ah, te voilà. Bah alors, t'es tout blanc, tu te sens pas bien ? Dembélé, t'es venu aussi bien. On a jamais dû te dire ce qu'il arrivait aux gens de couleur comme toi dans ce genre de situation. Mah, tu seras le premier à le découvrir quand ça chiera sec. Toubib et perché, Alfred et Azimuth le fêlé ? Ici aussi, bien. Notre galérien survivant, Crixus, présent aussi, encore mieux. Le meneur, moi, ok. Il nous manque le combattant et l'expert en armes ! Pas de volontaires ? Non ? Hm. On se revoit demain, pour une nouvelle mise au point. Dormez bien les loulous.

Bobby fit chauffer ses réserves de meth, tandis que les valeureux volontaires pour la plus grande chasse aux sorcières du monde rentraient chez eux. Qu'ils dorment, demain était un grand jour ! Lui n'irait pas se coucher de si tôt, il lui manquait deux gars. Assez stupides pour accepter de s'embarquer dans une merde pareille et assez costauds pour en sortir vivant. Ce qu'il n'avait dit à personne, c'est qu'en plus de la récompense pour chaque femme ramener vivante, il toucherait une prime sur le nombre d'hommes qui reviendraient vivants au village. Il s'était engagé, sans même y réfléchir, à tous les ramener sain et sauf. Il lui fallait deux gaillards supplémentaires y parvenir. Aussi, alla-t-il d'un pas maladroit, la démarche bancale, vers ce qu'il se faisait de mieux comme recueil d'inconscients, non pas la taverne. Trops d'histoires chiantes se déroulent dans une foutue taverne. Non, lui se rendait à la maison de la Rose Empoisonnée, un bordel ambulant.

A peine eut-il pousser la porte, qu'une délicieuse odeur parfumée vint lui chatouiller les narines, captivant toute son attention. Chose rare dans son état actuel.

Bienvenue, petit d'homme, à la Rose Empoisonnée. Je suis Irma, la gérante de l'établissement. Laissez-moi vous présenter mes sublimes et jeunes filles...

Une vingtaine environ. Toutes magnifiques, selon les goûts de chacun. Mais le plus effrayant dans l'affaire, était qu'elles étaient effectivement toutes les filles d'Irma, au sens premier du terme. Sans réfléchir, Bobby accepta, l'esprit ailleurs, et fut dirigé vers un fauteuil, où l'attendait deux des prostituées.

_______________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Sawyer
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Age : 34
Messages : 141
Localisation : South Blue
MessageSujet: Re: Le harem de Salem. [Pv : Jack et Kyookoo] Mer 18 Juin - 9:35




Le Marcassin tel était le nom du voilier de pêche qui transportait Ketsueki et Jack. Ce bâteau de fortune avait été piqué à l'un des ports de Baterilla lorsque Jack daigna accepter l'offre du jeune pirate qui devint alors ce jour-même capitaine. Bien que Sawyer ait bien plus d'expérience que le jeune rookie, il s'était placé en dessous, devenant le second d'un futur équipage pirate qui ne demandait plus qu'à grossir en recrutant. Mais pour le moment c'était un duo qui filait sur les eaux bleues et chaudes de South Blue. Pour une navigation plus aisé et une réponse de la coque plus facile, le quadragénaire avec attaché, planté différents objets de métal sur les différents éléments de navigations du navire pour qu'il puisse les contrôler à distance en utilisant les pouvoirs de son fruit du démon. C'était facile, simple et grâce à cela il pouvait remplacer plusieurs hommes à lui seul, économie de personnel donc.

C'est ainsi que Kyookoo et Sawyer arrivèrent en fin d'après-midi sur une île inconnue. Ils découvrirent bien vite son nom en demandant aux quelques pêcheurs encore présent sur le port, c'était l'île de Salem. Elle paraissait un peu morne, un peu sombre, le port lui avait un petit coté lugubre. Une fois la coque aux relents de rascasse et de sardine solidement attachée au ponton et la taxe d’accostage payé, les deux acolytes filèrent à la taverne. Si le but premier de cette halte était l'achat de vivre et de boisson, il était trop tard pour les achats et ils devaient donc attendre le lendemain matin pour faire leurs courses. Jack commanda une première tournée puis une deuxième mais l'ennui le gagna dans ce qui n'était qu'un bar de pitance d'un petit village d'une île commune sans importance. après avoir blablater avec quelques habitués, il découvrit qu'il y avait un bordel tenu par une mère et ses propres filles. Il paya le tavernier et prit alors la direction du lieu de luxure sans même demander à Ketsueki sa volonté. Le jeune homme devait avoir chaud lui aussi au slip car il le suivit et c'est ainsi que les deux pirates arrivèrent à la Rose Empoisonnée.

La maquerelle les accueillit tout sourire, une belle femme mûre de cinquante ans environ qui était bien conservée pour son demi-siècle. Jack aurait pu se laisser tenter de taper dans la vieille casserole mais la dizaine de jeunettes qui arrivèrent lui firent détacher les yeux du balcon de la vieille. Peut-être plus tard lorsqu'il voudra jouer à des jeux d'un cran au dessus.

_ J'ai envie d'un bon sandwich de chair fraîche, j'ai ramené la sauce pour faire de bonne tartine, huhu.

Il pointa son regard sur une brune et une blonde et pointa son doigt sur une rousse ensuite.

_ Tu viendras me porter le désert ma mignonne.

Les deux coquines pendant à son cou, ses mains sur leur croupion, il se dirigea vers une chambre en plantant Ketsueki qui semblait lui aussi faire son marché... Après une bonne heure et demi de sport alors que la blonde repartait le laissant avec la rousse et la brune, Jack eut l'envie d'aller se rincer le gosier et l'oeil au petit bar du rez de chaussé. Il y retrouva le jeune rookie.

_ Alors t'as vidé ta cargaison avec qui?


Il entendit alors une discussion venant d'un peu plus loin, un mec a qui on jouait du pipeau pendant qu'il buvait une bière racontait des choses sur des sorcières à un autre qui pelotait les seins d'une des prostituées. Jack ricana et tenta de suivre la discussion.




_______________________________________________________
Quand on veut défendre les libertés, on est bien obligé de constater que l’on va à contre-courant de l’histoire.





Dernière édition par Jack Sawyer le Ven 4 Juil - 7:32, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyookoo Ketsueki
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Age : 24
Messages : 192
MessageSujet: Re: Le harem de Salem. [Pv : Jack et Kyookoo] Jeu 19 Juin - 23:11

Convaincre le vieux Jack n'avait pas été de tout repos mais il faut dire que je suis plutôt satisfait  d'être venu le chercher ! L'aventure ne faisait que commencé, mais elle commençait bien. Nous avions récupérer plus ou moins légalement et sans demander la permission, nous sommes des pirates après tout, quand nous voulons quelques choses, nous n'avons que faire de l'argent, simplement, nous le prenons sans nous poser de question. Il faut dire, que je n'avais pas la moindre idée de comment faire avancer la coque de noix que nous avions. Il faudra qu'on regarde à s'emparer d'un navire de qualité supérieur un jour, mais bon, à deux, ce petit navire de pêche suffit empalement, surtout que c'est Jack qui s'occupe de tout le boulot de navigation. Ce qui change de quand je navigue seul, je me contente d'aller tout droit et d'attendre de tomber sur île.

Ainsi, nous étions arrivé sur une île qu'aucun de nous deux ne connaissait. L'île s'appelait Salem. Et il me semblait avoir déjà entendu ce nom... Oui, c'était le nom du chat noir qui vivant avec deux sœurs et leur nièces, avec des noms à coucher dehors. Nous avions besoins de vivre, car il est vrai que la vinasse à tendance à s'épuiser relativement vite maintenant que nous sommes deux et un voyage sans sa dose de rhum, n'est pas vraiment un voyage pirate. Mais la course du soleil n'était pas avec nous et nous avons dû renoncer à nos provisions pour la journée. Nous en étions donc réduis à pratiquer l'une de nos activités de prédilection, l'alcoolisation excessive. C'est d'ailleurs une activité qui s'avère à la longue, plutôt coûteuse, surtout après un peu d’entraînement.

Mais nous avions eu vent par bruit de salle, d'un bordel on ne peut plus intéressant, tenu littéralement, par une mère et ses filles. Voilà qui était à la foi plutôt sale mais tout aussi terriblement attirant et enivrant il faut dire. L'appétit de Sawyer en matière de donzelle n'avait pas vraiment d'égale, il était la cristallisation du vieux pervers. Et il faut dire que je n'étais pas en reste ! Ainsi, nous avions fait tout les deux notre marché et le vieux s'était encore arrêté sur une rousse, il devait avoir quelque choses avec les rousses celui là ! Enfin, bref, je ne me suis pas laissé démonté, j'ai demandé si la tenancière voulait venir jouer avec moi, mais à mon grand regret, elle n'était pas au menu. Je me suis rabattu donc sur une de ses filles au corps fin et légèrement bronzé. Ainsi qu'une grande brune à la peau pratiquement blanche. Décidément, cette femme savait pondre des enfants en tout genre et tout les horizons.

Après s'être amusé à en casser le lit, littéralement, je suis descendu, boire un coup histoire de récupérer un peu de force pour poursuivre la cavalcade de l'enfer. Sawyer est descendu un peu après moi, me demandant avec qui j'avais fait la traverser du désert à cheval. Je lui ai indiqué du coup de l'oeil les deux donzelles qui n'avait pas encore revêtu leur vêtements et qui était entouré dans une des couvertures et attendait, elle aussi, que l'on puisse réintégré la chambre. Ainsi, tout en conversant avec Jack, j'ai entendu, tout comme lui à en croire le regard en coin qu'il avait lancé dans cette direction, un type plutôt du genre qui te brise la mâchoire avant de te poser les questions et qui, dans le doute te casse autre chose pour faire « symétrique ». Un type qui sait se marrer quoi ! Il semblait donc évoquer, autour d'une bière, une histoire de chasse au sorcière ! Je l'ai alors interpellé pour en savoir plus !

Il y a beaucoup de sorcière dans les légendes de mon peuple, dont le plus connu serait Altec, la sorcière des marais qui aurait passé sa vie, plutôt longue, étant donné que les sorcières peuvent vivre jusqu'à 342 ans et demi ! Et d'après le très vieux con, le quarante-deux étaient plutôt important ! Elle aurait dédié sa vie au créature des marais et il y en aurait, dit on, certaines, capable de parler le langage des hommes ! Mais à part des sangsues et des croc géants, qui sont tout aussi agressif que les sangsues, j'ai jamais rien vu de folichon dans les marais ! Bref, il était temps d'en apprendre plus sur ses sorcières !

« - Et face de boulon, c'est quoi cette histoire de sorcière ? Le genre de sorcière qui te transforme en crapaud ou le genre qui est plutôt moche ? Je me demande bien ce que ça fait de se taper une sorcière ! »


_______________________________________________________

Merci à Amandja pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-nub.forumactif.org/#contexteNUB
Flynn Montgomery
Pirate Novice
Pirate Novice
avatar
Age : 22
Messages : 70
Localisation : South Blue.
MessageSujet: Re: Le harem de Salem. [Pv : Jack et Kyookoo] Jeu 26 Juin - 22:37

Lorsqu'une femme vous tient dans ses filets, n'espérait jamais en sortir. C'est tout bonnement impossible, la chaleur de ses cuisses écrasant tout autre sentiment ou réflexion, vous faisant perdre vos moyens. Vous n'êtes plus qu'un jouet entre ses mains, un livre ouvert dont elle lira les nombreuses lignes sans le moindre mal. Ce fait est particulièrement avéré avec les prostituées, forcément habituer à manipuler le client de sorte à en tirer du profit autant que possible. Ce fut donc sans grande surprise, qu'au bout d'une vingtaine de minutes en compagnie de ses deux charmantes créatures, que Bobby se mit à raconter jusqu'au moindre petit secret qu'il gardait. Il en vint même, avec un peu d'aide, à tout dévoiler de l'opération destinée à annihiler les sorcières de l'île. Pour le plus grand bonheur des filles, qui n'en perdaient pas une miette. Ce fut finalement l'intervention d'un client qui vint interrompre son monologue, et éviter qu'il n'en dise trop. Ce qui n'empêchait pas le cyborg de voir cette intrusion d'un mauvais œil.

Complètement sous l'emprise de sa drogue, qu'il fumait depuis de longues minutes maintenant, ainsi que la bière avalée, il ressemblait totalement au parfait petit ivrogne. Poussant un cri exprimant son mécontentement, il adressa à l'inconnu une grimace, tout en le dévisageant. Tenté, tout du moins. Car il ne percevait qu'une image plus ou moins floue de sa personne. Son teint basané, sa forte carrure, sa cicatrice sur la tronche furent les seules choses qu'il décela clairement. Et du reste, il s'en moquait éperdument. Le nez plongé dans son godet, les yeux qui louchent, sourire stupide sur la trombine, il ne répondit pas immédiatement à la question. Premièrement car il n’appréciait pas vraiment le surnom qu'il lui avait attribué, sacrément moche quand même. Et deuxièmement, parce que le faire patienter un peu l'amusait, tout simplement. Dans son état actuel, la chute d'un flocon de neige suffirait à le faire exploser de rire, alors partant de là...

Quel genre de sorcière ? Tu veux vraiment savoir quel genre de sorcières elle sont ? Tu dois pas être du coin toi. Prend un verre, pose tes fesses sur cette chaise, je vais te révéler deux ou trois trucs sur ces garces ensorceleuses.

A ces mots, son expression sembla changer du tout au tout. De l'euphorie, il plongea dans un sérieux presque inquiétant. Pour un peu, de la peur se lirait sur son visage, si seulement il ne jouait pas son rôle au maximum, histoire de s'amuser un peu. Il s'autorisa à boire quelques gorgées de bière divine, avant de continuer dans sa lancée.

Trop longtemps qu'elles font chier, ces chiennes. Manipulatrices, cruelles, perverses, les hommes n'y résistent pas et les femmes les rejoignent. Un putain de fléau. Elles sont partout, aussi bien planquées en forêt qu'ici, en ville. Pourtant, pas moyen de mettre la main dessus. Du moins, pour ceux qui ne savent pas comment on les distingue d'une personne normale.

Le bruit d'un pichet qui s'écrase sur le plancher, se brise en morceaux et déverse son contenue sur le sol, sous le regard désemparé de la fautive. Tous les regards se braquent sur la maladroite, une jeune fraîche d'une vingtaine d'années à peine. Madame Irma lui lance un regard noir, qui glace le sang de sa fille, et qui se dépêche d'aller chercher de quoi nettoyer sa bêtise. Pendant ce temps, Bobby s'était levé de sa place, désintéressé de se frotter aux corps tentateurs des filles. Il tourna autour de la table, chancelant, souriant sans raison, observant la donzelle ramasser les débris. Finalement, il s'en approcha, prudemment. Comme s'il ne voulait pas la brusquer, éviter de la faire fuir. Elle qui sembla soudainement gênée de l'avoir à ses côtés, elle qui lui caressait volontiers le torse il y a peu. Sans un mot, il resta planté devant elle, les yeux braqués sur ses moindres faits et gestes. Il inspira une profonde bouffée de sa drogue, tandis qu'elle se relevait et s'apprêtait à quitter la pièce.

D'un geste vif, il la retint. Ses doigts métalliques se resserrant autour de son poignet, la poigne assurant qu'elle ne lui file pas entre les doigts. Instant de panique, le tout se lisait sur ses yeux, comme ceux de ses sœurs. Sa mère, quant à elle, grimaça, mais ne dit mot. Bobby reporta son attention sur Kyookoo, reprenant là où s'était arrêté.

Ce qui les rendent aussi redoutables, c'est ça. Cette petite particularité qui font qu'elles se fondent dans la masse. Et comme personne ne sait ce qui fait d'une sorcière ce qu'elle est... Enfin, certains savent, du genre moi. Ce qui fait des types comme moi la plus grande menace de ces abominations, pas vrai ma petite sorcière bien aimée ?

Qu'il balance au visage de la prostituée, lui saisissant le menton de sa main libre. Elle tente bien de se libérer, en vain. Elle est coincée, et ses sœurs assistent à la scène, impuissantes. Une intervention de leur part pourrait envenimer la situation.

Faut savoir qu'il existe quelques trucs pour griller une sorcière. C'est marqué sur sa tronche, du genre littéralement. Elles peuvent pas le cacher, 'faut juste y faire gaffe. Les dents, les yeux ou juste la peau, ça se décompose. Allez, fais voir à... WOARGH !

Spoiler:
 

Alors que ses doigts examinateurs s’efforçaient de lui faire ouvrir la bouche, c'est le faciès entier de la demoiselle qui a changé brutalement, devenant quelque chose d'immonde. Réaction instantanée du cyborg, qui hurle de surprise et recule sa tête sous le hurlement morbide de la dévoilée sorcière. Quasi instinctivement, il envoie valdinguer la créature du bras par lequel il la retenait. La voilà qui voltige à travers la pièce pour s'écraser dans le décors. Réaction en chaîne, lorsque toutes les filles entrent dans une colère noire devant le traitement infligé à leur sœur. Irma sort sa baguette et l'agite, un sort s'en échappe et propulse en arrière Bobby, qui s'échoue contre un meuble et le réduit en morceaux, quelque peu sonné. Le reste des sorcières se ruent sur les mâles encore debout...

_______________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Sawyer
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Age : 34
Messages : 141
Localisation : South Blue
MessageSujet: Re: Le harem de Salem. [Pv : Jack et Kyookoo] Lun 30 Juin - 9:35


C'est avec un magnifique jet de bière à haute pression qui sortait de sa bouche, accessoirement vidée dedans une seconde avant, que Jack reçu de plein fouet la nouvelle que la prostituée qui accompagnait Face de Boulon était une sorcière. La bière fut projetée telle un jet d'urine du célèbre grand pissoteur Mann Kenpiz pour venir arroser de sa robe jaunâtre et pétillante la table se trouvant à trois pas du quadragénaire. Puis vint le tour des autres soeurs de se la jouer transformation sorcière et devenir plus horribles et ridées les unes que les autres. Il en laissa même tomber sa chope, chose très rare pour ce vieux Sawyer.

_ Foutre dieu! Je viens de baiser trois des soeurs de Gouleum!


Petite référence à un conte mariniste narrant les perversités qu'engendre l’égoïsme possessif des avares ou autres riches hommes prenant ici la forme d'un petit être fripé et immonde tenant encore plus à son anneau d'or qu'à sa vie elle-même. Il ne put alors s'empêcher de foutre sa main sur son paquet et de le tâter pour voir s'il était toujours bien présent et oui heureusement pour lui, son cadeau divin était encore présent et vigoureux.

_ T'inquiètes pas beau brun, on a bien aimé que tu sois en nous, c'était tellement... hhuuummmm...miiiiwawawawawa...


Un ricanement strident perça les oreilles du pauvre Jack. La sorcière, la brune du trio qu'il avait culbuté juste avant continuait sa transformation, ses yeux devinrent rubis incandescent alors que ses doigts devinrent long, crochu et tranchant. Son rire se transforma en cri de harpie qui rendit sourd Jack quelques instants.

Spoiler:
 

Elle plongea sur Sawyer qui maintenant la stupeur passée, retrouva son sourire narquois si habituel. Index et majeur gauches joints, il les leva au niveau de son cou, tendu vers le plafond du bordel.

_ Moi aussi je sais faire de la magie...


Une petite lueur violacée semblant entourer les deux doigts du pirate, et la chaine autour du cou de l'ancienne brune si "bip" vint l'étrangler puis la soulever pour la pendre plusieurs mètres autour du sol. Jack ricana alors que la blonde et la rousse qui avaient elles aussi partager sa perverse luxure dans la soirée se mirent à siffler contre lui en prenant la même forme que l'autre sorcière. Elles aussi plongèrent toutes griffes en avant sur Jack qui de sa main droite fit décoller l'une des tables au pied métallique qui rentra alors en collision avec la gueule de la rousse. La blonde était sur lui mais Jack cessa la strangulation sur la brune qui atterrit alors sur la blonde pendant que Sawyer commença à l'éviter à deux mètres du sol, il se retourna vers un groupe de plusieurs sorcières et murmura.

_ Djaïsus Kroïste.




_______________________________________________________
Quand on veut défendre les libertés, on est bien obligé de constater que l’on va à contre-courant de l’histoire.





Dernière édition par Jack Sawyer le Ven 4 Juil - 7:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyookoo Ketsueki
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Age : 24
Messages : 192
MessageSujet: Re: Le harem de Salem. [Pv : Jack et Kyookoo] Mar 1 Juil - 22:23

J'étais à ce moment précis, partagé entre la circonspection, la profonde stupeur et la crise de fou rire. Entre Jack qui crache sa bière comme une fontaine, on aurait pratiquement dit celle d'un petit bonhomme qui pisse, une fontaine légendaire, qui serait le plus précieux trésor d'un pays peuplé de fou alcoolique, mais qui font la meilleure bière du monde et un truc étrange qu'on appelle des « frites ». Bref, tombé sur les sorcières si rapidement s'avère plutôt étonnant. Bon d'un côté, un bordel/harem composé par une seule femme et toutes ses filles, qui n'ont pratiquement aucune ressemblance, bon, il faut dire que c'est plutôt louche ! Mais sur ce coup là, aucun de nous trois n'avait pensé avec sa tête, mais une autre partie de son anatomie ! Les hommes sont fait ainsi et les femmes sont leur plus grandes faiblesses et ces sorcières l'ont bien compris !


Ce qui m'a fait haussé le sourcil de surprise c'est de voir l'une après l'autre ces créatures se transformer. Celle que Sawyer venait de soulever, avait à l'instant quitter l'aspect qui leur avait valu l’attention du vieil homme pour un en peu moins... ragoutant ! Et ce n'était pas les seuls ! Les deux que j'avais moi même visité venait de quitter leur tenu qui n'était constitué que d'une simple nuisette de mousseline transparente pour l'apparence plus... sale et beaucoup moins ragoutante d'un montre géant à la mesure des autres ! Un corps décharné, famélique même. Disproportionné, est maintenant le leur. Des bras plus long que ce qu'ils ne devraient être, des doigts long, non, des griffes plutôt que des doigts. Une pelote de lame, voilà qui qualifierais mieux ses longs doigts qui n'avait plus de plaisir à offrir, mais uniquement une souffrance profonde et calculé. Je ne parle pas de leur visage, semblable à celui d'un corps qu'on aurait laissé séché dans le désert pendant des milliers d'années. Si c'était ça des sorcières, je pense que je ne veux pas vraiment savoir ce que ça fait de s'en faire une !

Les longs doigts crochus de la première créature ont tenté de voir s'il rendait jolie à la place de mes yeux. Préférant ne pas tenter l'expérience, face à cette attaque direct, j'ai effectué une légère flexion des genoux pour éviter l'attaque et me retrouver en position de contre attaque. Laissant mon corps agir de lui même, mouvement effectué des centaines de fois. J'ai fait une roulade vers l'avant pour effacer la distance entre elle et moi, ses bras étant au final, vraiment long. Puis une fois arrivé devant elle je me suis rapidement relevé pour abattre mon pied sur son genou. Mais malgré la masse j'avais sous estimé sa vitesse et la monstruosité féminine s'est reculé avec malgré tout, une certaine grâce, en arrière. Sentant le danger dans mon dos, je me suis baissé par instinct et j'ai bien fait. Une nouvelle main griffu a voulu voir si elle pouvait rentrer dans ma tête ! Si on m'avait dit que pour une fois, je n'aimerai pas être pris en sandwich entre deux donzelles... Même si elles veulent me tuer, ça ne sera pas la première !

Sawyer semblait s'en sortir quant à tête d'enclume, il semblait s'en être prise une sur la tête. Mais je n'avait pas le temps de m'occuper de son sort qu'une de mes deux conquêtes revenaient à la charge. Cette fois j'étais près à les recevoir. J'ai dévié son coup d'un violent coup dans son avant bras. Et profitant de l'angle qu'adoptait alors ses bras, laissant son cou grand ouvert, j'ai pris appuis sur mes pieds, profitant de l'élan de mon contre, pour bondir et frapper droit dans sa trachée avec mon coude. Le coup avait porté ses fruits et je semblait avoir réussi à la prendre de vitesse. Elle s'est alors mise à tousser mais ça n'a fait qu'énerver sa sœur qui du coup, était plus rapide que ce que j'avais pensé et il s'en ait fallu de peu pour que je perte la tête. Malheureusement, ses doigts se sont avéré aussi tranchant que ce qu'ils avaient l'air et un long filet de sang coulait maintenant le long de ma joue, une coupure qui nécessiterait sûrement des points de suture. Mais ce n'est pas pire que la fois où j'ai mis des mois à faire refermer le trou que j'avais eu dans la joue.

« - Putain... C'est plutôt stylé la magie ! Mais j'en connais des magiciens, et ils ont rien de magique ! Les champions du très vieux cons font ce genre d'effet ! Deux bières qu'on est en train de se battre contre des commodes et qu'on hallucine complètement ! »

_______________________________________________________

Merci à Amandja pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-nub.forumactif.org/#contexteNUB
Flynn Montgomery
Pirate Novice
Pirate Novice
avatar
Age : 22
Messages : 70
Localisation : South Blue.
MessageSujet: Re: Le harem de Salem. [Pv : Jack et Kyookoo] Ven 4 Juil - 0:51

Un juron balancé sèchement, témoin de l'agacement du Steam, qui s'en veut d'avoir été aussi stupide. Pour tout dire, bien que préparé à l'éventualité de la chose, il n'avait pas vraiment cru à cette histoire de sorcière. Du moins, pas avant d'en forcer une à dévoiler son horrible faciès aux yeux de tous. La surprise avait été telle qu'il en avait oublié une règle essentielle lorsqu'on évolue en terrain hostile, rester sur ses gardes. La sanction avait été immédiate avec ce vol plané. Heureusement, rien de cassé. La sorcière n'y était pas allé trop fort avec ce sortilège et il en faudrait plus pour lui faire du mal. Par ailleurs, s'il ne s'en occupait pas immédiatement, il se jurait de faire payer cela à Irma, la vieille crispée. Il se releva, grimaçant, grognant, la vision trouble et l'esprit complètement retourné. Drogue et alcool ne font jamais bon mélange. Titubant, il posa un œil perdu sur la scène se déroulant sous ses yeux et cru à une hallucination. L'un des types à qui il avait causé il y a peu était littéralement en train de voler, rien que cela.

Nom d'une chèvre rousse ! T'es un putain de super-héro en fait !

Idée totalement absurde dans sa tête. Pas un seul instant il n'aurait imaginé trouver quelqu'un avec les capacités d'un fruit maudit sur cette blue. D'autant qu'il n'avait même pas connaissance de l'existence d'une telle chose. Selon lui, il était unique en son genre, baignant au milieu d'une marre d'individus lambda. Cette nuit, il changeait complètement de pensée. Il était le seul à se noyer au milieu d'êtres anormaux. Le moins qu'il pouvait dire, c'était à quel point c'était dérangeant. Penchant la tête sur le côté, tentant de comprendre par quel miracle l'homme pouvait-il s'abandonner aux lois de la pesanteur, il cessa bien vite sa contemplation à l'écoute des propos du basané. Hallucination totale ? Pour en avoir été victime régulièrement à une époque, il pouvait affirmer avec certitude que tout ceci était bien réel. Malgré cela, il doutait que cela soit suffisant pour que l'autre y croit. Aussi, sans vraiment réfléchir aux conséquences, s'empara-t-il d'un bout de bois à ses pieds et le propulsa droit sur l'arrière de son crâne.

Crois-moi l'ami, si t'as senti c'coup, c'est que t'es pas en train de rêver ! Je sais, c'est affreux, mais c'est du vrai ! Alors si ça vous dérange pas, je compte sur vous pour me filer un coup de main, c'est que j'ai promis à des gens de les débarrasser de ces sorcières... Bon, on fait comment ? Vous vous cognez les filles, je tape directement dans la mère ? Deal !

Cela n'avait jamais été dans son habitude d'attendre les réponses à ses questions. Surexcité comme il l'était habituellement, il n'en avait tout simplement pas le temps. Son cerveau passant d'une chose à une autre en l'espace d'une fraction de seconde. Il mit en ligne de mire la vieille Irma, qui n'avait de cesse de l'observer avec une envie irrésistible de lui arracher les yeux. Lui souriant, il se saisit d'une table à l'aide de ses deux mains et chargea brutalement, table en bouclier contre son corps, droit sur la sorcière. Une pluie de sortilèges multicolores s’abattirent alors, ricochant sur le bois pour les plus faiblards, les plus efficaces s'y écrasèrent dessus dans une explosion d'écorces. Bobby plaçait une confiance aveugle en son stratagème reposant sur la solidité de son bouclier improvisé. Il eu raison, se retrouvant bien vite à abattre ce qu'il restait de table sur le nez crochu d'Irma. Un crochet du droit vint renforcer son attaque et assurer que l'os du nez se brise dans un craquement sinistre.

Elle hurla, aussi bien sous la souffrance que la frustration, mais le crâne du cyborg s'écrasant avec fureur sur le sien, lui ordonna de se taire. Sans opposer plus de résistance comme il s'y attendait, elle s'écroula à terre, gémissante. Et de une. Cela retourna complètement la situation, les sorcières encore debout furent prises de panique et déguerpirent avec une agilité sauvage loin d'ici. Faibles comme elles l'étaient, elles n'avaient aucune chance de survie et le savaient parfaitement. Qu'elles se réfugient en forêt sous les jupes d'autres sorcières plus puissantes n'était guère étonnant. Bobby inspira profondément, recrachant alors la fumée par le nez, une douce euphorie s'emparant de lui. Crystalmeth, douce crystalmeth, elle remplissait de joie son cœur et garantissait sa survie.

On en a presque fini ici. Il reste à s'assurer qu'elles ne reviendront pas pourrir la vie d'autres personnes. Pour cela, on m'a confié une solution imparable. Elle me vient d'un peuple cannibale, pratiquant la magie noire et les incantations vaudou. Les premiers Gaou si j'me souviens bien, toute une histoire de magie et de nombre cinq derrière entoure leur tribu... Bref, ils détestent les sorcières, oh ça oui ! Au fait, vous avez du feu ?

Ils affirment ne connaître qu'un moyen de tuer pleinement une sorcière, le feu. Toutes les brûler, qu'ils disaient. Ici, on assez d'alcool à brûler pour faire flamber l'établissement entier. Cette nuit, le seigneur Kratus serait heureux, son ancien disciple combattrait une fois de plus l'obscurité. De nouveau, la lumière jaillirait pour éclairer ses pas et le guider dans ses bras.Sans une once hésitation, il mit le feu à la maison close, les flammes se déchaînèrent rapidement et leurs morsures ne laissèrent aucune chanse à sa proie qui aurait tôt fait d'être réduite à l'état de cendres avant le lever du jour. Chose qui était prévue pour quelques heures maintenant, à en juger l'heure tardive qu'il devait être. Demain, ils partiraient chasser le reste des sorcières, sur leur terrain de jeu favoris cette fois. Bobby n'avait pas eu le temps de chercher les deux chasseurs manquant à sa meute de loups. Pas eu le temps de les chercher, puisque ces derniers s'étaient présenté eux-même à lui.

Moi c'est Bobby. Bobby Steam, et vous ? Dîtes, vous vous démerdez pas mal de ce que j'ai vu, ça vous dit de me filer un coup de main ? La récompense en vaut largement la peine, 'faut me croire ! On part demain, tôt dans la matinée, histoire de pouvoir rejoindre ce qu'on suppose être leur planque avant la tombée de la nuit. C'est mauvais de chasser une sorcière la nuit. Pointez-vous demain matin sur c'tte place si ça vous dit, on fera le briefing ensemble avec le reste des gars.

Sur ces mots, il s'en alla. Toujours dans ce style particulier de l'homme drogué et ivre, celui menaçant de lui faire embrasser la terre à chaque mouvement.

_______________________________________________________


Dernière édition par Bobby Steam le Dim 6 Juil - 9:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Sawyer
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Age : 34
Messages : 141
Localisation : South Blue
MessageSujet: Re: Le harem de Salem. [Pv : Jack et Kyookoo] Ven 4 Juil - 8:14




Ketsueki pensait qu'il hallucinait ce qui fit sourire Jack. Il se demandait comment l'ancien sauvageon allait réagir devant les merveilles et les bizarreries de Grand Line s'il ne croyait déjà plus ses yeux et son instinct par rapport à une bande de sorcière. Il ne fallait pas croire que Jack ne trouvait pas cela bizarre aussi mais on pouvait dire qu'il avait plus l'habitude de tout cela. Il n'eut même pas le temps de parler à son capitaine que Bob le Bricolé lui balança un truc dans le crâne pour le faire sortir de sa réflexion rêveuse. Après un petit speech explicatif pour faire comprendre à Kyookoo qu'il rêvait pas, la face de boulon annonça qu'il s'occupait de la mère maquerelle et que Jacky et Ketsu devait s'en prendre au reste des filles.

_ Mon petit Cap'taine je prend le groupe vers le bar, je te laisse le reste, héhé.


Jack se relaissa tomber au sol avec style, tel un acteur de théâtre tirant devant lui une cape invisible comme le ferait le personnage de Jeanpire le Vampire. Pointant sa main vers le plafond du bordel, il claqua des doigts alors que la lueur violette réapparut autour de son bras. Le lustre du plafond se décrocha de la poutre sur laquelle il était fixé et il vint le mettre devant lui à la verticale. circulaire comme une roue, il le fit tourner devant lui d'abord lentement. Il augmenta sa vitesse petit à petit tout en prenant la parole.

_ Dommage pour vous... Vous auriez mieux fait de garder vos gueules de petites greluches marchandes de sexe. J'aime pas être trompé sur la marchandise, y'a un plumeau qui s'en souvient s'il est toujours en vie...


Il lança son bras en avant et la roue suivit le mouvement pour venir éclater le visage d'une des six sorcières se trouvant devant lui. Le sang gicla ainsi que des dents et de la chair, il crut même voir un morceau de cerveau, c'est pour dire. Mais il ne s'attarda pas plus, il avança en courant vers le bar et les cinq restantes. Deux d'entre elles lui lancèrent un sortilège, une boule d'énergie sortant de leur baguette, Jack évita la première, mais la deuxième fut trop juste, et l'explosion le déséquilibra. Il roula à terre et se bouffa le front sur une table, le sang commença à couler immédiatement, il jura comme un putois tout en se relevant. Les sorcières ricanait mais plus pour longtemps. Accroché au dessus du bar, deux épées de décorations, il les fit tomber sur celle du milieu en ciseau, la tête roula alors et il ricana pendant que les quatre encore debout hurlèrent comme des hyènes. Il repartit au combat et balança par deux fois son poings droit dans la tronche horrible de l'un d'elle, puis se fut le genou dans le bide et un dernier coup de coude. C'est alors que les trois restantes s'enfuirent. En effet Bob le cyborg venait de buter la vieille Irma et les filles avaient alors fuit le bordel.

Jack lui s'approcha du bar et passa par dessus, il piqua une bouteille de whisky et s'en vida un bon tiers d'un coup dans le gosier. Il écoutait furtivement Bobby tout en s'approchant du cadavre de la patronne. Il commença à faire des petits pas de danse autour de la dépouille.

_ Ding Dong ! The ouitche ise daide! Ouiche haulde ouitche? Ze ouikide ouitche. Ding Dong ze ouikide ouitche ise daide!


Après une prise de rendez-vous pour le lendemain, il fallait dire que la chasse à la sorcière c'était amusant et de plus il y avait une récompense à la fin, Jack décida de retourner à la taverne pour finir la soirée et surtout s'y restauré. Après une bonne nuit de sommeil, il retrouva avec Ketsueki, la bande de chasseur de Bobby. Ils semblaient manquer du monde, surement des personnes ayant eu vent du bordel dans le bordel et qui avaient pris peur. Le cortège pris la route de la forêt à la lisière du patelin. Si on départ celle-ci était une simple forêt de chênes et de bouleaux après quelques heures de marches, elle se transforma. Il y faisait plus sombre, l'atmosphère y était lourde, ça sentait un peu comme le marécage, ou un corps de daim putride dans les environs, c'était pas la chouette ambiance d'une ballade sylvestre pour pique-niquer avec une donzelle et la ... Bref! Jack ne put s’empêcher de lâcher un petit mot.

_ Dans la forêt lointaine on entend le Kikoo. En haut de son grand chêne, il se caresse le bout...




_______________________________________________________
Quand on veut défendre les libertés, on est bien obligé de constater que l’on va à contre-courant de l’histoire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyookoo Ketsueki
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Age : 24
Messages : 192
MessageSujet: Re: Le harem de Salem. [Pv : Jack et Kyookoo] Mar 8 Juil - 14:01

Bon, je dois bien l'avouer que je ne crois pas aux sorcières, des tas d'autres fous, je rêve de rencontrer une sirène, vaut mieux que vous ne sachiez pas pourquoi... Mais les sorcières, non, j'y crois pas trop. Il doit y avoir un traquenard là dessous. J'ai déjà vu trop de machinations du très vieux con pour tomber dans le panneau. C'est facile de faire croire aux gens qu'on a des pouvoirs quand on leur fait prendre des herbes hallucinogène. Toujours-est il que, le sang qui coulait doucement de ma joue et les blessures que subissait les autres me donnaient tort ainsi que le truc que tête d'écrou m'avait jeté sur l'arrière du crâne ne pouvais que me donner tort, mais il doit y avoir un coup fourré là dessous ! ... J'ai poussé un profond soupir quand tête d'enclume a répondu à mes interrogations et quand Jack a exprimé son envie d'en découdre avec un groupe de sorcières.

J'avais toujours mes deux fan-grils en face de moi, prête à en découdre et toujours plus énervé que jamais. Celle à qui je venais d'écraser la trachée semblait avoir du mal à respirer. Mais ça n'avait fait qu’énerver sa sœur qui redoublait de violence et de force. D'abord, se débarrasser de celle qui voulait cracher ses poumons, ça sera toujours ça de fait. Feinté de me jeter sur celle qui était encore vivace, je me suis débordé d'un rapide pas-chassé sur le côté droit pour me retrouver face à face avec la sorcière déjà blessé. Je me suis donc baissé et jeté au sol et j'ai fauché ses jambes d'un large coup de pied circulaire. Puis, rapidement j'ai saisi son bras, l'ai tiré vers moi aussi fort que je pouvais, puis j'ai passé mes jambes autour de son coup et j'ai alors tenté d'imprimer un mouvement de torsion sur son cou. Craque ! Le bruit sinistre de sa nuque qui se romps s'est alors fait entendre dans le bordel. Avant que l'autre n'ait le temps de me frapper, car elle était dans une position favorable pour m'abattre directement. J'ai tout lâché et roulé sur le côté, laissant ses doigts fracassé le plancher. Ouf, heureusement que ça n'avait pas été ma tête qui se trouvait là !

J'ai alors appuyé mes mains sur le sol, imprimant un mouvement de tension sur mes bras, j'ai alors brusquement poussé sur mes bras pour me relever d'un seul bond et surprendre mon adversaire avec un violent et puissant coup de pied porté droit dans la tempe. La laissant sonné alors. Le temps pour  moi d'observer mon environnement et il avait derrière moi une lame décorative. Je me suis alors retourné et je l'ai saisi. Puis, pointé directement vers l'avant sentant son souffle fétide se rapprocher de moi. Elle venait de tout seul s'empaler sur la lame que je n'avais fait que brandir. Essuyant alors le sang qui coulait de la plaie ouverte de ma joue, j'ai pu voir l'enclume exploser le front de la tenancière du bordel avec un tête à tête plutôt... agressif ! Les autres sorcières encore vivantes se sont fait la malle à une vitesse folle !

« - Bon... c'était pas des hallucinations ! J'vous dois deux bières les mecs ! »

Ainsi, Booby, car s'était le nom du boulonné, nous a expliqué qu'il fallait brûler les sorcières... Alors comment se fait-il qu'on ait pu les tuer normalement ? Il a anguille sous roche là dedans et truc pas net que je sens depuis tout à l'heure doit venir de là ! Sawyer et moi sommes donc retourné vers la taverne pour finir notre journée, manger et dormir. Puis, le lendemain matin nous nous sommes dirigés vers le rendez-vous pris. Le lendemain, le groupe de gros semblait plutôt réduis et l'ambiance n'était pas au beau fixe. Seul Jack, le bricolé et moi, semblions ne pas être dérangé outre mesure par cette chasse aux sorcières. Une fois les présentations effectués et le matériel équipé, nous nous sommes enfoncés dans la forêt qui était il faut le dire, plutôt sombre. Mais bon, j'ai déjà vu prie, je me demande s'il y a des crocodiles géants ici. Ça me rappelle mon enfance dans la forêt tout ça à là là, c'était le bon temps. Du coup, plutôt que de voyager avec le reste du groupe,  sentant rentraire mon côté homme des bois, je me suis mis à courir d'arbre en arbre, faisant de sorte d'office d'éclaireur du groupe ! Pour l'instant, à part quelques serpents, chauve-souris et araignées, je n'avais rien vu d'exceptionnelle. Bon, on a l'a les ingrédients parfaits pour des potions magiques... Mais de là à y voir un liens de cause à effet... Toujours-est il que nous continuons de nous enfoncer dans la forêt...

_______________________________________________________

Merci à Amandja pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-nub.forumactif.org/#contexteNUB
Flynn Montgomery
Pirate Novice
Pirate Novice
avatar
Age : 22
Messages : 70
Localisation : South Blue.
MessageSujet: Re: Le harem de Salem. [Pv : Jack et Kyookoo] Jeu 17 Juil - 14:52

'Fait chier ! 'Fait chier !

Un juron, un doublon, pour une frustration deux fois plus grandissante. La cause, le fait qu'il leur manque la moitié de l'effectif rassemblé hier soir. Ce qu'il s'est passé avec le bordel aura suffit à en décourager plus d'un. Sauver leur village oui, mais pas au péril de leur vie hein. Bobby aurait bien été frappé aux portes des lâches s'il en avait eu le temps, ce qui n'était pas le cas. Il passerait ses nerfs sur les sorcières, une fois qu'ils leur auraient mis la main dessus. Ce qui devrait se faire avant la tombée de la nuit, au risque de jouer sur le terrain de jeu de ces monstres, aux heures sombres qu'elles affectionnent. Le petit groupe s'était mis rapidement en marche, traversant une forêt aussi belle qu'apaisante. Ce n'est qu'une fois celle-ci passée que les problèmes se pointèrent.  

Oh bordel de merde. Ok les gars, j'vous autorise à me dire à quel point j'ai été con d'vous embarquer là-dedans.

Le décors changeait littéralement, démontrant clairement l'intrusion dans le territoire des affreuses. Il n'était que le milieu de la matinée et pourtant, l'obscurité régnait, les rayons du soleil perçant avec la plus grande des difficultés les épaisses branches et feuillages. Si la visibilité en prenait un coup, l'odorat également. Le coin infectait la mort, ou quelque chose dans le genre. Le tout bordé d'une ambiance sinistre, digne d'un vieux film d'horreur, cela suffisait largement à faire regretter au cyborg sa quête. S'ils ne périssaient pas avant d'atteindre le repaire des sorcières, c'était déjà beaucoup. Grinçant des dents, il accéléra l'allure, en tête des hommes, afin de leur donner le courage dont la plupart manquait en ce moment même.

Heureusement qu'il avait avec lui les deux pirates rencontré la veille. Si l'un jouait les gorilles dans les arbres, s’attribuant ainsi le rôle d'éclaireur du groupe, l'autre détendait l'atmosphère d'une chanson qui rappela au Steam l'histoire d'un célèbre forban, désormais mort. Ce qui suffit à le faire rire et lui donner plus encore envie d'aller abattre ses poings sur les visages hideux des greluches magiciennes. Seulement, le sort ayant décidé de lui pourrir son séjour sur Salem, ce furent elles qui trouvèrent le groupe et non le contraire. D'une embuscade digne du grand Goukibitch, elles frappèrent. Les branches des arbres s'animèrent, pour venir saisir les chevilles des hommes et les soulever à plusieurs mètres de hauteur.

Azimuth le fêlé gesticulait dans tous les sens, tête en bas, hurlant tel un psychopathe devant son jouet qu'on lui refuserait. Cerbère arrachait ses entraves à pleines dents, la bave aux lèvres, des grognements s'échappant par moment. Crixus fut le premier à s'en sortir, retombant lourdement au sol, groggy, avant de ramasser un revers de branche, en bon galérien qu'il était. Dembélé eut moins de chance. S'il était parvenu à se camoufler dans la pénombre, camouflage naturel oblige, il tomba nez à nez avec une sorcière qui lui transperça le cœur à l'aide d'un couteau. Première victime. Bobby, quant à lui, venait tout juste de faire appel à sa drogue et de ce fait, en subissait les effets. Riant comme un attardé fier de sa connerie, il ne cherchait même pas à s'échapper...

Trois sorcières, en plus de la meurtrière de Dembélé, surgirent du sol, de plusieurs épais tas de feuilles sous lesquels elle se cachaient, dans l'attente des chasseurs. Et elles tirèrent immédiatement dans le tas, sans rien chercher à comprendre. Cerbère, lui aussi libéré, pétant les plombs à la vue des sorcières, fonça droit sur l'une d'elle, déviant le sortilège le visant d'un revers de main, ce qui laissa la malheureuse en panique et dans l'incompréhension totale. Crixus, pour ne pas changer, ramassa une volée d'éclairs qui l'éjectèrent loin derrière, son assaillante riant sinistrement en signe de victoire. Restait le drogué, toujours haut dans les airs, pendu par une jambe et observant l'affrontement avec émerveillement. Jusqu'à ce sort qui ricocha malheureusement sur le tronc de l'arbre le tenant prisonnier...

Oh non. Oh non, non, non, non aaaaaah !

Le craquement sinistre de l'écorce puis le basculement vers l'avant de l'arbre n'avait pas laissé planer de doute. Le tout s'écrasa dans un fracas assourdissant au sol, manquant d'heurter Crixus, qui à peine remis du coup précédent, dû esquiver d'un saut minable sur le côté. Projeté plusieurs mètres sur le côté, Bobby se releva tant bien que mal, pour mieux ramasser les phalanges d'une sorcière dans les dents. La riposte fut plus instinctive qu'autre chose, mais brassa le vide, laissant tout le loisir à son adversaire d'en ajouter une couche. Elle cognait dur, la salope. A genou, à sa merci, il la vit brandir un poignard pour lui enfoncer dans le bide. Grossière erreur qu'elle ne tarda pas à comprendre, la lame ricochant sur le titane dont son torse était composé.

Y'a pas que vous qui êtes pas humains ! Maintenant, crève !

Il lui propulsa ses deux poings joints en plein dans la tronche, ce qui la fit basculer en arrière, pour mieux accueillir tout le poids du cyborg qui se jetait sur elle dans l'espoir de l'étrangler.

_______________________________________________________


Dernière édition par Bobby Steam le Lun 4 Aoû - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Sawyer
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Age : 34
Messages : 141
Localisation : South Blue
MessageSujet: Re: Le harem de Salem. [Pv : Jack et Kyookoo] Lun 4 Aoû - 10:46



Guet-apens! Embuscade! Piège! Le petit groupe de chasseurs de sorcière, mélange de pirates, fermiers, forbans ou encore bandits voir de clochards s'étaient donc enfoncés dans la forêt devenu lugubre et avait foutu les pieds en plein territoire maléfique. Ce n'était pas le but recherché? En fait oui mais le but était de les surprendre et au final c'était les catins du diable qui les avait surpris! Crénom d'un chien asthmatique! Une branche vint lui lécher la cheville et l'agrippa pour le soulever sèchement à une hauteur de trois mètres. Un petit cri de surprise sortit de sa bouche et d'un geste vif il sortit l'un de ses couteaux de sa ceinture et vint trancher avec violence la branche mouvante. Retombant tel un chat sur ses pattes, il regarda les autres trouducs se faire avoir eux aussi. Il ricana en voyant l'un des chasseurs qui portait un nom qui sonnait dans le genre alcoolique  se manger un éclair magique en pleine panse. Jack ricana et il ne fallut que de peu pour qu'il évite celui qui venait vers lui, sa joue s'en retrouva quelques peu brulée du à une zébrure rebelle de l'attaque.

_ Raté tête de raclure de bidet! Gueules pas t'es encore moins belle grognasse!

Comme pour tenter d'en rajouter une couche l'une des sorcière se mit à meugler comme une folle tout en se jetant sur Sawyer qui se mangea une droite griffu dans la tronche, joue et arcade ouverte le sang de l'homme magnétique se mit à couler pendant qu'il recula de quelques pas à cause de la force de la gonzesse verdâtre. Sawyer dégaina l'un de ses flingues et le pointa vers la sorcière. Elle se mit à rire.

_ Crois-tu que vos jouets nous font peur? Il faut bien plus que cela pour avoir notre peau homme!
_ Peut-être... Mais mon pistolet est magique, il sait faire des choses incroyable ma laide.
_ Magique? Tu n'es qu'un homme! Tu n'es qu'un singe! Tu n'es!

Il appuya sur la gâchette et la détonation créée retentit pendant que la balla filait droit sur la femme qui s'écarta vers la droite en utilisant une vitesse et un mouvement non-humain. Mais pouvait-on dire qu'un homme ayant mangé un fruit du démon était encore humain? Après tout, il était maudit non? Jack par son pouvoir magnétique changea la trajectoire du projectile qui s'incurva mais il augmenta aussi sa vitesse et sa puissance de perforation si bien que la balle vint traverser les dents, le gosier et l'arrière du crâne de la sorcière qui eut du mal à comprendre ce qui venait de se passer. Elle tenta de parler mais compris que cela lui était impossible avec une mâchoire en miette et une gorge brulée. Elle s'écroula à terre, se vidant de son sang. Jack accourut vers elle, stoppa devant son corps et la regarda de haut.

_ Tu devais être bien plus belle en femme normale et c'est avec mon vrai et vaillant pistolet magique que je t'aurais perforé autre chose... Maintenant crève saleté!

Sa botte vint s'écraser sur la gueule de l'ensorceleuse, il lui écrabouilla le reste de la tronche. Pendant ce temps la il semblait que Bob et Ketsueki venait aussi de buter une sorcière...




_______________________________________________________
Quand on veut défendre les libertés, on est bien obligé de constater que l’on va à contre-courant de l’histoire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyookoo Ketsueki
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Age : 24
Messages : 192
MessageSujet: Re: Le harem de Salem. [Pv : Jack et Kyookoo] Ven 8 Aoû - 20:44

Des sorcières, c'est un peu comme des tigres, mais en plus sexy, enfin ça dépend combien de tentacules elles ont et ce qu'elles veulent en faire, en moins gros, en moins poilu, quoi que... Mais en tout aussi sournois ! Ainsi, une fois que nous avions pénétré bien au profondeur dans la forêt, j'ai senti que quelques chose ne tournait pas rond. J'ai alors fait un bon en arrière et j'ai à peine eu le temps de tenter de crier pour alerter mes compagnons de route que les branches fouettais l'air avec comme volonté de s'écraser droit sur mon visage. Je me suis alors directement baissé pour éviter de me faire frapper de plein fouet. Et j'ai bien fait, car la liane ainsi animé par la magie noire s'est écrasé dans le tronc derrière moi et y a laissé sa marque dans l'écorce, laissant ainsi coulé de l'arbre une épaisse sève orangée.

Une créature étrange, composé de ronce et de partie d'insecte qui, malgré cette amalgame de morceau de créatures vivantes on pouvait distingué que cette chose était ou avait été une femme ou de moins, elle est de sexe féminin. On a souvent parler de se taper des cageots là, on était plutôt dans le vrai, bonjour les échardes ! Et là, même un sac sur la tête ça fait pas l'affaire ! Un rapide coup d'oeil au alentour m'ont permis de voir que mes compagnons étaient eux aussi en train de se battre avec des créatures difformes et magiquement puissantes. Il n'avait donc plus besoin d'être prévenu. Mais cette petite absence a permis à mon adversaire du moment de renvoyer vers moi ses lianes assassines.

Cette fois, je n'ai pas réussi à me baisser à temps mais j'ai malgré tout eu le temps de mettre bras croisé devant moi pour tenter d’amoindrir les dégâts subit par cette assaut direct. Ainsi je me suis retrouvé projeté contre l'arbre. Et une vive douleur s'est alors mise à saisir ma nuque qui avait touché la sève orange qui coulait le long du tronc, il semblait que s'était une sorte de poison ou d'acide. Mais j'avais l'impression que mes chairs étaient entrain de brûler. La sorcière mi plante mi insecte c'est alors jeté sur moi pour tenter de trancher mon joli petit cou avec d'énormes lames sur ses avant-bras, semblable aux pinces que pourrait avoir une mante-religieuse. Je me suis alors jeté en avant de sorte à prendre de cours sa charge et saisir cette chose aux épaules. La force qu'elle déployait pour se défaire de notre lutte de force était plutôt impressionnante et si elle devait durée plus longtemps, je ne lui aurait pas résister.

Toujours dans les arbres. J'ai simplement relâché totalement la pression et je me suis jeté sur le côté attrapant d'une main une branche puis, bondissant sur une autre je me suis réceptionné sur un arbre juste en face. Son visage avait fini dans la sève corrosive et le crie brutal et animal qu'elle venait de pousser laisser deviner la souffrance qu'elle devait ressentir à ce moment précis. Elle s'est alors jeté sur moi, franchissant l'espace entre les deux arbres d'un seul bond. J'ai alors attrapé la branche au dessus de moi, sauté et replié mes jambes. La laissant une fois de plus s'écraser contre l'arbre. Je me suis alors laissé tombé pour retomber sur cette chose, atterrissant sur ses épaules. Je me suis alors mis à lutter contre sa force brute dans le but de briser sa nuque avec la force des muscles de mes jambes. Je n'ai pas pu empêcher son épaisse griffe de se planter dans mon épaule. Mais après quelques instants de lutte brutal et primitive, j'ai fini par emporter sa nuque dans un craquement sinistrement osseux. J'ai alors rattrapé la branche au dessus de ma tête et laisser la créature tomber du haut de l'arbre. J'ai ensuite entamé ma descendre pour retrouver le planché des vaches et le reste du groupe !

« - On se croirait à la maison ! C'est vraiment rafraîchissant comme balade en forêt ! Dommage que j'ai plus une petit tabatière d'herbe chamanique on aurait bien rigolé ! »

_______________________________________________________

Merci à Amandja pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-nub.forumactif.org/#contexteNUB
Flynn Montgomery
Pirate Novice
Pirate Novice
avatar
Age : 22
Messages : 70
Localisation : South Blue.
MessageSujet: Re: Le harem de Salem. [Pv : Jack et Kyookoo] Mer 13 Aoû - 14:30

Un duel silencieux se livrait non loin des autres ayant éclatés après l'embuscade tendue par les sorcières. Bobby, écrasant le corps de l'une d'elles, ses deux mains fermement accrochées au cou de la chose, il serrait aussi fort qu'il lui était possible afin de lui ôter la vie. Et si dans un premier temps, elle avait changée de visage pour tenter de l'effrayer, très rapidement elle s'était aperçue qu'elle crèverait par manque d'air si elle ne faisait rien. Seulement les membres en titane de l'humain cybernétique, couplés à sa puissance musculaire, étaient bien trop lourdes pour simplement être retirées à la seule force des bras. Ce fut donc de la plus misérable des manières qu'elle s'en alla, suffoquant, poussant un faible son et affichant une tronche à en faire pâlir un mort. Lorsqu'il ne ressenti plus de résistance, notre apprenti chasseur de sorcières se relâcha, repoussant la tête de la sorcière avec dédain. Après une telle dépense d'énergie, il aurait besoin d'une nouvelle dose d'énergie et vite.

Le mécanisme complexe à l'intérieur de son estomac s'activa tandis qu'il était rejoint par Jack dans un premier temps, puis par son acolyte acrobate. D'un œil, il observa les quatre dépouilles des sorcières, toutes mortes avec autant de délicatesse que l'aurait fait un ours aveugle. Il inspira profondément, puis expulsa une grande quantité de fumée par les oreilles, le nez et la bouche, son expression changeant immédiatement. Sourire idiot, tête en arrière, poussant un son traduisant tout le bien que la drogue pouvait lui faire, il se laissa quelques secondes pour profiter de l'instant. Euphorie, sa meilleure amie depuis qu'il était devenu plus qu'un simple orphelin accroc aux drogues. Désormais, elles le maintenaient en vie, faisaient de lui ce qu'il était et le rendaient plus fort. Comme à cet instant, ou cette simple dose suffit à lui redonner suffisamment de motivation et d'énergie pour enchaîner sur la suite. Son regard se porta immédiatement sur les deux pirates, qu'il commençait à apprécier.

Si t'as besoin d'un truc pour rendre l'expérience plus délirante, j'ai ce qu'il me faut en stock l'ami, héhé.

Il tapa de la paume de sa main la compartiment accueillant la crystalmeth, un sourire en coin. Il n'avait jamais eu l'occasion de toucher à l'herbe chamanique, mais ne doutait pas que la meth' soit aussi efficace. Avec tout cela, il en aurait presque oublié un petit détail. Quatre corps, pour cinq assaillantes, l'un d'elle manquait à l'appel, tout comme ce bon vieux Azimuth. Ils ne tardèrent pas à l’apercevoir, allongé dans les herbes, les sens en alerte tel un chien de chasse devant sa proie. Il fixait, immobile et silencieux, un épais buisson, comme s'il s'attendait à en voir émerger d'un instant à l'autre un son repas. Si cette hypothèse n'était pas envisageable, une autre option restait elle bien plus réalisable, la petite rescapé pensait pouvoir se planquer ici en attendant que le groupe s'éloigne. Trouvant cette tentative amusante, Bobby esquissa un sourire, avant de faire signe à Crixus de lui prêter le flingue qu'il tenait à sa ceinture. Il n'était pas particulièrement doué avec les armes à feu, mais cela importait peu.

La façon dont il allait l'utiliser ne demandait pas une grande précision. Le canon pointé en direction du buisson, il ouvrit brusquement le feu et vida entièrement l'arme de ses munitions. Tirant aléatoirement aux quatre coins de la cible, un cri de douleur grinçant, puis du mouvement précipité d'une personne cherchant à fuir remuèrent feuilles et branches. Une silhouette féminine s'éloignant des lieux leur indiquèrent qu'ils avaient vu juste. Azimuth et Cerbère voulurent se jeter après elle, mais le blondinet les en empêcha d'un mouvement du bras.

Doucement les gars, laissons-la se réfugier auprès de ses petites copines, on pourra alors toutes les crever en une fois.

Oh oui, le plan était terriblement génial ! Et pendant que le Capitaine pirate pistait la sorcière blessée, grâce au sang qui s'écoulait de ses plaies, Bobby s'envola dans un fou rire dont il avait le secret. L'un de ceux qu'il ne parvient pas à contrôler, qu'il ne souhaite pas avoir sous contrôle et qui dure, de très longues minutes.

***


Peut-être un peu trop longtemps... Emporté dans son délire inexplicable, il ne s'était même pas aperçu de l'évolution du décors. Tout autour d'eux était tombée un épais brouillard, et l'air s'était affreusement rafraîchit. Les croassements incessants de grenouilles et crapauds interdisait à tout silence de s'installer, alors que les marécages se faisaient plus abondants, si bien qu'il devenait difficile d'avancer. Heureusement, ils n'eurent pas à aller plus loin, puisque la fugitive, venait de trouver refuge dans une étrange demeure. Une espèce de grosse maison dont la structure reposait sur un élément que le cyborg ne parvint pas à identifier immédiatement. Un unique sentier permettait d'y accéder, le groupe l'emprunta sans hésitation, se retrouvant ainsi devant la porte d'entrée. Ils n'eurent pas à frapper que l'on vint leur ouvrir, une petite fille d'environ dix années, blonde et habillé d'une robe rose. D'une sourire chaleureux, elles les accueillit, mais n'eut pas le temps de leur proposer d'entrée que son crâne s'écrasait avec violence contre le bois de la porte.

Le craquement qui s'en échappa et le sang qui s'écoula du front de la gamine confirma sa mort instantanée.

Pfeuh. C'est pas en prenant les apparences d'une gamine que vous parviendrez à nous tromper... Les signes sont toujours présents, adulte ou pas, sous votre forme réelle ou déguisée. La prochaine fois, épargnez-vous une mort débile et battez-vous.

Il s'engouffra à l'intérieur, crachant ses quelques mots sur un ton agacé.

_______________________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Sawyer
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Age : 34
Messages : 141
Localisation : South Blue
MessageSujet: Re: Le harem de Salem. [Pv : Jack et Kyookoo] Mer 13 Aoû - 15:33




Quelques pertes dans la bataille mais les chasseurs s'en sortaient encore victorieux et c'est en suivant l'une des survivantes que Ketsueki avait pisté que le petite groupe restreint désormais s'avança dans le brouillard en direction du marais. Le but final se trouva être une drôle de bâtisse, une grande maison faite de gourmandise... En s'approchant Jack reconnu le matériau principal du pain d'épices, ou pein de pisse comme il disait, n'aimant pas ce gâteau, lui préférant même de simple biscuit... Il se rappela ceux de Tatie Yvonne et il en eut l'eau à la bouche. Un massacre de crâne de petite fille passé, et les chasseurs rentrèrent dans la maison.
La maison semblait être bien plus grande de l'intérieur que de l'extérieur, encore un jeu des sorcières, que ce soit un effet d'optique ou un sortilège suivant le scepticisme ou non. Une fois le groupe rentré, la porte claqua un grand coup et on put alors entendre les rires des maitresses du diable. Jack avança droit devant et stoppa son pas, il se doutait du danger de la maison en bouffe.

_ Surtout ne bouffer rien venant d'i...

Trop tard, deux des potes du cyborg venait de gouter un morceau de table et était tombé raide à terre. Dépité, JAck cracha un glaviot à terre. Pendant ce temps la, Bob, Ketsu et les autres massacrait de la sorcière, Sawyer s'enfonça dans la baraque pour trouver la mère de toutes les filles, la maquerelle, la chef...

_ Laissons les enfants jouer ensemble et amusons nous entre adulte... Flaying Naïfe !!

Il lança un couteau sur la grande sorcière, la lame prit de la vitesse grâce au fait qu'il l’accélérait en utilisant son pouvoir magnétique mais d'un bon, Irma, si c'était bien son véritable prénom, l'évita et la stoppa même. Quelques gouttes d'un sang noir coula de sa main ouverte pendant qu'elle prit sa forme de sorcière.
Spoiler:
 

Elle plongea sur Jack pour venir lui entailler le torse et le flan droit avec ses griffes, elle termina par l'envoyer valser contre une armoire en gaufrette qui se brisa sous le choc. Jack se releva et s’éjecta sur elle pour lui colla une droite qu'elle mangea mais encore une fois, les griffes d'Irma se plantèrent dan sa chair à l'épaule gauche. Foutu pain d'épice, il pouvait pas avoir des tiges de métal dans le béton comme partout... Le seul métal présent était quelques casseroles et couteau. Il les attira à lui et commença à les faire tourner autour de lui tout en s'approchant de la sorcière, une poêle lui explosa le nez et un couteau se planta dans l'une de ses cuisses. Hurlant de rage et de douleur, elle tendit les mains vers Jack et le foudroya. Il fut ejecter plusieurs mètres en arrière. Ses cotes lui faisait un mal de chien. Il remarqua alors qu'à coté de lui le cyborg se tenait debout, le corps repeint de sang de sorcière.

_ Mec j'ai un plan pour buter cette salope... Ca va être dangereux voir te faire mal mais c'est le seul que j'ai , tu me fais confiance?

Etait-ce la drogue ou était-il inconscient de nature? Mais Bobby accepta et lorsque Ketsueki arriva, Jack laissa l'opération "massacre d'Irma". Jck se tenait droit devant elle, bras tendu en sa direction, Bobby lui commença à vouloir l'attaquer, il se mangea une paire de coups mais après un moment, il arriva au résultat que Jack voulait. Bobby arriva à l'étreindre par derrière, un bras au niveau du coup, l'autre retenant ses bras. Malgré la force maléfique de la diablesse, il résistait. En effet Jack utilisait son magnétisme à pleine puissance sur le corps du cyborg pour retenir l'étreinte. Maintenant tout était dans les bras de Ketsueki...






_______________________________________________________
Quand on veut défendre les libertés, on est bien obligé de constater que l’on va à contre-courant de l’histoire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyookoo Ketsueki
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Age : 24
Messages : 192
MessageSujet: Re: Le harem de Salem. [Pv : Jack et Kyookoo] Jeu 14 Aoû - 13:13

Vraiment une île sympathique, si on oublie les sorcières, bon, c'est un détail de poids certes mais je serais bien venu faire du tourisme ici. Ça me rappelle la maison, bon, un marais c'est moche, ça pue et quand on en a vu un on les a tout vus, je me demande d'ailleurs si dans celui-là on peut trouver des crocodiles géants mangeur d'hommes comme chez moi ? Ce serait marrant une petite chasse au croco comme au bon vieux temps. Bon, je le referais peut plus à mains nues, mais il faut ce qu'il faut si on veut fièrement porter le titre de grand guerrier et surtout avoir le droit de partir de l'île. C'est toujours mieux de finir dans le ventre d'un saurien que de rester coincé pour l'éternité au même endroit. Au moins, changé en crotte d’alligator, on se pose pas de question existentielle ! Toujours est-il que cette piste au sang de sorcière était facile à suivre et qu'on a fini par arriver devant une maison en gâteau et ça avait l'air foutrement bon. J'avais un petit creux justement !

Ainsi, une fois entrée une petite fille nous a accueilli et la réponse du boulonné s'est faite plutôt simple et efficace. Un bon coup de tête entre les deux yeux et voilà la petite ad patres. J'avais attrapé un bout de fauteuil chocolat que je m’apprêtais à manger quand Sawyer a crié qu'il ne fallait toucher à rien. Je l'ai donc jeté l'air de rien et il semblerait que personne n'ait vu ce que j'allais faire. Et j'ai bien fait de ne pas avoir porter ce poison à mes lèvres, les deux qui ont été plus rapides que moi à manger ont rejoint la petite fille au crâne explosé. Et c'est à ce moment-là que j'ai senti quelque chose dans mon dos et d'instinct j'ai faits un bond avant. Et j'ai bien fait car une sorcière armée d'un marteau plutôt lourd venait de vouloir l’abattre sur mon crâne. Heureusement, ce n'est que le sol en biscuit qui a salement morflé, ouais, ce n'est pas très recommandé de faire son plancher en truc qui craque dès qu'on marche dessus.

Et elle semblait plutôt habile avec ce genre de truc plutôt énorme. Rapide avec ça je n'avais eu le temps de me baisser que sur le fil pour esquiver ce coup enchaîner dans la foulée. Pas question de bloquer ça, c'était un bras réduit en miettes au moindre coup direct et je ne parle pas d'un coup en pleine tête. Mais le problème de ce genre d'arme, c'est qu'on laisse parfois de trop grande fenêtre pour la contre-attaque à son adversaire. Sans même parfois s'en rendre compte. Ainsi, après avoir évité quelques coups et avoir encaissé un violent coup de pied en plein torse lors d'une de mes tentatives, j'ai trouvé une fenêtre pour attaquer. Lorsqu’elle a voulu me mettre un coup de revers de son arme, j'ai roulé pour arrivée directement au contact et me suis relevé d'un seul bond. Droit au contact, je lui ai asséné alors un puissant crochet du droit en plein menton, lui faisant perdre l'équilibre. Puis, j'ai faits un pas en retrait, sauté et je l'ai frappé à la gorge avec mes deux pieds. Je l'ai alors propulsé dans ce qui semblait être un atelier de potion. Je me suis alors avancé vers elle et j'ai alors saisi son visage entre mes deux et appliqué une torsion sur son cou, brisant ainsi d'un mouvement sec sa nuque. J'ai attrapé un large couteau, utilisé il me semble pour la préparation des ingrédients et je me suis dirigé vers les autres.

Je me suis donc enfoncé dans la maison en pain d'épice pour retrouver mon second et notre compagnon de route. Enjambant les cadavres de sorcières ensanglantés. Je me suis donc avancé dans ce qui semblait être une cuisine car les derniers combats semblaient provenir de là. Swayer et Bobby étaient aux prises avec la mère des sorcières. Visiblement, les deux autres m’attendaient car, à peine ai-je eu le temps de pénétré dans la salle où c'était le bran le bas de combat ! Ainsi, le vieux Jack a utilisé le boulonner pour retenir la sorcière, la laissant alors à ma merci. Un sourire en coin sur les lèvres, je me suis avancé droit vers elle. Faisant danser le couteau que j'avais récupéré entre mes doigts. Elle mettait ses dernières forces dans la bataille car elle sentait sa fin arrivée. Ne pouvant se défaire de l'étreinte de Bobby, couplé au pouvoir de Jack. Mais elle pouvait utiliser ses pouvoirs encore. Et je me suis fait attaquer par une tornade de fragments foutrement tranchant de caramel ! J'aime pas ça en plus le caramel. J'ai avancé malgré tout dans la tempête, laissant les éclats lacérés mon visage, posant mes bras devant mes yeux. Heureusement, le mal est rapidement passé et pas de trop grosse blessure à signaler, si ce n'est un éclat profondément enfoncé dans mon bras et un autre dans cuisse ! Crachant par terre en jurant je me suis avancé devant la sorcière enfin.

« - Bon alors, tu vas nous dire maintenant, c'est vraiment de la magie ou c'est que du flan ? Une grosse arnaque ? »

Comme seule réponse j''ai eu droit à un hurlement primal, de rage pure et de colère. Qui tenait plus de l'animal que de l'être humain. Et qui, je dois dire, n'était pas bon à sentir, surtout d'aussi près. Après avoir agité l'air un peu devant mon visage. J'ai saisi mon arme et simple, d'un geste précis et net, tranché sa gorge d'une oreille à l'autre, la laissant se vider doucement de son sang.

« - Bon bah, on saura jamais ! »

_______________________________________________________

Merci à Amandja pour l'avatar ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto-nub.forumactif.org/#contexteNUB
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le harem de Salem. [Pv : Jack et Kyookoo]

Revenir en haut Aller en bas

Le harem de Salem. [Pv : Jack et Kyookoo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: South blue :: Autres Iles de South Blue-