AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

[Terminé] Chasse à l'homme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Nathanael Rackham
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Messages : 635
MessageSujet: [Terminé] Chasse à l'homme Mer 2 Juil - 19:49


Bon, l'Enfer Ecarlate était enfin en marche. Je n'étais plus seul, je pouvais désormais compter sur l'aide de ma nouvelle et toute fraîche alliée. Il faudrait du temps pour qu'elle fasse ses preuves et que je daigne lui accorder une once de confiance mais je ne doutais pas un seul instant de l'avenir de notre équipage. Et puis en parlant de confiance, à qui pourrais-je l'offrir ? A tous ces traîtres, ces lâches qui manigancent derrière vous, ces fourbes prêts à vous égorger le nuit venue ? Non, la confiance est une marque de faiblesse. Plus jamais cela !

Bref, avec Kassidia nous avions terminé les réparations vers la fin de la journée, le crépuscule commençait à se dessiner sur l'horizon nous offrant un magnifique panel de couleurs aux teintes orangées. Les nouvelles voiles écarlates en place, mon nouvel étendard fièrement hissé sur le grand mât. Charon, mon nouveau navire pouvait enfin prendre la mer. Maintenant que nous étions deux à bord, je dois avouer que la navigation était bien plus fluide. Rien à voir avec ma fuite de cette île où j'ai laissé derrière moi une trainée de cadavres. Bien que j'en sois tout à fait capable et sans le moindre doute bien plus doué qu'elle, je laissais ma nouvelle navigatrice prendre la barre et nous guider vers notre prochaine destination.

Pendant la traversée je n'avais qu'une seule et unique occupation, admirer les formes généreuses de celle qui caressait le gouvernail de mon bateau. Je veillais au grain, toujours. Charon c'était plus qu'un simple navire, c'était un symbole, le symbole d'une peur irascible. Mais avant d'en arriver à ce point là il était nécessaire que l'équipage de l'Enfer Ecarlate se fasse un nom dans South Blue. Avec un peu de chance d'ailleurs ma rencontre avec cette jeune femme de la Marine m'aurait surement ouvert les portes de cette future notoriété justement. Et pour une fois nous avions de la chance. Avec la nuit tombée notre navire se faisait bien plus furtif grâce à ses voiles sombres. A moitié cachés par la brume nous étions difficilement détectables et pratiquement silencieux. D'un geste je faisais signe à Kassidia de s'approcher du navire aux nombreuses lanternes allumées sur le pont.

C'était une proie facile, un petit schooner marchand. Ce genre de bateau avait cela de bon qu'il ne possédaient en général pas le moindre canon afin de ne pas l'alourdir et gagner par l'occasion en cargaison et en vitesse. De plus, et je parle par expérience, les hommes à bord sont peu nombreux, pas plus de cinq ou six marins. Nous approchant avec la plus grande discrétion grâce à une météo des plus clémente pour notre opération de ce soir, la première phase de l'attaque fut une simple bordée de canons, deux coups envoyés sur le pont du navire. Et sans attendre, l'abordage était donné.

A côté du mât gisait un homme à la jambe arrachée. A côté de lui un autre marin blessé qui se tenait le crâne, secoué par le choc. En passant à proximité de lui je lui décochait la tête des épaules à l'aide de Nozarashi, son problème était désormais réglé. Je ne sais pas si c'était l'effet de surprise générale ou mon dernier coup d'éclat en particulier, mais devant la calebasse sanglante  qui roulait à leurs pieds le reste de la troupe lâcha ses armes et se rendit à l'Enfer Ecarlate. Grossière erreur de leur part mais ils ne pouvait se douter de la suite des évènements. Il ne restait désormais que deux marins et le propriétaire du navire un marchand gras et plein de sueur, portant une chemise tachée de nourriture et de vin. Avec toute la fausse assurance dont il était capable il m'accosta d'un ton mielleux. Cela m'insupportais au plus au point.

- Bon, bon, bon. Voilà voilà voilà. Vous avez gagné ... nous nous rendons. Nous ne tenterons rien ... je vous jure. Ecoutez, nous pouvons surement nous entendre ... voilà, voilà, voilà ... j'ai une cargaison dans ma cale ... si vous me laissez vendre cela à Torino ... nous pouvons partager ... vous prenez la moitié, moi l'autre et j'oublie tout, il ne s'est rien passé, je ne vous ai jamais vu ... Alors, alors, alors ?
- Non, t'es sérieux, tu te rends ? T'es sur que tu veux rien tenter ? Vas-y lance toi, attaque nous ! Abruti. Nous tenons ton navire, la moitié de tes hommes sont morts, tu crois quoi ?
- Attendez, je ...
- Bon, je vais être clair gros tas vu que t'as l'air d'avoir aussi de la graisse dans les oreilles. On s'entend sur rien du tout. Ta cargaison est à moi maintenant, et si ça te pose problème j'ai aucun soucis avec ça, vient en débattre avec ma hache ! Et pour ton info, quand je fais moitié-moitié, c'est pour couper un type comme toi en deux ! Pigé ? Alors maintenant tu la boucle et tu poses ton gros cul par terre !

Sous la surveillance de Kassi je laissais les trois hommes sur le pont et m'occupais de notre butin. De nombreuses caisses, un petit coffre, un résultat moyen mais qui sonnait bien. Aucune idée de ce que contenait toutes ces caisses mais aucune importance. Dans ce monde tout se vend, suffit de trouver le bon acheteur. Après avoir soulagé le schooner de son trésor au fin fond de la cale une plainte se fit entendre derrière une porte solidement cadenassée. Derrière elle se trouvait trois hommes enchainés. Enfin, deux hommes et un homme-poisson, chose extrêmement rare dans South Blue. Alors que les deux humains avaient une mine affreuse et avaient la fâcheuse manie de chouiner en demandant de l'aide, la poiscaille elle était calme, posée, attendant que la situation évolue.

- Pitié ... aidez-nous ... s'il vous ...
- La ferme. Et toi le poisson, raconte moi ton histoire, comment t'es arrivé ici ? C'est rare de voir quelqu'un de ta race par ici !
- Comme tu veux. Mon histoire n'est pas extraordinaire, seulement je n'ai pas eu de chance dans mes choix. Disons que j'avais pour désir d'explorer le monde et de rechercher quelques trucs ici et là. Et puis bon, j'ai été capturé puis vendu et me voilà ici, enchainé comme un vulgaire animal de compagnie.

Accroupi devant cette espèce d'anguille, j'écoutais attentivement son discours d'un calme placide. A coté les chouinements continuaient, des plaintes que je réprimais d'une baffe dans la tronche de chacun d'eux.

- Je n'avais à mon départ aucun conflit avec la Marine et les Dragons-Célestes. Mais aujourd'hui, privé de ma liberté, c'est tout autre. Libère-moi et je te suivrais dans la voie de la piraterie en gage de remerciement. J'ai un compte à rendre avec la Marine désormais. Et pour infos, le poisson se nomme Zarfanis.

Comment refuser une telle offre. Un homme qui demandait à me rejoindre, c'était une aubaine à ne pas rater. Sans attendre je brisais ses chaines, le libérant de ses entraves. Dans la foulée je récupérais les deux esclaves qui à leurs yeux ébahis ne comprirent pas pourquoi je ne les avais pas détachés eux aussi. Alors que Kassi s'occupais d'attacher au mât de notre navire nos deux prisonniers j'en profitais pour m'occuper des survivants sur le pont en exécutant les deux marins apeurés. Il ne restait que le marchand au gros bide. J'allais m'occupais de lui, mais en attendant je voulais qu'il profite du spectacle que j'allais lui offrir.

Dans un rire sadique à souhait je m'approchais des différents cadavres et d'un geste vif j'ouvrais en deux leurs thorax. Mon but ? récupérer les cœurs de mes ennemis. C'était une vieille tradition dans mon précédent équipage, comme un porte bonheur en somme. Hurlant de peur, l'unique survivant s'était affalé par terre et gisait dans sa propre urine qui coulait sur son pantalon. Les mains en avant comme pour se protéger de moi ou de quelque chose d'autre c'était à mes yeux une invitation pour agir. Du même geste vif et ample que pour les marins, je lui coupais les deux mains qui tombèrent lamentablement dans sa propre pisse, le liquide rouge et chaud se mélangeant au liquide chaud et doré.

- Oups ! Nozahahahaha ! Allé rigole, c'est rien, tu va pas crever pour si peu gros tas. Je te laisse en vie dis moi merci. DIS MERCI ! Bref, t'as la chance de survivre alors je veux que tu fasses un truc pour moi. Je veux que tu dises ce qui s'est passé ici, je veux que tu raconte tout et je veux que tu dis à tous ce que moi Nathanael Rackham ait fait ici aujourd'hui. Nozahahahah !
- Capitaine, je n'ai qu'un seul désir, voir mourir ce marchand pour ce qu'il m'a fait, mais en tant que médecin je dois te dire que si tu veux qu'il arrive en vie à Torino, il est primordial que je lui administre les premiers soins.

Pendant que Zarfanis bandait solidement les moignons du pleurnichard, je m'attelais à laisser mon autre marque sur la grand voile du navire. Tracé à l'aide du sang de mes victimes, je laissais l'empreinte de mon drapeau afin que tous sache bien qui est l'auteur de cette magnificence. Une fois fait, le gouvernail bloqué en direction de Torino, nous n'avions plus qu'à quitter les lieux et à repartir sur Baterilla. Avec un nouvel invité à bord nos besoins devaient être revus et une petite escale s'imposait, d'autant plus que nous avions de la marchandise à vendre.

Spoiler:
 

Une fois à nouveau amarré au port je laissais le soin à Kassidia de vendre la cargaison tandis que Zarfanis s'occuperait du matériel médical. Pour ma part j'avais prévu de monnayer les deux esclaves décharnés. Pour ce, il n'y avait qu'un seul endroit susceptible d'accéder à ma demande, le marché noir. Mais avant d'en arriver là, se dressait devant moi un homme qui trottait dans ma direction. Il s'agissait du même type que la veille. Ce même type qui me laissa passer sans un mot après s'être aperçu de qui il avait en face de lui. Pauvre type. Par moquerie je lui jetais à la figure un berry pour la peine qu'il s'était donné.

Quand on ne savait où chercher, le Marché Noir était quasiment impossible à trouver. Par chance c'était un lieu qui ne m'était pas inconnu ayant déjà eu affaire à lui par le passé dans ma précédente vie lorsque nous avions à l'occasion quelques personnes à vendre, comme aujourd'hui en fait. C'était une grande cave moisie avec dans un coin un bar dans un aussi bon état. Un monde fou se côtoyait sur place, d'avantage attiré par l'animation principale que pas la vinasse coupée à l'eau encore et encore que le pseudo tavernier servait aux poivrots.

Cette attraction consistait en une arène toute simple où s'affrontaient pirates, brigands et bandits mais aussi esclaves vendus pour l'occasion et parfois mêmes quelques bêtes féroces capturées ici et là sur l'île. Alors que je soupesais mes espèces sonnantes et trébuchantes pour la vente des deux maigrichons, une clameur se fit entendre dans les environs. Un homme disait à qui voulait l'entendre en secouant un avis de recherche que Kengoro était là, Kengoro était de retour, et bla et bla et bla. C'était qui celui là ? Un pirate parait-il, et pas n'importe lequel à priori, un pirate primé sur South Blue. L'occasion était trop belle.

Si je voulais que l'Enfer Ecarlate prenne de l'ampleur il n'y avait que deux solutions. Faire assez de dégâts contre les intérêts de la Marine et de la population innocente des différentes îles ou venir à bout de célèbres pirates et ainsi se faire connaitre en tant que tel. Pour l'heure, la seconde option était ce qu'il me fallait. Récupérer la tête de cette homme était mon objectif. Arrachant l'avis des main de son propriétaire j'étudiais ma proie, un homme chauve manipulant à priori une épée à deux mains. Pauvre fou, il ne ferait pas le poids face à Nozarashi. Et ce type valait 2.500.000 berrys ? Sérieusement ? Il avait réussi à effrayer qui avec cette tronche ? D'autant plus que je n'avais jamais entendu parlé de lui lors de mes escapades.

Spoiler:
 

Chopant par le cou le type qui hurlait sa peur de Kengoro, je rapprochais mon visage du sien et prenais un air menaçant histoire d'être certain de me faire comprendre.

- Dis moi, il est où ton pote, j'ai des choses à voir avec lui ...
- Pr..près de la forêt ... dans une petite crique avec ses hommes.
- M'oblige pas à t'arracher les mots de la bouche, t'y perdrais ta langue, alors cause et n'oublies rien, j'aime pas quand on me dit pas tout.
- Ils sont une dizaine, ils attendent demain pour se ravitailler en ville et repartir en mer, c'est tout ce que je sais ... je le jure ... ils veulent pas attaquer la ville, c'est promis !
- Je m'en cogne de la ville mon gars ! Mais ce que tu dis est parfait ! Allé, casse-toi maintenant j'aime pas ta gueule.

Sans attendre d'avantage je prenais la direction de l'endroit que l'on venait de m'indiquer sur la carte, Nozarashi posé sur l'épaule. J'espérais un peu plus d'action qu'avec les marins. Cette précédente rencontre m'avais laissée sur ma faim, il fallait que je l'assouvisse. Ma hache avait soit de sang, j'avais soif de sang, l'Enfer Ecarlate avait soit de sang.  

Spoiler:
 


Dernière édition par Nathanael Rackham le Dim 10 Aoû - 13:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Chasse à l'homme Sam 5 Juil - 20:17

Ah ! Baterilla ! Un pays si beau dans lequel Mephisto réside depuis un petit moment. C'était ici qu'il avait aidé un jeune marin du nom de Yamada Kurosawa à s'échapper, l'homme possédait le fruit du dragon mais était vraiment trop fragile pour devenir pirate. L'ayant donc déposé dans un hopital non loin du port, Mephisto décida de rester afin de voir ce qui était intéressant et peut-être bien voler un bateau. Chaque soir, Mephisto allait bouffer aux restaurants. De l'argent, ce n'était pas ce qui lui manquait, bien au contraire, il en avait des millions grâce à ses victoires au tournoi de Karaté Island. Il ne regrettait absolument pas cependant son départ. Depuis le départ, il avait vu un dragon déjà, en plus d'avoir rencontré cette autre femme faite de sable, du nom de Sheila. Il se rappelait de ce combat très intéressant dans lequel ils avaient vaincu un Colonel, c'était assez difficile, il faut dire qu'ils ont tout donné pour seulement l'envoyer dans la mer, ils n'avaient réussis qu'à arracher un seul bras de ce Colonel et à s'en sortir avec aucun dégât hormis la fatigue pour les deux. Le sable et le feu, c'était en plus deux pouvoirs incompatibles. Deux contre un, Mephisto avait beau avoir apprécié le combat, il n'en reste pas plus satisfait même en ayant "gagné".

Il venait de passer deux semaines afin de rechercher de potentiel membres pour son équipage, mais il semblerait que tout ce sur quoi il soit tombé, ce sont de simples hommes sans spécialité qui rejoignirent son équipage pour remplir certain rôles, ceux-ci étaient tous dotés d'un intellect assez correct en tout point de vue, mais aucun talent pour le combat. Mephisto n'allait donc pas les garder très longtemps car soit ils allaient déserter, soit ils allaient mourir vu le nombre de danger face auxquels ceux-ci s'exposaient s'ils restaient avec Mephisto bien longtemps. Le jeune capitaine comprenait très bien leur peur de mourir et il s'était préparé à cette idée déjà.

Quelques jours avant aujourd'hui, Mephisto était descendu dans un petit bar. Les gens marmonnaient le nom d'un certain pirate qui serait descendu sur l'île pour se ravitailler. Chose qui attira tout de suite l'oreille du jeune blond. Après un dragon et un Colonel frustré, un pirate fameux débarque maintenant ? Décidément, cette île avait le don d'attirer les bêtes de foires. Cette perspective d'affronter ce pirate était très agréable pour Mephisto, si c'est un pirate, il risque surement pas de passer pour un méchant à le vaincre. La confiance en soi de Mephisto n'était pas spécialement arrogante ni trop haute, mais il avait désormais une certaine confidence en sa capacité à se sortir de n'importe quel merdier rien qu'en improvisant. L'improvisation, c'était décidément son fort. Il regarda alors l'affiche en s'en approchant un peu. Les gens semblaient surpris qu'il ose regarder cet affiche. L'affiche indiquait 2,5 millions de Berrys sur la tête du mec en question, il se nommait Kengoro. Il se retourna alors en regardant une personne au hasard et lui poser une question.

- Dites moi, ce Kengoro, que fait-il sur l'île ? - Demanda-t-il calmement.

- Vous ... vous ne savez pas ? Depuis quelques jours, le Colonel Armstrong aurait perdu son bras face à deux individus louches ! À cause de cela, il n'a pas put être en mesure de combattre correctement et s'est fait tué par Kengoro ! La population est désormais en panique sans ce Colonel ! - Répondit une jeune femme, paniquant.

- Oh ... Merci de l'info, mais ... vous savez où peut-on voir ce Kengoro ? - Demanda-t-il de nouveau.

- Vous ... êtes vous fou ??? - Dit une voix d'homme à côté.

La foule commençait à s'agiter, quand soudain, un vieil homme s'avança et lui répondit.

- Vous pouvez le trouver dans la forêt non loin d'ici, mais ne soyez pas trop pressé, les nourritures qu'il attend ne seront pas prêtes avant 3 jours encore, tu auras donc tout le temps de vivre 3 jours paisiblement avant de mourir. - Fit remarquer ce vieil homme.

Il semblait avoir compris que la peur n'était pas du genre à arrêter les jeunes ambitieux dans le style de Mephisto. Le jeune pirate sourit et baissa sa tête en guise de remerciement des informations mais ne put prononcer un seul mot avant de disparaître du restaurant en question pour aller en ville et retourner dans le petit auberge dans lequel il habitait. Il avait passé la nuit à méditer, cette situation est quelque part de sa faute à lui. S'il n'était pas intervenu pour aider Sheila, le Colonel serait encore en assez bonne forme pour vaincre Kengoro et la population ne serait pas si effrayée ! Mais très vite il se rendit compte que au fond, il avait sauvé la vie de Sheila et ça, tant qu'il peut s'occuper du cas de Kengoro, il pourrait s'en contenter. Kengoro allait partir dans 3 jours, il fallait absolument que Mephisto le rattrape afin de lui voler un maximum d'armes et de provisions ainsi que de le vaincre pour éviter qu'il parte faire du mal ailleurs ! Cette expression sur le visage des villageois, c'était la même que lorsqu'il était plus jeune, le regard des prisonniers face à l'idée de désobéir aux Dragon Célestes. Ce regard remplit de peur et né d'impuissance, le jeune pirate ne le supportait pas ! Mephisto, ne sachant pas du tout les grades des primes, avait drôlement peur en plus d'être excité à l'idée d'affronter ce Kengoro, il croyait naïvement que 2,5 millions, c'était énorme ! Il se prépara donc à l'idée de s'entraîner trois jours dans la forêt avant d'aller le rencontrer en personne.

Son entraînement commença alors par l'aiguisement de ses armes, les shurikens, kunai et makibishi qu'il possédaient étaient tous bien aiguisés après une journée entière consacrée à cela. Ensuite, il nettoya un peu ses vêtements et son armure pour être bien en forme et finalement passer le restant de ses jours à entraîner ses mouvements d'esquive. Sans Sheila, dans son dernier combat, il aurait surement finit par s'en prendre plein la tronche de la part du Colonel, si l'autre a pu vaincre le Colonel, alors il y avait également une possibilité comme quoi Kengoro possède une arme faite en Granit Marin. N'ayant pas envie de mourir de si tôt, Mephisto s'entraîna donc les 2 jours suivants à esquiver et à se dérouiller de son entraînement ninja.

Puis arriva enfin le jour d'aujourd'hui ... le jour du combat ! Ayant bien dormi la veille, Mephisto s'était levé de très bon heure pour faire des exercices dans la forêt et être en forme. Il se rendit une dernière fois dans le restaurant afin de voir s'il n'y avait pas des changements au programme. Cependant, rien ne changea, l'affiche était en place et tout le monde était là et personne ne s'approchait de l'affiche. Il décida alors de se reposer dans un coin tranquille pour le restant de l'après-midi. Quelques moments plus tard, un homme avec une carrure très imposante arriva dans le restaurant. Il avait regardé et insulté l'affiche de Kengoro en plus d'avoir menacé une personne sans défense. Mephisto trouvait cet individu louche et pouvait entendre clairement dût à sa voix si forte. Cet homme arracha quelques secondes plus tard l'affiche de Kengoro et sortit du barre. Il semblait déterminé à tuer Kengoro d'une manière ou d'une autre. Mephisto se rendit alors compte qu'il était sur le point de se faire piquer sa proie par l'autre mec. C'était une idée plutôt désagréable pour Mephisto, il suivit alors l'autre homme quelques temps plus tard, se dirigeant alors lui aussi vers la forêt.

Mephisto sauta de branche en branche pour suivre l'homme discrètement dans la forêt, à la rencontre de Kengoro. Il pouvait voir de loin l'équipage de Kengoro entrain de compter leur cargaison, rien ne semblait embarquée encore. Mephisto n'était pas trop dans le besoin de la cargaison, qui semblait être des tonnes de sacs de riz et de poissons, mais plutôt intéressé par le bateau, qui était franchement pas mal ! Il sourit et eut une idée pour la suite. C'était franchement intéressant, un troisième individu qu'il pourrait affronter, il avait le choix entre soit laisser Kengoro affronter l'autre et affronter le gagnant, soit aider cet individu à combattre Kengoro, il n'avait pas trop l'impression que cet homme serait du genre à écouter ce qu'on lui propose, alors autant laisser les bêtes faire à leur tête et en tirer son gain. Mais le seul gain que Mephisto était intéressé, c'est le bateau et le combat contre Kengoro. Il y réfléchissait très rapidement, quel serait la meilleure option pour lui ? Il n'en savait rien mais au moins, ce bateau lui était essentiel. Il n'avait pas non plus spécialement envie de rester là et de regarder, alors il descendit de l'arbre et atterrit derrière l'homme en question pour lui causer.

- Hey toi, tu es là pour la tête de Kengoro aussi ? Il t'a fait quelque chose ? - Demanda-t-il pour peut-être trouver un moyen d'arrangement entre leurs plans.

Mephisto n'était pas spécialement désintéressé par cet homme, cette arme n'était clairement pas de la bonne couleur pour être faite en Granit Marin, il n'avait donc rien à craindre de la part de celui-ci, mais n'allait quand même pas perdre son temps contre lui non plus. Il devança alors l'homme, sortant de la forêt en regardant l'équipage de Kengoro entrain de se préparer à charger les cargaisons à bord. Il n'hésita alors pas à utiliser une de ses techniques pour brûler les cargaisons et gagner du temps.

- Thin Man !


Il savait que cet autre individu allait lui en faire perdre dût à son attitude de tête brûlé égoïste d'après ce que Mephisto a pu en voir de celui-ci dans le restaurant. Il regarda alors Kengoro avancer vers eux, attendant la suite avec un grand sourire sur le visage après avoir gâché tant de cargaisons.
Revenir en haut Aller en bas
Nathanael Rackham
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Messages : 635
MessageSujet: Re: [Terminé] Chasse à l'homme Lun 7 Juil - 21:56


La forêt semblait être des plus dense avec de nombreuses espèces végétales différentes. Simples fougères, des pins, des épicéas, bref, un mélange hétéroclite de tout et n'importe quoi qui par malchance rendrait ma progression bien moins aisée que ce que je l'espérais. J'avais bien la solution de contourner cet obstacle de verdure, malheureusement faire ce petit détour me prendrait bien trop de temps. Je devais rejoindre la crique le plus vite possible et m'occuper de ce type. Ne sachant quand une telle occasion se présenterait à nouveau je me devais de saisir toutes les opportunités qui pouvaient se présenter à moi. C'était d'autant plus vrai si je voulais que l'Enfer Ecarlate commence à se faire connaitre, si je voulais que mes actions soient reconnues. Bref, s'occuper de ce type avec sa belle prime m'ouvrirait surement les portes d'une nouvelle partie de la piraterie, celle des primés, celle de ceux qui sont haïs et craints par la population à la simple évocation de leurs noms.

Bref, la discrétion c'était pas vraiment ma spécialité, autant avancer tout droit sans se poser de questions. Et puis qu'importe si l'on m'entendait arriver, le combat n'en serait que plus intéressant. A grand coups de hache dans la végétation je me frayais un chemin lorsque la verdure devenait trop dense, et ce même pour mon immense carrure. Par chance, toute la forêt n'était pas aussi abondante à toute les endroits. Prairies, immense espace sous les pins parasols, petite rivière avec sa cascade, les paysages s'enchainaient et ne se ressemblaient pas toujours. Dans ma progression il m'était donné d'entendre ici et là des bruits au dessus et autour de moi. Des animaux effrayés sans doute. Il faut dire que j'avais de quoi effrayer ces bestioles qui ne faisaient pas le poids face à mon immense puissance.

En trajet j'ai eu la malchance ou ma chance, je sais pas trop, de tomber dans la zone d'habitat d'un ours. Les coups de griffes sur les arbres en étaient le témoin. J'aurais pu penser que l'ursidé ne viendrait pas m'importuner, mais non, c'était sans compter sur la volonté d'une mère à protéger son petit. A peine dix minutes après avoir pénétré dans ce domaine de chasse réservé la forme poilue brune fit son apparition, rugissante, fièrement dressée sur ses pates arrières, les griffes en avant. Bon, c'était tout ? Chargeant sans somation, elle n'était pas à trois mètres que Nozarashi s'abattit dans un immense fracas, la séparant en deux au niveau de la colonne vertébrale, chaque moitié tombant d'un coté, laissant apparaitre un spectacle morbide, dégoulinant et sanglant. C'était ça quand j'utiliser ma douce amante à deux mains, un coup certes lent mais puissant et précis.

Assis en tailleur devant la dépouille, je plongeais ma main dans ce qu'il restait de la carcasse afin d'en retirer le cœur. Ah les traditions quand elles nous tiennent. S'accaparer la force de son ennemi, c'était le but parait-il. Je n'y ai jamais vraiment cru, surement des racontars de mon paternel pour se donner un genre mais au final j'aimais ça. Pour tout vous dire, cela avait une texture que l'on ne retrouvais nul part ailleurs et quand au gout c'était profond, d'autant plus quand il était encore chaud et presque palpitant. Pendant que je me délectais de ce met raffiné, la progéniture de ma proie fit son apparition et vint renifler les deux parties de sa mère. Je ne pouvais refreiner un rire sadique devant cette scène pitoyable et je crois bien que mes cris effrayèrent la pauvre bête qui se mit à rugir, un rugissement minuscule, aigu, pitoyable. Sale bestiole. Elle venait de me gâcher la fin de mon repas.

Il était temps de partir, il ne me restait plus grand chose à parcourir. Debout, petit ourson ne me semblait pas plus gros qu'un chien. Du plat de Nozarashi je lui flanquais un coup sur la gueule, le projetant contre un arbre tout en lui éclatant la tête. Problème réglé. De toute manière cette sale bête n'aurait pas survécue seule bien longtemps, ce n'était là que lui rendre service. Finalement j'étais plutôt sympa je trouve.

Arrivé en haut d'un petite falaise, la crique se présentait en contrebas devant mes yeux. Plusieurs personnes étaient affairées autour du navire. Malheureusement pas de signe de vie de ma proie. Pour l'heure je ne comptais pas plus de sept personnes, et en toute franchise, elle ne semblaient pas être un obstacle des plus insurmontable. L'ours de la forêt semblait à lui seul plus impressionnant et plus dangereux que tous ces abrutis réunis.

A ma grande surprise un homme surgit des arbres et se planta devant moi. Pour le commun des mortel  il pourrait paraitre normal, pour ma part il était comme tous les autres, un nabot, un nabot aux cheveux blond et qui ressemblait plus à une foutu bonne femme qu'à un véritable homme. Encore un type bizarre qui aimait se déguiser en fille surement. Quel monde de taré. Bref, l'autre efféminé s'adressa à moi. D'ailleurs malgré la différence de taille je ne semblais pas l'impressionner, c'était chose rare et cela me fit rire au passage.

- Sérieux ? Tu me demandes si je suis là pour Kengoro ? Tu crois que je me balade en forêt juste pour le plaisir ? Non ce que je veux c'est ... hé oh ! La tafiole, reviens ici, tu m'as posé une question ! Te barres pas ! REVIENS !

Bordel, c'était la première fois qu'on me faisait ce coup là. Si il voulait me foutre en rogne, c'était une réussite, sinon, pas de chance pour lui. Sans attendre ma réponse, la gonzesse en manteau se précipita en direction de la crique et commença à attaquer sans attendre. Des flammes, il balançait des flammes. Normal, bien sur. Il me gavait, j'avais l'impression de me retrouver derrière un type qui me toisait de haut avec ses capacités à la con. Sans plus attendre, moi aussi je me précipitais dans l'action. Alors que les cargaisons étaient en train de bruler, je piquais un sprint en direction du bateau tout en hurlant.

- SORTEZ DE LA BANDE DE MERDES, VENEZ VOUS BATTRE, VENEZ MOURIR. ET TOI LA PUTAIN DE BOUGIE TIRE TOI DE MON CHEMIN.

Sur ma route, l'un de pirate vit ses tripes tomber à coté de son corps et un second projeté sur la coque du navire, une jambe en moins. Si le vieil homme disait vrai, plus que huit bouseux à liquider. Quelques têtes commençais à surgir du pont du navire, malheureusement pas de traces de Kengoro. Il faudrait le faire sortir de force, je le sentais.

- KENGORO, SALE RAT, SORT DE TON TROU JE DOIS PRENDRE TA TETE ! T'INQUIETE CA IRA VITE TU SENTIRAS RIEN !

Enfin de compte il ne me restait qu'une seule chose à mettre au clair.

- Et toi la bougie, t'as pigé ? Si tu me vole ma proie c'est toi qui y passe !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Chasse à l'homme Ven 11 Juil - 18:19

Mephisto en avait vu de toutes les couleurs sur la route. Sur la route, il observait constamment les déplacements du grand type avec une hache ainsi que de son entourage. Cet homme mit très longtemps à rejoindre les pirates, Mephisto ne s'en servait pas vraiment comme guide, puisqu'il savait déjà le chemin, mais il reste tout de même surpris que ce type connaisse le chemin également. Peu après son départ, cet homme tomba sur l'habitat d'un ours. Mephisto vit en cette rencontre l'occasion parfaite pour tester l'autre homme, afin de voir de quel bois il chauffais réellement. Il remarqua peu après qu'il semblait y avoir de petits ours cachés au loin et que l'ours était plutôt gras, ce qui signifiais qu'il s'agissait d'une femelle ! Continuant son observation, il vit l'ours s'approcher rapidement, probablement pour faire peur, Nathanael trancha l'ours en deux rapidement, ne laissant même pas le temps à Mephisto de voir l'ours attaquer. C'était un véritable horreur à voir ! Devant la scène, Mephisto ne bougea pas et continuant d'observer, mais intérieurement, il était plutôt surpris, ce type devant lui était véritablement un meurtrier, quelqu'un de peu fiable et difficile à respecter. Vu sa dégaine, Mephisto jugeait que cet homme doit surement être très habitué au sang et a été surement élevé en barbare. C'était plutôt inattendu, mais rien de telle qu'un bain de sang pour réveiller les instincts de chasse de Mephisto, il devint deux fois plus silencieux lors de ses déplacements.

Suivant son observation, l'homme sortit le coeur de l'ours pour faire des trucs pas très net. Mephisto regarda ailleurs le temps que la scène s'arrête, n'ayant donc pas vu ce que ce type avait fait avec le coeur. Lorsqu'il se mit à marcher de nouveau, Mephisto posa son regard de nouveau vers lui avant de le voir arriver à la sortie de la forêt et intervenir vers lui en descendant de sa cachette. Il lui avait posé une question sans trop attendre de réponse avant de se mettre à brûler les cargaisons des pirates, histoire d'avoir leur attention. C'était vraiment rapide. Puis, après lui, l'autre homme se mit à intervenir également. Mephisto avait entendu ses paroles, il était donc définitivement venu pour tuer Kengoro. Mais cet homme ne serait pas amusant à affronter et Mephisto le sait. Il avança donc vers les hommes qui l'attaquèrent chacun leur tour en lui passant à travers, il avança à travers la foule et chercha du regard le fameux Kengoro. Pendant ce temps, l'autre derrière lui était entrain de gueuler encore et encore. Des trucs du genre c'est lui qui vaincrais Kengoro ou encore qu'il va tuer Mephisto si celui-ci s'en occupes avant lui. Mephisto n'avait pas eut d'autre choix que de prendre en compte le sérieux des paroles de l'homme en question, il voulait combattre Kengoro et ce dernier se trouve justement pas très loin. Il soupira en avançant doucement vers le tas de pirates qui le regarda, il avait facilement prit toute l'attention, les pirates devaient croire que lui et l'autre type étaient de mèches, ce qui ne l'arrangeait pas spécialement. Il n'avait techniquement rien à craindre des gens de cet endroit, alors, avec toute sa confiance en lui, Mephisto regarda le ciel et attendit que le fameux Kengoro sorte de son trou.

L'homme portait un masque et deux lames, il semblait intéressant, mais ... ferait-il le poids face à l'autre grand type avec sa hache ? C'était une bonne question à se poser ici. Mephisto eut alors une idée, puisque cet homme semble si confiant de tuer Kengoro, alors combattre l'autre type serait beaucoup plus bénéfique que combattre Kengoro. Sans aucune parole, Kengoro fonça alors vers Mephisto. Ses lames étaient bien étranges, d'un métal qui ne ressemblait à aucun autre que Mephisto connaisse. Les autres pirates se sont tous écartés afin de laisser leur capitaine combattre Mephisto. Cependant, le jeune blond avait autre chose en tête. Il venait de s'imaginer une nouvelle technique et recula en esquivant, comme si les coups de Kengoro lui causerait du tord, amenant Kengoro vers l'autre homme à la hache. Il sauta ensuite en l'air, laissant comme simple message.

- Je te laisse 30 secondes, ne me déçois pas ... - Dit Mephisto en l'air vers l'homme dont il ne connaissait pas le nom.

- Tatyana !



Mephisto utilisa ses bras pour les faire tourbillonner et former des cercles de flammes qui atterrissent alors à terre, emprisonnant Kengoro et l'autre homme dedans. Le jeune blond se sentait d'humeur serviable, il venait de préparer un terrain de combat pour les deux combattant, ne désirant qu'affronter le plus fort, dans ce cercle de flamme, fuir est impossible. Le feu brûlait intensément vers le haut, formant donc un mur encore plus haut que le corps de Nath, ce qui l'empêcherait de s'enfuir. Mephisto atterrit dans le cercle de feu peu après, se dégourdissant les jambes tranquillement, se préparant à affronter Kengoro si jamais Nathanael ne respectait pas sa condition de 30 secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Nathanael Rackham
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Messages : 635
MessageSujet: Re: [Terminé] Chasse à l'homme Mer 16 Juil - 18:55



La bougie n'avait strictement rien à foutre de ma présence. J'aurais pu être absent que cela n'aurait rien changé. En y regardant de plus près c'était pas vraiment ça. C'était plutôt comme si il était conscient du monde qui l'entourait mais se savait pertinemment intouchable. Personne n'est intouchable dans ce monde. Moi même était loin de l'être, cependant je faisais en sorte que mes ennemis périssent par ma main bien avant que je périsse de la leur. C'était là la seule vérité du monde. Les gros poissons mangent les petits. Les forts survivent et les faibles meurent. Cependant après plus de vingt années à naviguer en mer, à pirater, à piller et à me battre j'avais acquis la conviction qu'il y avait une autre espèce d'hommes. Ceux qui se sentent si impunément supérieurs aux autres à tel point que le jour où ils se voient chuter la descente leur est généralement fatale. Je parle là en tous états de cause, c'était le genre de comportement qu'adoptais mon père. Le jour de sa mort, de ma trahison, non pas de ma trahison, de la prise de ce qui me revenait de droit, ce jour là il n'avait rien vu venir et mourut dans la plus grande incompréhension malgré le duel qui nous opposa à ce moment.

Chose étrange si il en était, la bougie semblait intangible. En fait non, elle ne semblait pas, elle l'était. Deux hommes venaient de passer au travers de lui s'enflammant sur le passage et venant agoniser à mes pieds dans des râles de douleur. La chaleur de leurs corps flamboyant était une preuve de la réalité de ce feu si intense et non pas une illusion. Etait-ce là le pouvoir d'un fruit du démon ? Les balles et les coups lui passaient au travers comme si de rien n'était. Quel sentiment de puissance. Assis au pied du navire j'étudiais la question avec attention. J'avais beau chercher et me remuer les quelques méninges en état de fonctionner je ne trouvais aucun moyen de venir à bout de ce type et de me sortir d'une quelconque situation si jamais il lui prenait l'envie de se retourner contre moi.

Mais voilà que notre homme, le fameux Kengoro pointa le bout de son nez. C'était bien entendu une expression des plus stupide, le pirate arborant un masque sur la partie basse de son visage nous empêchant d'admirer son appendice nasal. Quoi qu'il en soit, à son entrée en scène les quelques pirates restant, entourant l'ami bougie ricanèrent un à un, s'écartant par mesure de précaution à mesure que leur chef d'approchait de celui qui sentait sa toute puissance le rendre invincible. Est-ce par lâcheté ? Par peur ? Pour une toute autre raison ? Quoi qu'il en soit celui que je soupçonnais posséder la puissance d'un fruit du démon lui permettant de devenir tout feu tout flamme se précipita sur moi avec ma prime à ses trousses. Vu comme ça j'avais l'impression que le capitaine de cette bande de demeurés avaient un ressentiment fort contre celui qu'il poursuivait, comme si il avait une vengeance à assouvir ou quelque chose dans le genre.

Par je ne sais quelle prouesse, le boutefeu sembla comme s'envoler au dessus de Kengoro qui venait de me rejoindre. Il agita ses bras d'où jaillirent des flammes intenses qui nous cerclèrent de leurs chaleurs. Nous avions quelques mètres pour nous déplacer mais la situation n'était pas à notre avantage. Nous étions cernés dans une arène de flammes et pour l'heure je n'avais aucune idée de la manière dont j'allais m'en sortir. Au moment où je me décidais enfin à me lever de mon rocher, celui que je recherchais ayant eu la bonté de ne pas m'attaquer pour l'heure, l'amie bougie  se décida enfin à l'ouvrir après sa mise en scène flamboyante. Quelle générosité, il me laissait trente secondes pour venir à bout de mon adversaire. Quel humour ce gamin.

- Eh trouduc ! Tu crois sérieusement que je vais t'obéir ? Tes trente seconde tu peux te les carrer dans le fion. Et t'attends quoi ? Lâche comme tu es, tu ne vaux pas plus que la merde que je chie après mes repas. Tu te crois tout puissant avec tes flammèches mais tu te caches derrière espérant que les autres fassent le sale boulot ! Je ...

Kengoro venait de hurler. Curieusement malgré sa taille miniature sa voix était grave et portait au loin. La puissance de son hurlement je dois l'avouer me pris de cours. Il en profita pour me couper la parole et s'adressa à celui qui de plus en plus se présentait devant mes yeux comme un ennemi.

- Alors gamin, t'es celui qui a donné du fil à retordre au colonel. Je dois te remercier, tu m'a rendu la tâche bien plus facile que d'habitude. Cela faisait quelques temps que nous jouions au chat et à la souris tous les deux. Mais d'un autre côté tu m'a privé du plaisir de l'affronter au sommet de sa forme. Alors tu vois flamme boy, comme j'aime pas ta gueule, j'ai décidé de t'en mettre plein la tronche.
- J'ai rien contre toi le bourrin avec la grande hache, et ce même si t'as buté deux de mes gars. Je sais que t'es là pour ma tête mais si tu veux pas mourir brulé par ce lâche je te propose de m'aider à en finir avec lui. On règlera notre compte par la suite !

- Nozahahahah ! J'espère bien. Je suis venu pour décrocher ta tête de tes épaules l'Entailleur et rien d'autre. Mais je dois avouer que j'aime pas la gueule de la bougie moi non plus. Seulement je sais pas si t'as remarqué mais tes potes n'ont servis à rien, je pense pas pouvoir faire mieux qu'eux dans cette situation.
- T'occupes gros tas, sers d'appât et de chair à canon, je m'occupe de lui.
- Nozahahahah ! Je me ferais un plaisir de t'arracher la tête de mes mains.
- Et toi Flamme Boy, j'ai une surprise pour toi. J'ai vu que tu as remarqué ma seconde lame. Rassure toi j'en utilise qu'une, mais ma deuxième est toute spéciale, c'est un souvenir du colonel, il parait que tu connait bien cet épée ! Allé, viens là petit logia du feu, viens te faire entailler par Kengoro ! Et ne sois pas surpris, le colonel m'a appris plein de chose avant de mourir dépecé par les soins.

Pendant la longue logorrhée de ma future victime primée je préparais de quoi m'échapper de ces lieux enflammés. Nozarashi fermement tenue à deux mains, je prenais tout le temps nécessaire pour préparer mon attaque, un coup puissant porté sur le sol en bordure du cercle enflammé. Il en résultat un vomissement de terre, de cailloux et de flammes qui ouvrit un passage relativement sûr vers l'extérieur. Côte à côte, le masqué et moi faisions front à la bougie même si je me maintenais sur mes gardes, m'attendant à tout et n'importe quoi de la part de celui que nous étions venus chassé initialement.

La tension était palpable, aucune idée de ce que allait se déroulait par la suite. La seule chose étrange que se passa pendant que je fixais tout le monde dans les yeux était cette étrange volute écarlate qui s'échappait de ma bouche à chacun de mes souffles rauques. C'était une fumée rouge très légère et malheureusement dans mon empressement je ne m'en était pas rendu compte. Quel pouvait être cet étrange phénomène ?

HRP : Compte tenu de l'évolution du RP et de la tournure du combat avec le PNJ, je demande à notre bon Maître du Jeu ou son gentil Disciple de venir jouer le rôle de notre PNJ afin d'avoir la plus grande neutralité pour la suite du RP. Merci de confirmer afin que l'on puisse poursuivre le RP normalement. Merci.


Dernière édition par Nathanael Rackham le Jeu 24 Juil - 16:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Chasse à l'homme Jeu 17 Juil - 19:57

L'aura était impressionnante autour des deux combattants. Mephisto s'attendait à de simples remerciements pour cet affrontement direct, après tout, si le mec à la hache était venu que pour battre Kengoro et qu'il en avait la force, il devrait être plutôt content de la situation. Néanmoins, la réaction de cet homme fut plutôt de s'en plaindre, sous prétexte que Mephisto lui aurait donné un ordre. En effet, le jeune blond l'avait fait, mais ça empêchait totalement l'autre homme d'accomplir son but puisque celui-ci fit plutôt face à Mephisto. L'autre, Kengoro, en fait de même. Souriant jusqu'aux oreilles, Mephisto ne s'attendait pas à une situation aussi plaisante et intéressante. Il pourrait affronter les deux en même temps ! Cependant, à la déception du petit blond, les deux adversaires ne semblaient pas vraiment bien s'entendre. Ceux-ci sortirent ensemble du petit chemin fait dans le cercle de feu, ce qui donna simplement envie à Mephisto d'éteindre ce petit cercle de feu. Après le feu éteint, les deux hommes se chamaillèrent à moitié comme deux adolescent qui ne savent pas ce qu'ils veulent. Du point de vue de Mephisto, tous les deux possèdent une plus grande expérience de vie que lui-même, ce qui signifierait aussi que pour tous les deux, la défaite face à Mephisto serait deux fois plus humiliante que si Mephisto perdait. Faisant rapidement le lien, il serra ses poings en guise de redoublement de prudence, ces deux-là ne rigolent pas, ils ont quelque chose à prouver à travers le combat. Ne pouvant donc pas se permettre de s'amuser avec eux, il prit la situation tout de suite un peu plus au sérieux. C'est pourquoi il plaça tout de suite quelques préparatifs. Il venait de concevoir un petit plan. L'un possède une grosse hache, ce qui serait très fort pour causer des dégâts mais pas à Mephisto. Mais quelque chose lui disait qu'il était aussi un puissant guerrier tout fier, d'où la raison de son jugement hâtif concernant la personne qu'est Mephisto et aussi le fait qu'il l'insulte sans arrière pensées. Tout ça font alors penser à Mephisto qu'il s'agit là d'un idiot qui, de par sa force au combat, n'a jamais eut besoin de développer son intelligence pour élaborer un plan. De plus, cet attitude fier fait penser à Mephisto qu'en l'amenant à penser à Nath qu'il contrôle la situation, Mephisto pourrait en tirer des conclusions qu'il souhaite. Un combat deux contre un possède toujours la même faille : C'est drôlement inconfortable d'être deux sur une même cible lorsqu'on a pas apprit à combattre ensemble.

Se souvenant que ses deux adversaires ne se connaissent que peu, il décida alors de préparer un petit plan. Pour pouvoir suivre les mouvements des deux hommes, il devait les ralentir. Quoi de mieux pour ralentir quelqu'un que de le blesser aux jambes ! Mephisto prépara quelques petites boules vertes qui descendirent de son dos pour se retrouver dans le sol, caché parmi l'herbe malgré qu'elles illuminaient un peu quand même. Il se déplaça un peu à gauche en laissant tomber d'autres petites boules vertes. Ces boules servaient de mines en quelques sortes, si jamais Mephisto le décidait, ceux-ci exploseraient en flammes, chose qui surprendrait surement Kengoro ou Nathanael puisqu'aucun des deux ne connait comment fonctionne cette technique. Ayant donc pour but de brûler leurs jambes, Mephisto sourit et recula davantage, déposant ces boules un peu partout tout en gardant ses mains dans son dos pour aller chercher des makibishis dans son petit sac. *S'ils se rendent compte que ce sont des mines, ils vont s'habituer à ce que mes mines soient illuminés, ce qui signifie donc qu'ils ne s'attendront pas à ce qui suit ...* Pensa Mephisto en élaborant son plan en attendant que les deux finissent de se chamailler. Il déposa des makibishis à terre derrière lui tout en regardant les boules vertes sur le sol devant lui.

Son plan était désormais en place, une fois que les deux finirent de se chamailler. Il attirerait l'un des deux sur son premier piège, sa technique du Thin Man, qui exploserait en brûlant les jambes du premier en laissant le second observer ce qu'il se passerait et en fonçant pour sauter par dessus les boules, où le second atterrirait sur ses Makibishis totalement invisibles dans la nuit. Restant donc sur ses gardes, il leva les deux bras comme pour se mettre en garde avant de se faire interrompre.

- Chef ! Il a ... !! - Annonça un des hommes restants de Kengoro, avant de se faire interrompre également.

Mephisto lui avait envoyé une boule de feu pour le faire taire et envoyer lui et les hommes dans l'angle pouvant voir dans le dos du blond tous à la mer grâce aux flammes qu'il projetait.

- Little Boy !


Mephisto avait le coeur qui battait plus fort tout d'un coup, cette stratégie était difficile à deviner, mais extrêmement facile à éviter une fois qu'on l'a devinée. Il reposa son regard vers Nath et Kengoro qui semblaient l'observer faire et n'eut pas le temps de voir qui allait attaquer ni quoi que ce soit. À peine retourné, il se mettait en garde et attendait de voir si un des deux allait attaquer et marcher dans le piège. Avoir oublié un détail dans son plan lui fit souvenir d'une nouvelle émotion qu'il avait oublié jusqu'à récemment : la peur ! Sous la peur, il ne sourit plus, tout ce qu'il fait, c'est observer, les yeux élargis et ses jambes prêtes à sauter pour reculer.






Revenir en haut Aller en bas
Nathanael Rackham
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Messages : 635
MessageSujet: Re: [Terminé] Chasse à l'homme Lun 21 Juil - 21:16


Le cercle enflammé réchauffait mon corps alors que la nuit tombait. Le soleil couchant sur l'horizon de la mer offrait toute une palette de couleurs orangées qui s'accordait parfaitement avec celles des flammes à proximité de Kengoro et moi. Ces teintes chaudes projetaient sur moi leurs ombres qui dansaient, résultat du feu qui virevoltait dans cette petite brise marine qui apportait paradoxalement un petit vent de fraicheur que je ne sentais que sur la moitié de mon visage qui n'était pas exposé au pouvoir de ce gamin inconnu.

N'ayant absolument pas la moindre confiance en mon allié actuel, je serrais ferment Nozarashi dans la main et m'écartais de manière lente et réfléchie. La puissance brute était ce qui me collait à la peau, une puissance implacable qui ne pouvait laisser de place à la faiblesse. Cependant, en l'état actuel des choses je ne voyais pas comment me sortir de cette situation ou l'ami bougie semblait avoir un pouvoir qui le positionnait bien au dessus du lot. Sans la puissance de ses flammes j'étais persuadé qu'il ne valait pas grand chose, pour ne pas dire qu'il ne valait rien tout court, mais avec ce qu'il avait montré ses capacités étaient toutes autres.

Si le fait de passer à travers lui comme si de rien était était quelque chose de permanent, à l'heure actuelle je ne voyais pas du toute comment arriver à le toucher. Alors que pour ma part j'étais dans la plus grande expectative, l'Entailleur lui était serin. Il donnait l'impression qu'il maitrisait la situation et que d'un coté il savait absolument à quoi s'attendre de la part de celui qu'il nommait "Flamme Boy" mais aussi que d'un autre coté qu'il était en mesure de contrer son pouvoir, du moins en partie, de quoi lui laisser entrevoir une situation favorable. De toute manière, sa tête étant primée je ne doutais pas un seul instant du fait qu'il ait déjà rencontré des situations similaires.

Alors que je réfléchissais à un quelconque plan d'attaque, la fuite n'étant pas une option viable, préférant mourir décapité par mes soins avec Nozarashi que de tourner les talons, une situation anormale me tira de ma torpeur. Quelque chose se tramait. L'air était tendu. Tout le monde se regardait sans pour autant que l'un d'entre nous se décide à se bouger le cul et à commencer à mettre les premiers coups de hache ou d'autre chose dans la gueule de son voisin. Mais alors que je portais mon regard sur le gamin qui s'enflammait pour un rien ses gestes bien que discrets attirèrent mon attention. Il venait de laisser tomber dans les feuillages et herbages au sol ces mêmes petites boules vertes qui avaient explosées sur les cargaisons des pirates au moment où il avait stupidement lancé l'assaut. En revanche, pas vraiment attentif à la situation je n'avais strictement aucune idée de la quantité qu'il venait de placer au sol.

Pour ma part l'attente c'était pas mon truc, la stratégie en général pas plus. Il reculait, c'était le moment d'avancer, d'attaquer, de faire quelque chose qui l'oblige à réagir. De toute manière ce n'était pas en le regardant bêtement que les choses allaient se développer. J'avais plus ou moins en mémoire l'endroit ou il avait posé ses putains de boules de feu toutes vertes. Ainsi sans grandes précautions je courais dans sa direction le sourire aux lèvres, Nozarashi ferment tenu de mes deux mains, la lame vers le bas et devant mes jambes. Dans cette position j'espérais pouvoir lui faucher les béquilles et le foutre à terre.  Dans mon projet si il avait les deux guiboles en moins il serait bien moins dangereux et dans cet état j'aurais plaisir à lui foutre un grand coup de hache dans la tronche et à la lui couper en deux dans la longueur. Oh non ! Après les jambes je lui trancherais les bras. Et après je lui ouvrirais le bide et je lui boufferais le foie. Et au final alors qu'il sentira la vie le quitter j'irais lui arracher le cœur depuis sa blessure à l'estomac. Oh oui ! Ses dernières images sur terre seraient moi en train de lui bouffer le palpitant encore chaud et dégoulinant de sa sève écarlate. Je jubile. Enfin, ça c'était le scénario si j'arrivais effectivement à le toucher et non pas à passer à travers comme les hommes de Kengoro qui se sont enflammés comme de vulgaires fétus de paille.

Alors que je n'étais qu'à quelques mètres de lui une vive brulure se fit ressentir sur ma jambe. Je venais de marcher sur une de ces putains de boules vertes. Pas le temps de faire autre chose qu'elle me péta à la tronche, enchainant une petite réaction en chaine autour de moi me faisant disparaitre dans une épaisse fumée sombre parsemée de flammes. Devant la force de l'impact et bien que d'un corps massif je me retrouvais à trébucher au sol, Nozarashi ayant partiellement servi de bouclier. Dans un effort intense et malgré la douleur, je me relevais et me jetais sur le côté atteignant la plage et son sable fin à trois mètres de là. Ma tenue avait cramée, mon torse et mes jambes présentaient des brulures superficielles. Mes poils avaient roussis laissant derrière moi une vive odeur de cochon grillé. Un genou à terre, appuyé sur ma hache, je regardais l'ami bougie en souriant. Mon enthousiasme n'était pas émoussé, bien au contraire. Plus que jamais j'avais envie de le débiter en morceau et de le bouffer en ragout.

Me redressant, je sentis de vives douleurs ici et là. J'avais je ne sais combien de bouts de ferraille planté dans ma musculature imposante. Un dizaine de trucs pointus s'étaient incrustés dans ma chair. Les retirer un à un provoqua en moi un frissons de délice. Ce mélange de douleur et de plaisir était une sensation exquise. Jetées à l'eau il ne restait plus de traces de ces machins en fer. En fait si. J'en avais gardé deux en main. D'un coup sec je me les plantais au niveau des tétons, par pur provocation, par plaisir et par masochisme. C'était pour moi une manière de lui faire comprendre que ses petits tours de passe-passe, ses petits jouets, tout cela c'était des foutaises et que si il devait faire quelque chose c'était pas avec ce genre de gadgets. J'avais maintenant deux magnifiques piercings sur chacun de mes pectoraux d'où un léger filet de sang s'écoulait. Avec un doigt je ramassais ce liquide chaud que je portais à ma bouche avec délectation. Nu comme un vers je m'adresser à ce marmot qui se prenait pour plus qu'il n'était. Sa place était dans la fange et c'est là que je comptais l'y remettre.

- Prépare toi la bougie, bientôt ce sera ton tour. Viens donc sur la plage, viens te battre sur un terrain où tu pourras pas agir en lâche sale marmot. T'utilises ton pouvoir comme une grosse merde. Viens donc te battre à mains nues au lieu de te la raconter ! Viens là tu verra ce que c'est que de se faire latter ! Tu verras ton propre corps s'écrouler à terre quand j'aurais détacher ta tête de ta colonne vertébrale.

- Quant à toi Kengoro t'es là pour te bouger le cul ou faire comme l'autre abruti et attendre que je fasse le sale boulot. Alors ramasse ton épée à la con qui est soit disant spéciale et bourre lui le cul avec. C'est un minimum pour avoir cramé tes gars ! A moins que t'en ai rien à foutre de leur sort ?


Dans un puissant hurlement de fureur je me tenais à nouveau fièrement dressé, ma chérie métallique à mes côtés. A ma grande surprise une volute écarlate venait de s'échapper de ma bouche pendant que je vociférais ma haine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Pirate légendaire
Pirate légendaire
avatar
Messages : 274
MessageSujet: Re: [Terminé] Chasse à l'homme Sam 26 Juil - 23:50



L’homme au sabre avait une façon de parler qui ne me plut pas vraiment, mais pour l’instant vaut mieux l’avoir de mon côté que contre moi. Il semblait bien plus fort que le type au pouvoir du feu. En effet, il semblait avoir beaucoup plus d’expérience au combat que ce dernier. Néanmoins, le type au feu restait un adversaire redoutable, grâce à son fruit. Sans ce dernier, je l’aurais écrasé depuis longtemps. Arg ! Pourquoi il fallait toujours que la chance tombe du côté des gamins ? Si j’avais eu son fruit, je serai sans doute sur Grandline en train de me fritter avec les gros poissons …  Quoi ? Je n’ai pas le droit de rêver ? Hum … Vous avez raison, finissons-en avec ce merdeux.  

Je me décalais légèrement sur la gauche histoire de ne pas être trop près de mon allié. En effet, je ne lui faisais pas confiance. D’ailleurs une fois qu’on aura fini avec le gamin au feu, je réglerai son compte au vieux qui dit être venu pour prendre ma tête. A ce moment, on verra qui va prendre la tête de qui. Alors que je m’apprêtais à mettre en place mon petit plan, le vieux me devança et fonça tête baisé sur le gamin au feu. Alors celui-là, soit il était con, soit il le faisait exprès. Confirmation, il était con. En effet, n’ayant réfléchi à aucun plan, il fonça dans le piège du gamin. Alors qu’il était à terre, au lieu de réfléchir à un petit plan, il préféra s’amuser avec ces tétons. Enfin, je ne voyais pas très bien, mais tout laissait à croire qu’il s’amusait avec ses poils ou ses tétons. En plus de ça, il vomissait sur lui … Oui, je voyais un liquide visqueux coulé de sa bouche qu’il avala au lieu de le cracher. Alala ! Pas de temps à perdre. Alors que je m’apprêtais à foncer sur le gamin, le vieux m’interpella me demandant de bouger mon cul.

« Non mais tu veux mourir ou quoi ? Espèce de connard ! Parle-moi sur un autre ton ! Oublie pas qui je suis, enfoiré ! Reste en retrait et contemple ma puissance ».

C’est sur ces propos que je fonçai sur mon adversaire lui faisant croire que je venais sur lui sans plan. Une fois assez proche de lui, je lui lançai mon sabre classique à la gueule. Soit il allait esquiver le sabre, soit le laisser passer à travers ou alors rappliquer. Sans tarder, avant même que mon arme n’arrivait à la destination, je sautai dans les airs et je dégainai mon sabre en granit marin. Je fis tourner ce dernier sur lui-même rapidement, puis je frappai mon adversaire d’ coup vertical, puis horizontal. Tel un fou … J’avançai vers mon adversaire tout en tournant le sabre autour de moi. Tout ce qui se trouve sur mon chemin se retrouvait coupé. C’est ma botte secrète, quand je faisais cette technique, personne n’arrivait à m’arrêter. La victoire était à moi, il n’y avait pas de doute là-dessus.

« Hein ? C’est quoi cette merde ? Ouïe .. Aïe .. Aïe ..»

Malheureusement je fus tombé sur une petite boule verte étrange. Elle avait explosé sous mes pieds et me fit arrêter tombé. Pendant que je me tordais de douleur à cause de cette petite boule, mon adversaire pouvait faire ce qu’il voulait de moi. Mais pour cela, il fallait qu’il soit saint et sauve, ce qui me surprendrait  beaucoup après les enchaînements que je lui fis.

[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Chasse à l'homme Dim 27 Juil - 17:12

Le temps venait de s'écouler sur le jour. La nuit tombait. Avec la nuit venait également une autre chose : la perte de lumière ! Ce qui signifiait également plusieurs choses pour Mephisto : Il sera deux fois plus facile à viser ! Bientôt on ne verra plus rien hormis les flammes de Mephisto, chose qui pourrait le désavantager, mais du même coup, ses armes devenaient, quant à elles, totalement invisibles dans la nuit. Mephisto était en position d'attente. Il n'était pas spécialement inquiet quant à l'issue du combat, ne pensant pas vraiment qu'il risquait énormément sa peau dans ce petit conflit. L'herbe, le sable, tout devenait très peu visible. C'est alors que la suite commença enfin ! Sous ce nouveau terrain de jeu pour tous !

Le premier qui avança, contre toute attente de Mephisto, fut Nathanael ! Cet homme imposant dont Mephisto ignorait même le nom avançait rapidement vers Mephisto. Le jeune blond recula instinctivement. Il faut dire qu'un tel juggernaut ferait peur n'importe qui, même si ceux-ci n'avait en vérité pas grand chose à craindre de ce que Nathanael pouvait faire. Mephisto regardait Nathanael foncer tout droit, ignorant les petites boules vertes qui, pourtant, étaient pas mal visibles. Celui-ci semblait crier quelque chose que Mephisto n'avait pas vraiment comprit. Il n'avait pas non plus essayé de comprendre, on pourrait également dire. Nath, dans sa course, tomba sur les bombes et se fit brûler les jambes légèrement, chose qui surprit plutôt Mephisto dût au fait qu'ils n'étaient que des leurres. Sur ces constats, tous les regards furent posés sur cet homme actuellement. Il se releva lentement et se déplaça un peu avant de se prendre les Makibishi. Celui-ci se releva une seconde fois néanmoins et se perça les tétons avec ceux-ci, chose qui dégoûta Mephisto entièrement et lui donnait envie de ne pas regarder. Sur ces pensées, Mephisto n'observait plus que Kengoro par la suite, n'ayant pas envie de voir toutes les dégueulasseries que Nathanael allait encore faire et étant confiant que celui-ci ne s'approcherait pas davantage. En effet, il avait raison, Nathanael se dirigea par la suite vers la plage et provoqua Mephisto de s'y rendre également. Connaissant sa faiblesse de l'eau, le jeune pirate n'avait aucune envie de s'y rendre, mais finit par s'éloigner un peu pour aller sur la plage également.

Sans plus attendre, l'autre personnage, Kengoro, agit également ! Mephisto s'était placé de côté et voyait du coin de l'oeil une lame lui foncer dessus, chose qu'il n'eut pas le temps d'esquiver, mais heureusement, cette lame lancée n'était pas en granit marin contrairement aux autres lames de Kengoro. Le pirate primé s'acharna alors sur Mephisto à force de coups que ce dernier tenta d'esquiver en les voyant, ce fut des coups désordonnés et donc facile à esquiver, même si difficile à prédire. Comptant seulement sur ses sens, Mephisto sentit tout de même plusieurs coups puissants passer tout en ayant reculé à chaque fois. C'était ironique, après les attaques de Kengoro, Mephisto semblait être intact, alors que Kengoro, lui, venait de se prendre les pièges de Mephisto et était désormais à terre. Mephisto se gratta la tête et soupira vers Kengoro, ne sachant pas quoi faire puisque cette personne ne semble pas avoir la foi de se relever immédiatement.

Ne pouvant pas se rabaisser à frapper un adversaire au sol, Mephisto se retourna vers Nathanael, ignorant Kengoro pour le moment, mais pas sans l'avertir.

- Prends ton temps et relève toi quand tu te sentiras mieux. - Fit-il vers Kengoro d'une voix assez basse et subtile.

Mephisto fit désormais face à Nathanael dans un combat qui s'annonçait assez singulier. N'ayant aucune confiance en l'obstination de Kengoro quant à vouloir sa peau, Mephisto réfléchit à un moyen. Il devait pouvoir esquiver les coups de Kengoro tout en pouvant faire face à Nathanael et en ne le tuant pas. C'était un dilemme qui s'annonçait assez basé sur la chance étant donnée que Mephisto tournait désormais le dos à Kengoro. Il concentra alors toute sa pensée vers son seul sens capable de sentir Kengoro approcher : L'Ouïe.

Afin d'aider ses oreilles, il avança vers Nath tout en laissant tomber à terre des Shurikens. Le plan étant que si Kengoro s'approcher de Mephisto par la marche, il marchera sur ces Shurikens et fera donc assez de bruit pour que Mephisto puisse l'entendre. Désormais, avec Nath devant lui et Kengoro derrière lui, Mephisto serait forcément celui qui sera attaqué, c'était plutôt une bonne occasion pour les deux de l'attaquer. En y réfléchissant tout en avançant vers Nath, il le regarda d'un regard plutôt indifférent et démotivé, sans faire très attention à ce que Nath allait peut-être faire.

Soudainement ! Mephisto eut une idée, il se retourna pour regarder derrière lui et vit Kengoro qui ne s'est pas grandement déplacé. Voyant donc l'angle parfait entre les deux, Mephisto eut l'idée de faire en sorte que les lames de Kengoro puissent toucher Nathanael à la place. Pensant que comme Kengoro est un peu blessé des jambes, il tenterait probablement de lancer sa lame en granit marin en pensant que Mephisto ne le verrait pas arriver, chose que Mephisto peut utiliser en tentant de sauter par dessus Nath et laisser Nath se prendre les lames. C'était une façon de faire bien propre aux ninja : faire en sorte que leurs ennemis s'entre-choquent durant les combats à plusieurs contre un seul. S'approchant alors de Nathanael, Mephisto prépara son feu pour le lancer vers Nath.  

- Fat Man !


La boule de feu lancée vers Nathanael était une sorte de diversion. Le terrain étant de sable, cette boule de feu visait le sol devant Nath. Le sable pouvant servir de fumigène, Mephisto fonça alors tout de suite après avoir lancée la boule de feu et visait les épaules ou la hache de Nath, afin de s'agripper dessus et de sauter par dessus celui-ci. C'était un plan risqué cette fois-ci, au moindre mauvais timing et Mephisto pourrait ne pas réussir à monter par dessus Nath. Surtout que lui non plus ne voyait pas Nath dût au sable qui a revolé. Espérant donc un petit coup de chance, Mephisto entra dans la zone où le sable volait encore et tenta d'y voir la moindre chose qui l'aiderait à servir d'appui pour sauter.
Revenir en haut Aller en bas
Nathanael Rackham
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Messages : 635
MessageSujet: Re: [Terminé] Chasse à l'homme Jeu 31 Juil - 19:14


Une étrange fumée rouge sang sortait de ma bouche. C'était quoi encore cette merde ? Surement le contrecoup de cette foutu technique de l'autre guignol. Ouais ça devait être ça, de la fumée, du feu, pas de fumée sans feu. Je devais surement être en train de bruler de l'intérieur, cependant je n'avais aucune sensation particulière, aucune douleur ne meurtrissait mon organisme interne. Se pourrait-il que j'ai affaire là à la manifestation du fruit que j'avais mangé il y a des mois de cela. Mais donc si ce pouvoir que je convoitais depuis tout ce temps prenait le temps de se réveiller maintenant, pendant un tel combat c'est que cela avait une signification particulière. Mais oui, je devais être comme lui, je pouvais surement me transformer en cette étrange fumée rouge. Je n'avais qu'une seule méthode pour savoir si c'était vraiment le cas.

Plantant le manche de Nozarashi dans le sable d'un coup sec, je présentais mon bras dénudé devant sa lame froide. D'un geste vif j'entaillais mon avant bras. Cette fois la douleur était bien là, mais elle était tout autre, bien plus jouissive que celle infligées par la bougie. C'était une douleur que j'avais désiré. Cependant à ma grande surprise, par dessus le petit filer de sang qui s'écoulait de la plaie et qui gouttait par terre la même et étrange fumée écarlate s'échappa. J'avais beau approcher cette taillade de mon visage, sentir cette brume, essayer de la toucher rien ne se passait. Quoi qu'il en soit, même si je ne connaissais toujours pas les effets de cette nouvelle capacité j'avais acquis la certitude qu'à l'inverse de ce gamin tout feu tout flamme je n'avais pas la possibilité de me rendre intangible. J'aurais pu m'en douter bien avant, l'explosion et les bouts de ferraille m'ayant blessé, mais je n'avais que ce moyen d'être certain, la fumée sanglante étant apparue après coup.

Le temps de me poser toutes ces questions ô combien importantes et de faire mes petits essais, je n'avais fait attention à mon allié provisoire du jour que du coin de l'œil. J'avais l'impression qu'il m'avait adressé mais je n'avais pas écouté le moindre mot de ses paroles. Et au passage je n'en avais strictement rien à foutre. Je n'attendais qu'une seule chose de lui, qu'il utilise cette soit disant épée si spéciale pour qu'il commence à taillader comme il se doit celui qui avait prit la décision de faire de moi son ennemi en me donnant de futiles ordres. Et puis au final ce ne devait pas être si important. Comme si ce que j'avais fais n'était pas suffisant, il se contenta de charger, à l'instar de ma propre course. Mais à ma grande surprise il fit quelque chose qui me semblait totalement stupide. Pourquoi jeter son épée ? Ok il en avait une autre dans les mains, mais cet abruti venait de se débarrasser d'une partie de lui. Pour ma part je ne m'imaginais pas un seul instant jeter ma tendresse de métal à la gueule d'un péon. Pas le moins du monde.

Sérieusement, il méritait vraiment sa prime ? De ce qu'il m'était donné de voir, Kengoro n'était qu'un putain d'abruti qui faisait tournoyer son épée au dessus de la tête en espérant toucher quelque chose dans le mouvement. Au final il se prit exactement la même attaque que la mienne dans la tronche. Quel naze. J'avais maintenant une certitude, je n'aurais aucun mal à me débarrasser de ce naze qui se surnommer l'Entailleur une fois l'autre enflure hors d'état de nuire.

Il ne me restait donc plus qu'à me concentrer à nouveau sur cette cible enflammée qui  n'arrêtait pas de la ramener. Et voilà que maintenant il faisait preuve de pitié, de gentillesse envers son ennemi. A sa place, face à un ennemi à terre, se vautrant à mes pieds dans la fange je n'aurais eu qu'une seule réaction, celle d'achever un minable pareil. Ainsi donc sans la moindre surprise l'ami bougie se dressait devant moi. Je n'espérais qu'une seule chose au final, que le chauve se trainant comme une belle loque ne se relève en douce et tranche la tête du mioche de manière définitive. Quoi qu'il en soit il se décida enfin à m'approcher. Un relent de bravoure surement. Seulement cette fois j'étais concentré sur le moindre de ses faits et gestes. Il ne serrait plus en mesure de nous balancer ses petits tours de passe-passe. Il allait devoir jouer franc jeux si jamais il voulait qu'on en termine là. Mais seulement voilà, ce marmot n'était qu'une petite merde qui remettait encore une fois la même chose en laissant tomber derrière lui quelque chose. Manque de chance il faisait bien trop nuit pour que je sois en mesure de voir quoi.

- Eh blaireau quand tu auras fini de te la couler douce en restant par terre comme une bouse tu ferras attention à ce qui traine sur le sol cette fois, notre ami le trouduc vient de balancer d'autres trucs au sol. Ok ? Alors soit pas con et fais le tour, utilise ce qui te sert de tête, au moins pour le temps qu'il lui reste à être accrochée sur tes épaules !

A peine le temps de terminer ma phrase qu'une énorme boule de feu fit son apparition devant moi. Bordel, comment j'allais pouvoir esquiver ce truc de dingue. Rapidement, je songeais à quelques possibilités. La premières esquiver tout simplement sur le côté. Malheureusement avec l'état de mes jambes ce serait difficile, d'autant plus que l'ami bougie serait à même de songer à cette éventualité et de me contrer facilement par la suite. Une autre solution était de foncer à travers, espérant en ressortir indemne. Grossière erreur si j'en jugeais par les cadavres de l'équipage de Kengoro qui terminaient de se consumer sur place ici et là, laissant tout un tas de cadavres carbonisés. Alors voilà, si je ne pouvais esquiver ou encaisser cette énorme masse circulaire enflammée, je n'avais qu'à la détruire avant qu'elle ne me détruise justement. Avec une grande concentration, caressant Nozarashi avec les deux mains, les yeux rivés sur cet astre qui arrivait vers moi je concentrais mon coup afin d'assener une puissante attaque au moment où je l'espérais elle arriverait sur moi.

Seulement comme depuis le début j'avais autant de chance que Langley Leach, le célèbre pirate qui avait réussi l'exploit de survire seul face à l'attaque d'un Yonkou et qui était mort stupidement empalé sur sa propre épée après avoir glissé sur une peau d'orange qu'il venait de manger. Ainsi mon coup frappa dans le vide, dans le sable plutôt. Quant à la boule de feu, elle venait littéralement d'exploser dans le sable libérant tout autour d'elle un épais nuage de sable.

- Bordel d'enfoiré ! Encore tes petits tours ? Tu sais donc pas te battre comme un homme ? T'es comme un gosse qui joue ! Ramène ta gueule qu'on voit ce que tu va faire !

Il commençait sérieusement à me gaver ce marmot. J'étais vraiment en colère désormais. Et lorsque j'étais comme ça il n'y avait qu'un seul moyen de me calmer, que le sang de quelqu'un coule. Et une chose était certaine, ce ne serait pas le mien. Pris de rage folle, je me mis à vociférer toute ma haine.

- RAAAAAAHHHHAAAAAAAAAAAAAA !

C'est à ce moment précis qu'un second nuage de fumé explosa autour de moi, une fumée écarlate. C'était cette même étrange fumée qui était apparu tout à l'heure. Seulement cette fois elle recouvrait une zone de quatre mètres de diamètre. A cet instant, je n'espérais qu'une seule chose, que ce soit efficace contre lui ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
Pirate légendaire
Pirate légendaire
avatar
Messages : 274
MessageSujet: Re: [Terminé] Chasse à l'homme Ven 8 Aoû - 13:18



Serait-ce la fin pour moi ? En effet, je me trouvai devant mon adversaire à quatre pattes, me tordant de douleur à cause de la boule bleuâtre, je ne pouvais désormais rien faire. J’étais vulnérable, il pouvait faire ce qu’il voulait de moi. A ma plus grande surprise, mon adversaire m’ignora. D’un côté, je fus soulagé, mais d’un autre très furieux. En effet, en m’épargnant mon adversaire me donna une seconde chance, une autre chance de constituer un équipage pour me rendre sur grandline, mais d’un autre côté, sa décision voulait dire que je ne valais pas la peine d’être combattu. Comment osait-il m’ignorer de la sorte ? Il ne m’avait même pas adressé un mot, il avait simplement fait comme si je n’existais pas. Comment osait-il !! Ma colère commençait à monter d’un coup, ce n’était pas bon … Dans peu de temps, j’allais me déchaîner et montrer ma véritable puissance.  

Alors que mon adversaire venait de passer derrière moi pour aller combattre le gros tas de muscle, il me balança un petit mot en me disant de prendre mon temps et de me relever quand je me sentirais mieux. Que feriez-vous si vous étiez à ma place ? Je ne pus m’empêcher d’exploser ! Discrètement, je glissais ma main à l’intérieur de ma poche et je sortais ma dernière pilule de combat. Cette pilule décuplait ma force, c’est bien grâce à elle que je me fus un nom sur les blues.  La dernière, je voulais la garder pour grandline, mais là je n’avais pas trop le choix, tant pis. Dans trente seconde, les deux autres pirates allaient apercevoir ma véritable force et dans une minute, malheureusement pour eux, ils rejoindront l’autre monde.  Quant à moi, après le temps de limite qui était d’une minute, je m’écroulerais par terre et je ne pourrais me relever avant trente minutes.

Mes yeux devinrent rouges et mon corps ne cessait de chauffer. Je ressentis un son strident très désagréable au fond de moi qui m’empêchait de pouvoir entendre ce qui se disait de l’autre côté. Le gros tas de muscle semblait me parlé, mais malheureusement je ne comprenais rien à ce qu’il disait étant donné que le son strident au fond de moi capturait toute mon attention. Une aura meurtrière m’entoura … Je me relevai et je dégainai mon sabre de son fourreau. Je me tournai vers mes deux adversaires, en effet, l’alliance était terminée pour moi. J’aperçus une énorme boule de feu lancé par le gamin au feu. Mon sabre dans la main, un gros sourire sadique se dessina sur mon visage. Je sentis la puissance de la pilule bouillir en moi, il me restait trente seconde pour me défouler, après ce délais, je ne pourrais rien faire. Je fus tourné mon sabre autour de moi d’une vitesse incroyable, puis d’un coup je lançais un lame d’air sur une ligne droite vers le gamin au feu avec mon sabre en granit marin.

— PREND CA, ESPECE D’ENFOIRE !

Sans perdre du temps, d’une vitesse assez impressionnante je m’approchai de mes deux cibles. Sautant dans les airs j’envoyais deux lames d’air en forme de croix vers le gros tas de muscle se trouvant à l’intérieur de la fumée crée par le feu du gamin lorsqu’il s’entrechoqua avec le sable. Ce n’était pas terminer … Je me laissai attiré par la gravité afin de me trouver entre mes deux cibles. D’un coup circulaire rapide et assez violent, je frappai le gros tas de muscle à l’intérieur de la fumée. A cause de la fumée, la précision de mes coups pouvaient laisser à désirer. Cependant, désormais la fumée qui l’entourait allait disparaître grâce à mes coups. J’espérais qu’il soit mort ! Dans la seconde qui suivait, je portais des coups rapides et forts sur le gamin au feu. Ma puissance s’étant décuplé, les chances qu’il s’en sortait indemne de mes enchaînements étaient très minces. On pouvait clairement voir que ma puissance était au-dessus des deux pirates réuni, malgré le feu du gamin.

— Comment as-tu osé me sous-estimé, moi Kengoro, le prochain seigneur des pirates ? Tu vas mourir saleté de gamin au feu !

Il ne me restait plus que dix secondes pour en venir à bout de mon adversaire au feu, après ce délai, je ne pourrais plus combattre. J’espérais vraiment que le gros tas de muscle soit mort, car dans le cas contraire, je serais vulnérable du dos et il pourrait donc m’éliminer facilement. Je continuais d’enchaîner des coups rapides vers mon adversaire l’obligeant à reculer et ne lui laissant pas la moindre seconde pour rappliquer. Tout en avançant, je marchais sur des shurikens bizarres et des petites boules de feux blues ne cessaient d’exploser sous mes pieds essayant de me déséquilibrer. La pilule étant comme une drogue, je ne ressentis pas la moindre douleur, je continuai d'avancé malgré  le sang que je laissai derrière moi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: [Terminé] Chasse à l'homme Ven 8 Aoû - 16:34


À peine avait-il avancé vers Nath que celui-ci avait réagit, bougeant un peu sa hache mais rien de bien surprenant. Mephisto venait de toucher un peu sa hache et s'apprêtait à sauter par dessus Nath comme prévu mais cela ne fonctionnait pas. Nath semblait s'être préparé, en étant proche de celui-ci. Mephisto pu voir le regard moins nerveux de Nath, malgré l'envie de meurtre de celui-ci, ce qui fit hésiter le pirate blond, après tout, il ne savait aucunement si Nath possédait du granit marin ou non sur son corps. Venant de réaliser cela, Mephisto renonça à tenter de s'en approcher davantage et s'arrêta net devant lui pour plutôt concentrer du feu dans sa main pendant les deux secondes qui suivirent. Ayant au préalable observé à terre, il vit que la fumée espérée n'était pas aussi uniforme, voyant ensuite une sorte de trace de coupure au sol, Mephisto constata que Nath avait tenté de découper cette boule de feu en méprenant et en pensant qu'elle lui était destinée. Catastrophe pour Mephisto ! Sans cette fumée, Kengoro pouvait clairement viser Mephisto comme il le voulait. Pendant ces secondes de répit, Mephisto continua à charger son coup dans sa main tout en reculant en s'éloignant de Nath.

Peu après, Nath semblait clairement énervé et émit une sorte de gaz bizarre depuis sa peau qui atteignit Mephisto pendant qu'il était entrain de sauter vers l'arrière. Ce gaz était spéciale, peut-être une arme secrète ? Après tout, Nath venait de dire qu'il en avait marre des tours de Mephisto, ce qui signifie qu'il était très possible que celui-ci passe à la vitesse supérieure. À peine fut-il touché par le gaz que le jeune blond se sentit bizarre, sentant des démangeaisons au niveau de ses yeux qu'il tentait de réparer en les frottant, tout en reculant à pas de marche. Il n'arrivait plus vraiment à les ouvrir, étant très peu habitué à ce genre de chose et les garda alors fermé. Chargeant alors toujours son coup de poing de feu, il entendit soudainement les shurikens claquer. Le bruit était très décisif, Kengoro s'était relevé et a bougé ! Celui-ci avait même annoncé qu'il allait devenir seigneur des pirates, chose qui ne paru pas très crédible pour Mephisto. Il se retourna alors rapidement et ouvrit un oeil par difficulté, apercevant Kengoro qui sauta dans les airs et fit des lames d'air vers Nath.

Immédiatement après, Mephisto se rendit compte que celui-ci allait tomber sur lui, ce qui fit reculer le jeune blond, l'éloignant davantage de Nath. Suite à cela, il voyait avec difficulté les coups de Kengoro puissants et rapides se diriger vers lui. Il dût alors se contenter de reculer énormément afin que les coups ne puissent que lui faire de léger coupures. Ne pouvant pas voir les coups, il recula de plus en plus, chargeant avec son autre main une nouvelle attaque cette fois. Quelques coups plus tard, Mephisto venait de se prendre quelques entailles. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas été blessé, cette sensation était nouvelle mais cela lui faisait extrêmement mal. Les coups lui blessèrent les cuisses et le torse légèrement, ce qui n'était pas si mal, le restant des endroits comme la jambe et les épaules qui étaient protégés furent alors protégés comme il se devait par ces coups avant que le restant de son armure en maille tombe tous les uns après les autres. Ayant reculé et prit des coups pendant presque 20 secondes maintenant, Mephisto regarda vers Kengoro, se demandant s'il s'était désormais épuisés. Les coups de celui-ci diminuaient en force et en vitesse et Mephisto le sentit facilement vu qu'il ne comptait plus trop sur ses yeux à cause de l'attaque de Nath, ça lui apprendra à sous-estimer ses adversaires ! C'était franchement pas sa chance sur ce coup-là, mais le vent allait tourner. Les deux coups de Mephisto étaient désormais prêts. Regardant vers Kengoro en ouvrant les yeux cette fois, il leva sa main gauche qui forma une lame de feu et dévia un peu le dernier coup de celui-ci. Profitant de sa lame de feu, il poussa la lame en granit marin de Kengoro afin de le faire dévier et de le pousser vers beaucoup plus loin. C'était difficile, il sentait une forme démesurée dans le bras de Kengoro et ne put le faire qu'après quelques poussées acharnées sur ce coup avec sa propre lame, tellement que sa lame de feu disparut et que toute la concentration des flammes disparut de sa main gauche. Heureusement, il lui restait son bras droit dont les flammes étaient chargées encore plus longtemps, profitant du petit moment de répit pendant lequel Kengoro semblait avoir perdu drastiquement en force, il respira profondément pour se calmer. L'effet sur ses yeux était également presque dissout complètement. De retour en force, Mephisto avait décidé de mettre un terme à ce combat de 1 contre 2. Kengoro venait d'attaquer Nath, donc si celui-ci possède une intelligence quelconque, il devrait s'en prendre à Kengoro désormais, ce qui l'aiderait. Néanmoins, le jeune blond était têtu, c'est lui qui avait laissé Kengoro en vie mais c'est lui que Kengoro vise le plus avec ses granit marin, chose que Mephisto trouvait relativement injuste. Il n'avait pas envie de le tuer, mais il venait de perdre toute motivation d'essayer de le sauver, en vue de la fatigue apparente de Kengoro, celui-ci ne ferait pas long feu face à l'autre brute qui pète par la peau. Souriant enfin, voyant enfin une occasion de se sortir de ce merdier, Mephisto dit alors ses derniers adieux à Kengoro.

- Désolé, mais il semblerait qu'il me soit impossible de te tuer ... malgré tout ce que tu as fait ... j'ai fait une promesse de ne tuer que "certaines personnes", alors je vais devoir te laisser entre les mains de l'ange de la mort derrière toi ... - Déclara Mephisto.

Soupirant d'aise, il souleva alors son poing et fonça vers Kengoro. Il fit d'abord quelques feintes que Kengoro pouvait esquiver facilement, afin de le leurrer et de finalement lui envoyer un coup directement dans le ventre.

- Prototype ............. Trident !!!


Un coup qui se dirigea du ventre jusqu'à l'épaule droite de Kengoro. Il avait chargé cette attaque tellement longtemps que le dégât en fut dévastateur, allant jusqu'à grandement découper l'épaule de Kengoro par la puissance des flammes sans pour autant le lui arracher entièrement. Mais comme il ne contrôlait pas la puissance de son coup, il tomba à terre après avoir envoyé Kengoro valser vers Nath. Se relevant alors quelques instants plus tard, il sentit une sorte de mouvement, un mouvement au loin. Tournant rapidement sa tête pour regarder, il remarqua que le bateau qu'il voulait était entrain de bouger ! Il ne pouvait plus attendre d'affronter Nath désormais, il devait aller sur le bateau avant que le restant des hommes de Kengoro s'échappent avec son butin ! Soupirant de déception, il court alors vers le bateau à pleine vitesse, n'ayant pas eut le temps de ramasser ses armes cette fois-ci, mais une idée lui traversa la tête. Nath s'est battu contre lui comme il le voulait et contrairement à Kengoro, ne semblait pas mourir bientôt. Tout en courant, il se retourna pour regarder Nath avec un léger sourire ambitieux.

- Heeeeeey ! Comment te nommes tu ? Je me nomme Mephisto ! V. Britannia ! Merci pour ce combat et à la prochaine peut-être ! - Proposa-t-il en criant à vive allure.

C'était sympa, cette rencontre, se dit-il. Il n'en est pas sortit indemne, mais ces blessures étaient assez légers et ça ne l'handicaperait pas dans les prochains combats. C'était un peu l'essentiel pour lui. C'est alors qu'après quelques pas de course, il sauta sur le bateau et frappa de son simple poing les petit matelots à bord avant de brûler le drapeau de Kengoro. Il remarqua que le navire était en bonne qualité et l'amena alors vers le port de Baterilla. Étant désormais satisfait d'avoir débarrassé l'île de Kengoro, il était relativement soulagé. Nath était un problème également, mais Mephisto n'arrivait pas à le voir ainsi, il ne pouvait pas perdre de temps maintenant et y revenir plus tard quand même. Décidant alors de prendre sur lui et d'aller directement au port, il fit une petite croix sur cette aventure agréable.

Quelques jours plus tard, Mephisto se retrouva au port et annonça aux gens que Kengoro serait hors d'état de nuire en présentant son ancien navire comme trophée de chasse. Avec l'argent qu'il s'était fait sur Karaté Island et l'argent qu'il s'est fait en vendant tous les armes sur le navire de Kengoro, il se paya quelques nettoyeurs et marins afin de le suivre pour se rendre jusqu'à la prochaine île. Tout était en règle désormais et il quitta alors le port un bon matin.

- À une prochaine fois, Baterilla ... - Fit-il en regardant l'île de loin.
Revenir en haut Aller en bas
Nathanael Rackham
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Messages : 635
MessageSujet: Re: [Terminé] Chasse à l'homme Dim 10 Aoû - 13:17


Avec tout le sable dégagé par l'explosion de cette énorme boule de feu combinée à mon nuage écarlate ma vision en était grandement amoindrie. En fait, je voyais quedal, tout était obstrué devant moi. Je ne savais pas où était l'ami bougie ni où était l'autre Kengoro. Si pour le premier j'avais une vague idée de ce qu'il pourrait faire et où il pourrait être, pour le second, notre ami primé il m'était impossible de prédire ses actions. Aux dernières nouvelles il était affalé comme une grosse merde au sol, secoué par ses dernières actions à l'encontre du blondinet.

Seulement même si je comptais prendre la tête de ce pirate, j'aurais été grandement attristé que ce dernier ne soit pas en mesure de continuer le combat après quelques malheureux coups. Par chance ses hurlements prouvaient qu'il était encore en vie, du moins pour l'instant. Mais à ma plus grande satisfaction l'autre abruti était encore vivace. Pas de chance pour moi, ses lames d'air venaient de dissiper le brouillard toxique devant moi. Tient voilà l'autre bougie en face de moi également. Et au final l'Entailleur devait pas être si naze que ça. C'était pas donné à tout le monde de fendre l'air avec des épées. Faut dire j'ai jamais vraiment essayé avec Nozarashi et je m'en fou royalement c'est pas vraiment mon truc ce genre de choses.

Bref, les coups portés à l'aveugle avaient été faciles à éviter. Maintenant que cet abruti s'était jeté au milieu de nous deux, de moi-même et du marmot enflammé, il serait surement plus compliqué d'esquiver ses lames, d'autant plus si il décidait de nous rebalancer la même technique que tout à l'heure. Mais non en fait. Malgré une rage non dissimulée, une colère loin d'être tout à fait naturelle, Kengoro venait de se plantait plus ou moins tout seul, lamentablement, comme un gros étron qui s'étale tout flasque sur le sol.

Mais bon, au final il était pas si dangereux que ça. Comme tout à l'heure il balançait ici et là des coups en espérant toucher au but. Pitoyable. Deux millions et demi pour ce type ? La Marine collait vraiment une prime à n'importe qui. Mais bon le but était de se faire connaitre et au passage de récupérer quelques tunes, j'allais pas cracher dans la soupe.

La bougie semblait vouloir s'occuper de l'étron. Si il gérait ça comme après la première attaque, autant qu'il reste assis par terre et qu'il laisse les grandes personnes régler les choses. Et voilà, ça loupait pas. Encore une fois il utilisait son pouvoir comme merde. Une lame de feu ? Sérieux ? Y'avait tellement plus fun à faire. Fallait le bruler vif l'enflure, pas juste lui couper un bras et le laisser en plan. Donnez moi son pouvoir et ce serait un véritable carnage. J'aurais plaisir à réduire en cendre villes, villages et villageois sur ma route, brûler jusqu'à l'os la Marine. Mais non, ce gamin abruti coupait un bras avec une lame ...

Voyant leur chef à l'agonie, seul, à l'article de la mort, ou bientôt mort, le reste de l'équipage, du moins ce qu'il en restait se décida à mettre les voiles. C'était ma chance. La bougie voulant récupérer le rafiot du pirate il allait se tirer lui et ses tours de passe-passe, me laissant le loisir de m'occuper de celui pour qui j'avais fait tout ça. Mais voilà que le gamin pouvait pas juste se barrer tout simplement. Il se sentait obligé de m'alpaguer une dernière fois avec ses phrases débiles. Méphisto V. Britannia, voilà un nom débile. Pour ma part, afin de répondre à sa demande je lâchais bruyamment un énorme rot rauque sorti du fond de mes entrailles, un borborygme immonde signifiant tout simplement un joyeux "rien à foutre".

Bon, il était maintenant temps de s'occuper de Kengoro. Il n'était pas mort, il semblait juste épuisé, paralysé presque. Il aurait mieux valu pour lui de mourir directement. Le sort que je lui réservais était des plus amusant pour moi, mais c'était loin d'être le cas pour lui. J'avais prévu de lui faire subir le supplice de l'aigle de sang. C'était là une vieille coutume à bord de mon ancien équipage. C'était une sorte d'hommage diront certains. Pour ma part c'était juste un moyen de m'amuser.

Foutant à genoux l'Entailleurs c'est moi qui allait l'entailler. Fallait pas porter ce surnom, ça pouvait jouer des tours. A genoux, à l'aide de sa propre lame je lui entaillais le dos le long de la colonne vertébrale avant de lui arracher une partie de la peau qui pendouillait allègrement suintante de son sang rouge et encore chaud. Avec l'une de ses lames je lui décollais une à une toutes les côtes afin de les déployer comme les ailes d'un aigles, faisant par la même occasion sortir ses poumons de sa cage thoracique. La seule grande question qui restait maintenant en suspend était simple. Allait-il mourir par suffocation ou suite à ses blessures. L'avenir nous le dira je ne comptais pas abréger ses souffrances. En attendant, une corde attachée aux pieds, je le trainais sur le ventre jusqu'en ville.

C'était presque l'aube. Par chance pour certains, il n'y avait pas grand monde dans les rues et le peu qu'il y avait faisait demi-tour à mon approche. Pour toucher la prime, il me fallait maintenant retourner au marché de l'ombre. Ne souhaitant pas indiqué la route en laissant derrière moi une trainée de sang, je transportait mon colis sur une épaule tel un simple sac. A ma grande surprise il n'était pas encore mort même si cela ne saurait tarder. A destination, une surprise générale s'installa dans l'immense cave lorsque je lâchais Kengoro sur le comptoir.

- Hey mon pote, voilà votre Kengoro ! Alors comme prévu tu me file la prime et au passage un verre, j'ai le gosier tout sec.

Virant deux abrutis d'une table, je m'installais tranquillement, attendant que l'on m'apporte mon du. M'envoyant une girafe de rhum dans le nez, j'assistais à un spectacle ô combien amusant se déroulant devant mes yeux fatigués. Une bonne femme à l'allure des plus singulière, plusieurs pintes vides devant elle s'était attirée les faveurs de trois gros lourdauds. Après quelques échanges crus, surement poussés par l'alcool, la douce demoiselle éclata la tête du premier homme à l'aide d'un de ses verre vide. Avant que les deux autres ne réagissent elle planta deux de ses doigts dans les yeux du second, les recouvrant au passage de sang avant de lui écraser la trachée. Quand au dernier qui venait de se lever, elle lui éclata sa chaise sur le crâne, le pauvre homme s'écroulant en un gros tas inerte, le crâne ouvert et dégoulinant. Après que la gente dame eut craché sur les types, je me senti obligé d'applaudir.

- Nozahahahah ! Magnifique ! J'adore et surtout j'adore ta tenue ....
- Si t'as un soucis vient là mon gros, je vais te mettre une fessée avant que tu rejoigne ces trois abrutis.
- Me tente pas ma grande, j'aime les femmes de caractère. Plus sérieusement, je cherche des personnes comme toi pour mon équipage. Je cherche de vrais pirates, pas ces bouseux qu'on trouve ici. Ça te tente ? Tu verras, on aura d'autres moments comme ça, et bien plus.
- Hahaha ! Tant qu'il y a de l'alcool, des femmes et de la bagarre au programme ...
- Tu me plais toi, en route !


Bon, cette fois direction le Charon, il était temps de quitter Baterilla pour de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Terminé] Chasse à l'homme

Revenir en haut Aller en bas

[Terminé] Chasse à l'homme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: South blue :: île de Baterilla-