AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

L'honneur, un sombre trésor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Jack Sawyer
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Age : 34
Messages : 141
Localisation : South Blue
MessageSujet: L'honneur, un sombre trésor Jeu 3 Juil - 8:00




Cela faisait un an que Jack avait quitté Grand Line, un an qu'il avait bouffé ce maudit fruit du démon, un an qu'il avait choisi de quitter Halospi, l'île sur laquelle il vivait depuis plus de dix ans. Il avait réussi à traverser Calm Belt en soudoyant des matelots d'un galion de la Marine qui s'improvisaient passeurs. Toute sa fortune y était passée, fortune bien maigre il fallait le reconnaitre. Mais Sawyer s'était retrouvé sur la paille une fois son arrivée sur les Blues et plus spécialement South Blue. A vrai dire il n'avait pas choisi l'endroit où il allait se rendre à l'époque, il avait sauté sur la première occasion à quitter Grand Line et de trouver un endroit où personne n'avait entendu parler d'un Capitaine Sawyer, son frère en l’occurrence.

La première année fut une année d'errance, de vagabondage pour le presque quarantenaire, quarantenaire au charme fou, ce qui ouvrait des portes et des jambes aussi à l’occasion. Mais un mari cocu, ou un fermier volé, ou bien encore un marchand escroqué était toujours là pour le chasser et lui faire changer de ville ou d'île. Jack aurait pu leur foutre des roustes, faire son kéké de Grand Line en leur tartant la gueule où leur asséchant les couilles. Mais il n'était pas là pour ça, puis il pouvait comprendre la gêne qu'il causait... ou non...

Puis il arriva sur les Archipel Paradise. Les îles le charmèrent ou du moins ses habitantes au premier abord, pas très farouches les donzelles, c'était une chose qu'il appréciait le bougre. Il se prit quelques râteaux lorsqu'il était trop entreprenant, mais lorsqu'il n'arrivait pas à trouver un lit accueillant il louait un lit avec une professionnelle à l'intérieur pour son petit entrainement nocturne lorsqu'il avait de quoi payer. Au pire des cas, il terminait dans une ruelle, l'amie bouteille à la main et s'endormait à la Oppa Clochard Style....

Pour le moment, il bossait comme déchargeur de caisse. Un boulot simple, un truc physique où il ne fallait pas se prendre la tête. Une caisse dans un bateau, un endroit où la poser sur terre et voila. Simple non? Le soir il allait dépensait son labeur de la journée à la taverne et il recommençait le lendemain. Les jours passaient et se ressemblaient. Un soir une discussion entre plusieurs membres d'un supposé équipage de pirates attira son attention. D'après leurs mots, un pirate du nom de Mike l. Knight, capitaine des Knight Riders aurait caché son trésor sur cette île soixante ans plus tôt. On aurait pu croire que cela n'était qu'histoire et racontars de marins comme pour beaucoup de trésors mais l'homme s'égosillait à dire que son capitaine Belgram Moris avait une carte et qu'au petit matin, leur équipage, celui de Grey Buzzard allait se la jouer aventurier pour retrouver le magot qui devait peser la centaine de millions de berrys. Jack ricana dans la mousse de sa bière et se dit qu'il irait bien chopper le trésor sous leur nez. Il en avait marre de sa vie de miséreux, avec l'acquisition d'un magot, il pourrait aisément vivre comme un pacha sur cette île. À lui le harem de brunes, de blondes et de rousses!

Jack attendit que l'homme qui portait le nom de Kitt parte du bar avec un autre de ses amis. Il quitta le bar lui aussi et commença à les filer. Kitt était le second de Moris mais c'était aussi une belle grande gueule. C'était cela qui leur serait fatal, si le mec l'avait fermé, Jack n'aurait jamais rien su. Sawyer marchait derrière les deux pirates et il avait un avantage tactique. Le bar se trouvait à la lisière de la plage et Kitt avait décidé de passer le long de la mer pour atteindre l'endroit ou le Big Buzzard, le rafiot des pirates avait mouillé. Jack les pista alors pour les suivre, il fallait dire qu'ils ne se montraient pas très discret en plus. Si Kitt savait bien ouvrir sa gueule sur la future chasse au trésor, il se révéla qu'il n'en savait rien, il n'aurait même pas encore vu la carte que possédait son capitaine. Jack ne put s'empêcher de penser que Moris était un beau petit cachotier ou un homme prudent. Kitt le conduisit au camp de base des buzzards, un simple regroupement du petit équipage d'une quinzaine de personnes sur la plage autour d'un feu entrain à boire et de raconter des histoires sur la mer qu'il connaissait déjà. Jack attendit que les membres de l'équipage s'endorment un à un, mais l'un d'eux ne voulut pas se laisser bercer par les bras de Morphée, Belgram Moris. Sawyer resta sur le sable attendant alors des heures camouflé allongé contre le sol de la plage.

Le lendemain matin, Belgram monta un petit groupe d'exploration composé de Kitt et de trois autres membres de l'équipage. Ils partirent vers l'est et Jack les suivit alors. Ils remontèrent la plage durant quelques kilomètres. Belgram avait dans l'une de ses poches une petite carte ainsi qu'un compas avec une drôle de forme. La cote devint rocailleuse, Jack utilisa les pouvoirs de fruit combiné au fer de ses chaussures pour la longer tranquillement. Le vent soufflait sur les rochers, les groupes de pirates commencèrent alors à monter sur la roche. Sawyer les observait de loin, quelques fois lorsque l'un d'eux se retournait, il se laissait retomber vers la mer, flottant dans le vide. Il était temps maintenant de réduire le nombre de pirates. Justement l'un d'eux fit une halte pour admirer la vue. Jack l'agrippa par l'épaule et il le poussa, l'homme alla s'éclater le crâne quinze mètres plus bas. Moris ne dit pas grand-chose croyant que son mec avait juste perdu l'équilibre, il pesta juste sur la perte d'une vie de cette façon, une perte inutile et continua ensuite son chemin. Ils grimpèrent encore tout en allant vers l'ouest.

Après une heure, Jack n'en pouvait plus, il en avait plus que marre de les suivre, il décida alors de passer à l'action. Volant à toute vitesse, il se faufila en un éclair entre Belgram, Kitt et les deux autres. Il frappa avec violence les deux pirates anonymes. Sortant ses deux couteaux, il les enfonça sèchement dans la tranchée des types après qu'ils eurent pris une courbure par l'action du magnétisme, ils sectionnèrent la carotide au passage dans une gerbe de sang, Kitt hurla d'étonnement et de peur alors que Belgram n'eut qu'un petit geste de recul. Jack lui ricana.

_ Qui... qui... t...
_ Un fruit du démon? Intéressant.
_ Ouate ailze?
_ Du Langlet? Mariniste?
_ Héhé, ouais, de naissance. Vous connaissez ici?
_ Oui. Des missionnaires sont venus nous convertir.
_ Des quoi?
_ Et alors ça a donné quoi? Les robes bleues vous ont eu?
_ On les a noyé dans leur jolie mer bleue.
_ Damné sur quatre générations comme aurait dit le paternel, héhé.
_ Tu veux quoi alors? Tu veux le trésor de Knight?
_ Mouep... Ca serait pas mal mon pote. Je te propose un truc, on le trouve ensemble et on fait cinquante cinquante?
_ Et tu nous entubes quand on le découvre?
_ Oh non... Du moins pas toi déjà!


Jack sorti de sa poche une bille d'acier qui alla droit se figer dans le crâne de Kitt qui tomber raide mort quelques instants après .Belgram tiqua mais ne pipa mot. Jack le trouvait vraiment bizarre. N'avait-il aucune considération pour la vie de ses nakamas?

_ Si je le voulais je t'aurais tuer...
_ Mais t'as besoin de moi pour trouver le trésor n'est-ce pas?
_ Pas vraiment... Je pense pouvoir me débrouiller avec une carte même si elle est codée.
_ Soit... Allons-y, on verra bien ce que l'avenir nous dira.


C'est ainsi que Jack suivit Belgram. Belgram était calme, trop calme, Jack ne comprenait vraiment pas ce type. N'avait-il pas peur de Sawyer après avoir vu ce qu'il pouvait faire? Cachait-il une certaine puissance pour ne pas avoir peur de Jack justement? Ou bien n'accordait-il aucune valeur à la vie de son équipage, préférant viser seulement le trésor qu'il recherchait? Ils continuèrent de longer la falaise, Jack utilisait son pouvoir de vol par l'action du fer qu'il portait pour monter sur les corniches sans trop de problèmes, il avait même proposé d'aider le capitaine pirate mais ce dernier avait refusé. L'homme avait surement compris que Sawyer essayerait de lui piquer sa carte en le transportant, Moris n'était pas bête, vraiment pas. Jack se laissa alors guider et ils arrivèrent finalement à l'endroit indiqué par la carte. Moris voulut creuser mais Jack avait une solution plus rapide. Il mit sa main en contact avec le sol et il utilisation son pouvoir pour remonter le coffre qui se trouvait bien à cet endroit. Belgram l'ouvrit... Il était vide! Non pas totalement, il y avait une enveloppe, dans cette enveloppe une lettre de quelques mots....

_ C'est ça le trésor du Capitaine Knight?
_ Oui, c'est cela son trésor.
_ Ce bout de papier vaudrait cent millions de berrys? Tu me fais rire là! C'est un code? T'as laissé mourir tes gars pour une lettre à la con?
_ Cette lettre vaut bien plus que l'argent. Cette lettre c'est l'honneur de ma famille et de mon ancêtre qu'elle lave! Me subordonnées n'avaient rien compris au sens du mot pirate et au sens du mot liberté. L'argent... Il n'y avait que ce mot dans la bouche... Que vaut l'argent sans l'honneur? Ils ne le savaient pas... Moi je le savais! Vas-u me tuer maintenant? Veux-tu me tuer pour un morceau de papier qui n'aurait aucun sens pour toi?
_ Non... Non... Mais dis-moi en quoi cela lave ton honneur Moris?
_ Mike L. Knight était mon grand-père, un noble de Saint Urea destitué et rejeté pour une soit disant faute, un crime qu'il aurait commis. Cette lettre est la preuve de son innocence, cette lettre est l'aveu du véritable fautif. Avec elle je peux redorer le blason des Knights, tu comprends?
_ Je comprends qu'au final je me suis bien fait chier pour rien surtout... La prochaine fois dit la vérité à tes hommes, ils auraient surement eu la vie sauve...


C'est ainsi que Jack laissa Belgram Moris et son honneur familial tranquille. D'un côté il connaissait un peu ce sentiment, après tout il était lui aussi le vilain petit canard d'une famille dirigé par le joug mariniste, une doctrine qu'il n'avait jamais vraiment embrassée. Une journée perdue et quatre morts pour rien... En plus il avait perdu une journée de boulot, c'était la merde ça....



_______________________________________________________
Quand on veut défendre les libertés, on est bien obligé de constater que l’on va à contre-courant de l’histoire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

L'honneur, un sombre trésor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Role Play :: Les Quatre Océans :: South blue :: Autres Iles de South Blue-