AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Erica Carmelia (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Age : 28
Messages : 80
MessageSujet: Erica Carmelia (Terminé) Ven 4 Juil - 20:47



One Piece Héritage
Fiche de présentation



Carmelia Erica







Nom : Carmelia
Prénom : Erica
Surnom :
Age : 25 ans
Race : Humaine
Lieu de Naissance : Fareast Island
Camp : Marine
Fruit du Démon ou Arme : Sabreuse.
Profession : Capitaine medecin.
But : Purifier la marine et le monde des démonistes.


Physique & Psychologie


8 lignes minimum

Elle est chelou la nouvelle non ?

Remarque d'un marine anonyme après l'intégration d'Erica au sein de le la base d'entrainement


Sujet d’expérience numéro 85 : Erica Carmelia.


Jeune femme d'apparence presque enfantine. De longs cheveux blonds pour une coupe assez désordonnée. On est loin de la coiffure réglementaire. Ses longues mèches gênant sa vision, il m'a été rapporté que le sujet porte régulièrement un foulard bleu pour y remédier. L'azur semble être sa couleur favorite, elle transparaît dans de nombreux vêtements tout comme ses grands yeux, probablement à cause de ces derniers d'ailleurs. Une belle jeune femme, pas de toute là-dessus. Le blanc du vêtement de marin assemblé à ses propres tissus et accessoires donne un ensemble particulièrement attrayant. Sa chevelure d'or n'en brille que plus fort. Un certain succès avec les hommes même si elle ne semble pas rechercher la séduction du sexe opposé. Ou même celui des femmes.

Voilà maintenant près de dix ans que la patiente vient régulièrement suivre des séances dans ma base. N'étant son docteur que depuis peu, je ne peux que constater l'inefficacité de mes prédécesseurs, une demi-dizaine déjà... je dois pourtant admettre que lors de ma lecture de son dossier, j'étais en accord avec les traitements proposés. J'essaierais de tenter de nouvelles choses mais je doute que cette jeune femme ne recouvre sa santé mentale un jour proche.

Pour être totalement franc, je suis toujours surpris qu'un tel individu fut accepté au sein de la marine. Des entretiens avec ses supérieurs et ses professeurs d'académie m'ont fait découvrir une enfant perturbée, hautement perturbée mais bien manipulé, un soldat efficace. Idée particulièrement étrange de prime abord. Peut-être est-ce en ceci qu'elle peut se montrer utile au combat ? Peut-être que l'ennemi tant à l'ignorer comme on le ferait d'un garnement bruyant..

En tout cas, la jeune femme est malade. Clairement. Si elle a de nombreux symptômes, on peut tous en trouver l'origine dans sa schizophrénie. L'apparition des premiers symptômes est inconnue. Il semblerait que la patiente soit entré à l'académie déjà à moitié folle. Cela a dû les changer des bêtes sanguinaires et autres parangon de justice, aucun doute là-dessus.

Petit bémol là-dessus. La maladie de la jeune femme couplée à son éducation religieuse l'a poussé à certaines tendances extrémistes dans sa façon de penser et de voir le monde. D'après le dossier, elle a été élevé par une famille de mariniste, religion mineure de Grand Line. Je dois avouer avoir dû me renseigner sur ce sujet. Un panthéon assez hasardeux, particulièrement lié à la mer, d'où le nom mais aussi au ciel. Bien sûr, d'un point de vue météorologique, ceci est lié. Il n’empêche que cette... secte a voué une loyauté à l’élément marin sous plusieurs formes, allant des vagues à la tempête en passant par le calme plat. Tout élément les éloignant ou les privant de leur divinité tutélaire en devient donc un ennemi à abattre.

De là viennent leurs aversions pour les fruits du démon qui empêchent quiconque les ingère de pouvoir nager par la suite. La rumeur voudrait même que ça soit cette religion obscure qui ait inventée ce terme. Pour notre patiente, cela se traduit en une volonté de purifier le monde où nous nous trouvons et plus particulièrement la marine de toutes ces abominations. Fruit comme utilisateur. Tout son « défi » consiste dès lors à soit, attaquer ses cibles, soit obéir aux règles de la vie militaire. Outre le fait qu'il est difficile de tuer un haut gradé de par sa puissance, il est tout aussi compliqué d'engager un supérieur si l'on souhaite continuer son œuvre divine et ne pas finir en prison.

Physiquement, elle semble en parfait état. Un corps travaillé, quasiment aucun gramme de graisse, visiblement la part de soldat dans son âme fait son boulot et l’entraîne régulièrement. J'estime qu'elle a même été renforcé par son caractère psychotique. Madame Carmelia a la « chance » de collectionner de nombreux symptômes. Le plus évident étant sa paranoïa. Combien de fois je l'ai entendu me révéler qu' « Ils » allaient nous entendre ou nous voir. Le plus étrange était que cette paranoïa même régulièrement présente n'est pas plus appuyée dans son comportement physique. Même dans ses plus grandes phases, elle m'a semblé assez calme. Sa seule inquiétude était qu'elle doit se cacher. Une fois ceci fait, elle se contente de rester accroupi et silencieux puis ça passe.

Non, ce qui m'inquiète le plus se trouve être ses illusions schizophréniques. Monstres, ombre menaçante, chat invisible et sans corps, ... une vraie galerie de cirque du Bizarre. C'est quand elle se sent entourée de ces derniers, à séparer des « autres », ces « ils » qui l'espionne qu'elle devient le plus agité. Dans ces moments-là, son seul besoin est de fuir vite et loin. Il m'est régulièrement arrivé de devoir la sédater ou la garder emprisonné pour qu'elle soit confinée dans notre baraquement le temps de la séance.
Heureusement, ces épisodes sont les plus rares bien qu'elle tient beaucoup de la pile électrique, peu importe la situation. Non, ce qui transparaît le plus souvent dans sa maladie se trouve être les voix.

Oui... Les voix. Un jour, un collègue s'est moqué d'elle en déclarant qu'il fallait à Érica tous les symptômes de sa maladie. « Symptômes, attrapez les tous ! » a-t-elle répliqué. Une référence qu'elle a essayé de m'expliquer et dont je n'ai pas saisi la teneur ou l'attrait sensationnel. Un truc de souris avec des éclairs. Stupide.

Les voix donc. La patiente semble être particulièrement influençable par celles-ci. Combien lui parle-t-elle par jour? Difficile à dire, elle ne semble pas avoir de personnalité propre. Juste un amas de voix faisant pression sur son esprit, indiquant son comportement. J'estime qu'il ne s'agit là qu'un moyen de se dédouaner de son comportement et de sa maladie. Ce n'est pas de sa faute, ce sont « les voix » qui lui ont dit.

Pourtant, malgré sa maladie, malgré le peu d'espoir de rémission, de vraie rémission, la patiente semble capable de fonctionner en société. Est-on plus apte à lui pardonner de par ses soucis mentaux? Est-elle capable de poser, jouer un jeu qui suffit à détourner nos doutes de nos esprits? Tout ce que je sais c'est qu'avec l'aide des médicaments prescrits elle remplit les objectifs qui lui ont été fixé. Comme je disais en début d'enregistrement, bien utilisé, elle peut être un soldat particulièrement utile. Mieux, elle a prouvé plusieurs fois être capable de mener ses hommes en mission et réussir ces dernières. J'avoue être légèrement impressionné. Je sais qu'elle est malade, je sais qu'elle gardera ses séquelles toute sa vie et pourtant... sans un examen minutieux sur plusieurs jours, elle aurait pu totalement me berner, intentionnellement ou non. Je crois qu'au final, les instances dirigeantes de la marine en sont particulièrement contentes. Un outil facilement dispensable si besoin. Un outil efficace jusqu'à ce qu'on le sacrifie le moment venue.


Log deux terminé.

Francisco Arkham, Médecin Psychiatre attaché à la base de Uatterpillar.




Histoire


30 lignes minimum



Chapitre 1 : Le livre avant le livre


Fareast Island. Terre de mystère et d'inconnu. On raconte qu'elle est peuplée d'être étrange au faciès jauni par le temps et mes embruns. On raconte qu'ils mangent de tout, même du chat mais surtout, on raconte qu'ils sont les victimes d'une secte venue de la route de tous les périls, il y a de ça vingt ans. Les marinistes, tel est le nom qu'ont leurs a donné ont envoyé de nombreux missionnaires dans le monde entier. Tout du moins selon leur point de vue. C'est le souci d'être un petit courant religieux dans ce vaste monde. On se croit grand sur sa petite île alors qu'on est qu'une vaguelette dans l'océan mondial.

Toujours est-il que des prosélytes sont parvenus jusqu'aux blues et plus particulièrement jusqu'à East Blue. Leur mouvement n'a pas vraiment prit, la faute à cette volonté de toujours changer d'île pour apprendre la vérité aux plus de monde. C'est ainsi qu'ils ont finit par atterrir sur une petite pile bien loin des centres névralgiques : Fareast.

Ici plus qu'ailleurs, ils ont senti leur message passé. L’environnement ressemblait énormément à leurs terres de départ sur Grand Line, leurs idées, leurs règles et révélations semblaient plus crédibles, plus... vrai. Ils finirent par s'installer dans la communauté et battirent un temple, celui de Nepata, la voyageuse pour célébrer celle qui les avait amené si loin.

Les marinistes vouent un culte à la mer en général et à tous les bienfaits qu'elle apporte. La divinité principale et générale n'est autre que la déesse de la mer Econa, qui a divisé et légué son pouvoir à plusieurs autres dieux qui occupent différentes fonctions. Le Principal antagoniste d'Econa est Diyeuz, le dieu céleste qui bien qu'antipathique envers la déesse, travaille aussi avec elle. Les dieux du marinisme sont séparés en deux catégories : les marins qui comme leur nom l'indiquent vivent dans la mer, et les célestes qui vivent dans le ciel.

Les marinistes se recueillent principalement dans des temples où officient des prêtres ou des prêtresses, mais il y a aussi des lieux plus drastiques tels que des monastères ou des abbayes où les plus croyants viennent y vivre en communauté recluse. Ils possèdent un livre sacré, les Écrits des Saints des Mers, composés de l'histoire de leur Déesse et des autres dieux, de prières, de psaumes, de chants... Ce livre était normalement écrit en Langlet, langue ancienne d'une partie de Grand Line qui est la langue officielle de cette religion, mais lors des premières vagues de missionnaires, on la transcrit en langue commune pour une meilleure propagation de la croyance.


Chapitre 2 : La reliure du livre

Erica a donc été élevé dans ce bassin religieux. Si les marinistes ne sont pas extrêmes dans leur vie de tous les jours, s'ils ne vont pas exécuter tous ceux qui ne croient pas en leurs écrits, il n'en reste que lorsque la majeure partie d'une ville se tourne vers ceux-ci, le reste en est naturellement...éloigné. Petit à petit tout le monde c'est donc rapproché du temple et des prêtres présent. Le père de la futur marine fut l'un de ces derniers, s'unissant avec l'une des femmes du village. C'est lui qui a éduqué sa fille dans les préceptes d'Econa. C'est lui qui, petit à petit, lui a inculqué cette âme pieuse et le dégoût du reste des infidèles. Lui, estimait que leur courant devait être encore plus actif, notamment dans la guerre contre les démonistes.

S'il était ainsi c'est qu'il avait fait ses classes dans la marine, il avait même eu une carrière plus qu'honorable avant de voir toutes les abominations que devenaient de bons soldats en ingérant les fameux fruits maudits. Sa foi en avait alors été renforcée. Pire, il en était devenu plus zélé. Ainsi, bien qu'il ait préféré avoir un fils, il éleva sa fille comme il l'avait prévu. Elle devait devenir son épée à travers le monde. Elle devait accomplir la sainte mission qu'il n'était plus physiquement capable de faire. L'étrange aspect de leurs relations est qu'il n'a jamais caché ses objectifs ou ses envies à sa gamine. Fanatique, il estimait que Tritias, le divin dompteur l'aiderait à former une guerrière encore plus forte si celle-ci choisissait de parcourir ce chemin toute seule.

Bien sûrs, certains pourraient argumenter qu'un enfant ne peut résister à une personne adulte, qui plus est une personne d'autorité qui se trouve être de sa famille. Cela ne serait pas erroné. Erica a ainsi écouté les récits de son géniteur avec des yeux brillant d'envie. Elle s'est courroucé quand il lui a raconté les transformations physiques de ses camarades. Elle a crié d'effroi quand il lui raconta que certains dépassaient même le stade de la bête pour devenir des aberrations telles que des êtres élémentaires. Ces derniers tous particulièrement touchaient au monde des dieux. Sacrilèges qui ne pouvaient être punis que par le sang.

Comme beaucoup d'enfants sur l'île, elle connut une enfance heureuse. Pas d'exercice visant à lui apprendre l’art de tuer dès cinq ans, pas de leçon interminable sur la façon de conquérir le monde. Juste de simples jeux et... des leçons historiques. Il faut dire qu'elles les attendaient avec impatience, en réclamait toujours plus. Elle voulait entendre la version du monde que son père lui proposait au coin du feu. Les flammes dansaient alors pour prendre la forme de ses légendes et terreurs. De ces atrocités et de  ces purs chevaliers.

Le temps passant, elle se crut investie d'une mission divine. Son paternel ne fit rien pour l'en dissuader, bien au contraire. Avec ce but, cette âme juste, il possédait enfin tout ce qu'il souhaitait. Même quand sa fille se mit à passer quelques moments seuls, agitant ses doigts et parlant à elle-même, il la laissa être. Des jeux, rien que des jeux. Tout du moins c'était ce qu'il pensait. La réalité? L'enfant commençait à présenter des symptômes de schizophrénie. Pas grand-chose, une minute par-ci, une minute par-là.  Après tout, les enfants sont bizarres... Non?


Chapitre 3 : Les pages du livre


Bientôt, les questions sur l'avenir de la jeune fille commencèrent à prendre part dans ses discussions privilégiées avec son paternel. L'adolescence à peine commencée et il fallait déjà choisir. Si elle avait pu avoir une enfance heureuse, innocente et protégé du monde, elle s’apprêterait bien tôt à rentrer dans le monde des adultes. Et pour y pénétrer avec les meilleures armes à dispositions, il fallait y réfléchir plus tôt que les autres. Que faire? Où allez? Partir en croisade de par le monde, hors-la-loi incompris? Créer une légion d'adorateur et de croyant et terroriser les mers comme des pirates honnis? S’infiltrer dans l'organisme gouvernemental pour changer les choses de l’intérieur, enfin crée la société voulue, une purifié de tous ces montres et autres dégénérés démoniaques? La dernière option était particulièrement tentante. Malheureusement, c'était le chemin le plus difficile comme le plus long. Le plus vertueux peut-être et probablement celui qui assurerait le plus de succès dans les volontés d'Econa...s'il arrivait à terme.

En bref, une solution durable à long terme. Mais pas la solution pour Érica et son père. C'était là que leur foi divergeait de leurs envies. Non, il fallait une solution plus directe, plus rapide et à leurs yeux, plus efficace à court terme. Une solution qui ne demanderait pas trois, quatre voire cinq génération pour se réaliser. Une solution que le père de la jeune fille pourrait observer de ses propres yeux.
Aussi, la marine se dessina comme le meilleur avenir possible. Le plus adéquat pour un temps donné en tout cas. Qui sait, si, suite à ses exploits, la Carmélia ne pourrait pas déclencher des vocations ou intégrer les sphères dirigeantes le monde?
Mais surtout, drapé du manteau blanc de l'armée, qui serait assez fou pour contester les décisions de la soldate? Un accident était si vite arrivé. Et les hors-la-loi méritaient ce qu'ils leur arriveraient, tout simplement. De plus, son géniteur ayant fait partie du bras armé du gouvernement, cela semblait le plus naturel. Une sorte de boucle bouclée.

Érica était âgée d'une quinzaine d'années lorsqu'elle fut acceptée dans un des centres de formation de la marine. Son père avait joué de ses relations pour la faire intégrer dans l'une des plus renommées d'East Blue. Entre-temps, la maladie de l'adolescente avait encore progressé, d'abord surprise ou suspicieuse, elle avait rapidement gardé tous ces changements pour elle. Révélé à quiconque qu'elle entendait des voix était une bonne raison pour être recalé. Dès lors, adieu ses rêves d'un monde sans démonistes. Adieu les grands rêves de son père. Adieu SES grands rêves. Tout une vie qui aurait pu s'effilocher entre ses doigts en quelques minutes....


Chapitre 4 : Les lignes du livre


Les années de formation passèrent, la schizophrénie augmentant graduellement. Pendant longtemps la jeune femme put la garder sous contrôle. Mieux, personne ne fut au courant des mois durant. Bien sûrs, petit à petit des personnes développèrent des soupçons, surtout lorsqu'on vit en caserne et toute la journée avec ses futurs-frères d'armes. L'armée est un vase clos où les secrets ne le restent pas longtemps.

Heureusement pour Érica, elle réussit à maintenir tout ceci dans une certaine zone d'ombre. La discipline et la routine de la formation lui permirent de se renforcer son esprit autant que son corps, gardant sa maladie sous clé la majeure partie des journées. Le fait d'être crevé à la fin de celles-ci après les innombrables exercices aida un maximum. Néanmoins, les rumeurs finirent par atteindre les formateurs. Sans réelle preuve, ils durent faire plus attention à la rookie. Leurs doutes se formèrent alors en même temps que la Carmélia démontrait des capacités de plus en plus grandes.

Des échanges ne tardèrent pas entre Littlewave, l'île possédant le centre de formation et le QG d'East Blue. Entre capacité militaire et le manque de stabilité mentale, l'idée d'en faire une bombe humaine ne tarda pas à émerger. La former, l'utiliser puis la pousser par-delà la limite et la laisser se déchaîner. Quitte à répéter le processus si elle survivait. Le genre qu'on pose au milieu d'une ville rebelle et qu'on fait exploser une fois soi-même repartit à l'abri.

Sauf que le temps que cette idée émerge et que l'administration commence la formation spéciale de la jeune femme, une nouvelle année passa. Une nouvelle année durant laquelle elle compléta quasiment le cursus formatif de la marine. Une nouvelle année où les doutes se transformèrent en état de fait. Plus personne n'était ignorant de la maladie psychologique d'Érica. Face à ses talents, notamment à l'épée, le sous-directeur l'obligea à voir le psychanalyste de la base puis un spécialiste affrété exprès pour elle.

Ainsi, la future soldate fut transférée à Uaterpillar. C'est ici que Francisco Arkham finit par reprendre son dossier et atteint le plus de succès dans le traitement à adopter. Il ne fut pas le premier à s'en occuper mais sa participation fut capitale. En effet, durant ce mois d'octobre particulièrement froid sur East Blue, la jeune femme de vingt-et-un ans finit par avoir l'aval de ses différents formateurs, physique, tactique et enfin mental et se vit intégrée à la marine.

De fait, la tonne de paperasse, les joies et lenteurs de l'administration ont obligé les différents cerveaux du QG d'East Blue à changer de tactique. Ils durent passer par des chemins dérobés, moins de papier, plus d'ombre et de mot à double sens. Ils dépêchèrent notamment un agent surveiller la jeune femme et la garder sur le chemin qu'EUX avaient décidé pour elle. Sa vraie fonction cachée, il officia comme un de ses camarades de guerre, effectuant régulièrement des missions avec elle.

Logiquement, lorsqu'elle grimpa en grade, il l'accompagna de nouveau et lorsqu'on lui donna le commandement d'un petit navire, il fut l'un des matelots sous ses ordres. Tout du moins, ce fut ce qu'elle crut mais tout le monde le sait...


la vérité est ailleurs.



One Piece Héritage
Fiche de présentation
 



Dernière édition par Erica Carmelia le Jeu 7 Aoû - 16:23, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael Rackham
Moussaillon
Moussaillon
avatar
Messages : 635
MessageSujet: Re: Erica Carmelia (Terminé) Ven 11 Juil - 16:55

Salut Carmélia.

Cette prez avance-t-elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 28
Messages : 80
MessageSujet: Re: Erica Carmelia (Terminé) Sam 12 Juil - 2:46

Yep, c'est toujours en cours ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 28
Messages : 80
MessageSujet: Re: Erica Carmelia (Terminé) Mar 5 Aoû - 10:17

Je viens vous tenir au courant, j'ai bientôt finit ma fiche (une page ou deux encore à rediger). Ça devrait être finaliser d'ici ce week-end grand maximum Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Age : 28
Messages : 80
MessageSujet: Re: Erica Carmelia (Terminé) Jeu 7 Aoû - 16:21

Présentation finie o/


ps : je n'ai pas pu confirmer avec kamui pour son intégration dans l'histoire vu que je ne peux pas envoyer de mp mais vu nos précédentes discussions, ça devrait aller. Si quelqu'un pouvait lui demander tout de même, ça serait sympa ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Erica Carmelia (Terminé) Ven 8 Aoû - 19:04



One Piece Héritage
Présentation



Validation
______________________________________

Qualité : 21/25 Ton vocabulaire est riche et j'aime beaucoup. Ta façon d'écrire est léger et ça aide tout le monde à lire.

Quantité du rp : 13/20 Je suis un peu déçu de ce côté, surtout pour l'histoire, mais les descriptions, ça le fait.

Orthographe : 10/10 Un petit nombre de passages dont la syntaxe me semblait un peu douteux mais aucune faute facilement trouvable, félicitation !

Originalité : 2/5‏ C'est assez originale, même si ça manque un peu parfois.

Total : 46 + 5 = 51/60

________________________________________________

Grade : | Points de force :
________________________________________________


Présentation validée. Cette validation vaut pour deux (moi et kamui)et tu peux faire ta fiche technique !


One Piece Héritage
Présentation


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Erica Carmelia (Terminé)

Revenir en haut Aller en bas

Erica Carmelia (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Détente :: Les fiches-